[Voir les articles] – [Les Institutions de l’Etat][Les cumulards][Corruption et scandales à la française]

[Les compteurs de la honte][Les trophées des actes anarchozytoyens]

Logo_Page_CriseDette_250x250

Crise et Dette sont -elles liées ?

de quelle crise parle-t-on ?

CRISE DE LA DETTE pour nos Chers Elus
contre VRAIE CRISE tout court pour le peuple !

Bienvenue en France, où l’on peut vous offrir la DISETTE (symbiose entre CRISE et DETTE)…

La dette de la France augmente de 5.000 € chaque seconde.
Les intérêts de la dette augmentent de 1.500 € chaque seconde.

Rien que les intérêts de la dette publique française augmentent de 3,9 milliards d’€ par mois, 45 milliards d’€ par an ! La dette, elle, augmente de 13 milliards d’€ par mois !

Et on veut vous faire travailler encore et toujours plus (augmentation de l’âge de départ à la retraite…) pour combler le trou de la sécurité sociale de 10 milliards d’€ et le déficit du régime des retraites de 11 milliards d’€, soit l’équivalent de 5 mois d’intérêt de la dette ou 2 mois de la dette !

Vous n’avez pas le sentiment qu’on se fait ENFUMER ??

(un autre mot me vient plutôt à l’esprit, avec la même consonnance…)

Crise Dette & (Dé)croissance

Michel SAPIN (Ministre des finances !) sur la dette, attention les oreilles…

Je cherchais un exemple pour vous illustrer mon article sur les chèvres de l’ENA qui nous coûtent un bras, voire plutôt la peau des couilles (plus cher en ces temps de crise…) 🙂 !

L’ENA l’école où l’on enseigne l’art de la langue de bois, le « parler pour ne rien dire ».

Ben voilà, démonstration en images avec Michel SAPIN, issu de la célèbre promo Voltaire (Francois HOLLANDE, Ségolène ROYAL…), actuel Ministre des Finances et des Comptes Publics payé 9.940 € par mois pour ça !

Bravo, il nous explique qu’il faut réduire les déficits, donc réduire les dépenses, réduire la dette, et 2 secondes après, il crie haut et fort : « les taux sont au plus-bas alors dépêchons nous d’emprunter massivement ! », il est balaise ce SAPIN, d’ailleurs c’est pour cela qu’il est ministre et que la France le paie grassement pour cela…

Michel SAPIN sur la dette

Au fait, Mister SAPIN, que se passera-t-il quand les emprunteurs se rendront compte de l’insolvabilité de la France et que les taux remonteront comme par magie… ?

S’il pouvait servir de sapin de Noêl, cela nous donnerait l’impression qu’il est utile au moins une fois dans l’année 🙂 ! Quoi que l’avoir à mes côtés au réveillon de Noël, je crois que ça me gâcherait la soirée, au moment de manger la dinde farcie, ça me rappellerait trop que les dindons de la farce au final dans cette histoire, c’est nous, le peuple d’en bas, les bonnes vaches à lait…

Ma vision sur la dette de la France

Vision probablement erronée vu que je n’ai pas fait l’Ena ni polytechnique, c’est bien connu, ceux d’en bas ne disent que des conneries, ceux d’en haut se font passer pour les détenteurs de la vérité…

C’est un peu comme le système pyramidal, je m’y suis fait piéger il y a une vingtaine d’année alors c’est facile pour moi d’en parler, et le principe est simple.
Celui qui lance l’idée, qui attire les pigeons, met 1.000 francs (c’était en francs à l‘époque) dans une enveloppe, il racole 2 pigeons qui mettent chacun 1.000 francs dans cette enveloppe, le racoleur se trouve à la tête d’une pyramide de 3 personnes, lui en haut et le rang du dessous avec 2 pigeons. Chacun de ces 2 pigeons doit à son tour ramener 2 pigeons => ça ramène encore 4.000 francs, une nouvelle ligne de base de la pyramide est faite, une ligne de 4. On peut déjà à ce niveau là faire sortir celui qui est seul en haut et qui prend le contenu de l’enveloppe versé par les 4 du bas (soit 3.0000 francs de gains pour 1.000 francs de mise) et ainsi de suite, ceux plus gourmands rajoutent 1 ligne qui fait passer la base à 8 voir encore 1 ligne de plus qui fait passer la base à 16 avant de faire sortir de la pyramide et gagner celui tout en haut (gain 7.000 francs ou 15.000 francs pour 1.000 francs de mise).
Vous devinez aisément que la pyramide devient exponentielle sur la ligne de base et qu’il faut donc recruter de plus en plus de pigeons pour que ceux qui ont pris le train en marche puissent espérer un jour atteindre le sommet et gagner… Ca finit donc toujours en eau de boudin, souvent celui qui tient la caisse se barre avec avant l’heure ! ou bien, s’il se fait démasquer, il risque le lynchage…
Ce qui était vrai à l’époque avec 1.000 francs se reproduit encore de nos jours avec des sommes de 1.000 € voir jusque 10.000 €.

