Sarko, Cope & co au pays des Bygmalion

Sarko, Cope & co au pays des Bygmalion

Sarko, Cope & co au pays des Bygmalion

Sarkozy noircisseur de parti et blanchisseur de linge sale

Introduction par Jérôme LAVRILLEUX :

« Je n’ai pas envie d’apprendre à nager dans 20 cm d’eau comme Robert Boulin. »

« Les comptes de campagne de Nicolas SARKOZY en 2012 ont dérapé, et pas seulement le budget consacré aux meetings. »

« Il ne faudrait plus appeler cette affaire Bygmalion, mais celle des comptes de campagne de Nicolas SARKOZY. »

« Les comptes ont débordé de tous les côtés. Il n’y a que Nicolas SARKOZY pour dire dans sa déposition que cette affaire ne concerne pas sa campagne… C’est un système de défense voué à un échec total. Il adopte le même dans toutes les affaires où il est entendu : C’est pas moi, c’est l’autre. Dans Bygmalion, il dit : C’est pas moi, c’est COPE. Il se défausse, il vit dans un monde irréel et ne sait pas assumer. »

Jérôme LAVRILLEUX est toujours mis en examen dans l’affaire Bygmalion mais reste député européen jusqu’à la fin de son mandat, pas belle la vie pour les pourris ? Bien entendu, il n’est que le maillon d’une puissante mafia qu’est la SARKOZIE berlusconienne.

Suite de la mise en bouche avec Dominique DORD, toujours déPUTé :

« On peut imaginer que tout cela ait été facturé allègrement. J’avais alerté Nicolas SARKOZY : tu es sûr que tu ne laisses pas les copains de Jean-François COPE se gaver ? Il m’avait répondu : non ! Les surfacturations ? C’est improuvable ! »

Malgré toute la saloperie de cette affaire, malgré sa Nème mise en examen, le RoiDesCorrompus grand ordonnanceur de la Ripouxblique court toujours et peut même se présenter à la Présidentielle 2017 ! Elle est pas belle la vie ?! Comment transformer un CON damnable en présidentiable

Alors les LABORIEUX, ne faites pas chier et résignez vous à travailler plus pour payer tous ces truands, retraite à 67 ans, à 100 ans pour vos enfants… et 1000 autres conneries C’EST  NORMAL (en Ripouxblique lobbyitique…) !

.

Apothéose 2016

La chute du chacal prend forme !

Merci Marianne pour tous ces superbes articles et cette persévérance contre les mensonges de l’escroc, merci de nous avoir communiqué les charges du procureur contre le RoiDesCorrompus.

Merci Elyse LUCET et Envoyé Spécial pour cet excellent reportage qui donne la parole aux autres protagonistes, témoignant à visage découvert sur le fait que l’escroc SAVAIT voir même était bien le donneur d’ordre des 23 millions d’€ de dépassement !

Loterie ripouxblicaine du 29 Septembre 2016 le mystérieux gagnant gagne au tirage et au grattage

.

Un petit tour d’horizon de la fumisterie en images ?

Affaire Bygmalion

Sarko, Cope & co au pays des Bygmalion

Un petit tour d’horizon de la fumisterie en vidéos ?

.

Les premières grandes lignes de l’Affaire Bygmalion Sarkozy Copé

L’agence de communication Bygmalion a été créée en 2008 par deux proches de l’horloger Jean-François COPE. Bizarrement, elle travaille essentiellement et lourdement pour l’UMP, qui est de suite un de ses plus grands clients, alors que ce parti déjà moisi depuis des décennies (RPR…) connait de graves difficultés financières.

Ah ce COPE, toujours généreux avec les copains quand il ne s’agit pas de l’argent sorti de sa poche, ben non lui il ne fait que s’en mettre dans les poches, c’est le seul homme au monde qui a des pantalons avec des poches à l’envers !

En Février 2014, les médias commencent à révéler que Bygmalion aurait surfacturé différents événements à l’UMP.

Pour les candidats au 2nd tour de la campagne présidentielle, les frais de campagne ne doivent pas dépasser 22 millions d’€ pour être remboursés en partie par l’Etat. Pour la campagne présidentielle du FouDuRoi SARKOZY royaliste et flambeur dans la dépense, l’UMP avait déjà déboursé 23 millions d’€. Les véreux de l’UMP se seraient donc servis de Bygmalion pour masquer les dépenses supplémentaires estimées au départ à 12 millions d’€ en demandant à Bygmalion de les basculer sur l’organisation d’autres événements hors campagne.

