Quand Sarkozy et Valls font mumuse avec la réserve ministérielle

Quand Sarkozy etValls font mumuse avec la réserve ministérielle

Les ministres bienfaiteurs avec l’argent du peuple

Hervé LEBRETON, président de l’association pour une démocratie directe, après avoir révélé les mafieuseries de la réserve parlementaire des Députés, s’est intéressé également à l’utilisation de la réserve ministérielle.

Il a saisi le tribunal administratif de Paris qui a ordonné au ministère de l’Intérieur de publier le détail de la réserve ministérielle pour 2011.

Le ministère de l’Intérieur a mis plus d’1 an avant de satisfaire la demande des juges. Normal, le ministère était géré par 2 pourritures très LaidesRépublicaines, Brice HORTEFEUX jusque Février 2011 puis Claude GUEANT à partir de Mars 2011 !

Depuis, les données pour les années 2012, 2013 et 2014 ont été rendues publiques.

Royal sur notre argent, chaque année, le ministère de l’Intérieur attribue des dizaines de millions d’€ de subventions sans aucun contrôle. Cet argent, destiné officiellement à la solidarité nationale (ça ne veut rien dire mais ça sonne bien pour les moutons de panurge), sert en réalité à gaver les proches du pouvoir, pas assez corrompus et / ou cumulards ! Voilà un moyen détourné pour influencer les votes des électeurs en filant des millions à des régions, départements et ou communes, détenues électoralement par des copains moisis, pour faire des travaux et se faire bien voir du peuple (et probablement pour se servir au passage.).

.

Les copains d’abord

Les informations étant volontairement éclatées pour embrouiller, après recoupement, ce sont les collectivités dirigées par les proches du pouvoir qui sont les mieux dotées, tandis que les autres ne touchent rien ou alors se partagent les miettes.

Par exemple, en 2011, sous le mandat du FouDuRoi le malfamé SARKOZY, 96% des subventions ont été attribuées à des dossiers soutenus par des élus de l’UMP et autres véreux alliés !

Le palmarès en 2011 revient aux circonscriptions détenues par François BAROIN, avec plus de 3 millions d’€ de subventions. François FILLON, avec 2 millions d’€Jean-François COPE, avec 1 million d’€, La bouleteuse No1 Nadine MORANO avec 800.000 €. On retrouve également la circonscription d’Eric WOERTH le smicophobe, celle de la lobbyisée Valérie PECRESSE, celle du fils de Claude GUEANT.

Pour 2013, première année pleine d’exercice sous HOLLANDE l’empreinteur d’histoire, les élus du Parti Socialiste et leurs alliés ont touché 87% de la cagnotte !

VON VALLS , alors ministre de l’intérieur, nous cacherait-il une liaison avec Anne-Marie ESCOFFIER , alors ministre déléguée chargée de la Décentralisation de 2012 à 2014 ? En effet, elle centralise à elle seule 6,5% des subventions obtenues. En 2014, elle est encore la mieux lotie avec plus de 760.000 € de subventions.

.

Les socialos plus raisonnables en apparence !

La  réserve ministérielle du ministère de l’intérieur a baisse fortement sous HOLLANDE.

2011 : 32,9 millions d’€

2012 : 27,7 millions d’€

2013 : 13,4 millions d’€

2014 : 10,4 millions d’€

Sauf qu’il en existe d’autres réserves ministérielles, officieuses ou opaques (choisissez le terme qui vous convient ) comme celle gérée par Bercy, d’un montant d’environ 15 millions d’€ mais le ministère des Finances refuse de publier la liste des subventions allouées, malgré une condamnation du tribunal administratif de Paris ! Quelle saloperie ce Maquereau de MACRON, il massacre les LABORIEUX et truande notre argent en totale opacité ! Peut-être en file-t-il directement à son grand pote le GATTAZEUX ! Quand on agit ainsi, toute spéculation est possible… Quand on sait qu’il lui a déjà filé 42 milliards d’€ sans contrepartie d’embauches !

Et seules les subventions aux collectivités locales ont été rendues publiques. Certaines associations touchent des subventions par le biais des réserves ministérielles en totale opacité !

Et la LaideRépublicaine du Parti Socialiste Sylvie ANDRIEUX nous a montré où cela mène !

Quand Sarkozy et Valls font mumuse avec la réserve ministérielle

Le Ripouxblicard SARKOZY a détourné la réserve du ministère de l’intérieur !

En 2011, le député René DOSIERE s’est élevé contre le racket de la présidence de la République sur une partie des crédits du ministère de l’intérieur.

Depuis 2009, celui qui se prend pour le Roi mais n’en est que le Fou, s’est approprié l’attribution d’une partie de cette réserve.
Dans une lettre datée du 23 octobre 2008, publiée par le journal Le Monde, la pourriture SARKOZY dictait ses exigences à la vilaine Michèle ALLIOT-MARIE, alors ministre de l’intérieur :

« Les services de la Présidence étant fréquemment saisis de demandes d’aides de cette nature, je souhaite que les 2/3 de ces crédits, y compris pour la partie qui relève du ministère des finances, fassent désormais l’objet d’une programmation décidée au niveau de mon cabinet. La gestion administrative continuera à être assumée par votre ministère. Nos collaborateurs ont déjà eu l’occasion de préciser les modalités pratiques de mise en œuvre de ces dispositions. »

En s’en appropriant la programmation, il pouvait ainsi espérer s’en assurer les bénéfices politiques.

René DOSIERE soulevait la sincérité des comptes présentés par l’Elysée, il s’interrogeait sur un possible détournement constitutionnel.

