La sarkozysation de l’audiovisuel par l’ARMateur BOLLORE

La sarkozysation de l'audiovisuel par lARMateur BOLLORE

La sarkozysation de l’audiovisuel par l’ARMateur BOLLORE

L’ARMateur BOLLORE sarkozyste fait la razzia dans le paysage audiovisuel français depuis le début du règne du FouDuRoi SARKOZY et impose sa censure à outrance.

A ce rythme, on aura bientôt droit plus qu’à des émissions et reportages sur Maud FONTENOY l’écholoSchiste et sa Fondation « Fundation » oeuvrant pour le bien de l’humanité d’elle-même et des lobbies anti-environnement, des reportages sur le gaz de schiste qui sent bon la rose, sur les OGM qui sont des belles fraises géantes bien juteuses et savoureuses, sur le nucléaire propre sans déchets… !

Avant d’aller plus loin, qu’est-ce que BOLLORE ?

Ne pas confondre avec BOLOgnaise, non ce n’est pas un western Spaghetti mais ça y ressemble !

Bolloré aux mains de sang ou Bolloré le sanguin(aire) ?

BOLLORE le visionnaire a bien compris notre monde moderne :
Celui qui a l’argent détient le pouvoir ! Celui qui a en plus les médias dans sa poche peut espérer s’acheter une image de none vierge !

.

Posons le décor de cette pièce de théâtre qui n’est pourtant que la réalité

Mai 2007, le berlusconien SARKOZY accède au trône présidentiel dont il bavait d’envie depuis longtemps. Juste après le résultat des élections et avant la passation de pouvoir, il annonce la couleur : une présidence sous le signe du blingbling. Il fête sa victoire en grandes pompes au Fouquet’s et part quelques jours à Malte sur le yacht de Vincent BOLLORE. Le Falcon 900 à bord duquel le FouDuRoi voyage entre Paris et Malte appartient également au même BOLLORE.

Petit rappel des échanges de politesses politiciennes sur le sujet à l’époque

François HOLLANDE : ce qui pose un problème, c’est le style de ces vacances, le fait qu’il soit sur le bateau d’un riche hommes d’affaires et qu’on ne sache pas aujourd’hui si c’est la République qui assure le défraiement de ce déplacement.

Jean-Marie LE GUEN : est-il normal qu’un futur président fasse sponsoriser ses loisirs par des personnages fortunés qui ont tout à gagner des bonnes grâces du pouvoir ?

Vincent PEILLON : c’est une forme d’arrogance et même d’insulte, une faute de goût et une attitude indécente. M.Sarkozy semble être assisté mais par les milliardaires. On n’a jamais vu, à ce point, quelqu’un qui affiche de façon très provocatrice le goût de l’argent et sa proximité avec les milieux d’affaires, à peine élu.

Jean-Luc MELANCHON : On était prévenu, M.Sarkozy n’a jamais dit qu’il serait le président des petits pauvres, c’est le président du CAC 40.

Le PCF : le lien direct entre Nicolas Sarkozy et les milieux d’affaires est très inquiétant.

Je suis sans étiquette politique mais je me retrouve dans ces déclarations même si on sait qu’elles sont purement politiciennes. Le mafieux SARKOZY avait clairement annoncé la couleur !

Le VON VALLS n’existait pas sur le devant de la scène à l’époque donc pas de remarque de sa part apparemment, heureusement pour lui vu son dernier petit trip à 20.000 € en Falcon de la République

.

Le délavé bettencourtien valisophobe smicophobe Eric WOERTH : il s’agit tout simplement de quelques jours de vacances privées et il n’y a pas de quoi en faire tout un plat.

On reconnaît bien là le style arrogant de l’immoral WOERTH, il me rappelle son grand pote CAHUZAC !

Thierry SAUSSEZ, spécialiste de la communication politique du FouDuRoi : l’opinion publique attend d’un président de la République qu’il s’occupe des problèmes des Français, pas qu’il aille travailler pendant une semaine dans une usine pour montrer qu’il connaît les problèmes des ouvriers. L’attente de l’opinion publique, c’est pas qu’on se cache. Un président élu a besoin de couper complètement. Il va sur le yacht d’un pote passer 48 heures et après il va se mettre à bosser après une épreuve physique, intellectuelle, morale tout à fait considérable.

