[Les Institutions de l’Etat][Les cumulards][Corruption et scandales à la française]

[Les compteurs de la honte][Les trophées des actes anarchozytoyens]

Logo_Page_Rachida_Dati_250x250

Vous n’êtes pas sur le site officiel de Rachida DATI, ceci est la page non officielle sur Rachida DATI.
Cette page est l’envers du décor sur Rachida DATI, vous êtes derrière la MATRICE.
Toute ressemblance avec des faits réels serait une pure et fortuite coïncidence ?
LaideRépublicaine or LaidePasRépublicaine  ? That is the question !

Détail des mandats et fonctions

Au sein de partis politiques

Décembre 2002 : conseillère du FouDuRoi SARKOZY, pour qui elle travaille sur le projet de loi sur la « prévention de la délinquance » au ministère de l’Intérieur.

Avril 2004 : conseiller technique au cabinet du FouDuRoi lorsqu’il est ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie.

Escapade au conseil général des Hauts-de-Seine de Janvier à Juin 2005 histoire qu’elle touche un peu d’argent entre un départ du gouvernement puis son retour.

Juin 2005 : conseiller technique au cabinet du ministre de l’Intérieur.

Janvier 2007 : porte-parole du candidat Chef des Ripouxblicards SARKOZY

3 février 2013 au  15 juin 2014 : vice-présidente de l’UMP, à l’époque c’est COPE l’horloger qui en est Président avec ses magouilles de votes contre François FILLON. On imagine une belle complicité entre ces deux gratteurs de pognon…

Fonctions locales

Janvier  à Juin 2005 : Directrice générale adjointe des services du conseil général des Hauts-de-Seine (après un mois en tant qu’administratrice territoriale).

Depuis Mars 2008 : Maire du 7e arrondissement de Paris, elle en est à son second mandat.

Depuis 2010 : membre « Conseiller» (poste à grattage supplémentaire de pognon)  au Conseil de la ville de Paris.

Fonctions parlementaires – Au Parlement européen

Depuis Juillet 2009 : Député européen, elle en est à son second mandat.

Fonctions ministérielles

Garde des SOTS (et Dieu sait s’ils sont nombreux chez les politicards) et Ministre de la Justice du 18 mai 2007 au 23 juin 2009 sous les gouvernements de FILLON.

Elle bénéficie du soutien du couple SARKOZY. Peu après son entrée en fonction, Cécilia SARKOZY déclare à son propos : « C’est plus qu’une amie, c’est ma sœur. Je ne la lâcherai jamais. Je connais tout d’elle. Elle est de la race des seigneurs » !

La LaideRépublicaine est en plus infecte et associable, de nombreuses tensions sont révélées avec ses collaborateurs. Son directeur de cabinet, Michel DOKKINE, démissionne le 6 juillet 2007, suivi de 3 autres membres, le 10 juillet, puis son chef de cabinet et 2 conseillers techniques. La Chancelerie annonce le 5 septembre, un nouveau cabinet de 18 membres, davantage ouvert aux « hauts-fonctionnaires ». Le remplaçant de DOKKINE démissionne à l’automne 2008 !

Autres fonctions laides comme LaidsRépublicains

Membre de l’Institut Montaigne, célèbre ThinkTank qui fournit les rapports de complaisance faussement scientifiques pour les gouvernements lorsqu’ils veulent laver le cerveau des moutons de panurge.

Par exemple, le HOLLANDE Charlie castriste et son VON VALLS ont fait appel à sa mafieuserie en Septembre 2015 pour appuyer leur désir très fort de SUPPRIMER LE CODE DU TRAVAIL !

On peut supposer qu’elle se fait rémunérer par le ThinkTank Montaigne pour des interventions en tant que faux spécialiste de rapports bidons de complaisance, c’est en tout cas le mode de fonctionnement de ces ThinkTanks.

Membre du club très privé et controversé Le Siècle.

La cumulardise, une profession de foi chez Rachida DATI

En 2015, Rachida DATI est à la fois Député européen, Maire du 7ème arrondissement de Paris et Conseiller de Paris, pas belle la vie ?

Dans la théorie, un cumulHardeur voit ses revenus plafonnés à environ 8.200 € bruts par mois mais c’est la théorie et cela ne plafonne pas tout le reste, dont leurs indemnités de frais de mandats… qui servent pour bon nombre au travail entre amis ou travail en famille.
Déjà, par tous ses mandats, on s’attend à ce qu’elle travaille 48 heures sur 24. Pas du tout, la disgracieuse exerce comme avocate et arrive à cumuler près de 51.000 € de revenus par mois, certains médias évoquent 700.000 € de revenus par an !

.

La LaideRépublicaine deviendra-t-elle une LaidePasRépublicaine ?

