[Les Institutions de l’Etat][Les cumulards][Corruption et scandales à la française]

[Les compteurs de la honte][Les trophées des actes anarchozytoyens]

Logo_Page_Balkany_Patrick_250x250

Vous n’êtes pas sur le site officiel de Patrick BALKANY, ceci est la page non officielle sur Patrick BALKANY.
Cette page est l’envers du décor sur Patrick BALKANY, vous êtes derrière la MATRICE.
Toute ressemblance avec des faits réels serait une pure et fortuite coïncidence ?

Le vent nauséabond en provenance des Balkans !

Mise en bouche

À plusieurs reprises, le pervers BALKANY a fait l’objet d’accusations de harcèlement sexuel : en 1996 par son ex-compagne puis en 2011 avec le témoignage de Marie-Claire RESTOUX, son ex-suppléante à l’Assemblée Nationale.

.

Détail des mandats et fonctions pour les cumulHardeurs

Fonctions parlementaires

5 mandats de député entre 1988 et 2015

Enfin son immunité a été levée en Mars 2015 !

Fonctions locales

1988 : vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine
1985 – 1998 : président de l’Office public départemental d’HLM des Hauts-de-Seine
1983 – 1997 : maire de Levallois-Perret, le très LaidRépublicain est obligé de démissionner par rapport à ses « sarkozeries »
2001 – 2015 : maire de Levallois-Perret

Au sein des partis politiques

Il effectue son service militaire en 1970 à l’âge de 22 ans au palais de l’Élysée, juste à côté de la boutique de papa, au cabinet de Georges POMPIDOU, où il se lie avec le secrétaire général Michel JOBERT ! Papa BALKANY l’avait pistonné de quelle manière ? L’histoire ne nous le dit pas…

1976 : membre du conseil national du RPR
1990 : membre du bureau politique du RPR
2012 : secrétaire national de l’UMP, délégué à l’attractivité de la France ! On imagine sa façon « d’attractiver » !

.

N’oublions pas le laideron

En 1988, son cumulard de mari, venant d’être élu député alors qu’il est aussi maire, doit abandonner son poste de conseiller général, pour respecter la loi sur le cumul.

Qu’à cela ne tienne, le Parrain des RipouxblicardsCharles PASQUA, choisit la vilaine BALKANY pour représenter le canton de Levallois-Perret-Sud et HOP elle entre au conseil général des Hauts-de-Seine.

Dans la foulée, PASQUA le mafieux la transforme en Cendrillon vice-présidente du conseil général des Hauts-de-Seine chargée des collèges.

L’année suivante, elle devient aussi conseillère municipale de Levallois-Perret, où son vilain moisi entame son 2ème mandat de maire.

Assoiffée de cumuls elle aussi, elle tente les élections législatives de 1997 dans la 5ème circonscription des Hauts-de-Seine mais se casse la gueule.

Qu’à cela ne tienne, la cumulHardeuse récidive en 2001 cette fois dans le canton de Levallois-Perret-Nord (un vent nauséabond en provenance des Balkans a probablement fait migrer la pourriture au nord) et l’emporte (hé oui tout cela semble improbable ! élections truquées ?).

Heureusement, elle se fait dégager par les urnes aux autres récidives de 2007 et 2011.

Dans le même laps de temps, elle soutient Jean le moisi et fils de moisi qui tente de s’accaparer de la présidence de l’EPAD.

.

BALKANY l’exemple parfait de l’enfumage sur le non-cumul des mandats

La loi autorise les élus cumulards plafonnés à redistribuer le reliquat de leurs indemnités au-delà du plafond à leurs collègues.

Ainsi, la pourriture BALKANY, en tant que député-maire de Levallois, reverse son trop-perçu à son laideron Isabelle BALKANY, qui est à la fois son épouse et sa première adjointe à la mairie (ex-conseillère générale UMP de Levallois, elle aussi cumularde). Depuis 2008, elle encaisse sans rien branler environ 2.000 € de rab chaque mois.

Complément d’enquête :

« Affaire Balkany, mariages chinois, le poids du scandale »

Complément d’enquête vous présente la zone contaminée de Levallois-Perret, fief des véreux BALKANY.

La justice soupçonne que leurs responsabilités politiques leur ont permis de s’enrichir grâce aux nombreux programmes immobiliers de la ville.

Complément d’enquête revient également sur l’affaire des mariages chinois, cérémonies fictives et payantes qui se tenaient en mairie.

.

