L’inflation drogue de l’Etat mais POISON qui tue les peuples

Classé dans : Crise et Dette | 0

L’inflation drogue de l’Etat mais POISON qui tue les peuples

L'inflation drogue de l'Etat mais POISON qui tue les peuples

L’inflation

hausse généralisée et continue du niveau des prix.

L’Etat dopé à l’inflation

En permanence, les mafieux à la tête de l’Europe et les dirigeants des Etats non moins pourris, tous nos Chers Elus aux poches pleines d’argent sale, ainsi que les médias de communication et de désinformation,

nous martèlent qu’il faut de l’INFLATION, que seule l’INFLATION peut nous sauver !

Moi, le simple glandu d’en bas, je dis NON C’EST FAUX !

Oui l’inflation BAISE bien, aussi bien que le CHOMAGE, aussi bien que HOLLANDE le SODOMITE !

N’écoutez pas les discours panurgistes du faux SaintSauveur HOLLANDE ni les discours inCONtatoires de l’alcoolyque SARKOZY. Ces CONdégénérés arriveront toujours à vous faire croire que l’inflation c’est bon pour le peuple, pour les moutons… ARCHI FAUX !

L’Inflation, ce n’est bon que pour l’Etat. La seule chose que l’Etat (nos pourris d’Elus) regarde : les recettes, les rentrées d’argent pour colmater les brèches que tous ces ripoux font aux comptes de la République. Quand il y a de l’inflation, théoriquement cela signifie plus de rentrées fiscales par simple effet de levier puisque toutes les taxes ne sont jamais qu’un simple coefficient multiplicateur appliqué sur les prix.

Et chaque année, Bercy fait des prévisionnels en misant sur l’inflation à venir (ou non), on en arrive donc même à faire des pronostics sur cette inflation et, en cas de loupé des théoriciens, la France se retrouve avec encore plus de DETTE tout simplement parce qu’elle (ses ripoux en place) a budgétisé et surtout dépensé de l’argent qui finalement ne viendra pas, en plus de l’argent qu’elle n’avait pas déjà (ça ce n’est pas un scoop ça fait des décennies que c’est comme ça). D’où la nécessité encore plus forte pour l’Etat que l’inflation soit au rendez-vous.

L’inflation n’apporte rien aux entreprises

Ces escrocs nous disent que c’est bon pour les entreprises. Moi, le naïf de base, là encore je dis c’est FAUX ! Du fait de l’inflation donc d’une hausse des prix, l’ENTREPRISE va facturer plus cher donc générer plus de chiffre d’affaires ? Mais va-t-elle faire plus de bénéfices pour autant ? De manière générale, une entreprise a des achats de matières premières etc…qu’elle achète donc à d’autres entreprises qui elles-mêmes, du fait de l’inflation, lui appliquent une hausse des tarifs…idem pour les entreprises qui travaillent en sous-traitance pour d’autres entreprises… => mais ça, l’Etat (ses ripoux) il s’en fout royalement, ce qu’il voit ce sont plus de rentrées fiscales c’est tout.

Bon ok, mon point de vue vaut pour des entreprises à forte sous-traitance et / ou forte consommation de matières premières… Et, du fait de cette inflation, on peut supposer qu’à chaque niveau, chaque entreprise va appliquer son propre coefficient majorateur sur ses coûts… => au final, qui trinque ? le consommateur, donc vous et moi, LABORIEUX, retraité, pas travailleur

L’inflation asphyxie le peuple

Comme évoqué ci-dessus, le consommateur est le grand perdant de l’inflation.

Alors quels sont les points positifs pour le peuple (d’en bas) ?

Ah oui, les soit-disant économistes neutres vont vous dire que l’inflation c’est bon car cela entraîne une hausse des salaires !

Ben voyons ! Je bosse depuis un peu plus de 22 ans, dans différents métiers et différentes tailles d’entreprise. De mon expérience, je n’ai jamais vu, dans le privé, qui représente quand-même la majorité de la population active, des augmentations liées à l’inflation.

Dans le privé, des augmentations il y en a très très peu, avec une répartition totalement inégale en partant du haut vers le bas, pour ceux d’en bas il ne reste que des miettes et quand il y en a !

Dans la société pour laquelle je travaille depuis maintenant 13 ans, les augmentations se font à la carte, chaque chef de service se voit attribuer une enveloppe et il la répartit comme bon lui semble avec les effets pervers que cela induit (certains chefs « humains » vont « récompenser » ceux qui s’impliquent, d’autres chefs feront plutôt bénéficier les copains, qui ne sont pas pour autant les plus méritants…). Enfin, depuis 4 ans, c’est encore plus simple, c’est ZERO augmentation, pourtant on n’a pas eu 4 ans de non-inflation !

Mon salaire, pour le faire progresser dans le temps, à la hauteur de ce que je pensais valoir, je n’ai trouvé qu’une seule solution, c’est retourner sur le marché du travail et changer de société, le salaire se négocie à l’embauche, pas après !