Des événements lourdement surfacturés comme cet événement d’Avril 2012, le rassemblement des printemps africains, auquel a participé le fumier COPE avec des invités dont notamment un conseiller du président sénégalais devant environ 200 personnes, un tout petit événement facturé 650.000 €, l’équivalent d’un grand événement ! Combien le ripoux COPE a pris de commission au passage ? L’histoire ne nous le dit pas….

Mais également des événements fictifs, on parle là de fausses factures. Par exemple, le député Pierre LE LOUCHE est censé avoir participé à une conférence sur le micro-crédit en Mai 2012, il n’en a aucun souvenir, pourtant l’événement a bien été payé par l’UMP à Bygmalion.

En mai 2014, l’avocat de Bygmalion confirme l’émission de 10 millions d’€ de fausses factures à la demande de l’UMP. Forcément, les véreux de l’UMP, dont le ripoux cumulard COPE, portent plainte histoire de faire croire qu’ils ont le cul propre.

Après avoir consulté la comptabilité secrète de Bygmalion, Mediapart révèle que le dépassement serait de 17 millions d’€, en fournissant le détail des différences entre les dépenses déclarées par l’alcoolo SARKOZY à la Commission nationale des comptes de campagne pour les meetings de sa campagne et ceux effectivement facturés.  Mediapart publie l’intégralité des 58 fausses factures adressées à l’UMP par Event & Cie, filiale de Bygmalion.

.

En Juin 2014, Jérôme LAVRILLEUX, ancien directeur adjoint de la campagne 2012 de Nicolas SARKOZY, est entendu en garde à vue.

Toujours en Juin 2014, directement mis en cause dans cette affaire berlusconienne, COPE est poussé à la démission et quitte enfin la présidence l’UMP, il est remplacé par une direction collégiale transitoire, les 3 anciens Premiers ministres JUPPEFILLON – RAFFARIN, en attendant la tenue d’un congrès extraordinaire en Octobre 2014.

N’oublions pas que l’escroc COPE avait volé la présidence de l’UMP à FILLON à l’aide de magouilles dans les votes.

En juin 2014, le parquet requiert l’ouverture d’une information judiciaire contre X (alors qu’on connaît les X !) pour faux et usage de faux, abus de confiance, tentative d’escroquerie et complicité et recel de ces délits, 3 juges d’instruction du pôle financier sont désignés.

Et Le Figaro reproduit un SMS de Jérôme LAVRILLEUX, remontant à 2012, indiquant que Jean-François COPE et Nicolas SARKOZY auraient bien été informés des dépenses excessives liées à la campagne présidentielle de 2012.

VSD obtient le témoignage d’un témoin clé (qui garde l’anonymat) : 

« C’est une machine, Bygmalion, pas un prestataire. »

« Du cinéma ! LAVRILLEUX était surnommé l’Étrangleur à l’UMP. Il était odieux, un sale type. »

« Je savais, comme tout le monde, que Bygmalion était l’instrument de COPE, que la société était très mono-client, qu’elle ne travaillait que pour des villes tenues par les proches de COPE (Le Cannet ou Saint-Maur-des-Fossés). »

.

En Octobre 2014, les 2 co-fondateurs de Bygmalion, Bastien MILLOT et Guy ALVES, sont mis en examen pour abus de confiance, complicité de faux et usage de faux. Et l’ex-patron de la filiale Event & Cie, Franck ATTAL, est mis en examen pour faux et usage de faux.

Et, à l’UMP, l’ancien directeur général Éric CESATI, l’ex-directrice financière Fabienne LIADZE, et l’ex-directeur de la communication Pierre CHASSAT sont mis en examen pour faux, usage de faux et abus de confiance.

En Novembre 2014, Guy ALVES avoue publiquement, dans l’émission Complément d’enquête, avoir mis en place un système de double comptabilité à la demande de l’UMP pour masquer les dépenses de campagnes de Nicolas SARKOZY.

Et, d’après Complément d’enquête, 2 notes ont été adressées plusieurs semaines avant le premier tour à Nicolas SARKOZY pour l’avertir que les comptes prévisionnels de sa campagne électorale étaient déjà dans le rouge.

Toujours en novembre 2014, l’ordure SARKOZY tente de dissuader Thierry TIDONA, militant UMP partie civile dans l’affaire Bygmalion, de poser une question publique sur l’affaire, en lui offrant un poste !

