Retraites… la solution à portée de main, qu’attend-on ?

Classé dans : Crise et Dette, Emploi Retraites... | 0

Retraites... la solution à portée de main, qu'attend-on ?

Retraites… la solution à portée de main, qu’attend-on ?

Après la parution d’un énième rapport sur le trou des caisses de retraites qui n’a pour but que d’enfumer une nouvelle fois les moutons de panurge afin de les convaincre qu’il faut encore et toujours repousser l’âge de départ à la retraite,

je me devais de pondre un article pour redonner de la lumière sur les vrais chiffres et montrer que la solution est à portée de main.

Vision peut-être puérile, infantile ? C’est fort probable qu’un énarque déconnecté de la réalité me cataloguera ainsi. Je me fous royal de ce qu’ils pensent tous ces incompétents, eux ils proposent toujours de travailler plus pour payer plus et toucher moins plus tard à destination du peuple, des « laborieux » alors qu’ils ne s’appliquent pas à eux-mêmes ces grands principes.

Bref, au travers de cet article, je vous donne ma vision des choses, d’un simple pecno d’en bas qui n’accepte pas la soumission et qui a tout simplement envie de profiter de la vie en trouvant le juste équilibre entre travail et temps libre pour soi, qui n’a pas envie de « trimer » toute sa vie pour nourrir des pourris à la tête de notre pays qui vivent dans l’opulence et des patrons qui se gavent sur notre dos (pour une bonne majorité en tout cas), tout ça pour crever ou se dégrader physiquement à peine la retraite atteinte. Et, surtout, si on écoute tous les politicards, au rythme  où ils repoussent l’âge de départ à la retraite, ceux de ma génération et les suivants n’en auront pas, c’est sûr !

J’invite ceux qui ont la même vision à se manifester pour voir si cette vision tient la route aux yeux du peuple, que ce soit sur le site en se créant un compte pour ajouter des commentaires ou par les réseaux sociaux.

Retraites, sécurité sociale… la solution évidente

Selon Les Echos, un énième rapport sur les retraites annonce un trou de 10 milliards d’€ à 2020. On serait à l’équilibre seulement à l’horizon 2030…

Et, ensuite, on a droit aux recommandations des émetteurs du rapport (ce sont souvent des copains issus des ThinkTanks…), tout cela se termine souvent par « il faut augmenter l’âge de départ à la retraite, il faut cotiser plus…« , de beaux principes de matraquage du peuple que les prédicateurs ne s’appliquent bien évidemment pas à eux mêmes.

STOP ! N’écoutez plus tous ces mensonges et ces rapports qui se contredisent les uns après les autres, avec des estimations complètement hypothétiques qui changent en permanence.

Le seul but de ces rapports et du gouvernement, c’est vous laver le cerveau pour que vous disiez Amen à un nouvel recul de l’âge de départ à la retraite.

Revenons à la réalité, aux VRAIS CHIFFRES !

D’un côté, on a les déficits réels – 21 milliards d’€ par an

– 10 milliards d’€ => c’est le déficit de la sécurité sociale en 2014

– 11 milliards d’€ => c’est le déficit probable des caisses de retraite en 2018

De l’autre côté, les fraudes et la corruption – 192 milliards d’€ par an

– 70 milliards d’€ => fraude fiscale

– 35 milliards d’€ => fraude aux prestations sociales

– 32 milliards d’€ => fraude à la TVA

– 30 milliards d’€ => la corruption (247 élus condamnés pénalement rien que sur l’année 2013)

– 25 milliards d’€ => fraude aux cotisations sociales

Vous voyez, on devrait être en excédent de folie !

D’après Antoine PEILLON, 600 milliards d’€ d’avoir français dorment dans des paradis fiscaux…

Messieurs les politiciens véreux, vous voulez quand-même renflouer les 21 milliards d’€ ?

Ok, je vous trouve la solution anarcho-économico-logique en 2 secondes…

De source sûre, vérifiée, recroisée…on sait que :

Rien que les intérêts de la dette publique française augmentent de 3,9 milliards d’€ par mois ! La dette, elle, augmente de 13 milliards d’€ par mois !

Vous êtes toujours d’accord Messieurs les cumulards ? Ok poursuivons !

Qui est responsable de la « CRISE » ? Les banques ! Et le fou du roi SARKOZY leur a « filé » / prêté 360 milliards d’€ sur le dos des français victimes de cette crise ! Ok ? Oui c’est la pure vérité ! Les banques ont remboursé par la suite avec quelques miettes en plus alors qu’elles ont fait des profits énormes en bourse…

La moindre des choses et la plus logique serait de dire : « Messieurs les banquiers, la France paiera ses dettes, ses emprunts mais vous vous asseyez sur les intérêts  » !