La question qui turlupine  beaucoup de personnes : Rachida DATI est-elle LaideRépublicaine convaincue ou LaidePasRépublicaine dégagée pour ne pas payer son ardoise ?

Rachida DATI a été suspendue du bureau des Très LaidsRépublicains au Conseil de Paris en Septembre 2015 parce qu’elle ne paie plus sa cotisation au groupe, dont elle est membre depuis 5 ans. Le journal Le Monde indique une ardoise cumulée de 6.500 €.

Déjà en Novembre 2014, elle avait pris en pleine tête un « Commence par payer tes cotisations ! » par beaucoup de personnes de sa famille politique y compris le FouDuRoi SARKOZY. Elle n’était pas à jour depuis 2010 la miséreuse !

Chaque mois, un conseiller de Paris membre des Très LaidsRépublicains doit reverser 100 € à son mafieux de groupe, sachant qu’un conseiller de Paris perçoit une indemnité nette mensuelle de 3.100 €, une pécadille comparé à un salaire de Smicard !

Son argumentation n’est cependant pas aberrante quand on connaît les mafieuseries et l’opulence de ce parti véreux qui, grâce à cela, se traîne une insolvabilité de 69 millions d’€ !

D’après ses proches, elle ne veut pas payer sa dette au groupe car elle ne sait pas à quoi sert l’argent. Elle ne sait pas si cela sert à payer des chauffeurs, des restaurants ou des collaborateurs à certains élus.

Ses propos à elle sont plutôt suprenants et plutôt agressifs :
« Je ne veux pas payer des cotisations au groupe du Conseil de Paris. Ils n’ont que la haine à la bouche en ce qui me concerne »
« Je ne vais quand même pas financer leurs déjeuners dans lesquels ils vont rajouter de la haine me concernant »
« Quand je vois Madame Kosciusko-Morizet qui essaie tactiquement d’obtenir un poste… Non. Quand on fait de la politique on y va franco. On se présente, on gagne, on gagne, on perd, on perd »
« Ça serait bien peut-être qu’ils s’intéressent aux sujets parisiens. Il y a beaucoup de sujets: la propreté, la mobilité, la sécurité »
«Le reste… Voilà ça leur fera un déjeuner en moins. Ils peuvent se priver de ça »
.

Au final, radinerie mesquine ? Et quelle réactivité de son LaidGroupe ! La menace tombe en 2015 alors que l’ardoise se cumule depuis 2010 !. A croire qu’ils craignaient que ce qu’elle dit contient une grosse part de vérité qui pourrait intéresser les médias…

Rachida la « lucettée » – Quand une potentielle lobbyisée craque

Peut-on affirmer que Rachida DATI est une lobbyisée avérée ? Non, pas de preuves officielles pour le moment.

Mais on est en droit de le penser de par son comportement infecte, en phase avec son personnage, avec Elise LUCET lorsque celle-ci a voulu l’interviewer dans les coulisses de l’Union Européenne mafieuse pour l’émission Cash Investigation.

Rachida DATI a eu un comportement très surprenant comme une enfant prise en flagrant délit de connerie, en injuriant bassement Elise LUCET.

« Je n’ai pas peur de vous, ma pauvre fille ». Pire, elle avait clos la conversation avec un très froid : « Non mais quand je vois votre carrière, votre carrière pathétique… »

Et, par la suite, cette disgracieuse et très LaideRépublicaine (Ah le FouDuRoi s’est battu pour ce nom qui leur va très bien et, en bon français, j’accorde toujours les mots) a joué la comédie, avec médecin complaisant du Parlement Européen et avocat à la clé bien évidemment, pour se faire passer d’agresseur à victime, menaçant l’émission de représailles si les images de cet excès de zelle de sa part étaient diffusées, au prétexte que cette scène aurait fragilisé la glandouilleuse députée européenne, petite nature, et la diffusion de ces images la fragiliserait encore plus…

« Ma cliente, choquée, a consulté le médecin du Parlement qui décrit un indéniable état de choc émotionnel »

Pour ensuite faire la belle dans les médias sans pour autant avoir répondu aux questions sur son éventuelle lobbyisation !

« Si elle veut exister, il y a peut-être d’autres sujets sur lesquels elle pourrait enquêter. La pauvre, si elle veut exister grâce à ça, je lui laisse un peu cette minute de gloire »

« Moi je n’ai pas à lui répondre. Vous savez, la suspicion jetée par des journalistes qui veulent exister en créant des polémiques gratuites, ça discrédite votre profession et ça décrédibilise les politiques. C’est tellement facile de jeter le soupçon sur quelqu’un comme moi »

« Ma situation financière est très claire. Je n’ai de comptes à rendre qu’à mes électeurs et aux autorités publiques »

Dans l’émission de Jean-Jacques BOURDIN du 16 Septembre 2015, elle ne se considère pas lobbyisée même si elle avoue plaider la bonne causse de différents grands groupes mais au nom de la fraternité envers les entreprises françaises. Balaise l’arriviste, où placer le curseur pour déterminer si un de nos CHERS POURRIS est lobbyisé ou non (en l’absence de preuves formelles bien sûr) ?

