LuxLeaks ne connaît pas la crise !

LuxLeaks ne connaît pas la crise !

LuxLeaks ne connaît pas la crise !

Dans la famille des LEAKS, je demande les LuxLEAKS !

Luxembourg Leaks le séisme qui fait trembler les fondations de l’Union européenne. Le Luxembourg a asséché ses pays voisins et bien plus encore en « industrialisant » l’évasion fiscale sous le gouvernement de Jean-Claude JUNCKER, l’actuel Président de la Commission européenne.

3 vidéos de mise en bouche

.

News du 30 Juin 2016

Et voilà ! Les véreux fraudeurs sont blanchis, n’ont même pas été inquiétés un seul instant, j’en veux poour preuve Nicolas SARKOZY le karachiste

Par contre, les lanceurs d’alerte, eux, sont condamnés ! Bizarrement, on observe une certaine CONcomitence avec la Directive europénne Secret des affaires, adoptée sans aucune difficulté par nos gras opulents véreux lobbyisés déPUTés européens. En effet, les juges n’ont fait qu’appliquer le code pénal du Grand-Duché qui interdit et condamne le viol du secret des affaires et prévoit même une peine maximale de 5 ans d’emprisonnement pour ce délit !

Rien de surprenant dans cette Union européenne dirigée par de vrais mafieux en bande organisée !

.

LUXLEAKS explications

L’affaire des LUXLEAKS a été révélée par l’ICIJ, le consortium international de journalistes d’investigation associés à plusieurs médias. C’est la fraude et l’évasion fiscales organisées par le Luxembourg depuis plusieurs années alors que Jean-Claude JUNCKER était Ministre puis Premier-Ministre. Les escrocs, dont lui-même, parlent d’optimisation fiscale, ça fait moins sale, voir même ça donne l’impression que ce sont des victimes d’un acharnement médiatique, d’un complot !

Selon l’ICIJ, le taux d’imposition négocié pour certaines grandes entreprises a pu être négocié à moins de 1 % au lieu des 29 % normalement pratiqués au Luxembourg , celles-ci conservant ainsi dans leurs poches ce qu’elles auraient dû payer aux pays dans lesquels les bénéfices ont été engrangés. En tout, environ 340 entreprises ont profité de ces accords entre 2002 et 2010 : Amazon, Apple, Pepsi, Ikéa, Disney…

Tax Rulings

Des accords fiscaux passés entre ces entreprises et l’administration fiscale luxembourgeoise.

Ces sont des décisions anticipatives par lesquelles les services fiscaux fournissent des explications sur les modalités du calcul de l’impôt au regard des projets de montage entre filiales d’un même groupe, l’occasion de négocier au rabais la note finale et cette pratique est légale au Luxembourg (même si totalement « immorale ») !

C’est un peu comme si un pays décrétait le crime ou le meutre légal dans son pays alors qu’il resterait totalement illégal au niveau mondial. Et l’Union Européenne qui nous parle d’harmonisation européenne ne fait rien sur ce sujet. On donne même la médaille du mérite à JUNCKER en lui confiant les clés de l’Europe !

Selon le Journal « Le Monde », Pierre GRAMEGNA, président de la Fondation de Luxembourg, considère que cette pratique des tax rulings fait partie du patrimoine du Grand-Duché et veut la perpétuer; il rajoute que le maintien d’une certaine compétitivité, loyale, entre les États dans le domaine fiscal est indispensable !

Loyale ? 🙂

D’un autre côté, parfois, je comprends qu’on puisse vouloir ne pas payer d’impôts voir le moins possible quand on voit ce que les Etats, enfin les pourris qu’on a mis à leurs têtes, font de notre argent : des gaspillages à tout va en permanence, des rémunérations indécentes

En 2013, l’OCDE a révisé le système fiscal luxembourgeois et le verdict est sans appel ; le Luxembourg ne respecte pas les standards internationaux de transparences et d’échanges d’informations. Pascal Saint-Amans, directeur du centre de politique et d’administration fiscale de l’OCDE a déclaré : « la richesse du Luxembourg provient de l’aide qu’il fournit aux entreprises qui leur permet de ne plus payer d’impôts là ou elles génèrent du profit ».

Le big four

Le monde de l’audit et du conseil en entreprise est dominé depuis plusieurs années par 4 firmes, PwC, KPMG, Ernst&Young et Deloitte qui emploient plus de 700.000 collaborateurs dans le monde et dont les profits cumulés dépassent les 100 milliards de $. Le Big Four constitue un maillon essentiel dans le processus d’optimisation fiscale des grandes multinationales. Ils disposent d’une armada d’experts fiscaux capables de trouver les failles dans les normes internationales afin de transférer des capitaux de pays dont le taux d’imposition est élevé vers des pays ou l’impôt est quasi nul. En 2011, une étude du « Financial Mail » a révélé que les 4 géants de l’audit étaient actifs dans 81 offices disséminés dans des paradis fiscaux. KPMG propose, par exemple, des produits qui créent artificiellement des pertes financières pour leurs clients, ce qui engendre une réduction des revenus imposables.

