Dette l’Etat français insolvable vit à crédit

Classé dans : Crise et Dette | 0

Dette l’Etat français insolvable vit à crédit

Résumé de l’émission « Complément d’enquête » du 19 Mars 2015
DETTE VIVRE A CREDIT ET POURQUOI PAS ?
Mes commentaires et interrogations en italique…
Quelques chiffres

En 2015, la France a 2.031,5 milliards d’€ de dette totale; les recettes de l’Etat (impôts + taxes) sont estimées à 299 milliards d’€, mais l’Etat va emprunter 187 milliards d’€ sur les marchés (dette);  44,3 milliards d’€ de paiement des intérêts de la dette, c’est l’équivalent du budget de l’éducation nationale.

La dette française augmente de 5.000 € par seconde.

Si on devait rembourser la DETTE du jour au lendemain, cela coûterait , du bébé au vieillard, 30.000 € à chaque français. Pourtant l’Etat continue chaque jour à emprunter, à s’endetter.

Quand la France dépense 100 €, l’Etat ne sort que 80 € de sa tirelire, investisseurs français et étrangers prêtent les 20 € restants.

Depuis 40 ans, nos politiciens crient à la mauvaise gestion mais, dans le même temps, continuent à nous endetter.

La totalité de l’impôt sur le revenu passe dans le paiement de l’intérêt de la dette !

Tous les lundis après-midi à Bercy, la dette s’accroit

L’agence France Trésor à Bercy c’est la salle des marchés de la France.

Une quarantaine de personnes jeunes très diplômées, les traders de la République.

Ils ne sont payés qu’à ca ? 7 personnes devant le même écran pour regarder le chiffre le moins cher ?

Une vingtaine de banques en ligne, intermédiaires, qui revendent ensuite notre dette à des milliers de clients finaux, de nature extrêmement variée, sur lesquels la France est totalement aveugle, n’a aucune vision.

Donc on est bien sur des titre totalement spéculatifs, personne n’achète pour revendre sans gagner d’argent au passage !

Les prêteurs prêtent parfois à taux très bas voir négatif car ils sont sûrs de récupérer leur mise !

De la part d’un Etat surendetté qui continue à agrandir la faille ? De qui se moque-t-on ?

Complément d’enquête part à la recherche de ces prêteurs pour comprendre cette aberration

Interviews de Kit JUCKES, stratégiste pour la Société Générale en Grande-Bretagne : il est revendeur de dette française à des clients / investisseurs internationaux dans le monde entier => représentants de fonds de pensions ou d’investissement, de banques, d’assurances.

Pour ces investisseurs, c’est une réserve disponible de suite en cas de coup dur car Paris rembourse toujours ses dettes et sait lever très vite des impôts si ses caisses sont vides.

Un peu d’incertitude sur la croissance sur le long terme, mais pas sur le défaut de paiement.

.

Tant que la confiance est là, tout va bien mais, quand elle part, rien ne va plus !

Exemple avec la Grèce en 2010, les marchés se retournent contre Athènes surendettée, plus personne ne veut prêter aux grecs, le pays plonge dans la pauvreté.

10 ans plus tôt, c’était l’Argentine en faillite, une partie de sa dette ne sera jamais remboursée.

Le défaut de paiement de la France est esquivé, inenvisageable pour tous.

.

Et si la confiance en la France faisait Pschit à son tour ? 

Certains spécialistes en France prédisent cela…. C’est le cas d’Olivier DELAMARCHE, conseiller financier. Il n’achète plus depuis des mois de dette française pour ses clients.

Il s’en explique :
aujourd’hui, on essaie de régler le problème de la dette en rajoutant de la dette, c’est idiot. On se fiche de la dette jusqu’au jour où l’on aura atteint un stock de dette non remboursable, non seulement on ruine les français mais, en plus, la pilule sera dure à faire avaler quand on ira dire aux investisseurs chinois, japonais, russes, qataris qu’on ne va pas les rembourser.
Si la France sait rembourser sa dette pour le moment, sur le plan de l’économie, elle a le bonnet d’âne, sous surveillance de l’Europe qui nous presse de réformer en profondeur notre coût du travail, nos retraites, nos dépenses de santé !