Le système pyramidal, ça existe aussi dans le monde de la finance !

Et oui, c’est comme cela que MADOFF a fait trembler WallStreet avec 50 milliards de $ de perte !

Et l’associé du Don Juan de la passe qu’on n’a pas aidé à se suicider… Même principe : racoler de  nouveaux pigeons dont l’argent va servir à rembourser les premiers pigeons en prenant au passage une commission jusqu’à ce que le système devienne intenable

Ben pour l’Etat, c’est guère différent, c’est comme pour le passage du franc à l’euro, il faut juste rajouter des 0 en plus, ici ça se joue en milliards, et saupoudré d’intérêts… 🙂

Ce que propose SAPIN dans son inerview, c’est à quelque chose près cela : emprunter encore plus aujourd’hui pour rembourser les prêteurs d’hier !

Allez je suis un peu de mauvaise foi, forcément les taux actuels sont probablement plus intéressants que ceux de certains des prêts de la France par le passé et Dieu sait si elle doit en avoir une chiée plus un !

Mais je suis convaincu que ces prêts à taux très bas sont des taux variables indexés sur des critères dangereux, les collectivités locales s’y sont cassées les dents (enfin les notres du moins) alors pourquoi en irait-il autrement ici ? N’oublions pas qu’il s’agit de prêteurs issus des marchés financiers (qui spéculent et revendent ces prêts comme pour les Subprimes => voir mon paragraphe « Crise de 2008 bis répétita… » un peu plus loin dans cette page).

Crise de la Dette

Qu’est ce que la dette publique de la France ?

La dette publique comprend les dettes de l’Etat, de la sécurité sociale et des collectivités territoriales.

La dette est le total des engagements financiers de l’Etat. Elle résulte du cumul des besoins de financement de l’Etat, c’est-à-dire de la différence, année après année, entre ses produits (recettes fiscales, produits de privatisations…) et ses charges (dépenses budgétaires, prises de participation…).

Des recettes fiscales qui augmentent encore et toujours mais des dépenses (gaspillages, train de vie opulent…) qui augmentent encore bien plus vite !

Qu’est ce que le déficit public de la France ?

Le déficit public c’est la différence entre les recettes fiscales et les dépenses publiques, sont inclus dans ces dernières le recours à l’emprunt qui équivaut à un cumul des besoins en capital nouveau, mais aussi en intérêts à payer sur la dette existante.

Qu’est-ce qu’une dette souveraine ?

Ce terme désigne une dette émise par un émetteur souverain, c’est-à-dire en général un État. Une dette souveraine peut être formée de titres d’emprunts émis par le Trésor public d’un pays, de crédits bancaires ou d’institutions d’État, de prêts d’autres États ou d’institutions supranationales. Les titres concernés peuvent être négociables sur les marchés.

Pourquoi parle-t-on de « crise de la dette souveraine » ?

Depuis le début de la crise financière, certains pays européens ont connu une très forte progression de leur dette publique, liée notamment à l’augmentation de leurs dépenses pour soutenir leur économie ou venir en aide à leur système bancaire !

Qui est responsable de la crise de la dette ? (de mon point de vue)

Les ETATS donc en France l’ETAT français, lui et et lui seul !

Et qui dirige l’ETAT? Nos Chers Elus, mais eux ne paient pas, ils sont là pour piller la République !