Oui, c’est sûr, le peuple préfère le voir se pavaner sur un yacht, ça l’inspire pour mieux massacrer ces ouvriers d’usine « laborieux » ! Et, après, ça se dit proche du peuple et conscient de leurs difficultés !

Le FouDuRoi en personne : je n’ai pas l’intention de me cacher, je n’ai pas l’intention de mentir, je n’ai pas l’intention de m’excuser. Je ne vois pas la polémique. Ca fait vingt ans que Vincent Bolloré m’invite et vingt ans que je refuse.

Ah ok, alors pourquoi avoir refusé pendant 20 ans ? Avant c’était mal perçu, et là ce devrait être bien perçu ? Ou était-ce parcequ’il savait qu’il ne crègnait rien grâce à sa cape d’immunité fraîchement gagnée ? Celle qui le protège comme un bon samaritain dans la plupart de ses affaires sales sinon il serait au gnouf depuis belle lurette !

.

BOLLORE habitué de la « soudoyure » ?

Le non trafiquant d’armes BOLLORE avait envoyé un communiqué de presse :

Vincent Bolloré est honoré d’avoir reçu M.Sarkozy et sa famille après sa campagne et avant qu’il ne soit président.
C’est d’ailleurs une tradition dans la famille Bolloré qui a eu l’occasion de recevoir Léon Blum plusieurs semaines dans son manoir, au retour de captivité pendant la seconde guerre mondiale, ou Mohammed V de retour d’exil de Madagascar avant qu’il ne devienne roi du Maroc.
Ce n’est bien sûr ni la République, ni le groupe Bolloré, mais Vincent Bolloré à titre personnel qui a invité M. Sarkozy et sa famille, pour quelques jours de vacances. Le groupe BOLLORE ne fait pas partie du CAC 40 et n’a jamais eu aucune relation commerciale avec l’Etat français.

Hé bien, quels philanthropes ce clan BOLLORE, mais qu’avec ceux dont il sait qu’ils auront un grand pouvoir de décision, bizarre. A être philanthrope, il devrait organiser les repas de fin d’année sur son yacht avec tous les collaborateurs « laborieux » de ses différentes entreprises.

C’est beau la communication, effectivement il ne figure pas de groupe BOLLORE au CAC40 mais son groupe VIVENDI figure dans le SBF120 donc parmi les 120 plus grosses entrprises françaises et dans le premier peloton de tête en terme de capitalisation. Aucune relation commerciale avec l’Etat français ? Avec son groupe tentaculaire, ça me paraît fortement improbable. De toutes façons, les entreprises, pour être corruptrices de politiciens véreux, n’ont pas besoin nécessairement d’avoir des relations commerciales avec l’Etat !

.

SARKOZY et BOLLORE les 2 ordures mafieuses mentent

BOAMP – Bulletin officiel des annonces de marchés publics

17 Juin 2005 – annonce No 907 :

SDV, la filiale logistique du groupe BOLLORE, a obtenu l’attribution du marché de « transport de fret par voie aérienne commerciale » à la demande et pour le compte du ministère de la défense, d’une valeur estimée à 36 millions d’€ HT. Le contrat est d’une durée de 48 mois.

5 janvier 2006 – annonce No 329 :

SDV, la filiale logistique du groupe BOLLORE, a obtenu l’attribution d’un marché concernant des « prestations de transport aérien et d’opérations ponctuelles de dédouanement de diverses marchandises » pour la direction des monnaies et médailles. Le montant est « indéfini » !

10 août 2006 – annonce No 368 :

SDV, la filiale logistique du groupe BOLLORE, a obtenu l’attribution du marché du « traitement de la valise diplomatique fret » par le ministère des affaires étrangères, Ce marché est un contrat sensible au sens de l’arrêté du 18 avril 2005 relatif aux conditions de protection du secret et des informations concernant la défense nationale et la sûreté de l’Etat dans les contrats, précise l’annonce. La valeur totale estimée de ce marché est comprise entre 1,4 million et 5,6 millions d’€ HT pour une durée de 48 mois à compter de la notification du marché.

