Alcatel, Michel COMBES et ses étrennes

Alcatel, Michel COMBES et ses étrennes

Alcatel, Michel COMBES et ses étrennes

Le directeur général Michel COMBES  quitte l’entreprise ce 31 Août 2015 avec 1,8 million d’€ et touchera jusqu’à 13,7 millions d’€ d’ici 3 ans.

Dès septembre 2015, il encaissera 1,8 million d’€ grâce à sa clause de non-concurrence de 4,5 millions d’€ versée sur 3 ans et dont le premier tiers lui sera versé à la rentrée.

Hé oui, il faut bien que le monsieur puisse acheter les fournitures scolaires pour ses enfants comme tout le monde hein ! Une ferrari ou une porsche peut-être histoire de ne pas être en retard à l’école ?

A cela s’ajoute 1 million d’€ de stock-options dont 350.000 € aussi dans les prochaines semaines. Mais surtout, il bénéficie de 8,2 millions d’€ d’actions qu’il pourra vendre entre 2016 et 2018.

Ah ben ça c’est balot ! Avec le super Krach en macération, le pauvre Monsieur va pouvoir vendre ses actions quand elles vaudront des claupinettes, pas de bol Michel !

A l’origine, les règles instituées par Alcatel ne l’autorisaient pas à les toucher. Mais elles ont été discrètement modifiées au cœur de l’été !

Nommé en 2013, il n’a passé que 2 ans dans l’entreprise. Or, il en fallait 3 pour obtenir le versement de cette prime. Mais, selon le JDD, les règles ont été discrètement modifiées au coeur de l’été par le conseil d’administration d’Alcatel-Lucent.

En avril 2015, Michel COMBES avait indiqué qu’il ne réclamerait pas le gros chèque avec lequel il était susceptible de partir, au vu des conditions de performance non réunies. Il semble qu’il ait changé d’avis !

Ben non Michel, ne dis pas ça, ne sois pas si dur avec toi ! Bon on va occulter les plans sociaux & co, regardons l’actions Alcatel en bourse puisque les conseils d’administration court-termistes ne regardent que cela !

Ton action a super bien cartonné, passée de 0,7 € à 3,0 € ! + 328 %, certes très artificellement grâce à la FED & à SuperMario Garcimore et sa perfusion, mais ça c’est secret, on ne le dira pas tout haut !

On ne regardera pas le graphique sur 20 ans, on ne gardera pas en mémoire son cours de 95 € pendant la méga extra super bulle de l’an 2000, tu n’étais pas aux manettes !

Alcatel, Michel COMBES et ses étrennes
Alcatel cours 5 ans
Alcatel, Michel COMBES et ses étrennes
Alcatel cours 20 ans

Bon, Michel, entre nous, t’as raison de te barrer maintenant avant la grosse dégringolade

Coup de théâtre « farcesque » :

Après le buzz négatif  sur cette fumisterie dans les médias, la chèvre d’Alcatel verrait son parachute doré réduit à 7,9 millions d’€ sur décision du groupe.

Vu qu’à ce niveau, ce sont des postes refilés aux amis des amis, souvent politicards, chèvres énarques…, on peut supposer que le HOLLANDE Charlie castriste et sa bande ont supplié leurs amis, y compris ceux du Médef, de faire un geste « commercial » pour ne pas avoir un mouvement de grogne des LABORIEUX panurgés au moment ou ce perfide vient de tomber les masques pour annoncer son désir FORT de DETRUIRE définitivement le Code du Travail !

Mais quel dur dilemme pour le Maquereau de Bercy GATTAZé avec des rentrées en moins conséquentes à cause de cette baisse !

Le faux scandale qui cache le vrai scandale :

Michel COMBES a occupé le poste de directeur général d’Alcatel-Lucent du 1er avril 2013 (oui on peut être indécent et avoir de l’humour, ce n’est pas un poisson) au 31 août 2015 pour une rémunération annuelle d’environ 2.millions € !