Des exemples

Amazon Europe paie une redevance fiscalement déductible à une société en commandite simple qui est établie au Luxembourg sans y être assujettie à l’impôt sur les sociétés. Par conséquent, la plupart des bénéfices européens d’Amazon sont enregistrés au Luxembourg, mais n’y sont pas imposés.

FedEx a créé 2 sociétés au Luxembourg pour transférer les profits générés en France, au Mexique et au Brésil. Grâce à ce montage fiscal, 99,75% de ses revenus n’ont pas été taxés.

On nous prend vraiment pour des idiots

Qui peut croire, par exemple, qu’en France, les agents de Bercy n’avaient pas conscience de cela ? Prenons un cas concret : Mac Donald’s est soupçonné de fraude fiscale pour plus d’1 milliard d’€ dont probablement 700 millions d’€ juste pour la France. Quand on connaît l’ampleur du phénomène Mac Donald’s (ça pousse comme des champignons et tous sont pleins sans arrêt), il n’y a jamais eu personne en France qui se soit dit que le groupe déclarait un chiffre d’affaires très inférieur à la réalité ? Si les syndicats n’avaient pas révélé cela, ce serait encore sous silence !

On peut donc aisément supposer que toute cette mafieuserie était connue d’un certain nombre de responsables, d’élus, voir des divers gouvernements en place. Vous allez me dire : quel intérêt l’Etat français aurait-il à cautionner cela ? C’est là qu’est la grosse erreur de raisonnement, normal, c’est parce que les médias frelatés à la botte des politicards nous conditionnent, nous influencent.

Le bon raisonnement, à mon avis, c’est de réfléchir en terme de personnes : l’intérêt, il est au niveau individu, au niveau de chaque élu pourri corrompu corrupteur, ils se fichent royalement de la situation de la France, ce qu’ils regardent, c’est ce qu’ils se mettent dans leur poche sans se faire chopper.

Et parmi ces ripoux, il y en à même qui eux aussi fraudent, font de l’évasion fiscale. Forcément, quand vous êtes corrompu et que vous avez touché un pot de vin officieux, vous ne pouvez pas le déclarer fiscalement dans votre pays, il ne reste donc que les paradis fiscaux avec leurs comptes offshore qui permettent l’anonymat des détenteurs de ces comptes. L’exemple flagrant c’est l’ « Or dur » CAHUZAC.

Que fait l’Europe ? Rien, ou si au contraire

En octobre 2014, la Commission européenne a annoncé l’ouverture d’une enquête sur les tax rulings conclus entre Amazon et le Luxembourg en 2003, qui sont toujours en vigueur !

L’Union européenne avait déjà ouvert une enquête sur des pratiques d’optimisation fiscale du groupe Fiat, toujours au Luxembourg, de la chaine de café Starbucks, au Pays-Bas, ou encore d’Apple en Irlande.

Le Luxembourg a, quant à lui, annoncé la fin du secret bancaire et accepté l’échange automatique des données bancaires pour l’horizon 2017.

Comme ça, d’ici 2017, ça laisse du temps pour trouver une solution de contournement ou pour déplacer les capitaux ailleurs.

Le coût de l’évasion fiscale est évalué a 1000 milliards d’euros par an dans l’UE, on comprend aisément que la réduction des dettes publiques DOIT PASSER par une intensification de la lutte contre la fraude fiscale.

Mais, finalement, la Commission européenne, dirigée par cet assecheur de JUNCKER, fait croire qu’elle travaille sur le sujet par le biais d’enquêtes. C’est fou comme ces grandes multinationales ont l’air de trembler ! Depuis, rien n’a vraiment changé…

Depuis longtemps Éric VERNIER et ses confrères dénoncent l’évasion fiscale et l’action politique de Jean-Claude JUNCKER qui a participé à faire du Luxembourg, l’un des centres financiers les plus importants d’Europe :

« Ces révélations sont une bonne chose et donnent raison à ceux qui, comme moi, dénoncent ces fonctionnements, mais je reste pessimiste sur un changement des pratiques sur le terrain. Il y aura quelques évolutions, le Luxembourg fera amende honorable. Mais d’autres parades fiscales et juridiques seront imaginées et permettront de continuer ces pratiques. » Le spécialiste pointe un autre danger que purement économique : « Cette fois, le scandale touche l’Europe et il est politique et va au-delà du problème fiscal. Il faut être vigilant sur l’impact qu’il peut avoir sur l’électorat européen. »

Dans la réalité, rien n’est fait pour lutter contre tous les Leaks, forcément tant qu’on laissera la bordille assécheuse JUNCKER à la tête de l’Union européenne mafieuse.