16 novembre 2006 – annonce No 839 (BOAMP 003C) :

Fait mention de SDV, parmi d’autres entreprises, dans l’attribution d’un marché concernant un « accord carde acheminements » par l’économat des armées.

6 janvier 2007 – annonce No 474 (BOAMP 017C) :

Le groupe BOLLORE Energie a obtenu l’attribution du marché de fourniture de fioul domestique par le centre hospitalier de Laval. Le montant du marché est de 130.000 € HT environ.

21 décembre 2006 – annonce No 602 (BOAMP 018C) :

Le groupe BOLLORE Energie apparaît dans l’attribution du marché de fourniture de fioul domestique par la ville de Colmar. Le montant du marché, qui est reconductible annuellement pour 2008, 2009 et 2010, est de 153.390 € HT.

11 décembre 2006 – annonce No 357 (BOAMP 003C) :

Le groupe BOLLORE a obtenu un marché de « mise en place de locaux de sûreté modulaires à l’hôtel de police de Grenoble » par le ministère de l’intérieur, d’un montant de 342.000 € HT environ.

Y a-t-il eu appel d’offres… ? A l’époque, CHIRAC, le créateur d’emplois fictifs et auteur du bus à gonzesses, est le Président de la République et le fou du roi SARKOZY est Ministre de l’Intérieur. Et on sait que la banque RIVAUD – BOLLORE est la banque du RPR ! LaidsRépublicains mafieux une histoire qui dure dpuis TROP LONGTEMPS !

Comment se fait-il qu’avec de tels conflits d’intérêts, il n’y ait eu aucune enquête, aucune procédure judiciaire ?

Ils ont du bol, ils ne peuvent pas être attaqués par le Journal officiel, mais vous avez bien compris, SARKOZY et BOLLORE ces 2 êtres nuisibles pour l’humanité SONT A DEGAGER !

La percée de BOLLORE dans l’audiovisuel sous l’égide du FouDuRoi

Il détient une participation dans le groupe de production audiovisuelle et de cinéma Euro Média qui rassemble les activités des sociétés SFP (production) et VCF (prestations dans l’audiovisuel).

Il est propriétaire des quotidiens gratuits Direct Soir et Direct Matin Plus.

BOLLORE est devenu propriétaire à 100 % du CSA le 10 Juillet 2008 après avoir acquis les 60 % du capital du groupe CSA dont il détenait déjà 40 % depuis septembre 2006, l’accord signé en 2006 prévoyait qu’il puisse devenir majoritaire d’ici à 2008-2009.

L’institut CSA réalise des études marketing et d’opinion dans tous les secteurs économiques. C’est l’un des leaders sur le marché français.

Vous avez compris, il ne faut jamais écouter, se faire influencer par les faux sondages et recommandations mafieuses du CSA !

.

En 2011, Canal Plus débarque dans la télévision gratuite en rachetant les deux chaînes TNT gratuites de BOLLORE : la généraliste Direct 8 et la musicale Direct Star. En vendant ses chaînes TV, BOLLORE met un pied dans Vivendi.

2012, un article du journal Marianne intitulé « Bolloré en passe de contrôler Canal » évoque toutes les polémiques et mafieuseries autour des tractations BOLLORE – Vivendi – Canal+….

L’article conclut ainsi : bonne nouvelle aussi pour Vincent BOLLORE, qui cède ses deux chaînes en échange de titres Vivendi (maison-mère de Canal+). Entré au capital de la multinationale fin 2011 à hauteur de 1%, il devrait augmenter sa part de 2% avec cette cession. L’industriel espère détenir bientôt 5% du capital, ce qui ferait de lui l’un des principaux actionnaires et lui permettrait d’intervenir dans les orientations stratégiques du groupe (il s’apprêterait d’ailleurs à entrer au conseil de surveillance). Selon certains observateurs, Bolloré pourrait être tenté d’apporter le géant publicitaire Havas, dont il est premier actionnaire (32,84% du capital) dans le giron de Vivendi afin de créer l’un des premiers groupe mondiaux de médias et communication.