Et, malgré cela, le malheureux figure seulement à la 43 e position du classement des patrons les mieux payés en 2014 sur un total de 123 dirigeants parmi les PDG incompétents du SBF120, la rémunération moyenne annuelle pour ces miséreux étant de 1,6 millions d’€ !

Que de médisance LABORIEUSE !

Mais nous, les LABORIEUX, dramatisons toujours et surtout jalousons ces gentils patrons. C’est que ce monsieur va se retrouver au chômage, pas facile la vie !

Oups, ha ben non, le Monsieur a fait jouer son réseau d’influence, avant même de partir, il est recasé aussi sec comme nouveau Président du Conseil d’Administration de Numéricable-SFR ! Vous savez, ces lieux où l’on branle rien, où juste on vient chercher son chèque de fin de mois comme Bernadette CHIRAC chez LVMH !

Vous avez bien noté qu’à cette échelle, on ne parle pas de « a été embauché » mais de « a été nommé ». Hé oui, c’est celui qui a le meilleur réseau de relations qui a des chances de gagner à la loterie ! Je suis donc allé voir son CV, surprenant, il n’a pas fait l’école des chèvres énarques car ce sont souvent eux les grands gagnants, au détriment des LABORIEUX ça c’est sûr !

.

Petit calcul rapide, un Smic mensuel chargé coûte au 1er Janvier 2015 la somme de 1.646 €, ramené en annuel cela représente 19.752 €. Mister COMBES va donc toucher 693 années de smicard chargé, bon c’est vrai que c’est peur cher payé, sur une base de 40 années de cotisations ca ne ferait jamais que 17 smicards embauchés jusqu’à la retraite ! Le pauvre, c’est pas facile d’être PDG !

Dans les stratosphères secrètes, là où les sommes atteignent des chiffres complètements fous, on parle en billions. 1 billion c’est 1.000 milliards. Alors pour relativiser, exprimons ce chiffre en billion, la pilule sera moins dure à faire passer visuellement ! 13,7 millions d’€ ce n’est jamais que 0,0000137 billions.

Vous voyez, pas de quoi faire un scandale, presque qu’il paraîtrait miséreux de ce point de vue là.

C’est ce que j’appelle la théorie de la relativité sur la misère du monde, d’en bas elle paraît immense, on voit tous ses reliefs, d’en haut , de leur perchoir, dans leurs tours de verres, nos Chers Pourris voient tout sans relief, tout est plat…

Petit tour à tout hasard sur ses trophées de chasse

Après un parcours en cabinet ministériel de 1991 à 1995,

Ok tout est dit, la suite est toute tracée ! Du coup, il n’a pas eu besoin de passer par la case ENA 

2001 – 2002 => Directeur Général d’Assystem

Je vous l’ai dit, je suis médisant ! Histoire de fouiner…

Là, je n’ai pas trouvé de licenciements sur cette période. Mais il est intéressant de noter que, là aussi, c’est un groupe de fumisterie à la sauce MACRON gattazé avec, pour 2015, 80 licenciements mais un pactole de 10 millions d’€ versés aux actionnaires et 0% de participation et intéressement pour les LABORIEUX !

2003 – 2006 => Directeur Financier de France Télécom

La tristement célèbre boîte des suicidés… et son plan de suppression pharaonique de 45.000 LABORIEUX dont une bonne partie pendant la période où était présent Michel COMBES.

En 2002, France Télécom avait promis de réduire ses effectifs sans licenciements, le groupe a tenu parole => à coups de harcèlement et de burnout industrialisés, le groupe a épuré ses LABORIEUX à coups de suicides!

Quelques traces au travers du temps pour montrer que ce procédé a duré des années :

2006 – 2012 => Président-Directeur Général de TDF

2009 => 600 licenciements sur 2.400 salariés !

2012 => Chief Executive Officer de Vodafone Europe et Administrateur de Vodafone PLC

Là aussi, juste pour le fun, je note (même si classé aussi dans ma page dédiée aux licenciements)

28 Juillet 2015 – VODAFONE annonce 1.300 licenciements soit 20 % de son effectif en Espagne => Ah oui l’Espagne va mieux elle aussi, ça se voit ! Vive l’Europe ultra libérale mafieuse à la botte des lobbies et des financiers !

