Loi sur le renseignement, le début de la fin des libertés

Classé dans : Justice / Pvs... | 0

Loi sur le renseignement le début de la fin des libertés

Loi sur le renseignement, le début de la fin des libertés

Je pourrais commencer cet article sous forme d’humour :

Coluche – Heu, la Laponie c’est sympa, j’ai été réveillé un matin :
« Boum boum. Police, qu’est ce que vous avez fait dans la nuit du 23 novembre au 27 avril ? ».

Mais le sujet est très sérieux et gravissime pour la démocratie et les libertés individuelles.

News du 27 Janvier 2016 : Nouvelle tentative d’atteinte gravissime à la démocratie et à la liberté d’expression, j’y ai consacré un article complet car le sujet passé inaperçu dans les médias frelatés est d’une grande importance => Hollande nous joue-t-il un mauvais remake du 3ème Reich ?

.

C’est terminé, la Loi sur le Renseignement a été votée définitivement par les gras opulents sénateurs ce 9 Juin2015 puis par les tout autant véreux députés ce 24 Juin 2015.

Nouvelle tentative d’atteinte gravissime à la démocratie et à la liberté d’expression en ce mois de J

Après un espoir de renaissance de réelle démocratie (souveraineté réelle du peuple dans les décisions sur son destin) en Grèce avec la mise en place du référendum par Alexis TSIPRAS pour défier l’Union européenne mafieuse de la finance, finalement ce même TSIPRAS a bafoué le NON massif du peuple grec (+ de 60 %) à l’austérité, qu’il avait pourtant tant soutenu, en acceptant finalement les conditions austéritaires demandées par la troïka et même plus. C’est un peu l’équivalent d’un coup de 49-3 à la Von VALLS ! La démocratie s’est donc définitivement éteinte en Grèce.

En France, la démocratie avait déjà pris un très sérieux coup dans l’aile avec ce fameux 49-3 pour passer en force la Loi MAQUEREAU austéritaire de massacre des « laborieux » et de destruction du Code du Travail, proposée par le loup de Bercy rothschildien bilderbergué MACRON tête à gnons .

Mais le Parti Socialiste, aussi perfide que l’UMP –  LaidsRépublicains, a pris goût au massacre du peuple et avait soif de ne pas en rester là et d’aller plus loin.

C’est chose faite, après plusieurs semaines de débats houleux et malgré de nombreuses manifestations, une pétition pertinente signée par plus de 141.000 personnes, des alertes venues de tous bords y compris des Nations Unies, la Loi sur le Renseignement a été votée par les parlementaires véreux du Parti Socialiste et LaidsRépublicains, forcément une loi pourrie ne peut être votée que par ces 2 partis qui se partagent la galette « République France » depuis plus de 40 ans en faisant croire qu’ils sont opposés !

Le sujet est sensible, au point que le projet de loi a été directement piloté par le premier ministre Von VALLS et non par son ministre de l’intérieur Von CAZENEUVE.

L’objectif principal officiel : mieux lutter contre le terrorisme et légaliser les pratiques clandestines des 6 services de renseignement français, dont le cadre juridique était très sommaire.

L’objectif inavoué réel : tracer toutes les activités numériques de chaque individu « français » dans ses moindres détails.

Coïncidence : le texte est voté dans la même période où sont apparues les révélations du scandale FranceLeaks => l’arroseur arrosé, nos 3 présidents de la République, Jacques CHIRAC, Nicolas SARKOZY et François HOLLANDE ont été régulièrement espionnés par la NSA, l’agence américaine spécialisée dans le renseignement électronique, entre 2006 et 2012, d’après des documents publiés par WikiLeaks, Mediapart et Libération.

Et là, bien sûr, tous nos pourris de la République crient au scandale ! Alors que moi, au contraire, ça me rassure de les savoir surveillés ces escrocs, et ça me rassure encore plus qu’ils sachent maintenant qu’ils sont surveillés, peut-être feront-ils moins de sarkozeries et berlusconneries en tous genres…

Par contre, ils n’ont aucun complexe à voter une loi pour nous tracer jusqu’à la culotte !

