Grèce et démocratie contre Europe mafieuse

Classé dans : Ailleurs, Union européenne | 0

Logo_Article_GreceEtDemocratieContreEuropeMafieuse

Grèce et démocratie contre Europe mafieuse

L’Union européenne mafieuse et le FMIsterie sont en passe de se faire botter le cul par le retour d’une vraie Démocratie en Grèce.

Bien évidemment, cela dérange nos oligarques, énarques pour certaines chèvres, bien planqués en haut des perchoirs de ces institutions qui prônent l’austérité à outrance pour tous les peuples pendant qu’eux perçoivent des rémunérations indécentes.

Tous ces nantis déconnectés de la réalité serrent les fesses quant au dénouement de l’« Affaire Grèce ».

Et ils serrent tellement fort qu’il est prévu une cuvée Huile d’Olive « OLIGARQUE » 2015, ce sera un grand millésime aux arômes du maquis grec ! 🙂 Je crois que l’on peut affirmer qu’ils n’ont jamais été autant productifs dans quelque autre domaine que ce soit.

Retour de la VRAIE démocratie en Grèce

Le peuple grec a été tellement massacré par les précédents gouvernements corrompus, ceux qui ont contribué lourdement aux brèches de leur pays par leur corruption et qui ont appliqué à dose massive l’austérité imposée par l’Europe, qu’il a décidé de choisir aux dernières élections un parti « dit extrémiste » qui a tout simplement parlé vrai et promis de tout faire pour se débarrasser de ce dictat de la finance.

Chose promise, chose dûe. Aléxis Tsípras, au pied du mur face aux bourreaux, a annoncé un référendum pour ce 5 Juillet 2015 pour demander au peuple grec de se prononcer pour ou contre les mesures de rigueur que les créanciers de la dette grecque veulent imposer à la Grèce. Non seulement il respecte le peuple SOUVERAIN (il redonne ses lettres de noblesse à ce mot bafoué par nos Chers pourris), mais, en plus, il assume ses choix en recommandant au peuple de se prononcer contre (ça change des Elus mielleux qui ne disent pas oui mais ne disent pas non…).

Tous ces ripoux sont en train de paniquer, de courir dans tous les sens. Forcément si la Grèce devient le berceau de la révolte / révolution des peuples d’Europe, ils craignent que leurs sièges à 30.000 $ mensuels ne deviennent éjectables…

Méchant peuple grec

Bien évidemment, ceux en première ligne crient au scandale, notamment l’assécheur des richesses de l’Europe JUNCKER s’insurge contre ce véritable acte de démocratie qu’est le référendum (par opposition à du calibre 49-3 sauce Von!?VALLS Maquereau), celui-ci n’aurait aucune légitimité, ne pourrait aller contre les décisions et règles de l’Union européenne.

Après, c’est un grand défilé d’incompétents opulents qui lui emboîtent le pas :

la chèvre LAGARDE du FMIsterie, MERKEL… je m’étonne que les Super-Héros de l’ONU, eux aussi à 30.000 $ mensuel, ne se soient pas FERMEMENT indignés.

On imagine aisément qu’une Christine LAGARDE à 552.000 $ annuel NON IMPOSABLE peut aisément comprendre les « difficultés » rencontrées par une personne qui se retrouve avec 660 € par mois. Cette remarque vaut pour tous les autres enfumeurs de même acabit, qui sont pour une bonne partie tous horlogers à leur temps perdu avec des montres au poignet allant de 10.000 à 50.000 €, oui ils connaissent forcément la réalité d’en bas !

Je pourrais parler des heures de tous les détracteurs mafieux pourris contre TSIPRAS et son référendum, vous mettre des tonnes de liens vers les médias – ils sont tellement nombreux à la botte des ripoux -, aucun intérêt.

.

