De la fiction à la réalité pour satisfaire les GATTAZeux

Classé dans : Emploi Retraites... | 0

De la fiction à la réalité pour satisfaire les GATTAZeux

De la fiction à la réalité pour satisfaire les GATTAZeux

Quand la fiction rattrape la réalité et bien plus vite que ce que l’on croit ou que l’on veut nous faire croire… La fiction est elle visionnaire ou au contraire source d’inspiration des inventeurs / créateurs…?

Peu importe, le sujet qui paraissait fantaisiste il y a encore quelques années peut commencer à nous inquiéter ou, du moins, faut il ne pas le sousestimer et être très très attentif à son évolution.

J’ouvre la page et la laisse ouverte pour collecter au fil du temps les informations que l’on voudra bien nous communiquer sur les robots remplaceurs de LABORIEUX

De la guerre des étoiles à I-Robot en passant par Terminator et Matrix, et j’en oublie d’autres, que de chemin parcouru dans l’imagination et la créativité des dessinateurs / designers et des scénaristes… Des robots pouvant nous assister dans la vie de tous les jours à des robots destructeurs voir haineux de la race humaine comme peut l’être Von VALLS envers les LABORIEUX… houla un p’tit frisson me traverse l’échine !

Une réalité déjà bien présente depuis de nombreuses années

Les robots sont déjà énormément présents depuis de nombreuses années, même s’ils n’ont pas l’aspect qu’on leur prête depuis quelques temps…

L’informatique et l’électronique à l’origine de la robotique sont omniprésents, les machines outils (couplées à l’informatique industrielle) dans les usines pour la fabrication de pièces ont déjà remplacé de nombreux LABORIEUX, tout comme l’informatique de gestion a entraîné de nombreux licenciements dans l’administratif.

On a donc assisté à une migration, une adaptation des nouveaux LABORIEUX avec notamment une forte explosion dans les métiers de l’informatique par exemple mais cela ne suffit pas et ne suffira pas à stopper l’hémorragie…

Les GATTAZeux, eux, ont réussi à tirer profit de cette robotisation avec une augmentation des profits et une diminution des besoins en ressources humaines (par exemple les caisses automatiques dans les magasins et supermarchés ou dans les stations essence à a la place de caissièrres ou pompistes…).

Mais le futur proche peut susciter des inquiétudes

Ce qui est inquiétant, c’est que les robots commencent à se rapprocher de la parfaite imitation des humains dans leurs gestuelles, ils sont capables d’autant de finesse de geste, tout en s’adaptant (semble-t-il) à leur environnement

Des scientifiques prédisent que les robots humanoïdes pourraient menacer des dizaines de millions d’emplois d’ici moins de 30 ans.

Si j’étais le GATTAZeux boutonneux, je n’y verrais que des avantages : un LABORIEUX serviable corps et âme 7 j / 7 et 24 h / 24, 365 jours par an, sans se plaindre, sans salaire et donc sans demander d’augmentation, ne tombant jamais malade, pouvant supporter toutes les conditions qu’on lui impose…

Petit rappel au passage : le mot robot est issu du tchèque robota, qui signifie travail forcé…

Mais alors, qu’adviendra-t-il des LABORIEUX dégagés comme des mal propres…? Certains auront pu se reconvertir et s’adapter aux nouvelles opportunités du marché du travail, mais, pour ceux qui n’auront pas réussi, qu’en sera-t-il ? Dégagés c’est sûr, au chômage proablement un certain temps, puis quoi ? RSA, SURprécarité… ?

Déjà que LaidsRépublicains et les FauxSocialos ne cessent de nous massacrer, en faisant tout ce qui leur est ripouxbliquement possible, en prolongeant inexorablement l’âge de départ à la retraite, pourtant plus que méritée à 60 ans, en mettant en place des lois d’industrialisation de la SURprécarisaition et des licenciements de masse comme le prévoit la loi de la chèvre aux 1000 conneries

Les GATTAZeux pourraient devenir des philantrophes et envisager un revenu universel pour tous, étant donné que l’évolution de la robotisation sera plus une source de suppression d’emplois que de créations d’emplois.

Mais ne soyons pas stupides, ces cupides avides de fric de façon démentielle ne voudront jamais partager le gâteau avec les LABORIEUX. Alors que nous réservent-ils ces escrocs du Médef et nos véreux tocards ? Une bonne guerre pour tomber les stats et remettre les compteurs à zéro ? Et ainsi faire du fric avec l’armement et placer ses billes mafieuses sur le dos de ceux qui partent au turbin ?

Ah ca va être dur de concurrencer ces nouveaux esclaves… jusqu’où serons-nous prêts à baisser le froc ?

.

Voyons ce qu’il en est au travers d’images

.

Voyons ce qu’il en est au travers d’articles

Egalité et réconciliation : « Atlas », le robot manutentionnaire

Le nouveau paradigme : Un monde prévenu face à l’IA

Le Temps : «D’ici trois ans, les robots intelligents se seront fondus dans nos sociétés»

News Republic : Les robots intelligents arrivent, menaçant des millions d’emplois