L’enfumage de la prime d’activité

Classé dans : Emploi Retraites... | 0

L'enfumage de la Prime d'Activité

En application de la loi Rebsamen, la prime d’activité est entrée en vigueur début Janvier 2016. En fait, il ne s’agit que d’un remplacement de la Prime pour l’Emploi et du RSA activité.

Quand on prend la peine de chercher différents articles sur le sujet, on peut se rendre compte que chacun y va de sa sauce et personne n’affiche des règles précises bien claires.

J’ai compris le pourquoi du comment quand j’ai récupéré le dossier presse de communication du gouvernement sur le sujet.

Ce dossier presse est lui-même confus, il se contente juste de montrer quelques exemples et de donner des fourchettes sur le montant de l’aide mais sans aucune règle de calcul précise, je suppose donc que c’est encore un calcul abracadabrant…

La communication du gouvernement

Renforcer le pouvoir d’achat des actifs aux revenus modestes et inciter à la reprise d’une activité professionnelle, améliorer concrètement la situation des ménages qui ont des ressources limitées mais souvent trop élevées pour percevoir certaines prestations sociales (comme l’aide au logement).

Pour y avoir droit, il faut avoir 18 ans, travailler et percevoir un revenu ne dépassant pas 1,3 Smic soit environ 1.500 € net par mois pour une personne seule. La petite révolution réside dans le fait que cette aide, elle, peut être versée aux personnes de moins de 25 ans, aux apprentis majeurs et étudiants sous certaines conditions. Budget estimé financé par l’Etat : 4 milliards d’€ par an.

L’embrouille est que ceux qui ne gagnent pas assez n’y ont pas droit : il faut percevoir un salaire mensuel d’au moins 893 €, aucune précision s’il s’agit du net ou du brut alors que la différence est importante. Donc, un bon nombre de personnes travaillant à temps partiel n’y auront pas droit; parmi ces personnes, certaines le sont volontairement mais d’autres n’ont pas le choix, ce sont les seuls postes qu’elles ont trouvés.

Le dossier presse indique une estimation, et seulement une estimation, du nombre de personnes concernées : environ 4 millions de foyers ou 5,6 millions de personnes, supposant que 70 % des bénéficiaires potentiels sont connus.

Dans la réalité, aujourd’hui, beaucoup de personnes ne font déjà pas valoir leurs droits à la prime pour l’emploi ou au RSA activité.

Les exemples présentés dans le dossier presse

Un célibataire sans enfant dont le salaire mensuel est de 1.300 € nets par mois, sans autre ressources, percevra une prime d’activité de 97 € par mois.

Un couple avec deux enfants dont les revenus mensuels sont au SMIC (1.157 € nets par mois) percevra une prime d’activité d’environ 243 € par mois.

Un couple dont l’un est au SMIC et l’autre à mi-temps au SMIC percevra, en plus de ses allocations logement, 80 € par mois.

Un parent isolé avec un enfant de plus de trois ans dont le salaire mensuel est de 1.500 € nets par mois et percevant une pension alimentaire de 100 € par mois percevra une prime d’activité de 183 € par mois.

Un couple avec deux enfants dont les revenus mensuels sont au SMIC percevra une prime d’activité d’environ 243 € par mois.

Une personne handicapée seule travaillant en milieu ordinaire dont le salaire est de 800 € nets par mois, et qui perçoit une allocation adulte handicapé (AAH) de 231 €, percevra une prime d’activité de 136 € par mois.

L’enfumage de la prime d’activité ?

Le dossier presse indique qu’une personne handicapée pourra percevoir entre 15 € et 150 € par mois, peut-on nous expliquer pourquoi cette population qui a déjà potentiellement plus de frais se trouve lésée dans ce dispositif ?

Celui qui aura 15 € va-t-il se faire chier à faire la demande, après simulation ? Je pense que non. Super, quand on sait qu’en parallèle l’Etat a diminué les aides aux personnes handicapées. Avec 15 € par mois, c’est sûr que le pouvoir d’achat va exploser ! Petit rappel : un smicard survit avec 26 € par jour !

Ce qu’il serait intéressant de connaître c’est le nombre de personnes concernées par différentes tranches, par exemple entre 0 € et 50 €, entre 50 € et 100 €, entre 100 € et 150 €, entre 150 € et 200 €, > 200 €, pour savoir si cette mesure est significative ou si, au contraire, ce n’est que de l’enfumage pour Moutons de Panurge.

