La chèvre du FMIsterie donne un coup de pouce aux manipulateurs

Classé dans : Bourse, Crise et Dette | 0

La Chèvre du FMIsterie donne un coup de pouce aux manipulateurs

Ca faisait un moment que je voulais réécrire un article sur les manipulations boursières habituelles de nos Maîtres du Monde, les Goldman Sachs and co, avec la CONplaisance des Banques Centrales et une certaine FMisterie

Le moment me semble bien propice ces jours ci car on voit beaucoup d’informations flagrantes en la matière passer et on peut le constater facilement…

Je suppose que personne n’a oublié la Chine utilisée comme bouc-émissaire du Krach de l’été et l’automne 2015.

On a même ensuite eu droit au fiasco Volkswagen comme 2nd bouc-émissaire alors que, par la suite, la Commission européenne moisie complice, présidée par JUNCKER l’assécheur, a réhaussé les seuils de pollution pour blanchir tous les industriels de l’automobile tricheurs…

La chèvre du FMIsterie donne un coup de pouce aux manipulateurs

Une véritable histoire de boucs et de chèvres… 🙂 En général, pour les chêvres, ce sont souvent des chêvres d’élevage, issues notamment de l’Ena. Parfois, on a des chêvres de COnpétition, de catégorie supérieure 1er choix, non énarques car l’Ena a pour vocation de former les chevreaux en herbe en Dieux de l’enfumage et non de parfaire les chêvres de niveau déjà bien supérieur.

Le 13 Avril 2016, la chèvre diseuse de bonne aventure Christine LAGARDE annonce que le FMIsterie dégrade ses pespectives de l’économie mondiale en terme de croissance…, elle parle même d’escalade des périls plus particulièrement au niveau des banques chinoises. On pouvait donc, suite à cela, s’attendre à une tendance baissière des marchés action, surtout que, sur bon nombre d’indices dont le DowJones, le Dax, le Cac…, nous approchions de résistances techniques majeures. Ben que néni, s’en est suivi une nouvelle explosion des marchés action… Pigeons, pigeons…vous n’avez pas d’ailes, ne sautez pas par les fenêtres de suite, attendez qu’on vous plume d’abord svp merci !

Toute cette fausse euphorie est en fait orchestrée de façon magistrale par les manipulateurs pour bien vider, écrémer les pigeons, du moins ceux pas encore totalement plumés qui ont survécu au Krach des mois précédents.

Cette fois, ils ont fait coïncider leur bobard avec la saga du Peplum Petroleum.

Notons que, le 19 Janvier 2016, la chèvre de compétition avait abaissé ses prévisions de croissance pour 2016 et 2017 et adressé une mise en garde face au ralentissement de la croissance chinoise. De quoi susciter théoriquement la peur et donc l’aversion au risque sur les marchés boursiers, du moins sur les marchés actions, donc de quoi inciter les pigeons à se placer en position de vente et non d’achat. Coïncidence bizarre ou mafieuse, le krach boursier (à l’intérieur de la méga bulle jamais observée dans l’histoire de la bourse) était à sa fin, c’était pile le début du rebond des marchés action…

Comme en 2012 avec sa prévision de sortie de la Grèce et de cataclysme économique au moment où les marchés action étaient au plus bas, et juste avant les QE des Etats-Unis, qui ont entraîné une forte reprise à la hausse des marchés action avec la méga bulle qui s’en est suivie (hop à peine le dernier QE terminé par la FED c »est la BCE qui a lancé le sien, coïncidence mafieuse)…

Petite parenthèse : c’est cyclique chez cette chèvre, elle a la phobie des grecs. Sans arrêt elle prône leur sortie puis fait machine arrière, elle va même jusqu’à les insulter ! Presque aussi haineuse des grecs que Von VALLS l’est envers les LABORIEUX ! D’ailleurs, elle ne s’est pas génée en 2015 pour les SURaustériser avec son pote JUNCKER… Ah là, je le répète, nous avons une chèvre de CONpétition, de même calibre que Myriam 1000 conneries. A moins que tout cela ne soit feint… La vérité doit se trouver entre les deux.