Petit rappel : 19 Novembre 2015 – William BINNEY, ancien officier de renseignement de la NSA devenu lanceur d’alerte, prouve l’inefficacité de la surveillance de masse au détriment de l’analyse sur des zones particulières et des personnes particulières qui font l’objet de suspicion comme des terroristes connus ou des dealers. Oui la loi Renseignement est juste LIBERTICIDE et d’une totale inefficacité !

.

Un projet de loi qui a bafoué la démocratie dans son déroulement

Thomas GUENOLE, politologue-enseignant, et Katerina RYZHAKOVA, directrice de cabinet de communication, dans leur pétition nationale, ont reproché au gouvernement une consultation « bâclée » des associations de défense des libertés, parmi lesquelles la Quadrature du Net, Amnesty International, Reporters sans frontières, un collectif de plus de 800 acteurs du numérique au travers d’une autre pétition intitulée « Ni Pigeons, Ni Espions ».

.

L’avis du Comité des droits de l’homme des Nations Unies

Il se dit préoccupé des pouvoirs conférés aux services de renseignement par la loi qui vient d’être votée. À ses yeux, elle octroie des pouvoirs excessivement larges de surveillance très intrusive aux services de renseignement sur la base d’objectifs vastes et peu définis, sans autorisation d’un juge et sans mécanisme de contrôle adéquat et indépendant.

.

Les buts inavoués de cette loi sous prétexte de lutte contre le terrorisme

– Donner au premier ministre des pouvoirs de surveillance de masse quasi illimités sans contrôle judiciaire ni recours effectif pour les victimes de surveillance : dans le cas où le premier ministre estimerait qu’une menace terroriste serait révélée, il pourrait alors, sans aucun contrôle, décider de la levée de l’anonymat de données collectées de façon automatique par les opérateurs.

– Mise en œuvre de techniques de surveillance de masse, imposée à des opérateurs privés.

– La création d’une présomption de surveillance légale => légaliser le droit pour les services secrets d’accéder à toutes nos données personnelles => lire tout mail ou tout sms, écouter toute conversation téléphonique, mettre tout espace privé sur écoute, traquer l’utilisation de toute carte bleue, de tout téléphone… bref une « super-filature » de tout un peuple sous la seule tutelle du premier ministre, avec des collectes en amont et des contrôles à posteriori par une Commission dont on imagine une inefficacité accrue !

– Supprimer la protection des sources des journalistes, essentielle à la liberté d’informer et d’être informé

– Supprimer le secret professionnel qui protège les liens entre un citoyen et son avocat.

Là, je ferais volontiers une exception d’autorisation pour notre fou du roi, vu le nombre de « linge sale » collé à son cul, et vu son histoire abracadabrantesque de Paul BISMUTH !

– Des pratiques très intrusives de surveillance ciblée, dont les IMSI catchers, des balises de captation, qui pourront être placées n’importe où et recueillir l’ensemble des données de communication dans un rayon de 500 mètres à 1 kilomètre.

Les opérateurs internet et les boîtes noires pour nous tracer

La loi met à profit les opérateurs internet : fournisseurs d’accès, moteurs de recherche, réseaux sociaux…

Tous devront pouvoir fournir « en temps réel » les données techniques de connexion des internautes suspectés de terrorisme. Concrètement, il s’agit de pister une connexion (exprimée par une adresse IP) pour savoir quel site elle a visité, à quelle heure, si elle a envoyé un message Facebook à telle personne, si elle a tapé tel mot clef sur Google…

Pour cela, le texte contraint les opérateurs internet à mettre en œuvre sur leurs réseaux un dispositif destiné à détecter une menace terroriste sur la base de traitements automatisés

=> concrètement, les services de renseignement installeront une « boîte noire » dotée d’un algorithme qui passera au crible l’ensemble du trafic internet pour détecter automatiquement des internautes soupçonnés d’être des terroristes. A terme, cette boîte noire pourra être mise en place aussi chez les fournisseurs d’accès à internet, mais aussi les Américains Google, Facebook, Apple ou Twitter.