Le véreux et ses boys

En Janvier 1997, la pourriture BALKANY est condamnée à 15 mois de prison avec sursis, 200.000 francs d’amende et 2 ans d’inéligibilité pour prise illégale d’intérêts.

Entre 1985 et 1995, l’ordure avait 3 boys à plein temps pour son appartement de Levallois-Perret et de sa résidence secondaire près de Giverny, déclarés comme employés municipaux et donc rémunérés aux frais des contribuables de Levallois.

Son canon laideron de femme a écopé de la même peine pour les mêmes motifs.

Le 28 juillet 1999, la chambre régionale des comptes d’Île-de-France condamne le fumier BALKANY à rembourser le montant des salaires des employés municipaux liés à sa condamnation, la fumisterie représente la bagatelle de 524.000 €. Se sont rajoutés les intérêts que les juges ont fait courir à compter du 31 mai 1995, date du licenciement des agents communaux, pour un montant de 231.000 € en 2005 !

Juillet 2005 étant la date à laquelle lle Conseil d’État a confirmé le jugement, juridiction qu’il avait sollicitée pour retarder voir faire capoter mafieusement le dossier .

Par la suite, il a tenté de faire intervenir ses copains du gouvernement mais n’a pas réussi, il a fini l’acquittement de ses dettes étalonnées en 2011 (en intégralité ?).

Le linge très sale des véreux BALKANY

Le 18 mars 2015, les députés ont ENFIN levé son immunité parlementaire mais il refuse de démissionner !

La vilaine BALKANY a été mise en examen en Mai 2014 pour blanchiment de fraude fiscale. Le vilain BALKANY, lui, a été mis en examen, en octobre 2014, pour corruption passive et blanchiment de fraude fiscale.

Sous-évaluation du patrimoine

En mai 2015, la HATPV (Haute autorité pour la transparence de la vie publique) a fait part de ses soupçons sur une possible sous-évaluation du patrimoine du couple BALKANY.

Les juges d’instruction en charge de l’enquête pour fraude fiscale visant Patrick et Isabelle Balkany ont ordonné la saisie du moulin de Giverny, où réside le couple, et mis en vente leur villa de Saint-Martin.

Le moulin de Cossy, une propriété de 4 hectares avec piscine, court de tennis et green de golf, est évaluée à plusieurs millions d’euros et située à Giverny

Détournement de fonds publics

L’Association des contribuables de Levallois a porté plainte contre X, en février 2015, pour détournements de fonds publics.

La plainte porte sur un appel d’offres lancé par la ville en 2001 qui a permis de signer un contrat avec la société Bygmalion. pour 192.000 €.

Pour les plaignants, le montant n’est pas justifié. La société est censée conseiller la ville pour une durée de 2 ans sur la refonte de son site Internet et la maquette de son magazine municipal. Certains élus, opposés à Patrick Balkany, demandent que ces prestations soient clarifiées, suite au scandale des fausses factures établies par Bygmalion pour l’UMP.

Corruption d’agent public

Le Parquet a ouvert une enquête en janvier 2015 pour corruption d’agent public étranger.

En 2008, Patrick BALKKANY aide l’industriel George FORREST à décrocher un contrat de 500 millions de $ avec la Namibie.

En retour, il perçoit 5 millions d’€ qu’il fait virer sur un compte à Singapour.

D’autres contrats similaires auraient été signés en toute légalité mais n’auraient pas été déclarés au fisc.

Des enquêteurs de la cellule anti-blanchiment du ministère des Finances auraient observé des mouvements d’argent, évoquant un schéma sophistiqué de fraude.

Évasion fiscale

Le couple avait caché au fisc le fait d’être propriétaires des deux villas à Saint-Martin et à Marrakech.

Ils possédent également un compte, voire une société, à Singapour. Et un mouvement d’argent suspect arrivant sur leurs comptes a été observé par les enquêteurs de la cellule anti-blanchiment du ministère des Finances.

Favoritisme

Une information judiciaire contre X a été ouverte en mars 2014 pour des faits présumés de «favoritisme, complicité et recel de favoritisme» portant sur un marché de 39,8 millions d’euros passé en 2008 pour la reconstruction et l’entretien du collège Pompidou de Courbevoie. À l’époque, Isabelle Balkany était la vice-présidente du département chargée des affaires scolaires.

—-

 

Les véreux ont d’abord caché au fisc le fait d’être propriétaires de deux villas, à Saint-Martin et à Marrakech.