2012 => PDG de Vivendi oui mais non !

Le 2 mai 2012, Vivendi annonçait la nomination de Michel COMBES en tant que Président-Directeur Général de SFR et membre du directoire de Vivendi, mais à la suite du changement du PDG de Vivendi, cette nomination ne sera pas confirmée ! Dômmage Michel, les chaises musicales, ça ne marche pas à tous les coups ! Il a dur se faire doubler de vitesse en relationnel ou le nouveau PDG de Vivendi devait avoir une dent contre lui…

Depuis février 2013 => Directeur Général d’Alcatel-Lucent

Petit joueur, juste 900 suppressions de poste en France, mais 10.000 dans le monde !

Si ce bienfaiteur humaniste décidait de faire don de ses 13,7 millions d’€ à ces 900 déchus, ils pourraient avoir 15.222 € chacun ! Mais ce n’est qu’une utopie anarchozyque ! SOYONS REALISTES !

Remerciement pour loyaux et bons « plans sociaux »

Cette ordure de Michel COMBES arrive en Février 2013 et la valse des licenciements redémarre.

Le 19 juin 2013, la Direction annonce un plan de restructuration visant à réduire d’1 milliard d’€ les coûts fixes de l’entreprise : dès 2014, 900 postes supprimés en France, principalement dans les fonctions support, administratives et commerciales.

Sur les 13 sites français, le plan prévoit la fermeture des entreprises de Toulouse et de Rennes, la vente de site de Eu (Seine-Maritime) et de Ormes (Loiret) et la relocalisation du site parisien de Suffren (donc avec potentiellement des licenciements en plus déguisés pour ceux qui n’ont pu suivre la relocalisation…).

Les médias indiquaient clairement :

ce nouveau plan de restructuration intervient suite à l’arrivée de Michel COMBES au poste de directeur général du groupe qui  envisage de recentrer le groupe sur les technologies du futur.

Ah ok, jusque là Alcatel était donc sur les technologies du passé ?

Au total, ce sont plus de 9.000 personnes dégagées dans le monde : 3.200 en Europe, Afrique et Moyen Orient, 3.800 en Asie-Pacifique et 2.100 sur le continent américain.

Alcatel habitué aux PDG massacreurs de LABORIEUX

En 2001, l’ancien directeur Serge TCHURUK, lui aussi, avait éprouvé le besoin de massacrer les LABORIEUX d’Alcatel, lui avait prétexté de faire d’Alcatel une entreprise sans usines, l’élagueur avait fait dans le lourd : effectifs passés de 131.000 à 76.000 salariés ! Michel COMBES est un ange par rapport à lui !

Par la suite, Alcatel Lucent avait annoncé la suppression de 5.000 emplois dans le monde dont 1.400 emplois en France.

.

Que d’hypocrisie de la part des politicards & co

Cette histoire ne vous rappelle rien ? Vous n’avez pas la sensation de déjà vu ?

C’est du copier-coller de SANOFI, inspiré des saboteurs de l’ENA, tout simplement.

Quand j’entends les VON VALLS, le Maquereau MACRON s’indigner devant les médias, j’ai une grosse envie de leur appliquer la méthode Bayrou, « la claque dans la gueule » ! Idem pour tous les autres tocards de politicards qu’ils soient du Parti Socialiste ou Très LaidsRépublicains !

Lisez mon article sur SANOFI => le PDG est parti avec un énorme parachute doré quand, dans le même temps, il a massacré une foultitude de LABORIEUX.

Lorqu’Elise LUCET (Cash Investigation) interroge le Loup de Bercy GATTAZé sur le triple scandale – parachute doré, licenciement massif de chercheurs versus des centaines de millions d’€ donnés par Bercy au nom du CIR (Crédit Impôt Recherche) – celui-ci répond sans fléchir que, s’il n’avait pas été là, le massacre des LABORIEUX aurait été pire !