Les derniers rebondissements de 2015 Lavrilleux Copé Sarkozy

Mai 2015 :

Le Parlement européen lève l’immunité du député européen Jérôme LAVRILLEUX, ancien directeur adjoint de la campagne 2012 de Nicolas SARKOZY, à la demande des juges parisiens instruisant le dossier Bygmalion.

Il est le seul ancien responsable de l’UMP qui reconnait la fraude. Au lendemain des élections européennes, il avait fait une confession télévisée explosive en révélant qu’il y avait eu dérapage dans la campagne du guignol SARKOZY.

Il quitte l’UMP qui menaçait de l’exclure mais il continue à siéger comme député européeen à Strasbourg au sein du groupe PPE !

Dans le même temps, Marianne révèle également des maquillages de coûts exorbitants d’un montant de 3 millions d’€, contre 1,3 million d’€ déclarés, sur le poste de dépenses pour internet concernant la campagne présidentielle. A ce prix là, ils fournissent des claviers en or ou en platine j’espère ! On peut donc supposer que la tricherie est d’une ampleur bien plus importante que celle officielle !

Juin 2015 :

Jérôme LAVRILLEUX est mis en examen le 15 Juin 2015.

Il garde la main sur le détonateur. Jusqu’à présent, il a toujours affirmé que Nicolas SARKOZY et Jean-François COPE n’avaient pas connaissance de son système de détournement par lequel il a imputé 18,5 millions de dépenses de campagne à l’UMP quand elles auraient dû l’être sur les comptes de campagne de Nicolas SARKOZY. Les véreux lui ont probablement fait croire qu’ils le sauveraient s’ils n’étaient pas incriminés, grâce à leur réseau d’influence, en tout cas c’est mon opinion.

Juillet 2015 :

Round 1 – COPE tape sur SARKOZY et les autres

« Je pense que le contexte de l’époque, celui d’une campagne très dense générant des dépenses très importantes, s’est déroulé comme un TGV qu’on ne pouvait plus arrêter. »

« Le budget 2012 du parti a été approuvé par le Conseil national. Je le validais dans ses grandes lignes. Les dépenses et les engagements de dépenses relevaient du directeur général.» (Eric CESARI, l’homme de SARKOZY à l’UMP)

Septembre 2015 :

Round 2 – SARKOZY enfonce COPE

La crapule SARKOZY est entendu le 4 septembre 2015 par la brigade anticorruption, pour évoquer sa participation au système de fausses factures découvert entre l’UMP et la société Bygmalion.

Lors de son audition, il aurait reconnu l’existence d’un système de fausses factures mais à d’autres fins entre l’UMP alors dirigée par Jean-François COPE et Bygmalion, la société de ses proches. Des accusations qui ont rendu furieux COPE ! 🙂

La pourriture SARKOZY décrit une campagne maîtrisée : « l’argument d’une campagne qui dérape est une farce. »

Pour cette raclure, les considérations matérielles relevant de l’organisation des meetings ne concernaient que son équipe de campagne, lui se consacrant à la mission de gagner les élections : « Quant à la maîtrise des coûts, elle relevait de la responsabilité de mon équipe. »

Les enquêteurs ont montré au FouDuRoi fameux SMS envoyé en avril 2012 par Jérôme LAVRILLEUX, son ex-directeur de campagne adjoint, à Guillaume LAMBERT, le directeur de la campagne.

Il y est écrit : « Nous n’avons plus d’argent. JFC [Jean-François Copé] en a parlé au PR [le président de la République]. »

Le FouDuRoi assure ne pas s’en souvenir et charge COPE en tant qu’ex président de l’UMP en affirmant : « J’ignorais que Jean-François COPE était tenu informé de mon compte de campagne par Jérôme LAVRILLEUX. Il ne m’en a en tout cas jamais parlé. Mais j’observe qu’il en parlait à Jean-François COPE. »

Une manière d’enfoncer Jean-François COPE, en glissant que ce dernier a tout avalisé alors qu’il a toujours assuré ignorer ce système de fausses factures.

On a donc un FouDuRoi qui dépense sans compter mais qui n’est jamais alerté par tous les responsables qui palpent des paies faramineuses juste pour surveiller cela ?

Donc, au pire même si cela était vrai (ce qui est FAUX), il avoue être dépensier sans compter, exactement comme il a géré la France pendant son unique mandat ?

