Brigitte Barèges nominée pour les Ripouxblicards 2015

Classé dans : Partis politiques, UMP | 0

Brigitte Barèges nominée pour les Ripouxblicards 2015

Brigitte Barèges nominée pour les Ripouxblicards 2015

La maire de Montauban, Brigitte BAREGES est la dernière et toute nouvelle nominée pour les Ripouxblicards 2015, qui se dérouleront très prochainement lors de la prochaine kermesse républicaine oups de « Les Républicains ».

Un lieu à la hauteur de l’événement et des participants

Vu le franc succès du premier congrès de « Les Républicains », cette fois-ci, le gourou alias le fou du roi SARKOZY vise bien plus grand et bien plus confortable pour ses militants et surtout pour les représentants et les nombreux dirigeants du parti, avec des suites « spéciales » pour ceux qui seraient en attente de séjour prolongé, cela se passera donc dans le centre pénitenciaire de Puteaux.

Au programme de cette kermesse, moultes festivités qui n’ont pas toutes retenu mon attention, désolé, je me suis focalisé sur celles qui m’ont paru les plus surprenantes, les plus incongrues.

Les bracelets électroniques font le buzz chez « Les Républicains »

Un congrès ou le fou du roi devrait prendre son pied ! 🙂

Les Ripouxblicards 2015 défilé bracelets

Venez assister au plus grand défilé d’Europe de bracelets électroniques.

De nombreux exposants seront présents pour présenter les dernières évolutions et les produits high-tech en matière de bracelets électroniques :

bracelets anti démangeaison, anti grattage, anti allergique,

bracelets acceptant un port usb pour pouvoir mettre son morceau de musique préféré comme sonnerie d’alarme lorsqu’on franchit la zone de restriction,

bracelets avec poche intégrée pouvant contenir une liasse de billets jusqu’à 100 billets, très discrète, très pratique pour les transactions en liquide ou pour dissimuler une somme d’argent au fisc,

bracelets imitation caméléon qui s’adaptent à la couleur de votre peau pour plus de discrétion si vous comptez sortir en short voir des amis (s’il vous en reste), très très pratique si vous comptez par exemple donner un meeting au cours duquel vous voudriez passer pour «crédible»; vous avez un doute ? pourtant vous écoutez régulièrement des grands politiciens de ce monde qui en possèdent sans que vous vous en soyez jamais rendu compte, tellement invisibles que certains arrivent même à gruger et à se faire condamner plusieurs fois et ont donc sur eux plusieurs bracelets !

Bref, pendant que les chefs chèvres de l’ENA vont défiler et prêcher la bonne parole,la bonne vieille langue de bois,  ces stands seront un moyen de distraire l’auditoire peu passionné. Ce sera aussi l’occasion pour de nombreux membres dirigeants de repérer / essayer leur futur modèle.

Grande tombola de « Les Républicains »

Un interlude aura lieu en milieu de congrès avec un grand tirage au sort pour gagner des lots divers, avec

pour le 1er lot : un coffret complet de bracelets électroniques, très pratique en cas de condamnation « familiale » pour les cumulards en tous genres dont ceux qui font « travailler » des membres de leurs familles comme « assistants » sur les deniers de la République, donc sur nos deniers,

pour les 2nd et 3ème lots : un bracelet électronique DELUX, le must en matière de bracelet électronique top design tendance (dans les milieux huppés bien sûr),

Brigitte Barèges nominée pour les Ripouxblicards 2015 Poster

et pour les lots 4 à 10 : un superbe poster encadré avec la célèbre réplique du grand fou du roi SARKOZY « Casse toi pauv’con ! » en lettres dorées avec bien sûr l’estampille « Les Républicains » et la dédicace du Gourou, le tout complété par un non moins célèbre dicton du sponsor officieux de « Les Républicains », mamie BETTENCOURT « Parce que vous le valez bien ».

Les trophées des Ripouxblicards 2015

Et, comme chaque année, les festivités se termineront par la remise des trophées des Ripouxblicards !

C’est quoi les Ripouxblicards ? C’est un peu comme les oscars ou les césars, avec autant de blingbling, faux-culisme et j’en passe, sauf que là ce ne sont que des pourris, ou ripoux si vous préférez, qui sont nominés.

A la base, les candidatures pour ce pseudo festival / concours étaient exclusivement réservées à la « Haute » de « Les Républicains » mais ça devenait monotone, chaque année il y avait toujours les mêmes candidats, les résultats étaient assez peu variables d’une année sur l’autre.

La Direction a donc décidé d’ouvrir les candidatures à un panel plus large.

De même, au départ, la Direction n’acceptait que les cadors, les vrais, les condamnés, pas les petits joueurs simplement mis en examens. Mais, au fil du temps, ces messieurs étant aussi ceux qui font les lois, ils ont forcément été tentés de faire des lois dites « lois passoires » pour que leurs avocats puissent facilement les faire passer à travers les mailles du filet (rappelez-vous mes articles anarchozyques faisant allusion à une morale totalement immorale…). Donc, maintenant,  même les débutants, petits joueurs , les simples « mis en examens » sont acceptés, histoire de créer de la diversité, de l’ambiance, du suspens. Et là, forcément la liste devient vite longue, très longue, c’est simple, pour vous faire une idée, quand le concours démarre, lorsque tous les candidats font la queue pour défiler devant le jury pour se vendre (et Dieu sait s’ils sont « vendus »), la salle est quasiment vide !