Bref, dans le jeu des cycles de vagues montantes et descendantes, ça sent le déjà vu… Un pigeon ce n’est jamais qu’un mouton, parlons donc de mougeon, cesera plus simple… Comme dirait le PtitDictateur Von VALLS, il faut PEDAGOGIER, préparer le mougeon, le convaincre d’aller là où l’on veut le mener… Le tout est de raconter une histoire à laquelle il va adhérer pour foncer tête baissée. Et permettre ainsi aux manipulateurs de s’en mettre plein les fouilles sur son dos.

Revenons à nos manipulateurs, le plus célèbre, responsable de toutes les crises, reste la bordille Goldman Sachs, qui est mafieusement implantée de partout y compris au sein de la Fed aux Etats-Unis et de la BCE en Europe, vous savez bien… Super Mario Garcimore, le roi de la planche à billets, était le VRP le monsieur Europe de Goldman avant de prendre les clés de la BCE. DSK et Christine LAGARDE , dans le cadre de leur FMIsterie, ont été en relation avec la tentaculaire Goldman Sachs, tout comme le RoiDesCorrompus Nicolas SARKOZY au passage.

Tiens, au passage, voici un article intéressant sur la Vrp LAGARDE contre le Brexit en approche pour sauver les copains moisis de l’Union Européenne mafieuse.

Bon ben maintenant que le décor mafieux est planté, il ne reste plus qu’à collecter les preuves, au travers des articles qui s’appuient sur le scribe de l’histoire panurgiste, au travers des graphiques…

Déroulons chronologiquent l’histoire panurgiste

J’ai épuré les parties inutiles des histoires du scribe pour ne garder que les preuves des manipulations, sans dénaturer le contenu pour plus de compréhension de toute cette fumisterie.

24 Aôut 2015 : AbcBourse : CAC40 – le mensonge de la croissance chinoise vole en éclats

Le CAC40 a réduit en 90 minutes sa perte de -8% à -5,7% (vers 4.365) mais un vrai krach boursier à bien eu lieu.

Peu importe que les cours remontent à Wall Street et que les ‘pompiers’ des marchés fassent leur boulot sur ordre des banques centrales, pour nombre d’opérateurs, c’est ‘game over’.

Car c’est également la journée où les discours fallacieux sur la croissance chinoise volent en éclat.
Et non, cela fait bien longtemps que la croissance chinoise n’avoisine plus les 7%…
Oui, les marchés se mentaient depuis des trimestres, parce que la vérité était ‘trop moche’ pour être divulguée ‘tel que’… et personne n’avait envie de l’entendre, même murmurée.

Ce sont finalement les milieux d’affaires chinois qui l’ont ‘hurlée’ en faisant s’effondrer Shanghai de -8,5% ce lundi matin et de -38% en 2 mois.

Pour en revenir aux places européennes, toutes les caractéristiques d’un Krach ont été réunies ce lundi.

Des écarts abyssaux (jusqu’à -8,3% sur le CAC40, tous les gains résiduels depuis le 1er janvier ont été effacés vers 4.230Pts), un emballement algorithmique et une absence de contrepartie jamais vue depuis le 6 mais 2010… et surtout une ouverture du Nasdaq Composite en repli de -8,5%: du jamais vu depuis 1987, voir jamais de son histoire.

Certes, des écarts ‘intraday’ ont parfois dépassé 10% comme à l’automne 2008 et en 2001… mais jamais les opérateurs n’avaient pu observer un ‘gap’ de -400Pts d’entrée de jeu sur le Nasdaq, interdisant tout moyen de couverture pour les investisseurs particuliers qui voient s’évaporer tous les gains depuis octobre 2014.

13 Avril 2016 : AbcBourse : CAC40 – gain aussi impressionnnant que prétextes sont fragiles

Hier, le CAC40 était repassé de 4.270 à 4.350 grâce au pétrole qui a repris +5% jusque vers 42$ sur la base d’une rumeur -non sourcée et non recoupée d’accord russo-saoudien– alors que les stocks US ont augmenté de +6,2Mns de baril début avril et que l’OPEP revoit à la baisse la demande mondiale à la baisse.

La encore, le prétexte de la hausse semble mince en regard des données conjoncturelles et techniques ‘concrètes’ plaidant pour son repli.

Et les chiffres US du jour ne viennent guère étayer les +0,7% du Dow Jones qui profite lui aussi de la flambée des valeurs bancaires.