C’est la même fumisterie que l’annonce de la hausse de l’électricité :

un communiqué de presse panurgiste indique que la commission de la régulation de l’énergie demande 8 % de hausse et, 2 semaines après, Ségolène ROYAL la lobbyisée du nucléaire indique qu’elle n’autorise que 2,5 % de hausse ! Et les moutons de panurge de vénérer la fausse écolo !

.

Les plus hauts sommets de l’Etat font la tête ?

Surprenant ! Quand on apprend ensuite que, sur les 13 ou 14 millions d’€, Michel COMBES va en laisser théoriquement 64,5 % à l’Etat soit entre 8 et 9 millions d’€ qui vont aller dans les caisses de Bercy !

Ah mais c’est la crainte des Luxleaks qui fait réagir le gouvernement !

Michel COMBES, dans son pactole, touche notamment sa clause de non-concurrence, alors qu’il  déjà un nouveau poste chez SFR, qui n’est pas concurrent d’Alcatel ! Il devient Big Patron de SFR Monde, dont le siège social se trouve, comme tous les sièges sociaux des évadés optimiseurs fiscaux, au Luxembourg chez JUNCKER l’assécheur qui, en plus, détient les clés de l’Union Européenne.

Hé oui, au final, notre gouvernement vérolé ne gueule que parce qu’il a peur que Michel COMBES s’exile là-bas et ne paie pas sa dime, son backchich à notre Etat SURendetté insolvable !

.

Quand j’entends le MEDEF, et surtout son lobbyiste Pierre GATTAZ le GATTAZEUX véreux s’insurger contre ce Golden Award de Michel COMBES, une seule idée me traverse l’esprit : ce fiéleux fraudeur fiscal réagit juste par jalousie de ne pas avoir pu encore s’octroyer un tel bonus au sein de sa société !

.

Cerise sur le gâteau ! La mafia Alcatel et Bercy

Depuis une dizaine d’années, Alcatel-Lucent se bat contre le fisc français pour ne pas payer d’impôts sur des commissions qui ont servi à des pots-de-vin.
Alcatel-Lucent a contesté cet impôt devant le tribunal administratif, puis la cour administrative d’appel, et enfin le Conseil d’Etat, qui vient de lui donner tort en Avril 2015, mettant un terme définitif à l’affaire.

.

En 2001, Alcatel décroche 1 contrat de 149,5 millions de $ pour fournir un réseau de téléphone mobile à ICE l’opérateur public du Costa Rica puis 2 autres contrats de 153, 4 millions de  $ pour lui fournir des réseaux fixes.
En 2004, on apprend que des pots-de-vin ont été versés à des dirigeants d’ICE, ainsi qu’à des politicards de tous niveaux, des locaux jusqu’au Président du pays.
Le Président Miguel Angel RODRIGUEZ, qui a touché 800.000 $, est condamné en 2011 à 5 ans de prison par la justice du Costa Rica. L’ancien patron de la filiale locale d’Alcatel, Edgar VALVERDE ACOSTA, est condamné à 15 ans de prison par la justice du Costa Rica. Le dirigeant d’Alcatel chargé de l’Amérique latine, Christian SAPSIZIAN, est condamné à 30 mois de prison et 261.500 $ d’amende par la justice américaine.
Lorsque l’affaire éclate, Alcatel réagit prestement et licencie sur le champ Edgar VALVERDE et Christian SAPSIZIAN, puis porte plainte contre eux au Costa Rica et en France.

Hé oui, quand la merde remonte, les pourris d’en haut n’ont plus de copains et se dépêchent d’essayer de couper le cordon ombilical avant que la dite merde les éclabousse à leur tour.

.
La justice américaine a reconstitué le circuit financier utilisé par les pots-de-vins, on en revient inévitablement aux OffShoreLeaks.