Tous les jours, les médias à la botte du gouvernement du moment nous bourrent le crâne pour nous culpabiliser nous les clampins d’en bas, plus particulièrement les travailleurs, les classes moyennes, les retraités. On nous montre même sans arrêt les chiffres de la dette ramenée par habitant. On nous culpabilise en nous rabâchant qu’on ne peut laisser cette dette à nos enfants…!

MOI JE DIS NON A TOUS CES CONNARDS !
CE N’EST PAS MOI QUI AI ENDETTE LA FRANCE !

Les rois de la parlote !

ce n’est pas moi celui qui magouille, détourne des fonds publics, s’octroie des rémunérations indécentes et fait de l’évasion fiscale pour ne pas participer à l’effort collectif,

ce n’est pas moi celui qui fait « travailler » sa famille sur le dos de l’argent public donc de l’argent issu du racket du peuple (faux emploi contre vraie rémunération – aucun justificatif à fournir !),

ce n’est pas moi celui qui crée des lois pour se permettre de cumuler des mandats dont il ne peut pas assumer les pleines fonctions mais dont il cumule les REMUNERATIONS et les RETRAITES très avantageuses !,

ce n’est pas moi celui qui est corrompu, mafieux, racketeur et touche des backchichs pour l’octroi de marchés publics sur des chantiers souvent injustifiés,

ce n’est pas moi celui qui prend des décisions ahurissantes soit-disant pour une noble cause – fiasco du projet Ecomouv… – comme l’environnement ou pour le bien du peuple, qu’il ne prend pas la peine de consulter,

ce n’est pas moi celui qui crée des emplois fictifs, et qui use de tous les recours pour retarder son jugement, pour finalement être relaxé par vice de procédure ou condamné à une broutille,

ce n’est pas moi celui qui est énarque et se sert de ses copains pour se faire placer à la tête d’une grande entreprise contre une rémunération annuelle en millions d’€ pour la mettre dans le rouge en quelques mois et multiplier les plans sociaux,

ce n’est pas moi celui qui endette ses administrés sans avoir bien réfléchi,

ce n’est pas moi celui qui se fait graisser par les lobbyistes pour voter des lois dans le sens de l’intérêt particulier d’un groupe au détriment de l’intérêt général,

ce n’est pas moi le richissime qui se soustrait à l’effort collectif en pratiquant l’évasion fiscale à coups de millions pour permettre à sa bourgeoise de s’acheter des robes haute couture valant des dizaines voir des centaines de milliers d’€ ou des manteaux en vraie fourrure d’animaux, ou pour s’offrir des montres et bijoux inutiles à plusieurs dizaines ou centaines de milliers d’€,

ce n’est pas moi celui qui touche des subventions collossales pour être improductif et prodiguer que des conneries,

ce n’est pas moi celui qui vit dans l’opulence, à outrance, au nom du prestige de la république !

Stop à l’enfumage de la DETTE comme prétexte d’austérisation

ET VOUS ? VOUS ESTIMEZ DEVOIR PAYER CETTE DETTE !?

Vraie CRISE tout court pour le peuple !

La CRISE, la seule réelle à mes yeux, c’est celle qu’on vit au quotidien :

des prix toujours de plus en plus chers, même si des études statistiques truquées disent parfois que les prix baissent, on est capable de constater, en tant que personnes responsables et non déconnectées de la réalité, que c’est un mensonge,

des taxes de plus en plus nombreuses et de plus en plus chères pour tenter de colmater les brèches béantes faites par nos chers élus,

impôts sur le revenu, TVA sur tout ce qu’on consomme, 89% de taxes sur le gazole, 122% sur l’essence, taxe foncière, taxe d’habitation, CSG, RDS, journée de solidarité pour les personnes âgées et les handicapés (ne l’oublions pas c’est bien une taxe et en plus elle est détournée par l’Etat!), taxes déguisées indirectes par le biais des contraventions, taxes sur les salaires, taxes indirectes par les médicaments de moins en moins remboursés et les retenues forfaitaires sur chaque consultation médicale et chaque boite de médicaments…,