Les résultats sont mauvais, les chiffres d’affaire en nette baisse… mais comme souvent quand il est question de hausse obstinée des indices boursiers, les commentateurs invoquent le ‘moins pire que prévu.

Les opérateurs semblent rassurés par l’annonce par le ministère italien de l’Économie et des Finances de la création d’un fonds de 5MdsE devant faire office de garant des opérations de recapitalisation des banques italiennes en difficulté. Elles supportent collectivement 360MdsE de créances douteuses: le fonds de soutien représente 1,5% de ce montant… mais les marchés semblent juger ce ‘garant’ suffisant.

(Au passage, rappel du scandale à venir, bis répétita sur créances douteuses & co…)

13 Avril 2016 : AbcBourse : CAC40 – plus forte hausse depuis le 05/10/2015; quels motifs?

Comme si la hausse de +3% du CAC40 ne suffisait pas, l’indice a rajouté +15Pts durant le ‘fixing’ et en termine à 4.490, soit un gain tonitruant de +3,32%.
C’est la plus forte hausse de l’année… non, la plus forte depuis plus de 6 mois (il faut remonter au 5 octobre 2015).

Plus troublant encore, les volumes ont doublé au cours des 90 dernières minutes… passant de 2,1MdsE à 4.2MdsE: c’est totalement ‘hors norme’ !

En fait, tout est hors norme aujourd’hui !
On a de la peine à croire qu’une seule bordée de statistiques chinoises, à peu près aussi invérifiables que la croissance à +6,9% annoncée officiellement par Pékin, puisse déclencher une vague haussière de +144Pts et une envolée de +3,3% des places européennes (dont +4,15% à Milan).

Non seulement, le marché n’oppose aucun scepticisme aux données chinoises (les exportations rebondissent de +11,5%, après -25% en février) mais choisit en revanche d’ignorer totalement les mauvais chiffres parfaitement fiables concernant la production industrielle en Europe (-0,8%) et le recul de 0,3% des ventes de détail aux Etats Unis (contre +0,1% anticipé).

On assiste par ailleurs à un feu d’artifices d’écarts allant de +5 à +8% sur les valeurs financières à Paris dont personne ne voulait mardi matin et cela va jusqu’à +11% sur BMPS à Milan.

Le vent d’euphorie provient de cette même zone asiatique qui faisait si peur au FMI la veille (Christine Lagarde invoque une ‘escalade des périls’, notamment au niveau des banques chinoises) par la magie d’un 1er indicateur chinois rassurant depuis des semaines.

Ah la Chèvre et ses informations contradictoires à la direction des marchés… manipulée ou manipulatrice ?

13 Avril 2016 : L’Express : Pétrole – la réunion de Doha pourrait décevoir (FXCM)

Alors que les spéculations vont bon train quant à une issue favorable de la réunion de Doha (Qatar) le 17 avril prochain, laquelle verra participer des pays à la fois producteurs et non-producteurs, ce grand rendez-vous pourrait se révéler une désillusion, redoute Sylvain Loganadin, analyste DailyFX pour FXCM.

Techniquement parlant, le rebond du pétrole pourrait avoir été le résultat d’une spéculation sur un accord entre les différents pays producteurs de pétrole et en cas de déception à Doha, un phénomène de consolidation pourrait très bien survenir’, poursuit Sylvain Loganadin, selon lequel il n’est pas exclu que les opérateurs de marché, qui ont acheté la rumeur d’un accord à Doha, vendent ensuite la nouvelle d’un non-accord.

Dans la saga du Peplum Petroleum… notez bien les raisons potentielles de hausse du pétrole, juste une histoire de robinet ouvert à fond ou au contraire à petit débit… Quand le baril refleurtera avec les 110 $ le baril, les manipulateurs diront que c »est dû à des conflits géopolitiques… Là, avec Daesh et l’Etat Islamique etc…on y est en plein dedans et ça n’a pas empêché les cours de descendre à 27 $ le baril juste parce que l’OPEP veut asphyxier le pétrole de schiste américain…

Pour autant, si l’on en croit Interfax, repris notamment par Bloomberg, la Russie et l’Arabie saoudite se seraient entendues en amont de la conférence de dimanche sur un ‘pré-accord’ pour geler leurs extractions respectives de pétrole brut. De quoi renforcer les anticipations selon lesquelles les accords de ‘gel’ conclus en début d’année par l’Arabie saoudite, la Russie, le Qatar et le Venezuela seront bien mis en oeuvre et étendus à la plupart des autres pays membres de l’Opep.