Juste un petit écart (plaisir) perso, je ne peux m’empêcher de rendre hommage à mon gourou :

Le plus comique (le terme n’est pas adapté au contexte), c’est mon gourou, le fou du roi, notre mal aimé SARKOZY qui tente une nouvelle piste ici pour tenter de se récupérer des électeurs, il se pose quasiment en héros sauveur des français. L’homme « qui murmurait à l’oreille des juges« , noircisseur de parti politique et blanchisseur de linge sale n’est jamais qu’en mode panique lui aussi, mais pas pour les même raisons que JUNCKER, LAGARDE & co, non lui c’est pour tenter de récupérer une nouvelle cape d’immunité présidentielle en 2017, cours Forest cours elle s’éloigne…

Bref, lui, c’est vraiment celui qu’il ne faut pas écouter même en tout dernier ressort, ou alors juste pour passer un bon moment de détente humoristique en remplacement de radio « Rire & chansons ».

Il va même jusqu’à inventer des propositions ahurissantes sur la Dette et la Constitution, complètement erronées ! Mais, ne vous inquiétez pas, c’est juste que c’est un grand malade, comme son acolyte bettencourtien délavé. Ils se soignent, ils prennent leurs petites pilules rouges ! mais le chemin vers la rédemption n’est pas gagné pour eux…

Cet imposteur donne des leçons à la Grèce sur sa dette alors que « LAIDSREPUBLICAINS » sont dans l’incapacité de payer leur dette de 69 millions d’€.

Ce même imposteur a proposé à ses créanciers : pas de remboursement avant 2017. Ensuite, son parti rembourserait les banques sur 7 ans en cas de victoire à la présidentielle 2017 sinon sur 12 ans.

Donc, en cas d’échec, ils souhaite un étalonnement de sa dette, mais comment financera-t-il la campagne suivante avec un premier cumul de dette énorme qu’il n’arrive déjà pas à payer ?

.

Mais une chose est sûre, c’est que d’ici le 5 Juillet, tous ces escrocs, en bande désorganisée habituellement, savent se serrer les coudes et tenter, de façon bien organisée, de laver le cerveau des indécis et des moutons de panurge dans les pays en dehors de la Grèce. Ils sont simplement en train de faire ce qui fait le succès du GATTAZ et de ses copains patrons dans les entreprises : « diviser pour mieux régner » ! Il faut bien avoir conscience que leurs discours ne servent qu’à nous diviser, à avoir du dégoût pour les grecs.

Ils tentent de nous faire gober :

– que TOUS les grecs ont toujours eu l’habitude de truander même les « Laborieux »,

– que, si le NON l’emporte, la Grèce sort de l’€uro et ne paie pas ses dettes,

– que la dette grecque envers la France est de 40 à 60 milliards d’€ (il y a un gros écart entre 40 et 60 ils ne savent même pas, ils balancent des chiffres au pif),

– que cette dette est imputable sur chaque français pour un montant allant de 600 à plus de 1.000 €.

Ils ont même annoncé qu’ils vont se déplacer massivement en Grèce pour prêcher la « bonne » parole ! C’est vraiment qu’ils sont en mode PANIQUE sauve qui peut (attention les bouées de sauvetage il n’y en aura que pour eux) !

L’enjeu du référendum

Ben justement, c’est tout le contraire, quand le peuple décide de ce qui est bon ou mauvais pour lui, seule sa décision compte. Quand une loi est stupide, est-ce vous la respectez ? Moi personnellement NON ! Si l’Union européenne décide que ce qui est bon pour vous c’est de travailler pour la gloire et crever la faim, vous allez vous soumettre, vous résigner bêtement ? Moi JAMAIS, au contraire, ça me donne plutôt envie de botter le cul à celui qui essaie de m’opprimer ! Je sais, je suis naïf et stupide, mais la seule loi qui a du sens pour moi reste :

Article 35 de la Constitution du 24 Juin 1793

Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Ma citation préférée, intemporelle :

Coluche
La dictature c’est « ferme ta gueule », la démocratie c’est « cause toujours ».

C’est à mon sens bien réel dans nos « démocraties » actuelles, VALLS nous l’a encore démontré récemment. Il dit qu’il entend (différent de ‘écouter’) le peuple, et 5 mintes après hop il applique ce qu’il a décidé en force sans tenir compte de ce qu’il a entendu.

La Grèce est en passe de faire la démonstration de force qu’on peut inverser la vapeur.

.

Ni TSIPRAS ni le peuple grec veut sortir de l’€, il veulent simplement qu’on remette les choses dans le bon ordre : stopper l’austérité, stopper l’asphyxie du peuple, et faire payer ceux qui ont les moyens de payer mais qu’on protège et ne paient rien, bref un simple et JUSTE rééquilibrage des richesses.

