Le casse des anciens présidents

Classé dans : Crise et Dette | 0

Le casse des anciens présidents

Le casse des anciens présidents

René DOSIERE, Député de la 1ère circonscription de l’Aisne, a mené une enquête sur l’opulence des anciens Présidents de la République aux frais du contribuable.

Sur quelle base législative démocratique ? AUCUNE

Au départ, ces avantages ont été accordés en catimini : René DOSIERE n’a trouvé aucun texte officiel. La seule base est une lettre rédigée du 8 janvier 1985 du Premier-Ministre Laurent FABIUS adressée à l’ancien Président de la République Valéry GISCARD D’ESTAING.

François MITTERAND, inquiet du devenir des anciens présidents et donc de lui-même par la suite, lui avait demandé de s’en préoccuper.

Cette lettre liste tous les avantages en nature dont pourront profiter à leur guise les anciens Présidents. Ce qui agace René DOSIERE, c’est que tout cela a été accordé sans aucune transparence et sans débat démocratique.

Tout ce qu’on leur met à disposition n’a aucune base juridique, c’est basé juste sur cette simple lettre !

Quels sont ces avantages ?

– un appartement équipé et meublé avec 2 personnes pour en assurer le service, prises en charge par l’Etat,

ce sont tellement des bons à rien qu’ils ont besoin de boys à domicile pour la popote, le ménage etc… ! et ça se dit proche du peuple tout au long de leur carrière ! Ca vous montre qu’ils ont été et sont toujours en TOTAL DECALAGE avec la réalité de la vie, de ce que vit le peuple au quotidien !

– 7 collaborateurs permanents => 1 directeur de cabinet, des secrétaires et 1 fonctionnaire des archives nationales pour classer le courrier,

le fou du roi en profiterait pour rémunérer sa demi-soeur  aux frais des contribuables ? légal ou illégal… ? scandaleux ? certainement !

– 2 fonctionnaires de police pour la sécurité rapprochée,

– 1 voiture de fonction avec 2 chauffeurs qui alternent,

+ train + avion + bateau en première classe pour eux et leur conjoint, à vie.

L’ancien Président choisit son logement, son aménagement, son véhicule, ses collaborateurs, et l’Etat paie tout cela !

Comme tout cela est au bon vouloir de chacun des ex Pésidents, les sommes concernées varient.

Petit calcul fait par René DOSIERE :

Valéry GISCARD D’ESTAING => 2,5 millions d’€ par an.

Jacques CHIRAC => 1,5 million d’€ par an,

Nicolas SARKOZY => 2,2 millions d’€ par an,

Aucun des 3 n’est prêt à montrer quel usage il fait de ces moyens.

Entre les loyers de leurs « bureaux », leurs avantages en nature et leur rémunération, les anciens Présidents nous coûtent 6,2 millions d’€ par an. Depuis GISCARD D’ESTAING (1981), la somme s’élève à 94 millions d’€.

.

Les « bureaux » de ces messieurs

GISCARD => immenses bureaux en plein coeur de Paris, à Saint-Germain dans lesquels il loge les 13 personnes qui sont à sa botte y compris les maîtres d’hôtel => loyer 26.000 € par mois.

CHIRAC => rue de Lille, tout près de l’Assemblée, 250 m2 => loyer 16.000 € par mois.

SARKOZY => près de l’Elyséeé, 11 pièces sur 2 niveaux, 323 m2, avec maîtres d’hôtel, sous-officiers de la marine, payés par le ministère de la défense => loyer 19.000 € par mois.

.

Petits extras en plus

Par exemple, pour la résidence secondaire de GISCARD, un château dans un patelin, depuis plus de 30 ans, une dizaine de gendarmes se relaient pour en assurer la sécurité !

Un article du Huffington Post parle de 15 gendarmes ! Et mes recherches m’ont fait rebondir sur un très bon article d’Yvan STEFANOVITCH pour FranceSoir, cet article vient conforter le reportage de Capital, on y trouve même d’autres informations croustillantes.