L’ensemble du système surveille l’ensemble des internautes de manière anonyme pour détecter des « signaux faibles ». Et, en cas de suspicion, les opérateurs devront dénoncer la personne correspondant aux enquêteurs.

Donc ces « boîtes noires » chez les fournisseurs d’accès et les hébergeurs vont potentiellement espionner tout le trafic Internet. Pour qu’ils soient efficaces, ces systèmes ont besoin de modèles, dont l’utilisation s’apparente à des techniques de pêche au chalut. On attrape tout, on trie, et on garde ce qui est intéressant. Mais comment savoir ce qui est intéressant a priori ? Justement, on ne peut pas vraiment. Ça fonctionne en gros comme ça :

1 – on collecte tout en vrac, sur beaucoup de monde, pendant un moment

2 – on identifie le groupe d’individus que l’on recherche et on l’indique au système

3 – à partir des données qui ont été collectées sur les membres identifiés de ce groupe, le système fabrique un modèle, selon différentes méthodes

4 – on identifie tous les autres, éventuellement vous, qui ne font pas partie du groupe, parce qu’ils se conforment au même modèle.

On continue à alimenter le système itérativement, on affine le modèle, et on continue.

.

Face à cette atteinte aux libertés fondamentales, face à cette dictature, il existe des solutions, j’ai trouvé un article très intéressant sur le sujet.

J’encourage tout le monde à diffuser cela massivement :

Jean Baptiste Favre : Loi renseignement – comment se protéger des « boîtes noires »

Loi anti-terroriste ou loi sur / pour le renseignement ?

L’objet de cette loi n’est pas la lutte contre le terrorisme mais le renseignement en général, et notamment le renseignement intérieur.

Comme le précise le texte, les finalités du renseignement intérieur sont bien plus larges que le terrorisme, on y trouve également :

– l’indépendance nationale, l’intégrité du territoire et la défense nationale,

– les intérêts majeurs de la politique étrangère et la prévention de toute forme d’ingérence étrangère,

– les intérêts économiques, industriels et scientifiques majeurs de la France,

– la prévention du terrorisme,

– la prévention des atteintes à la forme républicaine des institutions, des violences collectives de nature à porter atteinte à la sécurité nationale ou de la reconstitution de groupements dissous,

– la prévention de la criminalité et de la délinquance organisées,

– la prévention de la prolifération des armes de destructions massives.

Ces nombreuses finalités étendent très largement le champ de la surveillance parce qu’elles augmentent le nombre de raisons et de périmètres permettant qu’on puisse se retrouver surveillés.

Les mesures de surveillance massive de type « boites noires » sont connues pour être inefficaces dans la lutte contre le terrorisme (y compris par la NSA), parce qu’elles noient les services sous des masses énormes de données, des milliers de faux-positifs, mais aussi parce qu’elles poussent à une modification des comportements des potentiels terroristes. Par exemple, les mesures adoptées aux USA lors du Patriot Act ont poussé dans les 10 dernières années les éléments les plus dangereux du terrorisme ou de la très grande criminalité à ne plus utiliser Internet, ou à ne l’utiliser qu’avec des méthodes d’anonymisation très poussées.

On pousse les « terroristes » sous les radars de la surveillance, et on surveille quand même toute la population.

Nous prendraient-ils pour des cons, des moutons de panurge ?

SOMMES-NOUS des moutons de panurge ?

Pour chaque attentat commis sur le territoire français, on apprend à chaque fois que les personnes étaient connues des services de police, des services de renseignement, que ces mêmes personnes étaient « restées tranquilles » donc à nouveau sans surveillance ! Pour certaines, on apprend que c’étaient des « petits dealers innofensifs » !

Allez faire un tour au tribunal pour sauver 1 point concernant un excès de vitesse de moins de 10 km/h, vous allez halluciner quand vous entendrez l’Officier du Ministère Public vous traiter de criminel en puissance potentiel ! Ne sommes-nous pas en train de marcher sur la tête ?