Et ce qu’il se passe en Grèce, de toutes façons, c’est la même chose dans les autres pays d’Europe. Ce n’est pas pour rien que le parti PODEMOS a remporté les élections de grandes villes en Espagne. En France, on est à un stade moins avancé du matraquage des « Laborieux » mais on rattrape le retard à grands pas de géants avec cet escroc de Von!?VALLS et la loi MAQUEREAU : ils ont purement et simplement massacré les travailleurs, même si beaucoup de gens n’en ont pas encore pris conscience !

.

Concernant cette soit-disant dette des grecs, elle n’a jamais été versée au peuple directement, l’argent est allé aux banques grecques, et ont-elles fait redescendre cet argent en direction du peuple ? Si elles ont choisi la même logique spéculative que les banques françaises, je suis convaincu qu’elles ont dû plutôt faire mumuse avec.

.

Concernant la somme qui incomberait à chaque français : 40 à 60 milliards d’€ ou 600 à + de 1.000 € par français, je vous renvoie à mon article « Crise et Dette » – section « Qui est responsable de la crise de la dette », même raisonnement que pour la Grèce, ce n’est pas à ceux d’en bas de payer les erreurs / mauvaises décisions d’en haut.

A chaque fois, ces milliards sont à la base dans des banques, il y a « restructuration » pour transférer ces pertes sur le dos des contribuables français. Le fou du roi nous avait déjà fait le coup en 2008 en « prêtant » 360 milliards d’€ aux banques responsable de la crise, la dette de la France a pris 622 milliards d’€ dans la figure sous son « règne ».

N’oubliez pas :

La dette de la France progresse de 13 milliards d’€ par mois, 60 milliards d’€ donc ce n’est jamais que 5 mois de la progression  de notre dette.

Les seuls intérêts de la dette de la France progressent de 4 milliards d’€ par mois, 60 milliards d’€ donc ce n’est jamais que 15 mois des intérêts de la dette.

NON nous n’avons pas à payer quoi que ce soit, NON le peuple grec n’est pas l »homme à abattre » ! Au contraire, il faut le soutenir.
S’il gagne cette manche, c’est le début d’une nouvelle ère, cela va réveiller les peuples encore endormis, et on peut espérer voir la vapeur s’inverser progressivement dans toute l’Europe. C’est de cela qu’ils ont peur les agités du perchoir, pas d’autre chose.
S’il perd, ça montrera que les peuples sont encore faibles, asservis, pas prêts à se battre pour leur liberté, leur droit de décider de leur avenir. Les requins de la finance et tous nos moisis d’élus en sortiront renforcés et encore plus féroces…

Gérard FILOCHE rectifie le tir face au bourgeois Geoffroy DIDIER

J’aime bien les écrits en plus des images.

Ca me permet d’y rajouter mes propres commentaires en complément.

.

Gérard FILOCHE :

Déjà, rien que le fait que JUNCKER invite le peuple grec à voter OUI au référendum me pousse à inviter à voter NON.

C’est une question qui concerne tous les européens : est-ce que c’est l’austérité et les banques qui vont gagner ou est-ce que c’est les pauvres, nos retraites, nos salaires, nos droits sociaux ?
TSIPRAS a essayé d’avancer, il a fait énormément de concessions, et à la dernière minute encore, le FMI a refusé un accord.
La Grèce, c’est un petit peuple qui représente 3 % de l’économie européenne, qui souffre d’une politique imbécile ou criminelle, qui a fait que leur dette est passée de 100 % à 170 % de leur PIB. Ceux qui ont imposé cette politique aux grecs devraient passer devant un tribunal et être jugés pour crime économique.

La crise, elle, a commencé avec la dictature des colonnels, parce qu’ils ont multiplié par 4 la dette, avec l’achat d’armement très cher à madame MERKEL, des sous-marins…, avec un trou pour les jeux olympiques de 40 milliards d’€, avec le fait que l’église orthodoxe et l’oligarchie – les armateurs – ne paient pas d’impôts. Ce n’est pas le peuple qui est responsable de cette dette.