Même pas besoin d’être très gourmands. Même un gosse d’école primaire peut faire le calcul, alors un énarque

21 milliards / 3,9 milliards => ça donne entre 5 et 6 mois d’intérêts de la dette !
Sans rien changer, j’espère que vous avez percuté ? Les intérêts de la dette c’est plus de 45 milliards d’€ par an, 2 fois le trou de la sécu et des caisses de retraites chaque année !

L’argent coule à flots. Le coeur du problème c’est que nos Chers Pourris ne sont souvent que des pantins graissés par les lobbies, notamment par les puissants lobbies de la finance, ils ne sont donc pas prêts de prendre une telle mesure.

Et vous comptez accepter un report sans fin de l’âge de départ à la retraite ou vous êtes prêts à descendre dans la rue pour leur botter le cul à ces escrocs ?

Réponse(s) à Messieurs FION & co sur la Retraite, les 35 heures…

François FILLON dans Bourdin Direct du Mercredi 10 Juin 2015
retranscription faite par anarchozy pas tout à fait au mot près mais pas d’écorchure sur le sens des propos

« … Les mesures de VALLS sur la barémisation des licenciements vont dans le bon sens car 80% des patrons qui licencient perdent aux prud’hommes. Il manque la suppression des 35 heures et une réforme sur le capital qu’on a beaucoup trop taxé; le capitalisme français est parti et maintenant on dépend du Qatar pour les investissements dans nos entreprises. « 

J.J.Bourdin : La défiance des français à l’égard des hommes politiques n’a jamais été aussi grande, pourquoi ?

« C’est plus qu’un doute, c’est un rejet. Parce que les français ont le sentiment, et ils ont raison, que les hommes politiques c’est une sorte de caste d’un petit nombre de gens qui travaillent entre eux dans leurs partis politiques où il y a peu d’adhérents, comme dans les organisations syndicales, et qui sont essentiellement préoccupés par leur réélection.
C’est tout le débat que j’ai quand je dis qu’il faut supprimer les 35 heures, augmenter l’âge de départ à la retraite à 65 ans, supprimer l’ISF. On me dit qu’avec ce programme là, je ne vais pas me faire élire. La question n’est pas là, la question c’est de savoir si ce programme là est le bon pour redresser le pays, et s’il l’est, il faut accepter l’impopularité, le risque de bousculer les choses. »

.

Réponse à Monsieur FION (oups désolé le « L » de mon clavier a un bug temporaire 🙂 ) :

Mais cette réponse vaut aussi pour les SARKOZY, JUPPE &co de « Les Républicains » repentis de l’UMP, pour les Von!?VALLS, MACRON, HOLLANDE & co du Parti Socialiste puisque tous ont soit-disant des programmes différents mais proposent exactement la même chose sur le thème « Emploi Retraites… » : massacrer encore et toujours les « Laborieux » en les faisant travailler plus pour pas plus de revenus par un report de l’âge de départ à la retraite, une suppression de la durée légale du travail…

VRAI :

Pour le ressenti des électeurs envers les politiciens, +1. Oui on en a ras le bol des Elus déconnectés de la réalité qui pensent et parlent pour le peuple sans savoir concrètement ce que vit le peuple au quotidien. Je vais au bout de sa reflexion : on en a marre de ces cumulards, corrompus pour une bonne partie, qui vivent dans l’opulence et demandent au peuple de payer leurs brèches dans la République !

FAUX :

C’est sûr et certain, le report de l’âge de la retraite, on n’en veut pas. Pourquoi faire payer aux travailleurs vos incompétences à tous dans la gestion de la France ? vos trains de vie opulents, gaspillages, cumuls de mandats & co ? Vous tous qui cumulez plusieurs retraites et percevez des retraites plus élevées que la retraite du « laborieux » lambda rien que pour un seul mandat…

Pareil pour la suppression des 35 heures. Qui a envie de travailler plus pour ne pas gagner plus ou pour gagner légèrement plus pour en redonner encore plus ?

Pour ma part, je suis passé à temps partiel  à 80 % (1 jour de moins par semaine), en serrant les finances, je m’en sors. La solution pour sauver les emplois n’est-elle pas là pour inciter à créer de l’emploi ?

Ce n’est pas en faisant travailler plus ceux qui travaillent déjà qu’on va créer de l’emploi, que ce soit en durée par semaine comme en durée de nombre d’années ! Et ce n’est pas en ayant une vision court-termiste, avec un engraissement démesuré des PDG et des actionnaires acommpagné de plans sociaux qu’on va relancer la machine !