La seule chose que j’ai vu grimper dans les entreprises au cours de mes expériences, c’est l’inflation du stress, du harcèlement et du burnout, toujours plus de pression, toujours plus d’objecifs de plus en plus inatteignables et sans contrepartie réelle…

Et n’oubliez pas les mensonges de certains (grands) groupes sur les soit-disant augmentations

GENERALITE ou exception ?

Quand j’étais délégué, j’ai réussi à apporter de la lumière aux salariés sur les mensonges des bilans sociaux. En fin d’année, on avait un beau bilan social relié sur papier glacé avec tout un tas d’infos globalisées donc déconnectées de la réalité. On avait notamment un bilan social indiquant que les rémunérations avaient progressé de 15 % sur 3 ans ! Pas mal non ? Donc une moyenne de 5 % par an. Sauf, que dans la réalité, je savais que mon salaire n’avait pas du tout progressé ainsi, et en échangeant avec les salariés d’en bas, le constat était le même => augmentations de l’ordre du foutage de gueule (1 % et 1 % d’un salaire de merde ça ne fera jamais qu’une petite merde qui sera absorbée par les hausses de taxes qui elles sont souvent bien au-dessus de l’inflation !) ou pas d’augmentations…

J’essaie de faire bref sur comment j’ai réussi à obliger la Direction à me donner les informations détaillées (par le biais des NAO – Négociations Annuelles Obligatoires), ce qui compte pour le sujet traité ici, c’est que j’ai pu mettre en lumière que, entre 2005 et 2008, les cadres dirigeants avaient vu leur rémunération progresser de 115 % en moyenne, bien plus pour certains, puis ça descendait très vite au fur et à mesure qu’on se rapprochait vers les travailleurs d’en bas – ceux qui produisent ! la moyenne pour les non-cadres était de 5 % mais la moyenne cachait bien évidemment tous ceux qui avaient eu bien en-dessous des 5 % voir 0 tout court ! VOILA LA REALITE !

Et les retraites, le Smic, les allocations…? Allez soyons beau joueur, disons qu’ils sont indexés sur l’inflation…

Sauf que sur des montants de misère, une inflation de 1 % par exemple entraînerait une hausse de rémunération brute de 1 % ? Allez prenons un chiffre rond, 1.000 € donnerait donc 10 € brut par mois, soyons même magnanime disons que ça donne 10 € net par mois donc 120 € net par an. En sachant que, lorsqu’on met bout à bout toutes les taxes, la taxation réelle en France avoisine 45 %, il reste sur l’année seulement 60 €, de quoi faire un plein d’essence ou un petit panier de courses et basta !

Ah que je suis mauvaise langue ! J’oubliais la prime exceptionnelle de 40 € pour les retraités en Septembre 2014 => une hausse de 3,33 € mensuelle ! Comparé aux 1 milliard d’€ partis en fumée avec Ecomouv…ou aux 552.000 $ annuels net d’impôt de Christine LAGARDE…ou…j’arrête la comparaison ça pourrait être sans fin…

Et, quand on vit dans le monde réel, on sait très bien que les prix sont bien au-dessus de la soit-disant inflation annoncée ! Tout augmente !

Des exemples basiques, et sur des chiffres pas trop récents mais qui sont significatifs :

1 litre de gasoil : 2002 => 5,05 Fr – 2012 => 1,34 € soit 7,79 Fr => 74 % de hausse !

1 baguette de pain : 2002 => 2,80 Fr – 2012 => 0,95 € soit 6,23 Fr => 122 % de hausse !

5 kgs de pommes de terre : 2002 => 1,50 Fr – 2012 => 4,92 € soit 32,27 Fr => 2051 % de hausse !

SMIC : 2002 => 1.036 € (ramené sur 35 heures) – 2012 => 1.398 € => 35 % de hausse

Les taxes, elles, n’ont cessé de grimper dans le même laps de temps avec des hausses de taux et également de nouvelles taxes à profusion…A titre d’exemple, les taxes sur la ville de Paris ont progressé de 66 % entre 2004 et 2013 !

Bilan ! A mes yeux, l’inflation ce n’est pas bon du tout pour le peuple !

Liens internet sur l’inflation

BfmTv : Pourquoi l’inflation nulle n’arrange pas les affaires du gouvernement

France-Inflation : Evolution du SMIC par mois depuis 1980, par année depuis 1950

Le blog de Pierre-Philippe : Euro 2002-2012 – le prix des choses 10 ans après le passage effectif à l’Euro

L’inflation des taxes !

Captaine Economics : En pourcentage du revenu qui paye le plus d’impots ? Les classes moyennes !

Challenges : Taxe foncière, taxe d’habitation… Des maires très cachottiers sur les hausses d’impôts

L’Expansion l’Express : Les impôts locaux crèvent les plafonds

ParisMatch : LES FRANÇAIS VONT SUBIR UNE DOUBLE IMPOSITION SUR LE REVENU

Rtl : Impôts locaux – Paris enregistre la plus forte hausse en 10 ans