Et il y a encore des abrutis qui pourraient croire en lui et voter pour lui pour un nouveau mandat présidentiel ?

Octobre 2015 :

5 moisis de l’affaire Bygmalion sont convoqués chez les juges d’instruction du Pôle financier pour une longue confrontation, la plus importante depuis le début de cette enquête :

  • Franck ATTAL, le patron d’Event and Cie, filiale de Bygmalion et société prestataire des meetings,
  • Guillaume LAMBERT, le directeur de la campagne de Nicolas SARKOZY,
  • Eric CESARI, l’ancien directeur général de l’UMP,
  • Fabienne LIADZE, l’ancienne directrice des ressources du parti,
  • et Jérôme LAVRILLEUX, ancien directeur adjoint de la campagne 2012 de Nicolas SARKOZY.

Jérome LAVRILLEUX vide son sac enfin !

« Nicolas Sarkozy ment ! »

«Je n’ai pas envie d’apprendre à nager dans 20 cm d’eau comme Robert Boulin. J’ai dit à mes proches que si un jour j’avais un accident de voiture, il faudrait faire une expertise. C’était de l’humour noir… quoique. »

Les bygmalionistes fausses victimes avaient le goût du luxe

Les comptes de Bygmalion montrent des dépenses farmineuses !

Bygmalion possède des voitures de fonctions familiales, à usage privé ?  des Peugeot 407 et 508, une Audi Q6, une Citroën C5 et une Fiat 500.

Le co-fondateur Bastien MILLOT percevait 360.000 € en 2013 dont 115.000 € de notes de frais et loyers.

Ce même pourri louait sa propriété du Var 6.000 € la société Bygmalion pour les vacances du personnel.

Les mafieuseries parallèles

Bygmalion et la truffe COPE

Bygmalion a facturé 48.000 € de prestation crapuleuse pour la mise à jour du site personnel de Jean-François COPE !

Bon ben je fais mon appel d’offres en ligne au véreux COPE, allez je te le fais pour moitié prix, t’es un pote à mon idole ! Allez voir son site, contenu pas très consitant. Surgavage  ou copinage ? Qui a payé la note ? J’ai du mal à croire que ce véreux grippe-sous ait pu se faire entuber… POURRITURE !

.

Bygmalion et les pourritures BALKANY

La ville de Levallois-Perret, dirigée par les fraudeurs corrompus BALKANY, a payé 200.000 € pour un accompagnement à la communication sur Internet. Ca sent la fausse facturation, vous êtes contents les contribuables de Levallois-Perret ? Vous l’avez bien sentie passer la hausse de vos taxes locales ?

.

Bygmalion et France Télévisions

À la suite d’une plainte du syndicat SNPA-CGC pour favoritisme et prise illégale d’intérêt, une information judiciaire est menée sur de gros contrats accordés par France Télévisions à Bygmalion.

Elle conduit à la mise en examen de :

  • Bastien MILLOT, co-fondateur de Bygmalion,
  • Camille PASCAL, ancien secrétaire général de France Télévisions avant de devenir l’une des plumes du FouDuRoi SARKOZY à l’Élysée
  • Patrick DE CAROLIS, patron du groupe France Télévision au moment des faits

Juste avant de lancer Bygmalion, Bastien MILLOT occupait le poste de numéro 3 de France Télévisions, où il avait été recruté en 2005 par Patrick DE CAROLIS. En 2008 il a bénéficié d’un congé sabbatique suivi d’un congé pour création d’entreprise, afin de fonder Bygmalion, qui a bénéficié de ces contrats. Dès sa création, Bygmalion se met aussitôt en affaire avec France Télévisions pour des prestations au contenu flou, qui seront ensuite contractualisées mais sans appel d’offres. Au total, Bygmalion a touché 1,2 million d’€ de France Télévisions jusqu’en 2013.

Comme quoi BOLLORE le CONsanguin et sa sarkozysation de CanalPlus n’est qu’une continuité des mafieuseries LaidesRépublicaines ancestrales !

.

Bygmalion et les véreux régionaux LaidsRépublicains

À la suite d’une plainte déposée en 2012 par l’association Anticor, la police judiciaire de Nice mène une enquête au sujet des conditions de l’attribution de marchés à Bygmalion et à la société de Guillaume PELTIER, vice-président de l’UMP et maire de Neung-sur-Beuvron, par différentes communes des Alpes-Maritimes pour des sondages et analyses de sondages sans appel d’offres. Les Alpes-Maritimes, fameuse région où se trouve le mal aimé ESTROSI

Et Bygmalion a payé 85.000 € à la société de Guillaume PELTIER, pour une probable / hypothétique prestation.

