Les énarques coûtent 15 millions d’€ par an aux contribuables !

Classé dans : Crise et Dette, Nos chers élus | 0

Les énarques coûtent 15 millions d'€ par an aux contribuables !

L’ENA – L’Ecole Nationale d’Administration

Officiellement c’est quoi

Une école d’application à vocation nationale, européenne et internationale qui a pour vocation de démocratiser l’accès à la haute fonction publique et professionnaliser la formation des hauts fonctionnaires.

Sa mission principale est de recruter et de former les hommes et les femmes qui feront vivre et évoluer les administrations, tout en leur transmettant l’éthique du service public, fondée sur des valeurs de responsabilité, de neutralité, de performance et de désintéressement.

He bien, que de jolis mots, qu’ils ne recroiseront plus jamais de leur vie…

Anarchozyquement c’est quoi

Une école qui coûte très cher à la France, qui forme et rémunère des chèvres en formation, qui suivent des cours donnés par des politiciens et politologues qui ont démontré leur non désintéressement qui facturent leurs prestations grassement, tout ça sur le dos des contribuables.

Remarquez, autant avoir les bons modèles de référence dès le départ pour apprendre à faire passer son intérêt personnel pour l’intérêt général, prendre sans se faire prendre, et il n’y a pas meilleur endroit que l’ENA pour commencer à constituer son réseau de relations / d’influence pour ensuite être sûr de pouvoir faire une longue carrière dans les hautes sphères !

.

Les énarques coûtent 15 millions d’€ par an aux contribuables !

Le coût d’une promotion d’énarques

En 2014 la formation d’un énarque a coûté 83.500 € l’année. Les énarques passant deux années à l’ENA, la formation totale d’un futur haut fonctionnaire revient donc à près de 167.000 €. Chaque promotion regroupant environ 90 élèves en moyenne, le coût annuel pour ces 90 élèves s’élève donc à 15 millions d’€ d’argent public. En espérant qu’il n’y a pas de redoublants !

Ce coût s’explique en raison du versement d’un salaire mensuel aux élèves, auquel s’ajoutent les frais de fonctionnement de l’école (essentiellement le salaire des professeurs / prestataires !).

L’ENA n’a pas de professeurs permanents mais des intervenants. Des charters d’enseignants qui font le voyage Paris-Strasbourg spécialement pour une ou deux heures de cours, aux frais du contribuable.

Ca sent nos chers élus qui viennent facturer de grasses prestations une fois encore sur le dos du contribuable…

Les élèves de l’ENA s’engagent à servir l’État pendant dix ans. En échange, ils deviennent fonctionnaires stagiaires et sont rémunérés 1.400 € nets par mois pour un élève issu du concours externe et 2.144 € nets par mois pour un élève issu du concours interne.

En 2012, le rapport budgétaire consacré à la fonction publique s’inquiétait et mettait en garde contre une dérive des coûts.

A titre de comparaison, une étude similaire faite en 2010 estimait le coût de formation d’un énarque à 65.300 € par an et par élève => donc on observe une hausse de 20.000 € soit 30 % sur 4 ans !

Votre salaire à vous a pris combien en 4 ans ? Moi dans le privé, c’est simple : ZERO EURO !

L’ENA en chiffres

90 élèves par promotion

29 étrangers

211 stagiaires en formation continue (moyenne de 35 jours de formation)

48 millions d’€ de budget

514 employés dont 215 permanents

Le coût croissant de l’ENA est très mal perçu

Particulièrement depuis la parution d’un livre choc, « Promotion Ubu roi. 27 mois sur les bancs de l’ENA » , écrit par Olivier Saby dont voici le résumé :

Un ancien élève de l’ENA raconte : des experts de haut rang au service d’une pédagogie incohérente; des lauréats triés sur le volet, infantilisés et abrutis par les règlements; des ministres, des ambassadeurs, des préfets accessibles, mais pour la plupart incapables de rien transmettre; une marche muselée, pleine de rumeurs, de contradictions, de calculs, de compétitions, de paranoïas…
L’immersion est totale. Mois après mois, stage après stage, de Beyrouth à Bondy, de Brest à Tokyo, Olivier Saby raconte comment les énarques apprennent à capter le pouvoir. Derrière les murs de l’ENA, peu de discussions sur l’avenir du pays, mais des pressions, des territoires convoités, la tragi-comédie du classement de sortie et un matricule pour la vie.

Aucune transparence sur les informations financières des grandes écoles de la République

Obtenir des informations financières sur les établissements supérieurs, grandes écoles ou universités, est très compliqué en France. La transparence financière n’est d’ailleurs pas le point fort des grandes écoles de la République.

Seul 1 établissement sur 4 met en ligne des informations sur sa situation financière, et encore, il s’agit, dans la plupart des cas, d’un résumé qui ne permet pas d’accéder aux véritables informations; ainsi, la publication des comptes financiers est rarissime.

Seule la Cour des Comptes est à même d’obtenir des informations

Le pire, c’est que le ministère possède des données via son « Infocentre », mais il en refuse la consultation publique.

Remarque pertinente d’un internaute sur l’ENA

« L’ENA n’a pas de professeurs permanents mais des intervenants, dont la rémunération est à inclure dans les coûts de la scolarité, explique la directrice de la communication, Évelyne Heckel-Mantey ».