Sur la 2nde partie, bien évidemment, je ne suis pas d’accord. Ce ne sont pas les LABORIEUX qui ont fait la DETTE, ce sont bien les politicards véreux qui l’on faite, ces ordures à la tête d’un Etat Mafieux. Massacrer encore plus les LABORIEUX, alors qu’ils sont déjà écrasés avec 45 % de taxes (on se prend dans la gueule 360 taxes différentes), leur niquer leur retraite, les 35 heures, le code du travail… bref les mettre à mort ne créera aucun emploi et n’entraînera aucune relance de l’économie ! Cela ne fera que renforcer le pouvoir de l’Etat mafieux et nourir les riches puants fraudeurs fiscaux. Je m’en explique de façon détaillée ici => Le pacte ripouxblicain contre le chômage. Dégageons ces morpions accrochés aux couilles de la République et dégageons cette Union européenne mafieuse ! Je referme la parenthèse…

.

Michel SAPIN devant l’Union européenne

La vérole sapiniste prétend que la France tiendra ses engagements en matière de réforme structurelle mais ne semble pas convaincre.

Interview de Michel SAPIN – où parler pour ne rien dire :
Les taux d’intérêts sont extrêmement bas, ils remonteront lorsque l’activité économique en Europe et dans le reste du monde repartira alors profitons en à fond aujourd’hui pour alléger le poids de la dette passée tout en continuant à diminuer notre déficit et notre taux d’endettement.

Quel est votre plan d’attaque ?

Pour réduire une dette, il faut d’abord réduire les déficits. Pour réduire les déficits, une méthode consiste à augmenter les impôts, mais ce n’est plus possible donc le seul moyen c’est de réduire les dépenses, les maîtriser voir les réduire.

1 minute plus tard, il rajoute : les taux d’intérêts étant bas, profitons en, emprutons à outrance !

Voilà le parfait exemple de la chèvre énarque inCONpétante capable de vous affirmer un fait pour vous affirmer son contraire la minute suivante !

De plus cette bordille ment, les taxes ne cessent d’augmenter !

.

Explications avec Thomas PIKETTY – économiste – le capital au 21ème siècle

Les intérêts négatifs des emprunts de la France ?

Des investisseurs qui ne savent pas quoi faire de leur argent prêtent à des taux proches de 0 voir négatifs mais, sur l’ensemble, les taux ne sont pas négatifs puisqu’on paie des intérêts de la dette de l’ordre de 2% du PIB.
La personne est presque sûre de retrouver son argent à la sortie, c’est comme un coffre en banque. C’est grave car cela montre que ces investisseurs préfèrent  mettre de l’argent au coffre plutôt que de miser sur l’économie.
Notre choix aujourd’hui c’est soit l’austérité soit l’endettement ?
Le choix c’est de relancer la machine économique, relancer la croissance et l’inflation.

On réduit la dette avec de la croissance et de l’inflation, pas avec de l’austérité sur de l’austérité.

Je suis entièrement d’accord avec la seconde partie de cette phrase.

La dette a fortement augmenté depuis les années 70 pour se trouver aujourd’hui à 30.000 € par français mais le patrimoine immobilier a fortement augmenté pour passer à 200.000 € par français aujourd’hui contre 3 fois plus faible dans les années 70.

Encore une fois, on fait une moyenne non représentative de la majorité des français, je serais curieux de connaître le nombre réel de français ayant un patrimoine immobilier de 200.000 €, je pense qu’une très grosse majorité de français est locataire et n’a pas de patrimoine immobilier du tout…

Les français et l’europe détiennent plus de dette des étrangers que ce que les étrangers détiennent de la dette française et européenne. Donc ces intérêts de la dette, ce sont quelque part nos propres intérêts, ce sont des intérêts qu’on rembourse à nous-mêmes, c’est une dette vis à vis de nous mêmes.

Donc si on décidait de donner de l’argent à l’Etat pour combler une partie de cette dette, en fait on ne serait pas en train de vider ses poches mais plutôt de les remplir ? 🙂

BREF, si vous êtes naïfs, des beaux moutons de panurge incrédules, voilà des discours théoriques qui vous font presque culpabiliser sur cette dette ou au minimum vous la font accepter et vous font accepter toutes les taxes qu’on vous rajoute tous les jours.

Je pense que nos Cher Elus, eux, ont bien compris qu’on n’est que de passage sur Terre donc autant prendre un max pour son enrichissement personnel au passage,  sur le dos de la dette en promettant du vent et en fustigeant les précédents gouvernements, en piochant allègrement dans l’argent public, soit officiellement par des cumuls de mandats, des notes de frais, des rémunérations de collaborateurs qui tant qu’à faire sont de la famille, soit officieusement par le biais de la corruption, l’octroi de marchés publics moyennant commissions…

Finalement, les moins cons ce sont eux ! Sauf qu’il faut majoritairement venir du milieu, ou être aisé pour accéder aux écoles qui ouvrent les portes du paradis…