Entre décembre 2009 et décembre 2012, Bygmalion aurait signé plusieurs contrats avec la mairie de Saint-Maur-des-Fossés en région Ile-De-France pour un montant de 330.000 €250.000 € de prestations n’auraient pas été exécutées, le parquet de Créteil a ouvert une enquête préliminaire en 2013.

.

Bygmalion et les véreux députés LaidsRépublicains

Le Canard enchaîné révèle une liste de factures payées par le groupe UMP à l’Assemblée nationale. Certaines prestations sont payées 700 fois le prix habituellement demandé par d’autres entreprises.

Bygmalion a facturé environ 638.000 € pour le site internet des députés UMP. L’hébergement mensuel du site a coûté environ 3.600 € par mois en 2011 et jusqu’à plus de 22.000 € pour le mois de novembre 2011, une prestation qui d’ordinaire ne coûte que 5 à 30 € !

La lettre d’information du groupe parlementaire UMP (3 paragraphes de texte + 1 photo et quelques extraits de discours) envoyée aux députés du parti a été facturée environ 172.000 €.

En 2010, l’UMP a déboursé environ 233.000 € pour la création de plusieurs soit-disant minisites internet, en réalité de simples pages d’accueil inconsistantes.

Au total, Bygmalion a facturé 5,5 millions d’€ au groupe parlementaire UMP entre 2007 et 2012 !

Enfin, plusieurs personnalités de l’UMP ont été rémunérées par Bygmalion, dont encore le pourri Guillaume PELTIER et également le Laid Bourgeois moisi Geoffroy DIDIER qui se permettait de faire la morale au peuple grec sur la dette de leur pays face à Gérard FILOCHE qui l’avait remis à sa place de très LaidRépublicain.

Finalement, tout cela est peut-être encore de la complaisance pour encore diluer des dépenses de la campagne du monarque… non ? Ou bien décidément Bygmalion ne servait qu’à sucrer tous ces véreux LaidsRépublicains en plus de leurs cumulHardises officielles ?

L’ordure SARKOZY se fait payer ses pénalités

La tricherie est avérée et reconnue. Et la constitution est claire sur le sujet, c’est au candidat de rembourser son arnaque. Mais là encore la loi ne s’applique pas aux pourritures mafieuses !

Le Conseil constitutionnel rejette les comptes de campagne de Nicolas SARKOZY pour l’élection présidentielle de 2012. Le véreux avait saisi le Conseil constitutionnel pour contester cette décision en Janvier 2013.

« Le montant des dépenses électorales du candidat UMP excédait de 466.118 €, soit 2,1%, le plafond autorisé. Nicolas SARKOZY devra restituer au Trésor public l’avance forfaitaire qui lui a été versée, soit 150.000 €, ainsi que le montant arrêté à 363.615 € par la commission des comptes de campagne correspondant au dépassement du plafond des dépenses. »

Quelle farce face aux dizaines de millions de tricherie ! Et encore, cela ne prend pas en compte les 50 millions d’€ potentiellement filés par son grand pote de l’époque KADHAFI !

Le rejet des comptes de campagne du FouDuRoi a également pour conséquence de le priver du remboursement par l’État de 10,6 millions d’€ de frais. Pour compenser ce trou supplémentaire, l’UMP en faillite lance avec succès un Sarkothon – disons plutôt un SarkoCON – fausse vaste collecte auprès de ses militants panurgés, officiellement, mais là aussi c’est de la poudre aux yeux…

L’UMP, sous la présidence du véreux COPE, paie l’amende du FouDuRoi concernant les dépasssements des comptes de campagne. En totale contradiction avec la Constitution, le ministère de l’Economie avait autorisé ce remboursement par l’UMP fin 2013.

Après le départ de la vérole COPE, la nouvelle direction de l’UMP, consciente du gouffre financier de l’UMP, mandate des avocats qui estiment que l’UMP n’avait pas à payer les 363.615 € et les commissaires au compte du parti signalent les faits au parquet de Paris. Une procédure est déclenchée. Au terme de cette enquête préliminaire, le parquet de Paris confie à des juges financiers le soin d’ouvrir une information judiciaire pour abus de confiance, complicité et recel.