Ah nos manipulateurs adorent faire courir des rumeurs avant les vraies news. Parfois des rumeurs correspondant à la réalité, parfois non. Il faut toujours varier sinon les pigeons finissent par ne plus tomber dans le panneau… Goldman Sachs est maître expert en la matière…

14 Avril 2016 : AbcBourse : CAC40 : franchit 4.500, mauvais résultats banques US ignorés

Le CAC40 (+0,4% à 4.508) franchit le cap des 4.500, la ‘séance des 3 sorcières’ de vendredi s’annonce sous les meilleurs auspices: tous les instruments de couverture jusqu’à 4.500 vont expirer sans valeur et ceux qui ont acheté des ‘calls’ 4.400 mardi matin vont faire fortune.

Pas la moindre amorce de ‘pullback’ à la Bourse de Paris, au lendemain d’un bond de 3,3% de l’indice phare, le plus spectaculaire depuis le 5 octobre dernier (sans déclaration tonitruante d’une banque centrale, en occultant totalement les mauvais chiffres industriels en Europe et de la consommation aux Etats Unis).

A part la statistique chinoise des ‘exports’ publiée mercredi matin, ils ne semblent réagir à aucun chiffre macroéconomique.
Les résultats de Bank of America et de Wells Fargo sont ressortis en nette baisse mais les observateurs dégainent l’incontournable ‘c’est mieux que prévu’.

Les résistances des 4.400 et des 4.450 points sont cassées, ouvrant dans un premier temps un nouvel objectif à 4.600 points.

17 Avril 2016 : Le Monde : A Doha, la réunion des pays producteurs de pétrole s’achève sans accord

Les grands pays producteurs de pétrole réunis dimanche 17 avril à Doha n’ont pas réussi à s’entendre pour limiter la production de brut. Après l’annonce de cet échec, les cours de l’or noir plongeaient lundi matin sur les marchés asiatiques.

Les divergences entre l’Iran et l’Arabie saoudite, les deux grands rivaux du Moyen-Orient, avaient éclaté avant même le début de la réunion de Doha.
Dans une interview publiée samedi par l’agence de presse Bloomberg, le vice-prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, avait affirmé que le royaume ne gèlerait pas sa production de brut à moins que l’Iran n’en fasse autant. Dimanche, l’Iran a fait savoir qu’il ne participerait pas à la réunion au Qatar.
« La réunion de Doha est pour ceux qui veulent participer au plan de gel de la production », a déclaré le ministre iranien du pétrole Bijan Namdar Zanganeh. « Dans la mesure où il n’est pas prévu que l’Iran signe ce plan, la présence d’un représentant de l’Iran à cette réunion n’est pas nécessaire », a-t-il ajouté

Avant le sommet, les spécialistes du pétrole redoutaient déjà qu’un échec ne fasse rechuter les cours.

18 Avril 2016 : AbcBourse : CAC40: il suffisait juste de parier à l’inverse du consensus

L’échec du sommet de Doha se soldait par un repli univoque des places européennes (-1,5% ce lundi matin) dès les 1ers échanges mais le consensus baissier est pris à contrepied avec un retour ‘dans le vert’ du CAC40 (+0,15%), du DAX30 (+0,1%) et potentiellement de l’Euro-Stoxx50 qui ne perd plus que 0,1%.

Le plongeon initial de -5% du pétrole vers 38,60$ (déjà 10% reperdus sur le récent ‘pic’ des 42$ sur le NYMEX) s’est réduit au fil des heures pour ne plus représenter que -3%… mais c’est un peu court pour expliquer le retour du CAC40 au-dessus des 4.500Pts contre 4.425 au plus bas vers 9H05.

Et puis, une fois encore, dès que les cours se mettent à remonter de façon régulière (algorithmique), la contrepartie vendeuse s’évapore et le marché remonte dans le vide (1,6MdsE échangés au bout de 7 heures et demi de cotations à Paris).