Ca vous rassure de savoir que ces personnes étaient connues, fichées et qu’on les a laissées faire ? MOI NON ! J’en viens même à me demander si on ne les a pas laissées faire, quand un certain François HOLLANDE était au plus bas… s’en est suivi ensuite un « élan de solidarité – unité nationale » trop bien huilé, orchestré et sa côte est remontée comme par magie y compris celle de Von VALLS. Ce ne serait pas la première fois que de telles manipulations se seraient produites quelque part dans le monde…

Bref, sans cette fameuse nouvelle loi, les services de renseignement ne se sont pas gênés pour faire leur travail d’investigation jusqu’à maintenant, non ? Y compris illégalement pour le fou du roi quand il s’agissait d’espionner des journalistes un peu trop génants !

Complément du 22 Août 2015 :

Attaque du Thalys – Enième preuve de l’incompétence ou de l’inefficacité de la lutte anti terroriste

Le 21 Août 2015, un nouvel attentat éclate en France, cette fois dans un train. Miraculeusement, le carnage est évité grâce à la bravoure d’anonymes présents à bord du train. Tous les médias parlent de ces héros, c’est très bien. Mais il ne faut pas occulter le nouvel échec de Bernard CAZENEUVE et de sa LoiRenseignement soit disant pour lutter contre le terrorisme.

Une fois de plus, comme pour les précédents attentats, on apprend que le terroriste était fiché S, connu des différents services de renseignement, connu pour trafic de drogue, pour ses liens avec les milieux extrémistes, suffisemment tracé pour savoir ce qu’il a fait, où, quand, comment… mais JAMAIS INQUIETE !

Bref, le Ministère de l’Insécurité vous annonce à chaque fois officiellement : Soyez rassuré, on connaît ceux qui vont vous tuer !

En France, mieux vaut être dealer terroriste que simple automobiliste !
Pas suprenant quand on voit les relations de nos deux siamois VALLS & SARKOZY !

.

Tristes news du 13 Novembre 2015

On recommence, et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

Des attentats simultanés ont eu lieu sur Paris dans cette nuit du 13 Novembre 2015 faisant 128 morts, 250 blessés dont 99 très graves !

Les spécialistes affirment sérieusement qu’il ne peut s’agir que d’actions parfaitement coordonnées, donc une telle organisation aurait dû pouvoir être décelée si on avait vraiment mis les moyens pour cela !

Mon article de colère

=> Je ne suis pas PANURGE je ne serai jamais PANURGÉ

.

Liens internet pertinents sur cette loi

Amnesty international : Projet de loi sur le renseignement en France – la surveillance de masse légalisée ?

Assemblée Nationale : projet de loi no 2669 du 19 mars 2015 relatif au renseignement

Change.org : Retirez le projet de Loi Renseignement – c’est un Big Brother français

Contrepoints : Loi renseignement – « Filtrer le moustique et laisser passer le chameau »

Front National : Loi Renseignement – 100% flicage – 0% sécurité

Jean Baptiste Favre : Loi renseignement – comment se protéger des « boîtes noires »

La quadrature : Loi renseignement – opposition de masse à la surveillance de masse !

Le Figaro : Bernard Cazeneuve: la France fait face à un risque terroriste « extrêmement élevé »

Le Figaro : Manuel Valls reçoit une pétition signée par 119.000 Français contre la loi Renseignement

Le Monde : Attaque du Thalys – le point sur l’enquête

Le Monde : L’Assemblée vote définitivement la loi sur le renseignement

Le Monde : Trois présidents français espionnés par les Etats-Unis

Le Nouvel Obs : Loi sur le renseignement – les 5 dangers du texte

Le Point : France – terribles révélations sur la surveillance massive

Le Point : Loi sur le renseignement – un danger pour l’économie ?

Ni pigeons ni espions

Sciences & Avenir : Loi de renseignement : qu’est ce qu’un IMSI Catcher ?

Slate : Loi Renseignement – lettre ouverte de 140.000 «gens ordinaires» au Premier ministre

Sous surveillance : Projet de loi Renseignement

Zdnet : Loi Renseignement – un ami expert du Big Data explique le danger de la surveillance automatisée