Le pétochard au cul sale SARKOZY décide de rembourser l’UMP en Décembre 2014 avec un petit mot d’excuse : « J’ai décidé d’assumer personnellement la charge financière de cette pénalité en vous faisant parvenir un chèque d’un montant de 363.615 €, qui met la formation politique que je préside à l’abri de toutes contestations. »

En Septembre 2015, après un an d’enquête, un non-lieu général est prononcé !

.

Devant le juge, le très LaidRépublicain SARKOZY avait critiqué le rôle joué dans cette affaire par FrançoisFILLON et dénoncé une procédure instrumentalisée dans le but de l’atteindre personnellement. Sur le fond, il avait estimé que l’UMP avait pris une décision conforme à son objet social, celui de présenter des candidats aux élections et invoqué la solidarité du parti envers son candidat, y compris jusqu’à la prise en charge de sanctions personnelles. Il avait aussi relevé l’absence de préjudice pour le parti, produisant une expertise selon laquelle le SARKOCON avait rapporté 11 millions d’€, avec un gain final pour le parti de 954.638 €.

Les « amis » de La Baule 2015 ne seraient donc pas si amis ? 🙂

.

Voilà comment le pus grand véreux de France ressort une nouvelle fois tout aussi délavé que son comparse WOERTH avec Mamie BETTENCOURT !

Aïe Aïe Aïe, je ne sais pas si j’aurai la chance de pouvoir assister un jour au SARKO au CACHOT !

.

L’UMP LaidsRépublicains un Parti SURendetté INSOLVABLE

A fin Juin 2014, ce RipouxParti était endetté à hauteur de 80 millions d’€. Fin Mai 2015, il restait encore endetté de 69 millions d’€ !

D’après les informations trouvées sur le site internet Le Lab Politique d’Europe1  et celui du Journal « Le Point », il y a eu un discret bal des créanciers au siège du fou du roi SARKOZY, pour des renégociations de la dette ! 🙂 Ce parti moisi doit normalement rembourser 11 millions d’€ en mars 2016, puis 27 millions d’€ en 2017.

Mais il serait dans l’incapacité financière d’honorer ces 2 échéances. « On touche 18 millions d’€  par an de l’État. Si on lâche 11 millions d’€ en mars, on met la clé sous la porte à l’automne », prévient-on à l’UMP, selon Europe 1.

Pour sortir de l’impasse, mon gourou aurait personnellement rencontré les responsables des 4 banques détentrices de la dette des « Laids Républicains » en Avril 21015 pour leur faire la proposition suivante : Pas de remboursement avant 2017. Ensuite, son parti rembourserait les banques sur 7 ans en cas de victoire à la présidentielle 2017 sinon sur 12 ans. Les 4 banques n’ont pas encore fait connaître leur réponse.

« Si les banques nous étranglent, on ne leur remboursera rien », affirme l’entourage du président de « Laids Républicains », d’après Le Point.

On découvre au passage que ce parti, qui cherche à se donner une image de vertueux malgré tout le linge sale de son président et de ses CONsanguins amis, perd une partie de ses subventions parce qu’il bafoue royalement la parité hommes / femmes : 4 millions d’€ d’amendes car le parti présente 2 fois moins de femmes que d’hommes ! Je me dis que c’est tout simplement parce qu’il y a moins de femmes stupides et / ou cupides que d’hommes ou 2 fois moins de moutons de panurge de sexe féminin que de sexe masculin donc forcément le travail de recrutement côté femme doit être beaucoup plus dur…

On découvre encore qu’une majorité de ses véreux élus, non rassasiés par les cumuls de mandats ou les brèches « corruptales » de notre République (bref de notre argent), qui se disent fervents « Laids Républicains » ne sont pas à jour de leurs cotisations au parti, comme par exemple Rachida DATI. Oh pas grand chose, il ne manquait que 958.000 € fin 2014 🙂 ! Ce sont tous ceux qui appellent le peuple à les rejoindre, à devenir militants, à cotiser qui les premiers « niquent » leur parti, trop fort ! Ca donne envie de venir ! Le tube de vaseline est fourni avec la carte membre j’espère…

Et ce sont ces escrocs de la République surendettés qui fustigent la Grèce et sa dette !

.

Petit complément :

Ces escrocs (comment les appeler autrement ? ces voleurs si vous voulez) affirment toucher 18 millions d’€ de subventions publiques, donc sur notre argent (fut un temps c’était 30 millions d’€).