Pour CHIRAC, il y a 6 gendarmes en surveillance autour de son chateau de Bity, mais l’article apporte d’autres révélations scabreuses :

« …L’ancienne majorité UMP du conseil général avait déjà englouti 16,7 millions d’€ dans la construction de ce musée, imaginé par la conseillère générale Bernadette Chirac. Cette même ancienne majorité avait voté un crédit de plusieurs centaines de milliers d’euros afin de construire le cantonnement des gendarmes chargés de la protection du château de Bity sur un terrain acheté par la mairie de Sarran… »

.

Rémunération / Retraites

Dotation à vie de 5.184 € net par mois + un complément de revenu de 12.000 € par mois s’ils veulent, de droit, siéger au Conseil constitutionnel.

Le Conseil constituionnel a pour rôle « d’effacer » dans les lois ou les décisions de justice tout ce qui ne serait pas conforme à la Constitution. Il est composé de 9 membres permanents.

Seul GISCARD y siège, CHIRAC n’y est plus pour raison de santé et le fou du roi SARKOZY est en froid avec cette institution.

Jean-Louis DEBRAY, le président du Conseil constitutionnel, estime que cette nomination, à vie de droit, des anciens Présidents n’a plus de sens car c’est devenu un métier à part entière : ces 5 dernières années, le Conseil a rendu plus de décisions qu’en 46 ans.

Petit rappel sur le froid entre le fou du roi et le Conseil constitutionnel :

« …Après une brève apparition au Conseil constitutionnel, à l’été et à l’automne 2012, où il a siégé à quatre reprises sur des questions prioritaires de constitutionnalité, l’ex-président s’en est mis en retrait. Il se trouvait en effet mis en cause dans plusieurs affaires judiciaires et, par surcroît, le Conseil constitutionnel a eu à se prononcer sur l’invalidation de ses comptes de campagne pour l’élection présidentielle de 2012… »

.

En complément de Capital, les revenus mensuels de ces spoliateurs cumulards de la République

GISCARD => 18.000 € plus les 12.000 € du Conseil constitutionnel donnent 30.000 € par mois soit 360.000 € par an,

CHIRAC => 19.000 € par mois depuis qu’il ne siège plus au Conseil Constitutionnel (sinon il était à 31.000 € par mois) soit 228 000 € par an,

SARKOZY => à personnage ambigü informations ambigües, on serait autour des 16.000 € par mois depuis qu’il a été dégagé du Conseil constitutionnel à cause de son linge sale, soit 192.000 € par an.

N’oubliez pas de voter pour le fou du roi et son éternel report d’âge de départ à la retraite pour les vrais travailleurs du privé… Il donne si bien l’exemple !

Moi, perso, si le choix m’était proposé bien sûr (mais cela n’arrive que dans mes rêves), je choisirais de voter pour son passage à l’ombre pour un mandat longue durée voire en CDI ! 🙂

.

Mélange des avantages d’ancien Président retraité avec Reprise d’activité… légal ?

Raymond AVRIER, ancien élu écologiste, s’interroge sur le maintien de tout cela quand l’ancien Président sort de sa retraite.

Dans les années 1990, Raymond AVRIER est à l’origine des révélations qui ont fait tomber le ministre RPR Alain CARIGNON condamné pour corruption.

Il a obtenu la liste des dépenses de Nicolas SARKOZY dans le cadre de sa retraite présidentielle :

– plusieurs coffres forts !

on se demande pourquoi, un homme si honnête, si intègre, qui n’a jamais extorqué d’argent en espèces à Mamie BETTENCOURT… peut-être pour y stocker toutes ses (rétro?) commissions à 100.000 € ? allez savoir, quand c’est le contribuable qui casque, on ne regarde pas à la dépense ! 🙂

– la voiture : une Citroen C6 Hdi V6 avec 240 CV pour 44.000 € !

ça doit être pour bien contribuer à la couche d’ozone et très certainement pour mieux respecter les limitations de vitesse !

– 10 personnels mis à disposition par les services du premier-ministre, rémunération nette mensuelle de 4.000 à 7.000 €.

