Les lobbyisés du nucléaire nous font payer le prix fort

Classé dans : Corruption scandales, Crise et Dette | 0

Les lobbyisés du nucléaire nous font payer le prix fort

Les lobbyisés du nucléaire nous font payer le prix fort

Bonne nouvelle pour le nucléaire, ce 3 Septembre 2015, les médias nous annoncent le Nième report de mise en service de l’EPR de Flamanville et la réévalution de son coût final.

Le premier réacteur nucléaire français de troisième génération (1.650 mégawatts) devrait finalement coûter 10,5 milliards d’€, très loin des 3 milliards d’€ intialement annoncés.

Il s’agit juste d’un épisode de plus, fort probablement par le dernier, dans la saga de l’EPR qui en a connu beaucoup depuis son lancement en 2007. Sa mise en service devrait être possible en 2018, avec juste 6 ans de retard sur le projet initial. Enfin, ça c’est à aujourd’hui, parce que d’ici là, on aura probablement encore à nouveau glissé sur la peau de banane laissée sur le calendrier…

Ah oui, au fait, certains doivent se demander pourquoi j’ai mis l’expression « bonne nouvelle » en début d’article ?

Ben j’ai précisé pour le nucléaire ! Je n’ai pas dit pour le peuple, pour les consommateurs ! NUANCE ! Non, non, pour les consommateurs c’est plutôt une mauvaise nouvelle, mais la couleur avait été annoncée prémonitoirement en Juillet par Ségolène, la reine de la mesurette.

2016 – L’Etat Mafieux et son tas de fumier remet ça !

Admirez comment l’Etat Mafieux baise le peuple par devant et par derrière, au tirage et au grattage, exactement comme avec Engie (l’ex GDF mafieux relooké) ! Ah le sapiniste pervers ne se plante pas trop quand il se vante d’être à la tête de la croissance avec ses petits bras… sauf qu’il oublie de préciser qu’il s’agit uniquement de la croissance de l’Etat Mafieux.

Le prix de l’électricité pour les revendeurs ne cesse de diminuer sauf chez EDF, cherchez l’erreur… ah oui c’est vrai qu’on a un p’tit fiasco plombant avec l’EPR mais pas que. Le prix de l’électricité a été divisé par 2. Je ne retrouve pas l’info mais c’était dans l’interview de la chèvre chez JJ.BOURDIN dont je mets le lien quelques lignes plus bas ! Pour la chèvre, je vous vois venir, vous vous dites qu’est-ce que Myriam 1000 conneries a à voir la dedans. Mais ce n’est pas la seule chèvre dans ce gouvernement, n’est-ce pas Ségolène !

Allons y, par devant au tirage :

Dans le même temps, EDF réclame,à ses potes lobbyisés de bien vouloir augmenter le prix facturé aux particuliers (aux CONtribuables que nous sommes). Et la Chèvre Ségolène très ROYAL, qui a ruiné la région de Poitou-Charentes, de dire oui à chaque fois tout en mentant dans toutes ses interviews : les discours commencent tous par «il n’y aura pas d’augmentation» et se terminent par «la hausse sera modérée», prenez la peine de vérifier par exemple lors de son interview chez JJ. BOURDIN le 6 Avril 2016. N’oublions pas que l’Etat Mafieux est actionnaire d’EDF, par ici les sousous des dividendes, si EDF facture plus cher, forcément l’Etat Mafieux en tire profit que plus.

Poursuivons, par derrière au grattage :

Les taxes sur notre note d’électricité s’élevaient fin 2015 à 35 % de la note ! Mais cela ne suffit pas à rassasier nos véreux gras opulents souvent corrompus voleurs et lobbyisés à outrance. La CRE (Commission de Régulation de l’Energie composée de copains de l’Etat Mafieux grassement rémunérés juste pour préconiser de surtaxer encore et toujours plus)  recommandait pour 2016 une majoration de 39 % de la CSPE, une taxe sur l’électricité !

Ah quand je vous dis que l’Etat Mafieux est pleine croissance, ce n’est pas pour rigoler, c’est sérieux 🙂 oups 🙁 ! Oh qu’il est gourmand notre Etat Mafieux, hé oui mais il faut bien racketter de façon détournée quand Narcisse 1er affirme haut et fort qu’il n’y a et n’y aura pas de nouvelles hausses de taxes !

Petit rappel pour ceux qui auraient oublié :

En 2014, EDF etait très très largement bénéficiaire avec un bénéfice net de 3,7 milliards d’€. En Juillet 2015, l’Etat Mafieux a transféré le boulet moisi Aréva dans les comptes d’EDF. Résultat : pour 2015, les bénéfices ont fortement chuté, mais ça va il reste 1,2 milliard d’€ pour l’actionnaire Etat Mafieux.