En parallèle de cela, on sait qu’ils ont magouillé pour 15 millions d’€ de fausses factures avec Bygmalion. Ils tentent de noyer le poisson mais ils sont tous cul & chemise dans cette affaire pourrie digne de « LaidsRépublicains ». Ils se renvoient tous la balle « c’est pas moi c’est lui »; le principal intéressé, celui qui a voulu avoir une campagne présidentielle comme s’il était un roi alors qu’il n’en est que le fou et rien d’autre, se fait passer pour le simplet de service comme s’il ignorait tout…

Bref, dans ce merdier, personne n’est inquiété. Et l’UMP tente de se faire passer pour une victime de Bygmalion (et le fou du roi a enterré l’UMP pour tenter d’enterrer son linge sale avec).

Mais, dans tout cela, au final, il y a bien une escroquerie de 15 millions d’€ bien réelle.

Comment se fait-il que la Constitution ne prévoit pas, dans ce cas, le remboursement des subventions publiques + l’incapacité de toucher à nouveau des subventions publiques à vie ou par exemple pour 10 ans ? Quand on veut refroidir des escrocs, il faut des lois fortes pour cela et il faut surtout que ces lois soient appliquées !

Si vous aviez fait 15 millions d’€ de fausses factures à la même époque, vous pensez que vous seriez où aujourd’hui ? En liberté ?

.

D’après Marianne, au final, la fumisterie Bygmalion aurait permis de cacher une campagne présidentielle plus que fastueuse d’environ 60 millions d’€ !

Je vais parler comme le super moisi Brice HORTEFEUX : je suis juste intimement convaincu que c’est la pure vérité et de mes propos farfelus ci-dessous…

Alors comment peut-on laisser les crapules SARKOZY, COPE & co en liberté avec tous les témoigages concordants et preuves rassemblées, comment peut-on autoriser SARKOZY à prendre la tête d’un parti et même envisager de faire une campagne présidentielle puisqu’il y a certitude sur la tricherie ? Comment se fait-il que LaidsRépublicains ne soient pas en redressement ou liquidation judiciaire quand ils avouent eux-mêmes être en totale insolvabilité, insolvabilité dûe en grande partie à cette pourriture Bygmalion où tout le monde s’est surcré, gavé…?

N’oublions pas que ce parti moisi gratte à la France, donc au peuple, des millions chaque année; selon les années, nous leur filons entre 18 et 30 millions d’€ !

.

Après tout cela, vous n’avez pas envie qu’il y ait une bombe qui saute au 238 rue de Vaugirard ?
J’avoue qu’une telle news serait un doux son à mes oreilles !

Même s’il y a risque de pollution nauséabonde, tant pis, ce serait le seul moyen de tourner la page définitivement avec l’ère « SARKO le mafioso » qui nous a ruiné en copinage avec les banquiers et autres ruffians (une pécadille de 622 milliards + une insolvabilité de 69 millions), qui continue à ruiner la France avec son train de vie opulent en toute illegalité et qui nous coûte probablement tout aussi cher en enquêtes pour probablement au final ne jamais aller au CACHOT, pourtant le seul trône auquel il devrait être en droit devoir de prétendre avec un mandat à perpétuité et commis d’office !

Je m’emballe, désolé, je précise que cela n’est que le fruit de ma pensée, pas une affirmation, évitons de leur donner le bâton pour se faire battre à coups de prétendue diffamation.

Non, bien au contraire, le FouDuRoi SARKOZY est tout ce qu’il y a de plus respectable, même que c’est mon idole, quel être fascinant et plein d’humour même quand il s’enflamme, enfin là je me tiens quand-même à distance, avec « Qui Sent L’Gaz » on ne sait jamais…

.

Les derniers dénouements

Fin 2015, plus aucun des protagonistes vérolés pourris ne conteste les dérapages de la campagne, et la manipulation consistant à les faire payer par l’UMP, mais, bien évidemment, les ordures se renvoient tous la balle !

Avril 2016, les vrais chiffres de la bygmalionithe aigüe tombent et démontent la défense du CON damnable SARKOZY. Ok alors à quand le CACHOT pour la vermine ?

.