Le 23 février 2015, la vilaine a avoué être la propriétaire de la villa Pamplemousse de Saint-Martin. Estimée à 3 millions d’€, cette propriété détenue par le biais d’une société écran n’a jamais été déclarée au fisc. Le couple ne s’est donc, depuis 17 ans, jamais acquitté de l’impôt sur la fortune. Et les juges cherchent à savoir si cette villa a été financée avec les fonds détournés des marchés publics des HLM des Hauts-de-Seine.

Par la suite, ils ont été suspectés d’avoir sous-évalué le moulin de Cossy, et la villa « Dar Gyucy » de Marrakech ainsi que des biens immobiliers et des avoirs offshore qu’ils ont dissimulés au fisc français.

Un système qui aurait été élaboré à l’aide de sociétés écrans et de comptes offshore derrière lesquels se cacheraient les époux Patrick et Isabelle Balkany. Le cabinet d’avocats CLAUDE & SARKOZY aurait prêté son concours juridique à ce montage illégal.

Ils posséderaient également un compte, voire une société, à Singapour. Un mouvement d’argent suspect arrivant sur leurs comptes aurait été observé par les enquêteurs de la cellule anti-blanchiment du ministère des Finances.

La justice s’intéresse également à l’acquisition de leur propriété de Giverny et à un compte ouvert en Suisse en Juillet 1994. Didier SCHULLER estime que les BALKANY ont blanchi  33 millions d’€ en Suisse, au Liechtenstein et à Saint-Martin, selon des documents publiés par Mediapart.

.

Articles pertinents sur le personnage

Capital : Les petits secrets de Patrick Balkany

Europe 1 : Les explications de Patrick Balkany sur la gâterie de Nicolas Sarkozy

France Culture : French corruption

FranceTV Info : Complément d’enquête – « Affaire Balkany, mariages chinois, le poids du scandale »

FranceTV Info : Ecoutes, dédicace de Sarkozy… Comment les enquêteurs ont coincé les Balkany

FranceTV Info : Patrick Balkany mis en examen pour « corruption » et « blanchiment de fraude fiscale »

FranceTV Info : French corruption – les confessions de Didier Schuller, Monte-Cristo des Hauts-de-Seine

FranceTV Info : Isabelle Balkany : « Je n’y suis pour rien si j’allais en Rolls à l’école ! »

FranceTV Info : Villas, Picasso et policiers-majordomes : le luxe version Balkany

L’Obs : Patrick Balkany « diplomate » de Nicolas Sarkozy en Afrique : un choix délirant

Le Figaro : Fillon et Juppé s’interrogent sur les liens entretenus entre Sarkozy et Balkany

Le Figaro : Les six affaires qui pèsent sur le couple Balkany

Le Figaro : Patrick Balkany rattrapé par l’affaire Bygmalion

Le Jdd : La fortune cachée des Balkany

Le Monde : Tout comprendre à l’affaire Balkany

Le Monde : Hauts-de-Seine – « C’est l’histoire d’un clan qui trafique de l’argent »

Le Monde : Affaire Balkany – un homme d’affaires saoudien mis en examen pour corruption active

Le Nouvel Obs : Levallois-Perret – l’affaire Bygmalion s’invite chez les Balkany

Le Nouvel Obs : 357 Magnum, palais, chauffeurs à gogo… 5 infos déroutantes sur Patrick Balkany

Le Nouvel Obs : Ces affaires qui rattrapent les Balkany

Le Nouvel Obs : Des documents accablant Balkany entre les mains de la justice

Le Nouvel Obs : Patrick Balkany « diplomate » de Nicolas Sarkozy en Afrique : un choix délirant

Le Parisien : Affaire Balkany – l’avocat associé de Sarkozy mis en examen

Le Parisien : Levallois – Balkany ne chouchouterait pas que Teddy Riner

Le Point : Balkany – adieu moulin et villa…

Les Echos : Les époux Balkany dans le viseur de la justice suite aux révélations de Schuller

Libération : Affaire Bygmalion – Patrick Balkany visé par une plainte

Metronews : Quand Balkany, Schuller et Sarkozy comparaient la taille de leur zizi sous la douche

Paris Match : LA VILLA SERENA REFAIT SURFACE À SAINT-MARTIN

ParisMatch : PATRICK BALKANY SOUPÇONNÉ DE CORRUPTION

Planet.fr : Les différentes affaires en cours de Patrick Balkany

Résistance Inventerre : Les Balkany, élus modèles

Survie.org : L’affaire Uramin refait surface avec Balkany

.

Informations complémentaires sur Patrick BALKANY