Elise LUCET, habituée à cottoyer la pourriture politique de notre pays et de l’Union Européenne, dans ses reportages, est couillue mais trop gentille vu les comportements de certains. Parfois, la méthode Bayrou – « la claque dans la gueule » – serait justifiée pour faire redescendre ces ordures de leurs perchoirs, histoire qu’ils voient la réalité de la vie de leurs électeurs en bas avec tous ses reliefs !

.

La question de fond restée sans réponse

Elise LUCET rappelle que Rachida DATI n’a pas répondu à la question de fond :

« C’est une élue et nous voulons savoir si oui ou non ses revenus, qui étaient extrêmement important en 2010 – 700.000 € -, viennent, comme elle le dit, de la défense de femmes battues, ce qui nous semblerait très étonnant, ou viennent de groupes privés type GDF-Suez.

Dans ce cas, elle aurait défendu, peut-être, des intérêts privés et non pas publics ! »

Un article de L’Express de Décembre 2013 faisait déjà allusion à cette éventualité :

La LaideRépublicaine, en plus de ses cumulardises, exerce son métier d’avocate, une activité lucrative mais qui interroge sur un éventuel trafic d’influence.

En 2012, elle affirmait gagner environ 6.000 € par mois en tant que Députée Européenne et rien pour ses fonctions de maire !

Un revenu largement sous-estimé selon le journal Le Point, elle toucherait en réalité 50.800 € par mois !

Ses revenus viendraient essentiellement de son métier d’avocate, qu’elle exerce en parallèle de ses mandats !

Comme quoi elle ne fiche pas grand chose dans ses mandats de complaisance tous confondus ! INACCEPTABLE !

Elle aurait notamment travaillé en tant que consultante pour GDF Suez et aurait participé à plusieurs conférences organisées par l’entreprise depuis 2011.

Et la disgracieuse est bien, évidemment POUR le gaz de schiste, comme sa LaideCONsoeurRépublicaine Maud FONTENOY l’éecoloSchiste.

Rachida DATI siège également comme suppléante à la commission de l’Industrie, de la Recherche et de l’Énergie et s’est positionnée, à plusieurs reprises, en faveur de l’industrie gazière.

Dans une lettre publique envoyée à ITélé, l’ONG bruxelloise Friends of the Earth Europe a demandé à Rachida DATI de préciser les activités de ses clients afin de dissiper le doute sur un éventuel trafic d’influence.

Depuis, toujours aucune réponse, silence sur les ondes mafieuses LaidesRépublicaines !

Le vice du grattage ou l’amour des billets ?

En 1997, Rachida DATI est redressée fiscalement. Elle avait aidé financièrement ses frères et sœurs et déduit ces aides diverses de son revenu, au titre des pensions alimentaires, de 1992 à 1994. Et le fisc lui a accordé un étalement du remboursement de la somme redressée sur 30 mois !

.

En 2012, Rachida DATI assigne Dominique DESSEIGNE en reconnaissance de paternité devant le TGI de Versailles qui ordonne une expertise génétique. En 2013, la gourmande et cupide LaideRépublicaine dépose une demande de pension alimentaire mensuelle de 6.000 € ! C’est que  la disgracieuse bourgeoise a le goût du luxe pour son rejeton et pour elle, peut-être comptait-elle ne plus travailler et se faire entretenir ou bien on train de vie opulent ne lui permet-il pas de suvrivre en-dessous de cette somme chaque mois ? En 2014, le TGI de Versailles juge que Dominique DESSEIGNE est bien le père de son enfant et octroie à la disgracieuse une pension mensuelle de 2.500 € !

Dire que, s’il avait été condamné aux 6.000 €, peut-être la disgracieuse n’aurait jamais pollué la politique et serait restée mère au foyer éplorée… avec 6.000 € par mois, il paraît que l’on peut vivre bien déjà… non ?

.

En 2015, d’après la Cour des comptes, la disgracieuse a dépensé 9.000 € d’argent public quand elle était Ministre de la Justice, notamment pour acheter des foulards Hermès et des produits de pharmacie.

Vous avez entendu parler de condamnation ? RIEN !

.

Deux frères cadets de Rachida DATI, alors ministre de la justice, ont fait l’objet d’une procédure judiciaire pour trafic de cannabis, en Juillet 2007.