Et la dernière nominée en date, qui vient d’obtenir le droit de participer, grâce à sa mise en examen et sa mise en garde à vue, n’est autre que la célèbre maire de Montauban Brigitte Barèges, les initiés savent qu’elle est la préférée du gourou, c’est un peu son poulain, il l’a prise sous son aile, lui a appris tous les rouages, les ficelles de cet art car à leur stade, à leur niveau, oui on peut parler d’art. Célèbre, donc disais-je, car c’est une vedette de télévision, oui elle a défilé dans l’émission Capital « Argent Public le gaspillage continue ». Je faisais d’ailleurs son éloge dans mon article du 21 Mai 2015, narcissique à souhait, plutôt fière d’avoir laissé son empreinte à coups de projets pharaoniques… On comprend mieux pourquoi aujourd’hui vu qu’elle concourt dans la catégorie « Détournement de fonds publics » ! Attention, ne mettons pas la charrue avant les bœufs (ni derrière ils sont capables de la voler), elle n’est que « mise en examen ».

Et la concurrence est rude dans le domaine. Il y a quelques pointures bien rôdées en la matière, on les appelle les récidivistes, mais par équité, on les fait concourir dans une catégorie spécialement pour eux : Les BALKANY, WOERTH, GUEANT, COPE

Le Gourou, lui, comme a son habitude, tel un moine tibétain, est au-dessus de tout cela, c’est l’être suprême, celui qui surfe sur les lois, c’est un peu quelque part le Alain DeLoin de la politique : quand une Loi croise le fou du roi, elle baisse la tête, elle s’« auto-amende » d’elle-même. Dans les hautes sphères, le gourou est surnommé « l’homme qui murmurait à l’oreille des juges » ! Et c’est pour cela que, depuis la création de ce concours, il a été nommé Président d’Honneur à vie, hors concours, indétrônable, en même temps cela lui donne l’impression d’être le roi tel Louis XIV (sauf qu’il n’en est que le fou mais ça on ne le lui dira pas pour ne pas lui faire de peine…).

Les spéculations vont bon train, les bookmakers londoniens ont ouvert les paris. La côte de la pouliche sarkozienne est en train de s’enflammer avec les dernières actualités. Tout le monde se demande si, d’ici le concours, elle aura réussi à passer le cap de « condamnée » ou si elle va basculer dans la sous-catérogie des « relaxés pour manque de preuves suffisantes ». Le couple BALKANY, vainqueur des 2 années précédentes, aimerait bien pouvoir rajouter une 3ème année à son palmarès, l’an passé déjà ils avaient dû jouer du coude à coude avec le délavé de mamie BETTENCOURT. Celui-ci talonnait fort avec une histoire de valise, une remise de légion d’honneur, une femme embauchée grassement rémunérée, avec en tâche de fond (Dieu sait s’il y en a dans ce milieu),  une prise illégale d’intérêt dans une histoire d’hyppodrome. Là aussi les bookmakers se sont enflammés, sa côté avait battu des records, puis telle la bourse lors d’un krach (surveillez bien celui qui se prépare…), sa côte s’était soudainement effondrée suite à des relaxes en cascade par manque de preuves (il y en a mais pas assez ?).

.

En conclusion à cet épique article sur la frénésie républicaine « Les Républicains », il me reste juste à vous communiquer les « billes » , pour les apprentis politicards de l’ENA en passe de devenir de futures grandes crapules, pour bien démarrer dans le métier ou dans cet art comme on veut :

le Code Pénal – Livre IV – Titre III – Chapitre II,

intitulé « des atteintes à l’administration publique commises par des personnes exerçant une fonction publique »,

qui regroupe les Articles 432-1 à 432-17.

Quelques termes à connaître pour bien choisir votre spécialité :

Délit civil, Délit pénal, Délai de prescription,

Conflit d’intérêt, Prise illégale d’intérêt, Trafic d’influence,

Abus de confiance, Détournement de fonds, Détournement de fonds publics.

.

Ah si, j’ai oublié de vous dire qu’il s’agissait à nouveau d’un pur délire, d’une pure imagination de mon esprit. Je ne voudrais pas qu’on m’attaque en diffamation, n’étant pas sain de corps et d’esprit, on me déclarerait irresponsable… 🙂

Non, dans la vie, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil chez ‘Les Républicains » ! Mais pourquoi le dire, c’est d’une telle évidence ! 🙂

Il y a quand-même une petite grosse part de vérité concernant Brigitte Barèges :

20 minutes : Montauban – Vers une mise en examen de la maire, Brigitte Barèges

Le Parisien : La maire de Montauban Brigitte Barèges condamnée à un an d’inéligibilité

Brigitte Bagères avait été condamnée à 1 an d’inéligibilité par le Tribunal Administratif de Toulouse en raison d’une «violation substantielle» des règles de financement de campagne lors des municipales de 2014 : elle était accusée d’avoir fait écrire dans le «Petit journal du Tarn-et-Garonne», par un employé municipal rétribué avec les finances de la mairie, une série de 16 articles vantant les mérites de son travail à la tête de Montauban.

Cette publication suivie de la diffusion gratuite aux électeurs de 8 numéros sur 12, avait été qualifiée de campagne de promotion publicitaire prohibée par le tribunal.

Elle a coûté 26.407 € soit 41,7% des dépenses déclarées par Brigitte Barèges, entâchant son compte de campagne d’irrégularités qui ont mené le Tribunal Administratif à rejeter ce compte. L’inéligibilité a ensuite été levée par le Conseil d’Etat.

Le parquet de Toulouse a requis de nouveau sa mise en examen ce 17 Juin 2015 pour « détournement de fonds publics » dans le cadre du financement d’un emploi présumé fictif à la mairie de Montauban !