La folie des grandeurs des maires véreux

Classé dans : Corruption scandales, Crise et Dette | 0

La folie des grandeurs des maires véreux

La folie des grandeurs des maires véreux

Chaque année, les maires des 36.000 communes de France dépensent 26 milliards d’€ en investissement, la plupart du temps c’est utile, par exemple pour construire des crêches, des écoles, des parkings…

Mais certains sont pris par le virus des grands travaux disproportionnés, pas toujours utiles, et très chers pour les contribuables, comme s’ils voulaient marquer leur empreinte à grands frais…

Les hausses d’impôts locaux (taxe foncière et taxe d’habitation) sont monnaie courante, chaque année diverses communes gagnent la palme, par exemple cette année, on a Toulouse +15 %, Lille +10,5%, Bordeaux et Marseille +5 %.

La raison officielle est souvent la diminution des subventions de l’Etat mais il y a d’autres raisons, moins avouables, qui sont les mauvaises gestions : des chantiers parfois pharaoniques dont l’utilité n’est pas toujours justifiée, des oeuvres d’art hors de prix dans des ronds-points…

L’émission Capital se charge de nous présenter quelques exemples croustillants, et cela n’est bien sûr qu’un volet des multiples gaspillages de notre Etat Mafieux qui ne cesse de prospérer ! Ceci n’est pas une fiction mais bien la réalité.

.

Perpignan saignée par son précédent Maire Jean-Paul ALDUY

En creusant, j’ai découvert que Jean-Paul ALDUY, maintenant retiré de la vie politique, a déjà de beaux trophées de chasse à son tableau en tant que cumulard : Maire de Perpignan, Président de Communauté de communes de Perpignan, Conseiller Général, Sénateur… Il a même cumulé les partis moisis => UMP puis UDF puis UDI (le super parti représentatif du peuple surtout grâce à son Président Jean-Christophe LAGARDE) !

Ah ben tout s’explique ! Forcément, quand on est cumulard, et en plus quand on a goûté à l’opulence outrancière du Sénat, on est déconnecté de la réalité et on prend vite des goûts de luxe sur le dos du contribuable…

Explications sur une « oeuvre d’art » à 300.000 € dans un rond-point :

Jean-Paul ALDUY, baron local centriste qui a régné sur Perpignan pendant 16 ans, a fait mettre un gigantesque cadran solaire dans un rond-point pour 300.000 € aux frais de sa commune. Pour lui, ce cadran solaire, le plus grand d’Europe, est un atout pour Perpignan et sa région.

Dans le reportage, ses explications sont complètement farfelues, sa façon de s’exprimer me donne plutôt le sentiment d’avoir un fou qui parle devant la caméra; son seul argument est que ce cadran solaire (heureusement qu’il le précise sinon personne ne se rend compte que la chose immonde posée en plein rond-point est un cadran solaire) permet de marquer l’esprit des visiteurs qui sortent de l’autoroute !

A l’époque, l’appel d’offre est remporté par un « artiste », Marc André DE FUGUIERES.

Prix de départ qui a permis de remporter l’appel d’offre : 200.000 €, au final cette horreur coûtera 300.000 € à la commune, et « The Artist » a même le toupet de rajouter que c’est une très bonne affaire pour la commune car cela aurait dû coûter 500.000 € !

Quel foutage de gueule sur le dos des perpignanais ! On se croirait dans un sketch du petit théâtre de Bouvard à entendre paler ces 2 trublions !

C’est à se demander si, dans les 300.000 €, il n’y avait pas une petite enveloppe pour ce gentil monsieur ALDUY ? Je lui trouve la tête d’un véreux (attention ! je ne dis pas qu’il l’est)… tiens ça me rappelle le personnage emblématique de mon site… 🙂

Détails des dépenses :

50.000 € pour l’étude, 40.000 € pour l’artiste, 50.000 € pour l’aménagement du rond-point, 160.000 € pour la fabrication et l’installation.

160.000 € pour la fabrication de l’oeuvre donc les 40.000 € c’est pour quoi ? Juste pour un dessin de merde par un soit disant artiste ? Je pensais que les 40.000 € c’était pour l’oeuvre en elle-même, non ?

Autres exemples dénoncés, signés ALDUY à Perpignan, là on est dans du plus lourd encore :

– Une passerelle piétonne pour 6 millions d’€, inutilisable au-delà de 80 km/h de vent, sachant qu’il y a 120 jours de tramontane !