Parce que si les cours étaient donnés par des professeurs permanents on ne compterait pas leur salaires dans les coûts ? Raisonnement inepte.
En fait ça coûterait plus cher. Mais au moins les élèves auraient de vrais cours donnés par de vrais professeurs au lieu d’avoir des « intervenants » fonctionnaires et énarques qui leur disent comment reproduire ce qu’ils ont appris eux-mêmes de la précédente génération, etc.
L’ENA ou comment payer très cher une machine à (re)produire des gens de plus en plus inadaptés au monde d’aujourdhui.

Et tout cela pour former un fonctionnaire qui au final ne connaissant rien à l’économie oeuvre pour la paralyser à savoir contre le pays qui l’a financé! On peut sans se tromper appeler cela un SCANDALE

Il y a en France 63 écoles de fonctionnaires français !

A titre de comparaison

La formation des élèves d’un Institut Régional d’Administration (IRA), école chargée de former des fonctionnaires d’encadrement, revient à un peu plus de 60.000 € par an et par élève.

Petite parenthèse, là aussi, ça nous coûte un bras voir les deux : 41 millions d’€ de budget annuel (2008).

Les IRA forment 500 à 700 élèves fonctionnaires annuellement sur 5 sites du territoire français (Bastia, Lille, Lyon, Metz et Nantes). La formation dure 1 an.

J’en déduis donc que la formation des élèves des IRA coûte aux contribuables entre 30 et 42 millions d’€ par an!

.

Les étudiants qui rentrent à HEC comme à l’ESCP Europe en cycle de Master règlent 11.900 € de frais de scolarité par an, pour les étudiants ressortissants de pays de l’Union Européenne.

Il faut compter 16.500 € pour un Master spécialisé en Gestion achat internationaux à l’ESSEC.

Des fusions possibles pour réduire les coûts, et puis quoi encore ?!

En juin 2011, une mission a été confiée à l’Inspection générale de l’administration (IGA) et au Contrôle général économique et financier (CGEF).

(Encore des organismes d’Etat inutiles qui servent à nourrir des fonctionnaires…)

Son but : identifier et analyser toutes les possibilités de rapprochement, voire de fusions de ces écoles du service public.

Et rapprocher la fonction publique d’État de la fonction publique territoriale car beaucoup des matières enseignées au personnel des 2 filières sont les mêmes !

Pour le moment rien ne bouge. Et nous autres, contribuables, payons lourdement pour ces écoles de fonctionnaires pléthoriques, plus soucieuses de conserver leurs privilèges que d’améliorer la gestion des deniers publics.

Ces énarques qui ont coulé des grands groupes et ruiné la France

On cherche encore le mal qui ronge la France alors qu’il est là juste sous notre nez ! Cette caste bourgeoise qui s’accapare le pouvoir, qui bafoue la souverainneté du peuple. Bien sûr, il n’ y a pas que les énarques dans ce lot mais l’ENA en est l’égérie incontestée !

L’ENA fournisseur officiel de saboteurs

.

Réseau d’influence

L’ENA, une seule règle essentielle à retenir => ce ne sont pas les compétences qui comptent, seul constituer son réseau d’influence vous ouvre les portes de la République !

La preuve par l’exemple :

La Promo Voltaire et la Promo « MACRON »

.

Cours élémentaire pour tout énarque novice : la Bible du politicien

La BIBLE du politicien

Le Code Pénal – Livre IV – Titre III – Chapitre II,
intitulé « des atteintes à l’administration publique commises par des personnes exerçant une fonction publique »,

Je leur recommande également le Lexique politiquement délictueux, pour les aider à choisir la bonne filière la plus rémunératrice pour leur carrière… 🙂

LES DIX COMMANDEMENTS version énarque

Premier commandement :

Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitementL’ARGENT (facile 🙂 )

Deuxième commandement :

Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment : tout à fait comme WOERTH dans l’affaire BETTENCOURT

Troisième commandement :

Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotementLoi MAQUEREAU MACRON aux forceps type 49-3 le Dimanche tu travailleras pour des clopinettes !

Quatrième commandement :

Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillementlà il n’y a pas foule comme modèle ! personnellement, je n’en vois pas !

Cinquième commandement :

Meurtre et scandale éviteras, haine et colère égalementle fou du roi SARKO 1er le modèle parfait

Sixième commandement :

La pureté observeras, en tes actes soigneusementDSK l’idole des énarques, la pureté absolue

Septième commandement :

Le bien d’autrui tu ne prendras, ni retiendras injustementl’excellence en la matière TAPIE

Huitième commandement :

La médisance banniras et le mensonge égalementCAHUZAC le juste

Neuvième commandement :

En pensées, désirs veilleras à rester pur entièrementDSK fidèle au poste

Dixième commandement :

Bien d’autrui ne convoiteras pour l’avoir malhonnêtementCOPE blanc comme neige (qui fond au soleil…)

On en parle sur le net

Atlantico : Un élève de l’ENA coûte 11 fois plus cher qu’un étudiant d’Assas, mais le vaut-il vraiment ?

BfmTv : Un énarque coûte 167.000 euros

Challenges : Un élève de l’Ena coûte 11 fois plus cher à l’Etat qu’un étudiant à Assas

Contribuables associés : LA FORMATION D’UN ÉNARQUE COÛTE 170 000 EUROS AUX CONTRIBUABLES

L’ENA : L’ENA en chiffres

Le Figaro : Former un énarque coûte 168.000 euros à l’État

Le Journal du net : Combien coûte… un énarque : 65 300 € par an

Pour qui nous prend-t-on? : LES ÉNARQUES : UNE BOMBE L ARTICLE (A QUOI ILS SERVENT?)