La liste est longue, la taxation totale fleurte avec les 50 % ! et est degressive au fur et à mesure qu’on monte dans les revenus, surtout pour les revenus issus du capital / de la finance… la moitié de nos revenus en taxes pour finalement juste faire vivre l’Elite…,

des salaires qui n’augmentent pas malgré un coût de la vie en perpétuelle augmentation; je suis bien placé pour en parler, mon salaire n’a pas bougé d’un centime en 4 ans, et je pense que nous sommes des millions en France dans ce cas, dans le secteur privé je parle biensûr,

des licenciements à la pelle, un chômage qui explose, et des personnes qui se retrouvent du jour au lendemain dans la misère, la pauvreté,

de plus en plus de pauvres, des gens qui n’ont d’autres choix que de dormir dans leur voitures, sous les ponts…

Pourtant l’argent coule à flots

L’argent coule à flots, les Chiffres Clés

En bref – chaque année

25 milliards d’€ de déficits côté sécurité sociale et caisses de retraite
192 milliards d’€ de fraudes et corruption
Et vous voulez travailler plus pour toujours donner encore plus ? Libéralisation de la durée du travail (35 heures, dimanche…), retraite à 67 ans, bientôt 68 puis 70 puis…      MOI NON !!!!

L'argent coule à flots - les chiffres clés

Compteur de la dette publique française, accrochez-vous !

En terme de compteur, les informations les plus récentes que j’ai trouvées sont celles communiquées par l’émission Complément d’Enquête du 19 Mars 2015.

La dette de la France s’accroît

de 5.000 € chaque seconde,
de 300.000 € chaque minute,
de 18 millions d’€ chaque heure,
de 432 millions d’€ chaque jour,
de 13 milliards d’€ chaque mois,
de 155 milliards d’€ chaque année.

Bref, du fait des taux d’intérêts, tous les 2 mois, la dette augmente plus que l’équivalent du déficit du régime des retraites et du trou de la Sécurité Sociale cumulés !

L’Etat, assoiffé d’argent, emprunte de l’argent sur les marchés financiers donc aux banques, qui se gavent sur les intérêts, alors que l’Etat les a renflouées à plusieurs reprises donc avec notre argent !

Au final, l’Etat paye des intérêts sur de l’argent qu’il a donné aux banques, qu’elles lui rendent au compte-gouttes !

Allez, vous voulez rire (ou pleurer plutôt) :

Chaque seconde, les intérêts de la dette publique de la France coûtent près de 1.500 €, soit près de 47 milliards d’€ rien que pour l’année 2014,

plus de 2 fois le déficit du régime des retraites et le trou de la Sécurité Sociale cumulés !

Cela correspond à 90.000 € la minute, 5,4 millions d’€ l’heure, 130 millions d’€ par jour; 3,9 milliards d’€ par mois.

VOUS N’AVEZ TOUJOURS PAS L’IMPRESSION D’ETRE PRIS POUR DES CONS ?

VOUS COMPTEZ ACCEPTER DE TRAVAILLER JUSQU’A 68 PUIS 70 PUIS … ?

Historique de la dette

A la fin du troisième trimestre 2014, la dette publique selon Maastricht s’établit à 2.031,5 milliards d’€ d’après l’INSEE !

Mandat HOLLANDE – 2012…fin du troisième trimestre 2014 :

la dette passe de 1.833,8 milliards d’€ à 2.031,5 milliards d’€ soit 197,7 milliards d’€ de hausse – 10,8 % de hausse

Mandat SARKOZY – 2007 à 2012 :

la dette passe de 1.211,6 milliards d’€ à 1.833,8 milliards d’€ soit 622,2 milliards d’€ de hausse – 51,4 % de hausse !

Mandat CHIRAC – 2002 à 2007 :

la dette passe de 912 milliards d’€ à 1.211,6 milliards d’€ soit 299,6 milliards d’€ de hausse – 32,8 % de hausse

Mandat CHIRAC – 1995 à 2002 :

la dette passe de 663,5 milliards d’€ à 912 milliards d’€ soit 248,5 milliards d’€ de hausse – 37,5 % de hausse

Mandat MITTERRAND – 1988 à 1995 :

la dette passe de 302,8 milliards d’€ à 663,5 milliards d’€ soit 360,7 milliards d’€ de hausse – 119 % de hausse !

Mandat MITTERRAND – 1981 à 1988 :

la dette passe de 110,1 milliards d’€ à 302,8 milliards d’€ soit 192,7 milliards d’€ – 175 % de hausse !