Et la France, par l’entremise de sa grande bordille ECKERT FauxSocialo, l’a prouvé avec son cadeau de Noël 2015 aux évadés fiscaux en leur donnant sa bénédiction. Pour cela, il a même violé la démocratie en pleine nuit !

Exemple de Luxleaks véreux – le FouDuRoi & l’affaire Karachi

Le 8 mai 2002, un attentat, officiellement orchestré par un groupe islamiste radical, tua 11 employés français de la Direction des Constructions Navales (DCN). Les familles de victimes sont persuadées que l’Etat leur cache la vérité depuis le début.

Les investigations conjuguées de la justice et de la presse ont révélé les coulisses d’un contrat d’armement franco-pakistanais, en l’occurrence la construction de sous-marins Agosta, pour lequel travaillaient les expatriés de la DCN visés par l’attentat. Les intermédiaires imposés au dernier moment dans les négociations avec le Pakistan – baptisés RESEAU K – auraient contribué à financer la campagne d’Edouard BALLADUR, candidat à l’élection présidentielle de 1995.

Selon une hypothèse privilégiée par bon nombre de spécialistes de l’affaire, l’attentat ne serait pas le fait d’un groupe islamiste radical mais des services pakistanais eux-mêmes; il s’agirait d’une riposte sanglante à la décision de Jacques CHIRAC, concurrent direct d’Edouard BALLADUR à droite, de ne plus verser les commissions promises. Les investigations n’ont pas permis de matérialiser cette hypothèse pour le moment faute d’une réelle coopération judiciaire avec les Pakistanais.

Cette affaire a mis en lumière la vulnérabilité du système démocratique face à la corruption qui entoure les grands contrats d’armements. Que dire de l’attitude du Conseil constitutionnel chargé de vérifier les comptes de la campagne de 1995 qui a avalisé la campagne d’Edouard BALLADUR malgré les doutes sur l’origine des fonds. Jacques ROBERT, l’un des sages de l’époque avoue : pour des raisons politiques, nous n’avons pas appliqué l’état de droit !

Une enquête est en cours sur les contrats d’armement signés par le gouvernement BALLADUR avec l’Arabie Saoudite et le Pakistan. Les juges veulent savoir si des contrats d’armement avec l’Arabie saoudite et le Pakistan ont donné lieu à un financement illégal de la campagne présidentielle de l’ex-Premier ministre Edouard BALLADUR, en 1995, via un système de rétrocommissions.

Le FouDuRoi Nicolas SARKOZY, alors ministre du Budget puis porte-parole de BALLADUR, est soupçonné d’avoir participé au versement de ces rétrocommissions, en approuvant la création de structures offshore au Luxembourg impliquées dans le versement de ces rétrocommissions.

Hé oui ces comptes offshore : ces fameux comptes qui permettent de ne pas pouvoir connaître le nom du propriétaire, et voilà on revient encore en plein dans l’évasion fiscale, ben oui forcément quand on perçoit des commissions occultes qui ne sont pas censées exister, on cherche à ce que toute la procédure se fasse incognito, à se demander si le fou du roi n’était pas pote avec CAHUZAC à l’époque 🙂 ? Oups, que je suis bète, lui c’était la Suisse et ses SwissLeaks… 🙂 !

Ils sont fortiches nos ordures d’élus, ils critiquent le système fiscal alléchant de la Suisse, du Luxembourg et autres paradis fiscaux qui font fuire de nombreux « évadés fiscaux » français alors qu’ils sont les premiers à y planquer tout leur argent gagné honnêtement volé mafieusement ! Et hop, là ils se contrefoutent royalement de l’effort collectif pour diminuer la Dette !

Le lanceur d’alerte Antoine DELTOUR attaqué

Hé oui, pour montrer qu’on marche sur la tête, les évadés fiscaux à coups de dizaines de milliards ne sont ni inquiétés ni jugés ni condamnés. Par contre, celui qui a dénoncé tout cela, Antoine DELTOUR, est attaqué par la justice véreuse de la Suisse très véreuse. Son procès débutera le 26 Avril 2016. Mis en examen par la justice luxembourgeoise, il risque 5 ans de prison et 1,25 million d’€ d’amende ! ZERO soutien de la part du gouvernement français FauxSocialos ! Pas surprenant quand on sait que l’escroc secrétaire d’état au budget Christian ECKERT a béni anti-démocratiquement l’évasion fiscale des GATTAZEUX !