‘Riyad a évoqué le fait qu’une augmentation de sa production de pétrole est désormais possible en l’absence d’un accord quant à un gel de production’, a de son côté rapporté Sylvain Loganadin, analyste DailyFX pour FXCM.
De quoi exercer immédiatement une pression baissière sur les cours et, plus largement, relancer les craintes d’une divergence croissante entre le niveau de demande et d’offre de pétrole.

Wall Street digère Doha et continue de prendre prétexte de résultats ‘meilleurs que prévus’: c’est au tour de Morgan Stanley d’annoncer une chute de -54,4% de ses bénéfices mais qui passe comme une lettre à la poste puisque le bénéfice publié ressort à 55 cents contre un consensus de 46 cents (le titre gagne 2%).

18 Avril 2016 : DailyFx : Dow Jones – Le marché se replie sous 18 000 points suite à l’échec de Doha

Alors qu’il profitait la semaine passée des déclarations accommodantes de la Réserve Fédérale et de la remontée des cours des matières premières, le principal indice de Wall Street se replie après avoir atteint ses plus hauts annuels. En effet, orientée par l’évolution des prix du pétrole, la bourse de New-York subit l’échec des négociations de Doha.

18 Avril 2016 : DailyFx : Once d’or – L’aversion au risque provoquée par Doha et lafragilité du dollar … 

.

19 Avril 2016 : AbcBourse : CAC 40 – la marche en avant devrait se poursuivre

La Bourse de Paris devrait poursuivre sa marche en avant mardi matin, après s’être hissée au-dessus du seuil important des 4500 points hier.

Les analystes techniques font toutefois remarquer que le marché parisien est remonté de 3900 points à la mi-février au contact des 4500 points dans des volumes incroyablement faibles.

Chez Morgan Stanley, les stratèges estiment que les marchés ont désormais besoin de se mettre à la diète après s’être bien engraissés depuis le début du mois de février.

Pas de bol, les cours du CAC40 ont continué de monter jusqu’a 4600 points. Les vendeurs qui ont écouté Morgan Stanley se sont ramassés ! Bravo !!! 🙂 oups -:(

‘A court terme, le CAC peut revenir combler son gap du 12 avril à 4348 points’, jugent de leur côté les équipes de Barclays Bourse.

Ah ces manipulateurs qui font monter artificiellement les cours par des algorythmes puissants pour piéger les pigeons…

Pour le gestionnaire parisien, la prochaine résistance sur le CAC reste fixée à 4585 points.

.

La Suite ?

Ca va se jouer ce jeudi 21 Avril 2016 avec le messie SuperMario Garcimore il va parler !

Soit les manipulateurs décident de dire que le menteur voleur les satisfait et ce sera poursuite de la hausse au-dessus des résistances techniques.

Soit ils décident de dire que son discours ne convainc pas et ce sera potentiellement début de vague descendante…

N’oublions pas que, sur les 2 indices américains (DowJones et SP500), les cours sont au plus haut de leur vie, au plus haut de la méga bulle…

.

Liens mettant en lumière les manipulations de ces banksters

24 Aôut 2015 : AbcBourse : CAC40 – le mensonge de la croissance chinoise vole en éclats

13 Avril 2016 : AbcBourse : CAC40 – gain aussi impressionnnant que prétextes sont fragiles

13 Avril 2016 : AbcBourse : CAC40 – plus forte hausse depuis le 05/10/2015; quels motifs?

13 Avril 2016 : L’Express : Pétrole – la réunion de Doha pourrait décevoir (FXCM)

14 Avril 2016 : AbcBourse : CAC40 : franchit 4.500, mauvais résultats banques US ignorés

17 Avril 2016 : Le Monde : A Doha, la réunion des pays producteurs de pétrole s’achève sans accord

18 Avril 2016 : AbcBourse : CAC40: il suffisait juste de parier à l’inverse du consensus

18 Avril 2016 : DailyFx : Dow Jones – Le marché se replie sous 18 000 points suite à l’échec de Doha

18 Avril 2016 : DailyFx : Once d’or – L’aversion au risque provoquée par Doha et la fragilité du dollar…

19 Avriil 2016 : AbcBourse : CAC 40 – la marche en avant devrait se poursuivre