Balaise l’Etat Mafieux, face il gagne, pile les CONtribuables casquent ! Et je ne vous parle même pas des compteurs LINKY et de leurs ondes nocives sans aucune protection !

.

Pour la mauvaise nouvelle, la douloureuse, c’est là-dessous que ça se passe ! 🙂

Juillet 2015 – poursuite de la hausse de l’électricité

16 Juillet 2015 – Mensonge de Ségolène ROYAL sur la hausse de l’électricité à venir

Apprenons à décrypter la désinformation permanente !

Premier mensonge :

On commence par nous annoncer que la commission de régulation de l’énergie préconise une hausse des tarifs de l’électricité de 8%.

Ensuite, le gouvernement annonce une hause SEULEMENT de 2,5 %.

Comme ça, il passe pour un bon samaritain soucieux de ne pas ruiner son peuple. Hé oui, si la commission avait annoncé 2,5 et le gouvernement 2,5, les moutons de panurge auraient un peu protesté quand-même. Là ça passe comme une lettre à la poste !

Second mensonge :

Ségolène ROYAL, en bonne chèvre énarque de la promo Voltaire, annonce une hausse de 2,5 % EN MOYENNE ! Dans son interview sur BmfTv, elle rajoute ensuite que cette hausse ne concernera pas les artisans, commerçants et petites entreprises.

Donc il va falloir compenser sur d’autres catégories de consommateurs pour rester dans la moyenne des 2,5 %. Quelle autre catégorie reste-t-il ? Essentiellement les particuliers ! On peut donc s’attendre à du 5 % minimum pour nous les bonnes vaches à lait de plus en plus maigres !

Et, comme les taxes sur une facture EDF sont complètement alambiquées, personne ne saura exactement de combien il a été augmenté, encore faut-il même que la personne prenne la peine de regarder le détail de sa facture EDF, et on ne doit pas être nombreux à s’en préoccuper.

Petit rappel – la fausse taxe qui paie les retraites des agents EDF GDF :

Regardez en bas de votre facture de gaz ou d’électricité => la CTA – Contribution Tarifaire d’Acheminement.

Contrairement à son nom trompeur (sinon les moutons de panurge s’insurgeraient un peu), cette taxe ne sert pas à financer les réseaux d’acheminement du gaz et de l’électricité ! Non, elle sert à financer les avantages des régimes de retraites des 145.000 retraités d’EDF, de GDF et de leurs filiales.

Par exemple cela permet de financer l’avantage résultant du calcul des pensions sur les 6 derniers mois de travail contrairement aux 25 meilleures années pour les salariés du privé !

Créée en 2004, la CTA est basée sur la puissance des compteurs et non sur la consommation d’énergie. Elle est prélevée par tous les fournisseurs, historiques ou « alternatifs » et est soumise à TVA !

Sur les 4,2 milliards d’€ de prestations versées annuellement aux agents EDF GDF à la retraite et à leurs ayants droit, la CTA fournit plus d’1,2 milliard d’€ soit 1/4 de leurs retraites.

Sourissez, vous êtes « niqués » !

Pour le fiasco, c’est là-dessous que ça se passe !

Février 2015 – l’échéance 2025 supprimée par le Senat

Ségolène ROYAL se félicite du retrait de l’échéance 2025 par les opulents Sénateurs lobbyisés

HOLLANDE le prometteur de moins de nucléaire et ROYAL qui se prétend militante écologique…de la fiction à la réalité !

Une centrale nucléaire est en cours de construction et verra le jour en 2017.

– Une interview de Bernard Laponche (réseau Sortir du nucléaire) explique clairement comment HOLLANDE se contrefout du nucléaire et du problème du risque nucléaire.

– Et les gras opulents pourris du Sénat viennent de rejeter le 11 Février 2015 la baisse à 50 % pour 2025 par un vote massif.

Précisions sur ce vote du Sénat

Le Sénat, majoritairement de droite (entendez par là qu’il y a concentration de LaidsRépublicains de la RIPOUXblique horlogère), a rejeté l’objectif de réduire à 50% la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici 2025, qui figure dans le projet de loi de transition énergétique et dans la liste des promesses de campagne de François HOLLANDE.
La commission des Affaires économiques est d’accord pour la limite de 50%, mais elle a retiré l’échéance de 2025 !