N’oublions pas qu’HOLLANDE et VALLS ont filé 42 milliards d’€ au Médef sans aucune contrepartie. A filer autant d’argent, autant que ça serve à embaucher plutôt qu’aux actionnaires.

Je n’épilogue pas plus, je m’en suis déjà expliqué dans ma page « Emploi Retraites… ». Et je complète une partie de ma réponse par mon résumé de l’interview d’Olivier Besancenot par JJ.Bourdin, vu que ça correspond à ce que je pense.

Olivier BESANCENOT dans Bourdin Direct du Mardi 9 Juin 2015

retranscription faite par anarchozy pas tout à fait au mot près mais pas d’écorchure sur le sens des propos

Escapade VALLS =>  » ça m’a fait sourire leur excuse de la soit-disant réunion avec Michel PLATINI / la FIFA, c’est secondaire mais il faut arrêter de prendre les gens pour des clowns ! « 

Mesures VALLS pour les TPE et PME :

Barémisation en cas de licenciement abusif, plafond à 18 mois et plancher à 3 ou 4 mois…

Olivier BESANCENOT rappelle que :

– beaucoup de PME TPE dépendent de grands groupes, travaillant souvent pour un seul donneur d’ordre.
– plus les groupes sont grands et moins l’impôt sur les bénéfices des sociétés est élevé.

J.J.Bourdin : La flexibilité sur l’emploi, est-ce bien pour faciliter la création d’emplois ?

« Non, moi je pars du présent et je ne me positionne pas sur un futur hypotétique. A l’heure actuelle, les carnets de commande sont vides à cause de la crise.

Beaucoup de commerçants savent que, comme le pouvoir d’achat a baissé, beaucoup de gens sont privés de la possibilité de consommer, à cause des politiques d’austérité, et cela alimente la récession économique. On est dans une crise du capitalisme majeure, bourrée de contradictions et les politiques d’austérité ne font qu’alimenter la crise.

Le gouvernement ça fait belle lurette qu’il s’attaque aux droits des salariés, on y était déjà dedans avec la loi MACRON => prud’hommes, inspection du travail, CHSCT, ET remise en cause du code du travail en considérant que la relation employeur-employé devient un rapport à l’amiable et n’est plus un rapport de subordination (Article 2064) qui conférait un droit de recours d’exception qui est le code du travail => Article 2064 du Code Civil,c’est remis en cause et lourd de signification.

Concernant la Poste et le courrier, il a peut-être baissé de par la crise économique mais toutes les achats sur internet génèrent un trafic de courrier, c’est sur cette partie que La Poste génère son plus gros chiffre d’affaires et fait des bénéfices, elle empoche 300 millions d’€ de crédit d’impôt compétitivité emploi pour créer de l’emploi alors qu’elle a licencié 4.500 salariés en 2014 ! La Poste a supprimé 80.000 emplois en 10 ans. »

J.J.Bourdin : Vous allez perdre votre emploi ?

« Ils veulent fermer nos guichets dans le 18ème sur Paris. Je suis rentré dans cette boîte en 1998, ça fait 17 ans que j’y bosse, j’ai même continué à y travailler (à 70 ou 80 %) pendant l’année où j’étais attaché parlementaire au Parlement européen, je me battrai pour tenter de maintenir l’ouverture de ces guichets. »

J.J.Bourdin : Pourquoi n’y a-t-il pas de mouvements PODEMOS à la française ?

« C’est une très bonne question.

C’est parce qu’en Espagne et en Grèce, il y a eu des puissants mouvements, des grèves générales, des mouvements des Indignés, des occupations de place, des organisations syndicales, politiques, et sociales qui ont pris leurs responsabilités quand il y avait des gouvernements même dits de gauche à affronter.

Une des raisons possible c’est que, quand on a un gouvernement socialiste, les ouvriers bégaient mais ne bougent pas. Quand on a un gouvernement de gauche qui mène une politique de droite, il faut lui réserver le même sort que pour SARKOZY.

Une autre raison c’est que dans les dits « radicaux de gauche » il y a trop de prétendants et qui s’intéressent à 2017 au lieu de s’intéresser à ce qu’il se passe aujourd’hui.

Derrière le discrédit de la représentation de la vie politique, il y a cela : la politique c’est une profession, il y a beaucoup de politiciens pour qui la politique c’est leur fiche de paie. Ils nous parlent de notre vie quotidienne alors que la plupart ne la connaissent même pas !