Rachida DATI serait-elle aussi pour un Etat dealer de cannabis ? Vu qu’elle est déjà bien pote avec le TinkTank Montaigne, on peut la supposer amie avec le ThinkTank Terra Nova à l’origine de cette idée…

Jamal DATI avait déjà été condamné en 2001 à 3 ans d’emprisonnement, dont 18 mois ferme, pour un trafic d’héroïne dans la région de Chalon-sur-Saône.
Selon Le Parisien, en 2006, Jamal DATI, placé sur écoute par un juge d’instruction, avait tenté de joindre sa sœur au ministère de l’intérieur où elle travaillait pour le FouDuRoi SARKOZY !

Jamal DATI comparaissait devant la cour d’appel de Nancy, après avoir été condamné à 6 mois avec sursis en première instance pour trafic de stupéfiants par le tribunal correctionnel de Verdun. Le ministère public avait fait appel.

Il avait été condamné à 12 mois de prison ferme pour trafic de stupéfiants en août 2007.

Récidive en Novembre 2010, il avait été écroué à Liège après avoir été interpellé par la police belge, en provenance des Pays-Bas, il avait en sa possession de l’héroïne et de la marijuana, selon des sources judiciaires…

D’après un magistrat anonyme témoignant à l’époque : « si l’on appliquait à la lettre le projet Sarkozy-Dati sur les multirécidivistes, Jamal Dati devrait être condamné lourdement ». La disgracieuse, en tant que garde des sceaux, avait présenté au Sénat un projet de loi instaurant des peines plancher pour les récidivistes.

Intervention de la Ministre pour avoir obtenu juste du sursis ? Appel du ministère public pour obtenir 0 mois voir blanchiment total  ? Le mot blanchiment est parfait pour le contexte !

Omar DATI, lui, était déjà placé sous contrôle judiciaire depuis juin 2005, après avoir été interpellé dans le cadre d’une enquête portant sur un trafic de haschisch dans la région châlonnaise.

Il avait été placé sous contrôle judiciaire pour un trafic de drogue de moyenne importance en 2004-2005, évalué à plusieurs centaines de grammes de résine de cannabis. Une information judiciaire avait été ouverte courant 2005 par le parquet de Chalon-sur-Saône pour des faits d’acquisition, détention, transport, usage et offre ou cession de stupéfiants. Il avait été condamné en décembre 2007 à 8 mois de prison ferme pour trafic de stupéfiants en récidive après avoir été condamné en 2001 à 4 mois avec sursis.

Articles anarchozyques sur le personnage

Anarchozy – Le portail communautaire anti-politique

Campagne de prévention anarchozyque contre l’alcoolisme

Infractions routières, le Gouvernement donne l’exemple

Les Guignols à La Baule 2015

Page non officielle sur Nicolas SARKOZY

Quand les vrais chauffards restent impunis

Sarkozy menteur pro ou vrai imposteur en gestion ?

.

Articles pertinents sur le personnage

BfmTv : Rachida Dati face à Jean-Jacques Bourdin en direct

BfmTv : Sarkozy à Dati – « Commence par payer tes cotisations! »

Closer : Rachida Dati en rajoute une couche après son clash avec Elise Lucet

Euractiv : Les Français se distinguent par des revenus parallèles élevés au Parlement européen

L’Express : Rachida Dati dément gagner 50 800 euros par mois

L’Obs avec Rue89 : Une fois encore, Rachida Dati prise en flagrant délit d’omission

La Dépêche : Le salaire plus que confortable de Rachida Dati révélé

Le Figaro : Dati : «les élus parisiens les Républicains n’ont que la haine à la bouche»

Le Figaro : Désir, Moscovici, MAM, Morano : l’Europe, voie de garage pour losers politiques ?

Le figaro : Menacée d’exclusion, Dati prête à quitter le groupe LR du Conseil de Paris

Le Figaro : Rachida Dati réclame 6 000 euros de pension à Dominique Desseigne

Le Monde : Deux frères de Rachida Dati accusés de trafic de cannabis

Le Monde : Le frère de Rachida Dati écroué en Belgique pour « importation de drogue »

Le Monde : Rachida Dati suspendue du groupe Les Républicains au Conseil de Paris

Le Nouvel Obs : Les revenus cachés de Rachida Dati : un mensonge et 3 questions

Le Point : Élise Lucet répond à Rachida Dati

Le Point : Rachida Dati nous répond. Nous maintenons nos informations !

Neotrouve : Rachida Dati fait elle la promotion du canabis ?

Ozap : Elise Lucet – « Madame Dati ne répond pas à la question de fond »

Politique.net : En plus de son mandat d’eurodéputé, Rachida Dati gagne plus de 10 000 euros brut par mois…

Soir mag : Rachida Dati en «état de choc émotionnel» après son altercation avec Elise Lucet

.

Informations complémentaires sur Rachida DATI