Et il faut arrêter de dire que le peuple ne paie d’impôts, il est prélevé à la source, la TVA est à 23 % et ils veulent la passer à 25 %.
Le marché noir est créé d’autant qu’on est en train de saigner le petit peuple, ils essaient de survivre. Les retraites et les salaires ont été baissés de 30 à 40 %, le PIB a baissé de 25 %, une consultation médicale à Athènes coûte 120 €, les gens ne peuvent plus se soigner.
Ils ont fermé l’enseignement supérieur, les télés publiques, bradé des dizaines de sociétés de qualité, c’est un pillage imposé par l’UE, notamment par JUNCKER qui, lui, blanchit de l’argent : Luxleaks 2.400 milliards d’€ par quelques 340 multinationales.

Les grecs ont raison et l’UE s’honorerait à réunir / accueillir ses peuples et non à les martyriser. JUNCKER dit que la démocratie ne peut pas remettre en cause les traités. De quel droit peut-il dire cela ?

Les grecs n’ont jamais été aidés directement, l’argent prêté l’a été aux banques créditrices de la dette.

Nathalie LEVY :

Coup de poker de TSIPRAS ?

Gérard FILOCHE :

Non ce n’est pas un coup de poker, ils ne veulent pas sortir de l’Europe, ils ne veulent pas se faire matraquer, ce n’est pas pareil.

Nathalie LEVY :

En incitant au NON, vous n’avez pas peur d’être responsable d’un naufrage ?

Gérard FILOCHE :

Non, la question posée c’est « êtes-vous pour ou contre les exigences des créanciers » ? Le peuple va dire NON on on ne va pas me prendre ma retraite, mon salaire. Est-ce que vous vivez avec une retraite de 664 € par mois ?
Madame LAGARDE, qui dit que le référendum est incrédible / illégal, vit chaque mois avec 31.500 €, elle est contre le fait que les grecs vivent avec 664 € par mois. Le reste c’est du baratin.

Non imposable ! Qu’elle donne l’exemple, qu’elle reverse 31.500 – 664 = 30.800 € = 46 retraites du « Laborieux » grec !

Emmanuel LECHYPRE :

Pour vous, si le NON l’emporte, la Grèce sort de l’Europe ?

Gérard FILOCHE :

NON, ça veut dire que l’UE doit écouter ce vote. L’UE donne 30 à 40 milliards d’€ à l’Ukraine. L’UE représente la puissance des banques et elles ne veulent pas céder.

La question c’est : est-ce que la dictature des banques s’impose à l’Europe ou est-ce que les peuples d’Europe ont un mot à dire ?

Geoffroy DIDIER :

Secrétaire national de LAIDSREPUBLICAINS – le bourgeois gentilhomme

Monsieur FILOCHE dit « Vive les grecs », j’ai envie de dire « Vive les français  », chaque enfant qui naît en France a 30.000 € de dette publique, chaque français est créancier de la Grèce pour une somme de plus de 1.000 € donc le problème de la Grèce ne concerne pas que les banques mais aussi le peuple français.

J’en veux à TSIPRAS d’inciter au NON. Si le NON l’emporte, la Grèce sera en cessation de paiement. N’importe quelle entreprise, institution, n’importe quel ménage ne peut pas vivre durablement lorsqu’elle est en cessation de paiement.

Il est bien placé pour parler cet assisté payé sur nos deniers ! Il touchait 8.500 € à l’UMP (combien aujourd’hui?), qui touche 30 miillions d’€ de subventions de l’Etat donc de nos deniers ! A 8.500 €, forcément la relativité entre en jeu, on prend de la hauteur comme son gourou, on ne voit plus la merde d’en bas !

Monsieur l’abstrait parlons réel

Comment se fait-il que votre parti ait pu atteindre 80 millions d’€ de dette sans qu’il soit prononcé une seule fois le terme « en cessation de paiement » ?

Comment avez-vous pu en arriver là ? Entre 0 et -80 millions il y a un écart abyssal qui ne s’est pas fait en 1 jour… même si votre parti a su créer en un clin d’oeil 18 millions d’€ de fausses factures !

Comment votre fou du roi peut-il se proclamer sauveur des français lui qui a rajouté 622 milliards d’€ de dette en 5 ans (il a battu tous les records) ?