Liens internet sur cette mafieuserie berlusconienne

20 minutes – Affaire Bygmalion: Le texto qui implique Sarkozy et Copé

BfmTv : Jérôme Lavrilleux épingle Nicolas Sarkozy

Challenges : Pourquoi Nicolas Sarkozy échappe à une mise en examen

Europe 1 : Fillon à propos de Bygmalion – « j’ai souffert de ces gens-là, Lavrilleux et toute cette bande »

Europe 1 : Pénalités de campagne – Sarkozy sort le chéquier

France Info : Le Conseil constitutionnel rejette les comptes de campagne 2012 de Sarkozy

FranceTV Infos : « Complément d’enquête » – Lavrilleux, l’homme par qui le scandale Bygmalion a explosé

L’Express : Bygmalion, Copé et la campagne Sarkozy

Le Figaro : Bygmalion – Copé compare la campagne de Sarkozy à «un TGV qu’on ne pouvait plus arrêter»

Le Figaro : Bygmalion – Copé se serait vu offrir des prestations pour son mariage

Le Figaro : Les factures mirobolantes de Bygmalion au groupe UMP de l’Assemblée nationale

Le Figaro : Non-lieu général dans l’affaire des pénalités de Sarkozy payées par l’UMP

Le Figaro : Sarkozy propose un poste à un militant qui exige la vérité dans l’affaire Bygmalion

Le Jdd : UMP – des comptes dans le rouge

Le Monde : Bygmalion – perquisition chez l’UMP Guillaume Peltier

Le Monde : Copé-Sarkozy – « Il y aura un mort à la fin »

Le Monde : Affaire Bygmalion – trois ex-cadres de l’UMP mis en examen

Le Monde : Affaire Bygmalion – Jérôme Lavrilleux mis en examen

Le Monde : Affaire Bygmalion – Nicolas Sarkozy entendu par la police

Le Monde : Les 15 chiffres fous de l’affaire Bygmalion

Le Monde : Voyage dans la comptabilité de l’UMP

Le Nouvel Obs : Affaire Bygmalion – face à la police, Sarkozy enfonce Copé

Le Nouvel Obs : Bygmalion – 58 fausses factures pour un montant de 15 millions d’euros

Le Nouvel Obs : Jérôme Lavrilleux mis en examen: l’affaire Bygmalion, une bombe à retardement pour Sarkozy

Le Nouvel Obs : Une campagne internet à 3 millions en 2012 ? Le mail qui accuse Sarkozy

Le Parisien : Bygmalion – Hortefeux minimise la charge de Lavrilleux contre Sarkozy

Le Parisien : Bygmalion – Jérôme Lavrilleux a «parfois peur» de finir «comme Robert Boulin»

Le Parisien : Bygmalion – journée décisive de confrontation pour cinq mis en examen

Le Parisien : Bygmalion – l’ex-directrice financière de l’UMP charge l’entourage de Sarkozy

Le Parisien : Bygmalion – Sarkozy enfonce Copé devant les enquêteurs

Le Parisien : Bygmalion – « si on m’exclut de l’UMP, je parlerai » avertit Lavrilleux

Le Point : Bygmalion – le grand déballage

Libération : Bygmalion – «Sarkozy ment», affirme Lavrilleux

Libération : Factures de l’UMP – Pierre Lellouche affirme ne pas être le bon «pigeon»

Libération : L’UMP pouvait-elle payer des pénalités dues par Sarkozy? Bercy avait dit oui

Marianne : Bygmalion – l’étau se resserre sur l’entourage de Sarkozy

Marianne : Quand l’UMP a des problèmes de factures

Marianne : Que faire de Nicolas Sarkozy ?

Médiapart : Le Sarkothon

Médiapart : NOTRE DOSSIER : LE SCANDALE BYGMALION

Médiapart : Sarkozy en 2012 – une campagne à 60 millions d’euros ?

Metronews : Face aux enquêteurs, Sarkozy enfonce Copé… et devient la risée du web

Orange : L’affaire Bygmalion tourne à l’affrontement Sarkozy/Copé

Programme Tv : Patrick de Carolis (ancien patron de France Télévisions) mis en examen

Rtl : Bygmalion – Jérôme Lavrilleux perd son immunité parlementaire

Sud-Ouest : Affaire Bygmalion – Nicolas Sarkozy n’accorde « aucune crédibilité » aux propos de Lavrilleux

Slate : 21, 33, 40, 50 millions… Quel est le vrai montant de la campagne de Nicolas Sarkozy?

Vsd : La campagne de Nicolas Sarkozy – les révélations d’un témoin-clé

WikipédiA : Affaire Bygmalion

Yahoo : Affaire Bygmalion – Jérôme Lavrilleux menacé : « Je n’ai pas envie d’apprendre à nager dans 20 cm d’eau…