– Un théâtre à 130 millions d’€ mal pensé, exigu, pas aux normes pour certains types de concerts… bref trop restrictif et au buget exorbitant !

Au final, la note, ce n’est pas ALDUY qui la paie mais les perpignanais avec une hausse des impôts locaux de 28 % entre 2008 et 2012 contre 2,3 % en moyenne en France !

Dans le reportage, ALDUY se décrit comme un visionnaire à long terme, et il rajoute que c’est seulement longtemps après qu’on peut se rendre compte si on s’est trompé ou pas !

Montauban et son parc aquatique démesuré

Sur la commune de Montauban (55.000 habitants), il y a un an et demi, est sorti de terre le 3ème plus gros complexe aquatique de France pour un coût total de 50 millions d’€, entièrement à la charge de la ville et de ses contribuables.

La Mairesse UMP pas peu fière, un poil narcissique à mon goût – de ce qu’elle dégage dans l’interview, semble apprécier la flatterie du journaliste sur le fait qu’elle va laisser son empreinte dans la commune avec un tel ouvrage, elle rajoute fièrement que ce n’est pas le seul grand ouvrage qu’elle a fait réaliser !

Le prévisionnel tablait sur 600.000 visiteurs annuels, au final on est à 400.000 visiteurs, les tarifs sont trop élevés, même si on suppose qu’ils sont jusifiés pour subvenir aux frais d’entretien qui doivent être très couteux (5 bassins, grand espace détente Spa, salle de musculation et cardio…).

Pour faire face, la Mairesse a été obligée de monter les impôts locaux de 3 % alors qu’elle avait promis à ses électeurs un gel pendant 6 ans !

Biarritz et son nouveau musée de la mer sans visiteurs

A Biarritz, le précédent Maire, Didier BOROTRA a fait construire un nouveau musée de la mer (la cité de l’océan) pour la bagatelle de 42 millions d’€, pas très loin de celui déjà existant très populaire. Celui existant comporte des aquariums… concept attractif; le nouveau est un concept contemporain sans aquariums, basé sur des diffusions de vidéo (qu’on peut trouver sur le net)… inintéressant, pas du tout attractif !

Tiens, encore un cumulard, un sénateur, et encore un centriste (modem), décidément il semble que ces 3 critères réunis soient porteurs d’un sortilège de cupidité sur nos Chers Elus !

Il y a eu 70.000 visiteurs en 2014, la moitié de ce qui était attendu !

C’est dingue comme les chargés d’étude se plantent toujours dans leurs estimations, et toujours dans le mauvais sens, trop optimistes, je ne comprends par pourquoi…

Le financement du projet est un partenariat privé – public – les 42 millions d’€ ont été payés par Vinci en échange de la concession, la commune verse un loyer de 1,4 millions d’€ par an pendant 30 ans avant de devenir propriétaire de ce gouffre!

Et la hausse des impôts locaux entre 2008 et 2012 a été de 12 % (grâce aux nombreuses résidences secondaires sinon ce serait bien plus) !

Avant le chantier, la commune cherchait déjà à faire des économies sur le premier musée. Une étude avait été demandée par Didier BOROTRA, le Maire de l’époque. Etude demandée à qui ? A sa fille  et sans appel d’offre ! Elle aurait touché 46.000 € pour cette étude ! La justice devra trancher s’il y a eu conflit d’intérêt.

Ah ben je comprends mieux pourquoi l’étude était trop optimiste dans ses prévisions !

.

Articles sur nos maires moisis

FranceTv Info : « Envoyé spécial » – l’argent des communes, le grand gaspillage

L’indépendant : Cadran solaire, passerelle, théâtre, Perpignan sert encore d’exemple sur le gaspillage…

La Dépêche : La hausse des impôts fait tourner têtes et calculettes

Le Nouvel Obs : Réforme territoriale les 8 gaspillages les plus fous

Observatoire des gaspillages : LA COUR DES COMPTES ÉPINGLE LA GESTION FINANCIÈRE DE MONTAUBAN

Observatoire des gaspillages : PERPIGNAN, SAINT-CYPRIEN – LA RÉVOLTE DES CONTRIBUABLES…

Observatoire des gaspillages : SUBVENTIONS À LA CITÉ DE L’ OCÉAN DE BIARRITZ

Rugbyrama : Thomas Lombard: « C’est vraiment du gaspillage pour Perpignan »4