Comment vous LAIDSREPUBLICAINS pouvez-vous avoir le droit de prétendre à diriger la France alors que vous ne savez pas gérer financièrement un parti pourtant très bien graissé sur le dos des « Laborieux » ?

Article du journal Le Point du 6 mai 2015 :

L’UMP doit normalement rembourser 11 millions d’€ en mars 2016, puis 27 millions en 2017 mais serait dans l’incapacité financière d’honorer ces 2 échéances. « On touche 18 millions d’€ par an de l’État. Si on lâche 11 millions d’€ en mars, on met la clé sous la porte à l’automne », prévient-on à l’UMP, selon Europe 1.

Gérard FILOCHE :

C’est une absurdité de diviser la dette par le nombre de personnes, il y a les enfants qui possèdent la dette et ceux à qui on demande de la rembourser. En France, quand on veut baisser les retraites, on nous dit que c’est pour rembourser la dette, quand on bloque l’indice dans la fonction publique, pareil… La dette ce n’est pas le petit peuple qui la possède ce sont les grandes banques.
Je suis pour l’Europe mais est-ce que l’Europe c’est écraser les peuples ou au contraire les écouter ?
Michel SAPIN dit qu’on est proche d’un accord alors qu’ils ont viré TSIPRAS des négociations. Juste le simple fait qu’il demande un référendum, ils demandent la réouverture des négociations.
Il faut que l’UE écoute les résultats du vote et se réoriente. Si le peuple grec gagne, ce sera bon pour chaque lutte dans les autres pays, en France… Il faut que les salariés français comprennent que leur sort se joue en Grèce.

Geoffroy DIDIER :

Le peuple gagnerait quoi ? la faillite. Vous êtes irresponsable, vous encouragez les gens à ne pas payer leur dette, ce n’est pas possible, irresponsable, c’est pour cela qu’on voie que le populisme, programme de TSIPRAS, ne marche pas. Il faut que ce soit un OUI responsable.

Escroc, c’est l’hôpital qui se fout de la charité ! Mais les français ne sont pas dupes, je pense, enfin j’espère que la panurgie n’est plus une région française…

Remboursez vos dettes de l’UMP. Même si le fou du roi a changé d’enveloppe de parti pour tenter d’enterrer son linge sale avec l’UMP, celui-ci existe encore bel et bien et remonte à la surface. 

Gérard FILOCHE :

Vous faites croire que l’Etat est un ménage, ce n’est pas pareil.

Geoffroy DIDIER :

Je vous donne un scoop, l’argent public ne tombe pas du ciel.

Gérard FILOCHE :

L’origine de la dette en Grèce n’est pas publique mais privée. Cela relève de la crise des banques de 2008-2009. L’Etat a renfloué les banques.

Emmanuel LECHYPRE :

Arrêtez avec les banques, la Grèce n’a jamais remboursé sa dette. Pour vous, on peut spolier le petit retraité italien ou allemand.

Gérard FILOCHE :

Faux, idem pour ces pays, l’Europe est riche, les banques doivent payer. En France les banques pèsent 8.000 milliards d’€. L’oligarchie grecque à elle seule a 400 à 600 milliards d’€ planqués en Suisse, l’UE en 5 ans n’a pas demandé à ce qu’on s’en prenne à cette oligarchie, elle n’a pas demandé à ce qu’on rende les sous-marins à MERKEL, à ce qu’on baisse les dépenses d’armement, à renégocier la dette des jeux olympiques.

Non, elle a demandé à ce qu’on baisse les salaires et les retraites de 40 et 30 %. Syriza a créé un ministère de la lutte contre la fraude fiscale, ils sont en train de faire rentrer l’argent. Si en France on faisait déjà cela : 600 milliards d’€ dans les paradis fiscaux, 80 milliards de fraude fiscale en Suisse, LuxLeaks nous pique chaque année 100 milliards, il n’y aurait pas de crise en France si on allait chercher la fraude fiscale. Laissons Syriza faire son travail au lieu de l’étrangler comme le souhaite JUNCKER.

Emmanuel LECHYPRE :

En cas de Grexit, quels risques ? => explications.