2014, Vincent BOLLORE prend la présidence du conseil de surveillance de Vivendi, après en être devenu le premier actionnaire. Le groupe est le plus important dans les médias en France. Ses trois actifs principaux : Canal +, qui domine sans partage la télévision payante dans l’Hexagone, Universal Music, première major de la musique dans le monde, et GVT, le Free brésilien.

Canal+ aux mains de l’ARMateur BOLLORE

Le 6 Juillet 2015, BOLLORE le sanguin a réuni les 100 plus hauts cadres de Canal+.

Il a justifié l’éviction du Directeur Général Rodolphe BELMER par son manque de loyauté et de transparence.

Il s’en est pris ensuite à Renaud LE VAN KIM, le producteur du Grand Journal, l’accusant d’avoir organisé les fuites sur un éventuel arrêt des Guignols de l’info dans le but de sauver Le Grand Journal.

Il a indiqué : « J’ai vu arriver dans la presse les références au yacht, à Sarkozy et à tout le reste », laissant entendre que l’on avait voulu faire jouer l’opinion publique contre ses décisions et son autorité.

Il a affirmé qu’il était seul maître à bord de l’entreprise en précisant : « C’est celui qui paye qui décide »

.

Première censure à Canal+ sous l’ère de son nouveau propriétaire, le sarkozyste Vincent BOLLORE : selon le magazine Society et le site Médiapart, la diffusion d’un documentaire sur une filiale suisse de la banque Crédit mutuel, pourtant validée en Mai 2015 par la direction de Canal+, a finalement été annulée. Un coup de fil de cet ARMateur courant Juillet 2015 a suffi pour stopper la diffusion de ce documentaire embarrassant pour le patron du Crédit Mutuel, un des principaux partenaires financiers du groupe BOLLORE.

« La non-diffusion vient directement de Vincent BOLLORE » a confirmé Jean-Pierre CANET, le rédacteur en chef et producteur du film.

« Evasion fiscale, une affaire française » porte sur le Crédit Mutuel, soupçonné d’avoir organisé un vaste système d’évasion fiscale via ses filiales suisse (allez on revient vers les SwissLeaks) et monégasque (sacré Prince Albert de Monaco qui règne sur un royaume de fric pourri et / ou volé aux Etats voisins).

L’enquête sera finalement diffusée sur France 3 dans l’émission « Pièces à conviction », ils ont décidé de le diffuser en octobre dans une version rallongée ! le BOLLORE niqué ! 🙂

C’est le parfait exemple de la censure du journalisme d’investigation, qui nous attend à grande échelle si la Directive européenne « Secret des affaires » aboutit dans sa mouture actuelle !

La saga des Guignols de l’info

Début Juillet 2015, les médias révèlent que BOLLORE le manipulateur veut se débarraser des Guignols de l’info. L’affaire était déjà évoquée en Janvier 2015.

Aux patrons de Canal+, Vincent BOLLORE aurait déclaré : « La question des ‘Guignols’, vous me la réglez ! Faut s’en débarrasser ! ». Sans donner de raison car aucun motif éditorial ne peut être invoqué. Il semblerait qu’il voulait la peau des marionnettes qui déplaisent à son ami le FouDuRoi alcoolysé.

D’après le journal Le Point et le magazine Society, fin Juillet 2015, le fumier BOLLORE, mafieux en chef de Vivendi, aurait proposé à Florence FORESTI de prendre l’antenne en lieu et place des Guignols de l’info, en pensant pouvoir l’acheter avec 5 millions d’€. Elle a toutefois décliné la proposition en lui indiquant qu’elle était plutôt surprise quant à sa méthode employée.

Il aurait alors ensuite tenté sa chance avec Gad ELMALEH qui aurait aussi décliné l’offre.

Hé oui duCon, l’argent ne peut pas toujours tout acheter et corrompre, ça ne marche à 100 % qu’avec les politicards véreux, notamment avec tous les ressuscités « LaidsRépublicains » moisis du défunt UMP au linge sale !

Le sort des célèbres marionnettes avait suscité une forte mobilisation sur les réseaux sociaux et dans la classe politique. Finalement, les Guignols de l’info seront maintenus, ils vont rester à l’antenne mais ils passeront en crypté à la rentrée et seront aseptisés de leurs auteurs d’origine !