TROP FORT, du coup ça peut se faire mais pourquoi pas en 2100 ? ou à la saint-glinglin ?… 🙂

La ministre de l’écologie Ségolène ROYAL a tenté de la rétablir par un amendement qui a été rejeté en séance avec 214 voix contre et 122 pour.

Propos de Ségolène ROYAL :

« Le vote de la réduction de 50% par le Sénat rééquilibre le modèle énergétique Il constitue un grand pas pour construire un modèle énergétique qui permet la montée en puissance du renouvelable. Même sans date précise, l’objectif est clair. C’est positif et c’est la traduction d’une volonté de co-production au dessus des clivages politiques. »

Ségolène ROYAL la pardoxale…lobbyiste en herbe pour Aréva ?

Dans un entretien au magazine Usine nouvelle en Janvier 2015, la ministre de l’énergie, Ségolène ROYAL estime nécessaire de construire de nouveaux réacteurs nucléaires en France, éloignant ainsi la perspective d’une sortie de l’atome. Ségolène ROYAL évoque la construction d’une nouvelle génération de réacteurs !

Peut-être des réacteurs écologiques sans déchets radioactifs polluants pendant des siècles ? 🙂

Rappelons qu’HOLLANDE avait aussi promis la fermeture de la très vieille centrale de Fessenheim, toujours en activité à ce jour et sans aucune vision de date d’arrêt…

Comme quoi faire des promesses électorales sur des objectifs lointains, c’est facile et ça ne coûte rien, la probabilité pour que la réalité de la promesse voie le jour est plutôt proche de 0…

Vous avez le sentiment d’être pris pour des cons ? C’EST NORMAL !

Avril 2015 – défaut de fabrication de la cuve du réacteur nucléaire de l’EPR

En Avril 2015, l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) révèle que l’acier du fond, mais aussi du couvercle de la cuve dans laquelle doit être installé le combustible nucléaire de l’EPR d’Areva, n’est pas assez résistant aux chocs !

Rappel des propos d’Areva : « il offre le niveau de sûreté le plus avancé, capable de faire face aux événements les plus improbables » !

Le scandale

C’est l’usine de Chalon / Saint-Marcel, le plus grand site industriel du groupe Areva, qui fournit les équipements lourds des centrales nucléaires.

Ils n’ont pas appliqué la règle primordiale qui consiste, quand on coule un lingot, à en éliminer la tête et le pied. En effet, il s’y rassemble les impuretés et la composition est alors différente de la partie centrale. Les pièces, rendues inhomogènes, présentent alors des zones plus fragiles que les autres.

Ce genre de problème potentiellement majeur est connu et n’aurait pas dû se reproduire : la première alerte avait fait grand bruit, après examen sur la centrale de Fessenheim en 1986.

Sur un premier réacteur démarré en 1977, un défaut métallurgique de quelques millimètres avait été découvert sur une tuyauterie importante du circuit secondaire. 5 ans plus tard, ce simple défaut s’était transformé en une fissure longue de 11 cm et profonde de 3 cm, preuve que l’évolution du problème dans le matériau avait eu lieu très rapidement, bien plus rapidement qu’aucun ingénieur ne l’avait imaginé.

Rebondissement

En Juillet 2015, le Canard enchaîné affirme qu’Areva connaissait les failles de la cuve du réacteur EPR de Flamanville depuis 2006 !

Areva aurait mené dès 2006 des analyses chimiques sur des copeaux d’acier prélevés sur l’énorme pièce de 160 tonnes destinée au couvercle de la cuve du réacteur. Ces analyses auraient mis en évidence sur certaines zones du couvercle fabriqué à l’usine Areva du Creusot une concentration en carbone trop élevée, entraînant un risque de fissures sur une pièce qui serait fragilisée en cas de forte pression.

Mais aucune sanction, aucune enquête, aucune condamnation des pourris qui se sont gavés en salaires faramineux comme responsables…?

On continue comme si de rien n’était, les vaches à lait paieront la note !

Août 2015 – retour magique des dates butoires ?

Finalement, la loi de transition énergétique est promulguée avec ses dates butoires.

Les lobbyistes du nucléaire ont réussi à bien graisser les opulents gras sénateurs mais pas suffisemment les députés ?

La loi, qui « clarifie » les objectifs climatiques de la France à quelques mois de la COP21 – conférence sur le climat – prévue au Bourget en décembre, a été adoptée en dernière lecture à l’Assemblée nationale le 22 juillet 2015, 1 an après la présentation du texte en Conseil des ministres.