Globalement ce n’est pas grave pour la France, la Grèce c’est 1% de nos exportations, les entreprises françaises en Grèce sont une centaine et sont issues de grands groupes donc peuvent encaisser le choc.
La France fait partie des pays refuges donc c’est bon pour nos taux d’intérêt.
Risque sur la parité de l’€ : risque de baisse temporaire car si la Grèce sort, l’UE sera plus forte donc plus rassurante.
Risque sur les banques françaises : plus de risques car restructurés et basculés sur le contribuable. Le risque pour les contribuables est estimé de 40 à 60 milliards d’€.
Ce sera 2 points de PIB de dette supplémentaire, pas forcément impacté directement sur les contribuables français. Donc aucun changement au quotidien de suite pour les français.

.

Enfin un théoricien déconnecté qui dit quand-même une vérité et quelle vérité !
La dette grecque accordée par des banques françaises a été transférée sur les contribuables.

=> Ca se passe TOUJOURS comme ça :

Les banques spéculent, les Etats les laissent faire voire sont complices (si on peut se partager le magot entre « amis » tant qu’à faire), jusqu’au jour où la spéculation folle tourne au vinaigre (Krach – les arbres arrêtent de monter jusqu’au arbres).

Là les banques (leurs lobbies super puissants) pleurent et les Etats leur « prêtent » de l’argent qu’ils n’ont pas, les comptes passent dans le rouge ou s’aggravent quand on y est déjà.

Conséquences : récession, licenciements à tout va donc les « Laborieux » paient cash une première fois les conséquences de ces escrocs.

L’Etat veut se renflouer et donc massacre fiscalement les « Laborieux » (toutes taxes confondues en France on avoisine les 50 !).

En France on se situe où, quelles solutions ?

Ici, je ne fais que répéter ce que j’ai déjà écrit dans mes articles

Crise et Dette

Semaine de 4 jours 32 h c’est possible

Retraites… la solution à portée de main, qu’attend-on ?

.

En vision très large

Bruno GACCIO – parti Nouvelle Donne : il y a aujourd’hui dans le monde 85 milliardaires qui possèdent plus d’argent que 3,5 milliards d’individus, ces personnes là sont celles qui détiennent le pouvoir. Si on leur prenait juste 1,5 % de taxe sur 1 seul de leurs milliards, cela permettrait de créer une couverture sociale pour l’ensemble de l’humanité !

Au passage, en fouinant, j’ai appris qu’on trouve dans ce lot puant une connue des affaires « LaidsRépublicains » Mamie BETTENCOURT.

ET n’oubliez pas que ces très riches sont souvent les rois de l’optimisation l’évasion (et fraude au passage) fiscale…

.

Gerard RYLE, Directeur de l’ICIJ, rappelle que l’étude de James S.HENRY démontre que les comptes hébergés dans les paradis fiscaux pèsent entre 21.000 et 32. 000 milliards de $ !

.

La FED avait consenti pour la seule journée du 5 décembre 2008, 1.200 milliards de $ à divers établissement financiers. Des banques américaines, bien sûr, mais parmi les 30 plus importants emprunteurs, on dénombrait aussi des compagnies européennes :  Royal Bank of Scotland, le Suisse UBS, ou la Société générale et la franco-belge Dexia !

.

En vision Europe

Au niveau de l’Europe, la fraude et l’évasion fiscale représentent 2.000 milliards d’€ chaque année l’équivalent du budget de l’Union européenne ! La  corruption, elle, coûte 120 milliards d’€ chaque année.

.

Super Mario a annoncé un plan de 1.000 milliards d’€ (planche à billet) en début de cette année 2015 à destination des banques d’Europe pour relancer la croissance, à raison de 60 milliards d’€ par an. Problème : pour relancer la croissance, il faut que cet argent aille aux entreprises et aux ménages consommateurs; mais les grands groupes financiers préfèrent spéculer avec cet argent, comme ils l’ont toujours fait, d’où l’euphorie boursière. Et nos chers pourris d’élus mis en place par ces mêmes financiers, commandés / maipulés par les puissants lobbies de la finance jouent leu jeu !

.