Un site de soutien a été mis en place et une pétition en ligne est disponible, je vous encourage à la signer => Soutenons Antoine Deltour !

N’oublions pas non plus Raphaël HALET, l’ex-employé du cabinet PwC.

Le journaliste Edouard PERIN lui aussi dans la tourmente

Le reporter Edouard PERIN de Cash Investigation est accusé de complicité de violation du secret des affaires et du secret professionnel, pour avoir publié des documents fiscaux secrets.
Voilà ce que veut généraliser la Directive moisie Secret des affaires au niveau de notre Union européenne mafieuse elle même dirigée par JUNCKER l’assécheur en chef de ces LuxLeaks !

Gérard FILOCHE : les raisons qui ont conduit à une Europe délabrée austéritaire

La fraude fiscale en Europe est 2 fois supérieure à la dette cumulée de tous les pays de la zone euro. Si on reprend l’argent aux voleurs, il n’y a pas / plus de crise. La fraude fiscale, c’est SwissLeaks, LuxLeaks, OffshoreLeaks :168 journalistes qui ont mis au jour tous les réseaux financiers de la planète.

LUXLEAKS : JUNCKER a été 15 ans Ministre puis 15 ans Premier Ministre du Luxembourg => pendant 30 ans, avec sa bénédiction, ce pays a blanchi l’argent de 340 multinationales pour un montant estimé à 2.400 milliards d’€, dont 58 multinationales françaises.

Ce même JUNCKER qui demande aux Etats de l’Union européenne d’avoir un budget en équilibre alors que c’est lui qui permet la fraude, qui fait que ces budgets ne peuvent pas être en équilibre.

Je ne comprends pas que les peuples européens ne se révoltent pas face à cela.

21.000 à 32.000 milliards de $ dans les paradis fiscaux

Gerard RYLE, Directeur de l’ICIJ, rappelle que l’étude de James S.HENRY démontre que

les comptes hébergés dans les paradis fiscaux pèsent entre 21.000 et 32. 000 milliards de $ !

Et les politiciens véreux qui y détiennent des comptes cachés, et les médias à leurs bottes, nous bassinent sans cesse que c’est la CRISE pour mieux nous massacrer à coup d’AUSTERITE !

REVEILLEZ-VOUS, on nous enfume !

.

Les médias en parlent sur internet

Ensemble FDG : Les faux semblants du plan Junker

Eyes on Europe : Luxleaks – « Optimisation » ou évasion fiscale ?

France TV Infos : Le Luxembourg, la boîte à outils de l’évasion fiscale des grandes multinationales

Gérard FILOCHE blog : Mon intervention au congrès de Poitiers

ICIJ : LUXEMBOURG LEAKS – GLOBAL COMPANIES’ SECRETS EXPOSED

ICIJ : ‘LUX LEAKS’ CAUSES ‘TAX STORM’ OF GOVERNMENT, MEDIA RESPONSE

L’Expansion l’Express : McDonald’s soupçonné de fraude fiscale pour plus d’un milliard d’euros

L’Express : LuxLeaks, de l’optimisation à l’évasion fiscale au Luxembourg

L’Obs : LuxLeaks – 35 nouvelles sociétés, dont Disney et Skype, impliquées dans le scandale

La nouvelle république : « Luxleaks » ou l’évasion fiscale à la luxembourgeoise

La Tribune : L’onde de choc LuxLeaks

Le Figaro : Évasion fiscale – la Commission européenne prête à sanctionner le Luxembourg

Le Figaro : «LuxLeaks » – Juncker contre-attaque

Le Monde : « Big Four » – le scandale des comptables de l’ombre

Le Monde : LuxLeaks :-28 000 pages de documents secrets, 548 accords confidentiels

Le Monde : Luxleaks – le Français auteur des fuites sur l’évasion fiscale s’exprime

Le Monde : LuxLeaks – Le Grand-Duché, très prisé des banques

Le Monde : LuxLeaks – le Parlement européen met en place une commission « spéciale »

Le Nouvel Obs : LuxLeaks – 35 nouvelles sociétés, dont Disney et Skype, impliquées dans le scandale

Les InRocks : LuxLeaks ou comment 340 multinationales échappent à l’impôt grâce au Luxembourg

Libération : La Commission embarrassée par le scandale fiscal «LuxLeaks»

Libération : LuxLeaks  – «J’ai agi par conviction, la cohérence était d’assumer»

Marianne : LuxLeaks dans votre supermarché

Quitter la Sécurité Sociale : Fraudes fiscales de 2400 milliards, expliquée en 3 minutes

Sherpa : LuxLeaks

Slate : SwissLeaks et LuxLeaks, de bonnes nouvelles pour la démocratie