Cette affaire a entraîné de multiples poursuites contre Alcatel au Costa-Rica, pour partie soldées au moyen d’un versement de 10 millions de $, et pour le reste toujours en cours.
ICE a aussi voulu résilier le contrat et demandé 78 millions de $ de pénalités, ce procès-là doit se tenir cette année.
Enfin, Alcatel-Lucent a aussi été poursuivi par le département de la justice et le gendarme de la bourse américains pour ses agissements dans 14 pays: outre le Costa-Rica, Honduras, Nicaragua, Equateur, Malaisie, Taïwan, Bangladesh, Kenya, Nigeria, Bangladesh, Angola, Côte d’Ivoire, Ouganda, Mali et Burkina Faso. Finalement, ALCATEL a plaidé coupable et conclu en 2010 un accord transactionnel mettant fin aux poursuites contre le versement de 137 millions de $.

Pourquoi les Etats-Unis touchent un backchich légal dans des affaires qui concernent d’autres pays !?

.

Alcatel, la machine à massacrer des LABORIEUX, avait poussé la fumisterie loin dans le machiavélisme : déduire les commissions occultes illicites de ses impôts !
Fin 2005, Alcatel se voit notifier un redressement fiscal. Le fisc français estime que ces commissions ne peuvent être prises en compte dans le calcul de l’impôt sur les sociétés. Pour cela, Bercy s’appuie sur la convention OCDE de lutte contre la corruption, entrée en vigueur en France en septembre 2000.
Mais Alcatel conteste ce redressement fiscal, arguant que ces commissions correspondent à la réalisation de prestations immatérielles effectivement rendues et qu’il n’avait aucune intention de corruption car ces sommes ont été détournées à son insu.
Bercy n’est pas choqué par ces commissions occultes, Bercy l’assoiffé veut juste son backchich !
Donc, forcément, à gros sous en jeux, batailles d’avocats (voire tractations en arrière-plan je suppose comme toujours) !

La justice française a ouvert une enquête pénale, qui se poursuit contre les anciens cadres d’Alcatel, mais a été close en 2013 concernant le constructeur lui-même (moyennant tractations officieuses ?).
Le redressement du fisc français portait aussi sur des commissions versées par Alcatel CIT à une société hongkongaise, Lamata Ltd, active en Thaïlande.

Interrogé, Alcatel-Lucent a indiqué qu’elle allait ne pas commenter mais appliquer la décision du Conseil d’Etat.

.

Voilà, les Etats-Unis, la France… tous les Etats (enfin les véreux à leur tête) ne demandent qu’une seule chose, toucher son backchich et roule ma poule.
Les LABORIEUX laissés sur le carreau, eux, généralement, partent avec une main devant une main derrière et au revoir.

.

Liens internet sur ce malheureux homme

Bfm Business : Alcatel-Lucent paiera bien des impôts sur ses pots-de-vin

Bfm Business : Alcatel – Michel Combes renonce à son indemnité de départ

Bfm Business : Michel Combes, nouveau président du conseil d’administration de Numericable-SFR?

BfmTv : Alcatel-Lucent: le patron toucherait jusqu’à 13,7 millions d’euros

BfmTv : Cambadélis trouve le « jackpop » du patron d’Alcatel « scandaleux » et « lance un appel » à Gattaz

BfmTv : Rémunération du patron d’Alcatel – « un cas choquant » pour Macron

Boursier : Pour E. Macron, la rémunération de Michel Combes est ‘choquante’

Le Figaro : Alcatel-Lucent – le Medef embarrassé par le pactole de Michel Combes

Le Figaro : La prime de Michel Combes divisée par deux et ramenée à 7,9 millions d’euros

Le Jdd : 10.000 emplois menacés chez Alcatel

Le Jdd : 13,7 millions d’euros de primes pour le patron d’Alcatel

Le Jdn : Salaire Michel Combes (directeur général, Alcatel-Lucent)

Le Parisien : Alcatel – Macron reproche à Combes de «quitter le navire»

Les Echos : L’AMF se saisit de l’affaire COMBES

Marianne : Alcatel-Lucent annonce des suppressions de postes massives pour 2014

L’usine digitale : Pour Pierre Gattaz, il faut laisser la direction d’Alcatel-Lucent mener sa restructuration

WikipédiA : Michel COMBES