En vision France, en bref chaque année

21 milliards d’€ de déficits côté sécurité sociale et caisses de retraite :

10 milliards d’€ => c’est le déficit de la sécurité sociale en 2014

11 milliards d’€ => c’est le déficit probable des caisses de retraite en 2018

192 milliards d’€ de fraudes et corruption :

– 70 milliards d’€ => fraude fiscale (source Bercy), grâce notamment aux SwissLeaksLuxLeaksOffshore Leaks (exemple : regardez l’Affaire KARACHI sur la page du fou du roi !)

– 35 milliards d’€ => fraude aux prestations sociales (d’après les taux de fraude moyens relevés dans les autres compartiments – 6 à 7 %)

– 32 milliards d’€ => fraude à la TVA (source Commission Européenne)

– 30 milliards d’€ => la corruption (prise illégale d’intérêts, marchés publics truqués… => 247 élus condamnés pénalement rien que sur l’année 2013 + tous ceux passés à la trappe…)

– 25 milliards d’€ => fraude aux cotisations sociales (source cour des comptes).

Vous voyez, on devrait être en excédent de folie !

D’après Antoine PEILLON, 600 milliards d’€ d’avoir français dorment dans des paradis fiscaux…

.

La dette de la France augmente de 5.000 € chaque seconde soit 13 milliards d’€ par mois ! Les seuls intérêts de la dette augmentent de 1.500 € chaque seconde soit 3,9 milliards d’€ par mois !

Et QUI EST RESPONSABLE de la dette ? L’’ETAT français, lui et et lui seul ! Et qui dirige l’ETAT? Nos Chers Elus, mais eux ne paient pas, ils sont là pour piller la République !

Ceux qui doivent payer la DETTE ce sont ceux qui l’ont faite et qui l’ont creusée. Par exemple le sieur SARKOZY a prêté 360 milliards d’€ (notre argent à tous) à ses copains les banquiers responsables de la crise pour les renflouer quand ils ont fait un peu trop mumuse avec la spéculation de la misère, et aujourd’hui encore le gouvernement qui l’a remplacé fait la même politique que lui, à savoir faire payer le prix fort au peuple, aux « laborieux ».

Faut-il que j’en rajoute encore ? Faut-il rappeler l’émission Capital sur les gaspillages de l’Etat et des collectivités ? ou les compteurs de la honte ? ou les emprunts toxiques des collectivités qui nous coûtent cher à nous conttribuables ?

Faut-il rappeler l’opulence des instances représentatives du peuple, comme par exemple le Sénat, démontré par Yvan STEFANOVITCH ?

Faut-il rappeler tous les cumuls de nos chers Elus ?

Faut-il rappeler ce que nous coûtent nos ex-présidents y compris le fou du roi qui se sert de ses privilèges pour ses activités de propagande « LaidsRépublicains », sans que cela ait été débattu voté… comme le soulève René DOSIERE ? Sur ce point, mes chers détracteurs qui prennent exemple sur d’autres pays ne vont pas faire la comparaison sur ce sujet car dans les autres pays l’équivalent de nos anciens présidents n’ont rien !

.

La solution anarcho-économico-logique en 2 secondes
pour financer la mutation d’un pays en « Crise » à un Pays en pleine croissance…

De source sûre, vérifiée, recroisée…on sait que :

Rien que les intérêts de la dette publique française augmentent de 3,9 milliards d’€ par mois ! La dette, elle, augmente de 13 milliards d’€ par mois !

Vous êtes toujours d’accord Messieurs les cumulards ? Ok poursuivons !

Qui est responsable de la « CRISE » ? Les banques ! Et le fou du roi SARKOZY leur a « filé » / prêté 360 milliards d’€ sur le dos des français victimes de cette crise ! Ok ? Oui c’est la pure vérité ! Les banques ont remboursé par la suite avec quelques miettes en plus alors qu’elles ont fait des profits énormes en bourse…

La moindre des choses et la plus logique serait de dire : « Messieurs les banquiers, la France paiera ses dettes, ses emprunts mais vous vous asseyez sur les intérêts  » !

Les intérêts de la dette c’est plus de 45 milliards d’€ par an, 2 fois le trou de la sécurité sociale et des caisses de retraites chaque année !