Mandat GISCARD D’ESTAING – 1974 à 1981 :

la dette passe de 72,8 milliards d’€ (1er chiffre trouvé en 1978) à 110,12 milliards d’€ soit 37,32 milliards d’€ de hausse – 51,3 % de hausse.

La dette publique de la France en graphiques

Dette publique ventilée
& dette publique en % du PIB

Page_CriseEtDette_CourbeDettePublique1_610x353

Ce graphique montre sur la période 1995 – 2013 :

l’évolution de la dette publique française ventilée : dette de l’Etat, dette des administrations (centrale et locales) et déficit de la sécurité sociale,

l’évolution de la dette publique française en % du PIB.

La dette de l’Etat a littéralement explosé comparé aux dettes des administrations et au trou de la Sécurité sociale !

Avec une accentuation à partir de 2007-2008. Pourtant, dans le même temps, l’Etat s’est désengagé sur de multiples charges,  transférées aux conseils régionaux, généraux et collectivités locales.

Cela est d’autant plus visible en % du PIB avec une hausse régulière mais modérée entre 1995 et 2007, avec même deux périodes de régression entre 1997-2001 puis entre 2005-2007, puis un bond violent entre 2007-2009 suivi d’une augmentation forte perpétuelle d’année en année pour atteindre bientôt les 100 % du PIB.

Pour faire simple, les entreprises et les travailleurs peuvent se lever le cul à créer de la richesse, l’Etat et tous les énarques incompétents et / ou pourris jusqu’à la moelle se font un plaisir de se l’accaparer et la dilapider !

Dette de l’Etat en % du PIB
et mandats présidentiels

Page_CriseEtDette_CourbeDettePublique3_722x527

Ce graphique montre sur la période 1996 – 2014 :

l’évolution de la dette de l’Etat en % du PIB avec la chronologie des mandats présidentiels.

Ce graphique montre que la dette de l’Etat a carrément explosé sous le mandat du FouDuRoi SARKOZY (confirmé par les chiffres du précédent paragraphe => dette passée de 1.212 milliards d’€ à 1.834 milliards d’€).

Ce même fou du roi

qui s’est pris pour Louis XIV,

qui a montré ses accointances avec les patrons des grands groupes et le milieu de la finance,

qui a dépensé sans compter nos deniers tout en affichant ouvertement, par ses actes et comportements, son mépris pour le peuple, pour les travailleurs,

qui a montré ses talents pour faire couler les comptes de l’UMP jusqu’à 73 millions d’€ de dette.

Ce même fou du roi a donc, d’après ce graphique, réussi à faire passer la dette de l’Etat de 63 % à 90 % du PIB en seulement 5 ans.

Et c’est ce même fou du roi qui, aujourd’hui, annonce dans son programme d’enfumage qu’il veut inscrire dans la Constitution l’interdiction de dépasser 50 % du PIB !

Ce même fou du roi qui, rappelons le, passe son temps à s’asseoir sur cette même Constitution (comme disent les spécialistes, il est juste « border-line »).

Enfin bref, les 50 % pourraient être inscrits dans la Constitution, cela est devenu aujourd’hui inatteignable rien que par la progression des intérêts de la dette (47 milliards d’€ par an) !

Dette l’Etat français insolvable vit à crédit

.

Comment en est-on arrivé là ? Loi 1973 polémique

Dette Loi No73-7 de 1973 ou Loi Rothschild, les origines du mal

.

Crise de 2008 Bis Repetita… Les Etats s’endettent pour renflouer les banques !

.

L’inflation drogue de l’Etat mais POISON qui tue les peuples

.

21.000 à 32.000 milliards de $ dans les paradis fiscaux

Gerard RYLE, Directeur de l’ICIJ, rappelle que l’étude de James S.HENRY démontre que

les comptes hébergés dans les paradis fiscaux pèsent entre 21.000 et 32. 000 milliards de $ !

Et les politiciens véreux qui y détiennent des comptes cachés, et les médias à leurs bottes, nous bassinent sans cesse que c’est la CRISE pour mieux nous massacrer à coup d’AUSTERITE !

REVEILLEZ-VOUS, on nous enfume !