Ce personnel sert-il, en tout ou partie, à l’ex-Président ou bien au président de l’UMP actuel qu’il est ?

Par exemple, le Jeudi 9 Avil 2015 à 16h00, il a un déplacement à Agnetz (Oise) au planning de son agenda officiel de l’UMP, fait avec le véhicule et le chauffeur mis à sa disposition de l’ancien Président. Quand il est interrogé par les journalistes, il répond qu’il reste avant tout un ancien chef de l’Etat !

Et ça, ça veut s’auto-proclamer « Républicain » !?

Ailleurs

Capital nous montre comment sont traités les anciens dirigeants dans les autres pays, histoire d’être sûr qu’on a bien compris que nos Chers Elus nous le mettent bien profond…

Au Royaume-Uni, les avantages sont similaires mais moins élevés.

Aux Etats-Unis, la sécurité rapprochée s’achève au bout de 10 ans.

En Finlande, c’est simple, clair et net => aucun privilège !

Comme tous les pays scandinaves, la Finlande voue un culte à la rigueur des dépenses publiques et à la transparence.

Tiens, des termes présents dans la langue française mais pas dans la langue politique française !

L’ancien Premier-Ministre de Finlande est choqué que les anciens Présidents aient tout cela en France. Pour lui, dans une démocratie, c’est justifié pendant l’exercice des mandats, mais pas après.

En tant que Député actuellement, il a droit juste à un titre de transport gratuit pour prendre le bus, et à un bureau exigu que lui-même juge suffisant pour travailler !

Il pense que, si les anciens Premiers-Ministres en Finlande avaient les mêmes privilèges, ils seraient durement critiqués et cela enverrait un mauvais signal sur ce qui est juste et ce qui ne l’est pas, à plus forte raison à une époque où l’on demande aux gens de se serrer la ceinture.

En France, on est très loin de ces principes vertueux, d’autant que les anciens Présidents ne sont pas les seuls à avoir des privilèges.

Edith CRESSON, premier ministre sous François MITTERRAND, a occupé ce poste 11 mois seulement, cela fait 23 ans qu’elle privilégie de tout ce qui est accordé aux anciens Premiers-Ministres.

Selon un décret de 1997, les anciens Premiers-Ministres ont droit, sur leur demande, à un agent pour leur secrétariat, un véhicule de fonction avec les dépenses afférentes et un chauffeur. L’USAGE veut aussi qu’ils aient un garde du corps. Leur bureau, lui, n’est pas sponsorisé par l’Etat.

Sur les 9 anciens Premiers-Ministres, 6 bénéficient de ce dispositif. Chacun l’utilise comme bon lui semble. Ce dispositif coûte 1,5 million d’€ par an à l’Etat en plus des 6,2 millions d’€ pour les anciens Présidents… aux contribuables plus exactement !

Et rien n’est prévu en matière de diminution des dépenses publiques de ce côté là !

Alors, j’espère que vous n’avez pas oublié votre déclaration d’impôts ! Ce serait quand-même bête qu’à cause de vos retards, l’Etat soit obligé de leur suspendre tous ces avantages… 🙂

Cela n’est bien sûr qu’un volet des multiples gaspillages de notre Etat Mafieux qui ne cesse de prospérer ! Ceci n’est pas une fiction mais bien la réalité.

.

Articles sur ce scandale de l’Etat mafieux

Challenges : Ce que coûte toujours Sarkozy (mais aussi Giscard, Chirac…) aux contribuables

France Soir : Ce que coûte Chirac aux contribuables

Le Huffington-Post : 15 gendarmes pour garder la résidence privée de Giscard d’Estaing c’est pas trop?

Le Monde : de retour en politique, Sarkozy ne peut pas démissionner du Conseil constitutionnel

Linternaute : Nicolas Sarkozy – il embauche la demi-soeur de Carla Bruni aux frais du contribuable

René DOSIERE son blog

Rtl : La retraite de François Hollande est supérieure à celle de Jacques Chirac