On peut déjà faire un calcul simple

4 milliards d’€ divisé par 12 mois = 333 millions d’€ par mois, divisé par l’estimation de 5,6 millions de personnes, cela donne une moyenne de 59 € par personne par mois soit un plein de carburant (au prix fort pas au cour actuel du Peplum Petroleum bien sûr) !

Certes c’est une moyenne mais cela montre que ce dispositif relève bien plus de l’enfumage que d’une réelle aide significative : mathématiquement, il y aura forcément beaucoup plus de personnes en-dessous de la moyenne que de personnes au-dessus… 

Les quelques exemples cités par le dossier presse sont probablement les cas les plus élevés mais les moins nombreux. Mais notre HOLLANDE célèbre empreinteur d’histoire peut ainsi tenter de se faire passer une nouvelle fois pour le SaintSauveur alors qu’en réalité il n’est que sodomite

Cela me rappelle l’enfumage imminent sur la BAISE du chômage qui va probablement avoir lieu dans les mois qui arrivent pour lui permettre de se présenter à l’élection présidentielle de 2017. Hé oui le monsieur a depuis longtemps rattaché son droit à se représenter avec la baisse du chômage. Et le seul moyen pour y parvenir, avec sa politique merdique austéritaire, comme son FouDuRoi de prédecesseur, c’est de truquer les chiffres, ça, en tant qu’ancien énarque (mais toujours autant chèvre) il sait faire. Jusqu’à maintenant, bon nombre de chômeurs se voyaient refuser une demande de formation. Là il fait le forcing pour que les chômeurs soient envoyés en formation, ainsi ils ne seront plus comptabilisés comme chômeurs de catégorie A. Comme si cela ne suffisait pas, il rajoute aussi le service civique, il est fort le véreux !

De toutes façons, même si cela ne marche pas, on sait que cette ordure, arriviste et autant cupide que le RoiDesCorrompus, se représentera. Quand on voit qu’il criait haut et fort qu’aucun ministre sous son mandat ne serait cumulard et qu’il a récemment fait son contraire avec le gourmand de cumulardhise Jean-Yves LEDRIAN…

Informations sur le site de la CAF

Quelles sont les conditions pour percevoir la Prime d’activité ?

  • Vous devez exercer une activité salariée, non salariée ou en Etablissement et service d’aide par le travail4
  • Vous devez avoir 18 ans ou plus
  • Vous devez être soit de nationalité française, soit de nationalité étrangère en situation régulière en France (titulaire d’une carte de résident de 10 ans, ou vivant en France depuis au moins 5 ans avec un titre de séjour autorisant à travailler durant ces 5 ans) ; soit ressortissant de l’Eee (Espace Économique Européen) ou Suisse
  • Vous devez résider en France
  • Vous ne devez pas être en congé parental, en congé sabbatique, en congé sans solde ni en disponibilité ou travailleur détaché
  • Des conditions particulières s’appliquent si vous êtes étudiant ou apprenti
  • Au delà d’un certain montant de revenu d’activité (1,3 Smic pour une personne seule), la Prime d’activité n’est pas versée

Quel sera le montant de ma Prime d’activité ?

La prime d’activité est calculée en fonction de l’ensemble de vos ressources et de celles des membres de votre foyer (y compris les prestations de la Caf).

Elle est calculée sur la base d’une déclaration trimestrielle de ressources. Le montant de la Prime est identique sur 3 mois même si votre situation change au cours de cette période.

Malgré mes railleries, tant mieux pour ceux qui pourront en bénéficier.
Mais n’oubiez pas, nous sommes en période de DISETTE (symbiose entre Crise et Dette) et la devise d’un Etat mafieux, c’est donner pour mieux reprendre… 

.

Liens internet utiles

CAF Prime d’Activité questions réponses

CAF simulateur Prime d’Activité

Dossier familial : Prime d’activité – qui va gagner, qui va perdre en 2016 ?

France Transactions : Prime d’activité (PA) – 135 à 200€ pour 5 millions de Français concernés

Le Jdd : Une prime d’activité pour un million de jeunes

Metronews : La loi Rebsamen promulguée – ce qui change pour les travailleurs