.

La réalité de la fumisterie des sommes en jeu sous SARKOZY

19 millions d’€ officiels en 2012 mais cela ne porte que sur les autorisations d’engagement prévues dans le projet de loi de finances initiale.

Cette ligne budgétaire est régulièrement abondée en cours d’exercice par voie d’amendements pour faire face à des « situations d’urgence » (on imagine l’urgence !).

Lorsque le projet de loi de finances initiale pour 2009 prévoyait 9 millions d’€ en autorisations d’engagement, elles se sont élevées à 158 millions en 2010, 138 millions en 2011 !

La VALLS de la réserve ministérielle – « Les copains d’abord »

Lorsqu’il était ministre de l’Intérieur en 2013, le véreux VALLS a grassement vidé les crédits de la réserve ministérielle pour servir ses amis, et de droite comme de gauche !

En 2013, sur les 13,4 millions d’€ de la réserve ministérielle, 10,1 millions d’€ ont été distribués par le ministère de l’intérieur et 9,1 millions d’€ sont allés à des projets soutenus par des élus du Parti Socialiste.

Des exemples comme s’il en pleuvait !

Par exemple, le gras opulent sénateur PS et maire d’Alfortville Luc CARNOUVAS, très proche de VALLS au point de sentir sa pourriture, a obtenu une subvention de 180.000 € pour les travaux de réparation d’une église. Il ose même confirmer : « Les élus savaient que j’étais proche de VALLS. Je recevais des centaines de demandes. J’étais devenu une sorte de superpréfet. »

En Essonne, le maire successeur de la vérole VALLS à la tête de la commune d’Evry, Francis CHOUAT, a obtenu 100.000 € pour la création d’un marché forain.

À quelques kilomètres, Irène MAGGINI, autre élue PS de la communauté d’agglomération d’Évry, a obtenu une subvention de 40.000 € pour le centre communal d’action sociale de sa ville de Villabé.

Thierry MANDON, député de l’Essonne et porte-parole du PS à l’Assemblée Nationale en 2013, a obtenu 2 enveloppes de 40.000 € chacune pour la commune de Soisy-sur-Seine (remplacement des menuiseries de l’hôtel de ville) et la commune de Varennes-Jarcy (sécurisation et restauration des toitures de l’habitation et des écuries de la ferme de Jarcy). L’histoire ne nous dit pas si ces écuries lui appartiennent… On sait juste qu’ils étaient rivaux par le passé mais que le PS avait besoin du soutien de Thierry MANDON dans le secteur.

Petites véroleries LaidesRépublicaines de VALLSounet

VALLS le fossoyeur a eu la délicatesse d’octroyer 150.000 € au maire LaidRépublicain Stéphane BEAUDET pour la construction d’une piscine intercommunale sur la commune de Courcouronnes. Pourquoi cette vérolerie ? En 2008, la droite était majoritaire à la communauté d’agglomération et BEAUDET avait voté pour VALLS ! Stéphane BEAUDET : « Ce n’est un secret pour personne que je suis ami avec VALLS. J’ai voté pour lui en 2008, mais c’était un choix d’intérêt général. » 🙂

Autres sarkozerie financière du sans-couilles du 49-3 : 105.000 € alloués au LaidRépublicain Guillaume LARRIVE pour des communes de son département. Les deux vilains s’étaient rapprochés sous le quinquennat du très grand FouDuRoi.

C’était l’époque où celui-ci voulait agrandir sa cour sur la gauche. Non content d’être parvenu à rallier un certain nombre de faux gauchistes dont Bernard KOUCHNER le grand pote de BOLLORE le CONsanguin, le chef des ripouxblicards considérait qu’il manquait une pièce maîtresse à son tableau de chasse. Un de ses ex-conseiller affirme : « La cible prioritaire, c’était VALLS. »

Une équipe d’entremetteurs avait été chargée d’approcher la vérole VALLS, à l’époque maire d’Évry. Le maillon fort de cette sarkozerie n’était autre que Guillaume LARRIVE, directeur adjoint du cabinet du très très pourri Brice HORTEFEUX alors Ministre de l’intérieur. Les deux véroles sont depuis restés très amis…

Hé oui, quand je dis que VALLS et SARKOZY sont des frères siamois, ce n’est pas bidon ! C’est vrai à tous les niveaux, ils se battent devant les caméras mais en arrière plan, droite ou gauche, quand on mange dans la même gamelle, on est tous frères !

Forcément, quand un Premier Ministre du Parti Socialiste pratique une politique SURaustéritaire à l’identique de ce que font ou proposent les mafieux LaidsRépublicains, il ne peut qu’être cul et chemise avec ! Même en termes de relations mafieuses à l’international !

C’est un peu comme le Médef GATTAZé et les syndicats salariés, tout en haut ils sont cul & chemise, ben oui, les paies sont tellement bonnes, ils préfèrent surtout se battre pour sauver leurs places juteuses… n’est-ce pas Thierry ?
.

Liens internet sur cette mafieuserie de la République

Atlantico : Réserve ministérielle de 2011 – les fils Guéant et Marleix auraient bénéficié d’un traitement de faveur

Challenges : Réserve ministérielle – cette cagnotte qui sert aux amis politiques

Le Figaro : La réserve ministérielle du président Sarkozy dévoile ses secrets

Le Monde : Quand l’Elysée prend le contrôle de crédits du ministère de l’intérieur

Le Monde : Réserve ministérielle – 27 millions d’euros distribués en toute opacité

Le Point : Révélations sur la mystérieuse cagnotte des ministres