Lionel DUTEMPLE, Julien HERVE, Philippe MECHELEN et Benjamin MORGAINE, les quatre plumes des marionnettes depuis respectivement 16 ans pour les deux premiers, 7 ans pour le troisième et 3 ans pour le dernier, ont été dégagés ! Une décision assumée par Maxime SAADA, le nouveau directeur général du groupe Canal +, le même qui annonçait : l’émission reste en format quotidien et conserve intacts ses 17 millions d’€ de budget.

Les Guignols de BOLLORE

Mais sans ses auteurs historiques, quel sens a encore le programme?

Finalement, la nouvelle mouture des Guignols de l’info pourra se regarder tout aussi bien en crypté !

Les copains de BOLLORE (et SARKOZY ?) aux postes clés du Groupe

Depuis que BOLLORE le sanguin se retrouve à la tête de Canal+, d’i-Télé, de D8, de Canal Sat, le jeu des chaises musicales tourne à plein régime.

Cet été, le dicateur BOLLORE a commencé par débarquer la plupart des dirigeants du groupe, pour placer ses hommes aux postes clés :

Adieu le président du directoire de Canal+ – Bertrand MEHEUT, le directeur général de Canal+ – Rodolphe BELMER. la directrice de l’information de Canal+ – Céline PIGALLE, la directrice du Cinéma de Canal+ – Nathalie COSTE-CERDAN, la directrice de D8 – Alice HOLZMAN, la directrice de Canal Sat – Cécilia RAGUENEAU, la directrice d’i-Télé – Ara APRIKIAN,..

BOLLORE entendu par le CSA

BOLLORE sera auditionné par le CSA le 24 septembre 2015 sur ses sarkozysations de chaînes télévisées. Qu’est-ce que cela va changer  ? Pas grande chose, je suppose… Je me demande même s’il n’a pas déjà acheté ces grands sages.

Finalement, a-t-il acheté l’Institut CSA ou bien carrément le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel ?

La France est tellement gangrainée par la corruption que tout s’achète !

.

Articles sur cet assaut par l’ARMateur BOLLORE

20 minutes : Enquête sur le Crédit mutuel sur Canal+ – Le documentaire sera diffusé sur France 3

Arrêt sur images : CANAL+ – DOCUMENTAIRE CENSURÉ PAR BOLLORÉ

FranceTV Info : Comment Vincent Bolloré est en train de zapper « l’esprit Canal »

L’Express : Affaire du yacht – Sarkozy ne voit pas la polémique

L’observatoire des médias : C’EST SUR LE YACHT DE VINCENT BOLLORÉ QUE SE REPOSE NICOLAS SARKOZY

La Tribune : En vendant ses chaînes TV, Bolloré met un pied dans Vivendi

Le Figaro : Vincent Bolloré arrive à la tête de Vivendi

Le Huffington Post : « Guignols de l’Info » – comment Vincent Bolloré est quand même parvenu à ses fins

Le Monde : Canal+ – Bolloré accusé d’avoir censuré un documentaire

Le Monde : Le groupe Bolloré rachète l’institut CSA

Le Nouvel Obs : Bolloré censure notre documentaire: c’est limpide. L’enquête n’a plus sa place sur Canal+

Le Nouvel Obs : Bolloré (enfin) auditionné par le CSA le 24 septembre

Le Nouvel Obs : Les Guignols menacés – derrière Bolloré, l’ombre de Sarkozy

Le Nouvel Obs : Polémique sur les vacances de luxe de Sarkozy

Le Nouvel Obs : « Touche pas aux Guignols » – « Vous n’avez donc rien retenu de ce maudit mois de janvier ? »

Le Parisien : Canal + «Les Guignols» décapités, les auteurs historiques virés

Le Point : Le discours saignant de Bolloré devant les cadres de Canal+

Le Point : « Les Guignols » : la folle proposition de Bolloré à deux humoristes

Les Echos : Bolloré le conquérant

Libération : Bolloré a-t-il sifflé la fin de l’investigation sur Canal + ?

Marianne :  Bolloré en passe de contrôler Canal

Médiapart : A Canal+, Vincent Bolloré censure un documentaire sur le Crédit Mutuel

Novopress : Bolloré rattrapera-t-il Pinault ?