1 an de suppression des intérêts de la dette et hop, on passe à une Sécurité Sociale et des Caisses de retraite plus qu’excédentaires ! Du coup, on pourrait à nouveau se soigner sans se faire rakéter par la Sécurité Sociale, on pourrait à nouveau faire partir les « laborieux » à la retraite dès 60 ans (voir moins?), cela libérerait de nombreuses places vacantes pour les jeunes et ainsi le chômage baisserait fortement…

Le problème c’est que nos Chers Pourris ne sont souvent que des pantins graissés par les lobbies, notamment par les puissants lobbies de la finance, ils ne sont donc pas prêts de prendre une telle mesure.

.

Ca paraît quand-même ahurissant de voir que les intérêts de la dette s’élèvent à près de 4 milliards d’€ chaque mois alors que la France emprunte soit-disant à des taux négatifs… Attention « négatifs aujourd’hui » ne veut pas dire qu’ils le resteront !

L’Allemagne, le pays qui ne paie pas ses dettes

Angela MERKEL se pose en donneur de leçons à la Grèce sur la dette alors que son pays est celui qui a le moins payé ses dettes envers les autres Etats depuis la première guerre mondiale.

Un accord signé en 1953 avait permis à la RFA d’annuler 62 % de sa dette contractée avant et après-guerre. La Grèce était alors un des 21 créanciers de la RFA.

Cet accord a été signé le 27 février 1953 à Londres par 21 créanciers de la RFA, dont la Grèce, la France, la plupart des pays européens, la Suisse, les États-Unis, le Canada, l’Iran, l’Afrique du Sud… L’Allemagne de l’Ouest était alors en situation de défaut de paiement.

Les emprunts renégociés concernaient :

– des obligations issues du traité de Versailles de la première guerre mondiale jamais honorées,

– des emprunts souscrits par la République de Weimar dont le paiement des intérêts avait été suspendu au début des années 1930,

– des emprunts contractés après-guerre auprès des Alliés.

Cet accord a permis à la RFA de réduire le montant initial de ses créances d’avant et d’après guerre de 38 milliards de Deutsche marks à 14 milliards, soit une annulation de 62% de sa dette. Plus un moratoire de 5 ans sur les paiements et un délai de 30 ans pour les rembourser ainsi qu’une réduction des taux d’intérêt.

Bien sûr les « experts » disent que le contexte n’était pas le même. Ben voyons, ils interprètent la réalité comme ça les arrange !

HE BIEN VOILA, LA FRANCE, L’EUROPE… SONT RICHES MAIS LEURS RICHESSES SONT GARDEES, DILAPIDEES PAR UNE POIGNEE DE MAFIEUX !
RECUPERONS CE QUI NOUS APPARTIENT !

.

Mes articles anarchozyques connexes sur le thème « L’affaire Grèce »

(Articles sur lesquels j’ai longuement travaillés qui permettent d’expliquer MON REFUS DE L’AUSTERITE)

Articles pertinents sur le sujet

AlterEcoPLus : Gauche – le grand gâchis de la crise grecque

BfmTv : News&Compagnie reçoit Gérard FILOCHE – 29/01/2015

Démocratie socialisme : 7 questions – 7 réponses sur le bras de fer entre le gouvernement grec et le restant de l’UE

Démocratie socialisme : Soutien à Syriza !

Gérard FILOCHE blog : Mon intervention au BN du lundi 29 juin 2015

Le Figaro : Quand la Grèce acceptait d’effacer la dette allemande

Le Monde : La cure d’austérité grecque, la plus longue que la zone euro ait connu

Le Monde : Pourquoi la dette allemande surpasse la dette grecque

Le Monde : Une réforme bancaire en trompe-l’œil

Les Echos : France – La dette publique à de nouveaux sommets

Marianne : Un référendum, sinon rien !

Médiapart : Ces Grecs, héros malgré eux d’un mauvais thriller

Médiapart : La BCE pousse la Grèce vers la sortie de l’euro

Médiapart : Les Grecs n’ont pas à payer une dette qui n’est pas la leur

Médiapart : Villepin – «Notre devoir pour l’Europe»

Médiapart : Un insider raconte: comment l’Europe a étranglé la Grèce

Bonus – Un article pour les moutons de panurge
(mettons à l’honneur les médias frelatés)

Le Figaro : L’austérité ça marche – la preuve…