Voilà la réponse au « pourquoi ce retour miraculeux des dates » ? La COP21 ! la prochaine conférence où tous les enfumeurs vont tous arriver avec leurs jets dépolluants, faire de beaux banquets copieux bien garnis, se remplir la pense, ripailler, en sortant à qui mieux mieux les plus grosses promesses sur lesquelles tous feront machine arrière à un moment ou à un autre quand les médias se désintéresseront du sujet et quand les lobbies les feront fléchir d’une manière ou d’une autre !

La loi prévoit que la capacité du parc nucléaire français soit désormais plafonnée à 63,2 gigawatts, soit la puissance actuelle des 58 réacteurs (19 centrales) qu’il comprend. Ce plafond signifie qu’EDF ne pourra pas mettre en service de nouveaux réacteurs sans en arrêter d’autres, et ouvre donc la voie à la fermeture de la centrale de Fessenheim lorsque l’EPR de Flamanville entrera en service.

Alors c’est vous dire si la centrale de Fessenheim a de belles années devant elle encore !

Plusieurs objectifs à long terme ont été fixés : part du nucléaire dans la production d’électricité passant de 75 à 50% à l’horizon 2025, part des énergies renouvelables dans la consommation finale de 32% en 2030 et, par rapport à 2012, réduction de la consommation énergétique finale de 50% en 2050 et réduction de la consommation des énergies fossiles de 30% en 2030.

Les émissions de gaz à effet de serre devront baisser de 40% en 2030 par rapport à 1990.

2025 -2030 – 2050… Ok, certes, ça va dans le bon sens de fixer des objectifs sur le long terme, mais à condition de s’attaquer à leur mise en application dès le début. Pour le moment, ce sont des paroles mises sur un bout de papier auquel on confère une reconnaissance devant la loi, papier qui sert surtout à mousser l’égo de ceux qui se revendiquent à l’origine de cette loi. Mais, dans la mise en pratique, on commence quand ?

Réduction du nucléaire tout en pronant le développement des voitures électriques (polluantes  au passage…), tout en continuant à ouvrir de nouvelles centrales sans arrêter celles en cours de fonctionnement…?

Le principe d’une augmentation progressive du prix du carbone a été inscrit dans le texte, pour passer de 22 € la tonne de CO2 en 2016 à 100 € en 2030

Encore des taxes ! Et si les taxés s’en accommodent ? A part un enrichissement de l’Etat sur le dos de l’environnement, l’environnement va s’auto-réparer ?

.

Et la « LaideRépublicaine » Maud FONTENOY et sa « fundation » dans tout cela ? Qu’en pense-t-elle ?

Elle, c’est la cerise sur le gâteau ! Celle qui confond les écologistes avec les écoloSchistes vous assure que le nucléaire est une énergie propre, balaise non ? Peut-être irait-elle jusqu’à suggérer de construire les centrales nuéclaires type EPR au-dessus des gisements de schiste ? histoire qu’on puisse tester rapidement l’apparition de fisssures ou non dans les cuves des réacteurs…

.

Ca vous a plus ? Pas trop mal aux fesses ? Bon ben alors sur le même thème anarchozyque :

Ségolène ROYAL annonce le retour de la vignette voiture

Le mythe de la voiture électrique écolo

Le schiste écologique selon Maud Fontenoy

Et dans la saga « Les mensonges de Ségolène », le best-seller du moment :

Autoroutes le racket organisé par les lobbies et les corrompus

.

Lien internet sur la pompe à fric du nucléaire

20 minutes : La loi sur la transition énergétique promulguée

Actu environnement : EPR – la question de l’arrêt des travaux se pose « très clairement », selon l’ASN

Amis de la Terre : Non ! Les sponsors privés de la COP21 ne sont pas climato-compatibles !

La Croix : Va-t-on vers une relance du programme nucléaire français ?

Le Jsl : EPR – les défauts du couvercle creusotin étaient connus

Le Monde : Nouveau report de la mise en service de l’EPR de Flamanville

Le Parisien : Electricité – hausse des tarifs de 2,5% au 1er août

Le Parisien : Nucléaire – le démarrage de l’EPR de Flamanville encore repoussé

Le Parisien : Transition énergétique : la loi (presque) entièrement validée

Les Echos : Le Sénat rejette la baisse de 50 % de la part du nucléaire à l’horizon de 2025

Les mots ont un sens : Scandale au Tricastin – 770 tonnes de déchets radioactifs enfouis à même le sol

Sortir du nucléaire : Interview de Bernard Laponche

Sciences & Avenir : La cuve du réacteur nucléaire de l’EPR souffre d’un défaut de fabrication