C’est le fond du problème. Il faudrait interdire le cumul des mandats, mettre en place la rotation des mandats (2 mandats maximum au cours de sa vie), et que ces mandats soit effectués par des ouvriers, des employés, des petits commerçants, des femmes, des noirs, des arabes… bref des « Monsieur Tout le monde ». Quand on prend un mandat, il faut le faire à plein temps, pas comme on voit à l’Assemblée Nationale… les bancs vides. Et puis il faut aussi plafonner la rémunération des élus puisqu’ils sont censés représenter le peuple, comment se fait-il qu’on les laisse gagner plus que ceux qu’ils sont censés représenter ? Donnons leur un salaire qui soit équivalent au salaire moyen de la majorité de la population.

Puisqu’ils veulent tous pister les privilèges des uns et des autres, qu’ils commencent par eux-mêmes. »

Piqûre de rappel par Gérard FILOCHE sur les MAUX de l’Europe

Gérard FILOCHE vous résume la réalité des raisons qui ont conduit à une Europe délabrée austéritaire :

La fraude fiscale en Europe est 2 fois supérieure à la dette cumulée de tous les pays de la zone euro. Si on reprend l’argent aux voleurs, il n’y a pas / plus de crise. La fraude fiscale, c’est SwissLeaks, LuxLeaks, OffshoreLeaks. OffShoreLeaks :168 journalistes qui ont mis au jour tous les réseaux financiers de la planète.

LUXLEAKS : JUNCKER a été 15 ans Ministre puis 15 ans Premier Ministre du Luxembourg => pendant 30 ans, avec sa bénédiction, ce pays a blanchi l’argent de 340 multi-nationales pour un montant estimé à 2.400 milliards d’€, dont 58 multi-nationales françaises.

Ce même JUNCKER qui demande aux Etats de l’Union européenne d’avoir un budget en équilibre alors que c’est lui qui permet la fraude, qui fait que ces budgets ne peuvent pas être en équilibre.

Je ne comprends pas que les peuples européens ne se révoltent pas face à cela.

J’ai dit, au moment de l’Affaire CAHUZAC, qu’il fallait recruter 2.000 inspecteurs des impôts, négocier rémunérer les journalistes des OffshoreLeaks, embaucher tout le staff nécessaire (informaticiens…), en sachant qu’ils rapporteraient à l’Etat peut-être 10 fois ce que cela coûterait à la France.

Aux Etats-Unis, ils l’ont fait : une banque Suisse qui ne coopère pas sur ses clients américains ne peut plus exercer sur le sol américain.

.

Petit commentaire perso :

Juste une chose me dérange sur cette vidéo, c’est la présence, derrière Gérard FILOCHE, du tartuffe Eric BRUNET, le pro MACRON – GATTAZ qui semble tant détester les « laborieux », le pro JUNCKER qui déteste la Grèce et les grecs, celui qui croit que le Burnout ça n’existe pas ou du moins il ne connaît de ce mot que le célèbre jeu de rally sur consoles de jeu.

Contre la retraite à 60 ans ? Quid des retraites de nos CHERS pourris ?

En 2013, il y avait 348 sénateurs en activité pour 641 en retraite. La pension moyenne d’un sénateur est d’environ 4.300 € par mois (infos de Février 2014).

Certains sénateurs véreux retraités vont jusqu’à recevoir 5.170 € supplémentaires.

En 2014, Mediapart cite l’exemple de Michel CHARASSE, sénateur PS retraité, passé à l’hospice pour anciens cumulHardeurs – le Conseil constitutionnel : il touche 4.470 € en plus de sa pension de 8.740 € soit 13.210 € brut par mois soit 2,4 fois l’indemnité parlementaire de base.

2 autres sénateurs touchent plus de 10.000 € bruts de retraite.

.

En 2013, les pensions de retraite versées aux véreux députés, retraités d’avoir rien foutu, ont atteint environ 66 millions d’€ quand les salaires de ceux « en activité »  se sont élevés à environ 50 millions d’€.

Cette différence ahurissante s’explique par leur fumisterie : pour 7,5 millions d’€ de cotisations, les contributions et subventions versées par l’Assemblée Nationale ont atteint plus de 58 millions d’€ (8 fois plus) !

Et les engagements de retraites futures sur les droits déjà acquis représentent près d’1,5 milliard d’€ !

.

Nos parlementaires – députés et sénateurs – sont très généreux envers eux-mêmes sur ce sujet avec 1 € cotisé pour 6 € perçu…et là , pas de guerre gauche-droite, ils sont tous d’accord !

HE BIEN VOILA, LA FRANCE EST RICHE MAIS SES RICHESSES SONT GARDEES, DILAPIDEES PAR UNE POIGNEE DE MAFIEUX !
RECUPERONS CE QUI NOUS APPARTIENT !