Sarkozy «crache» sa haine envers les syndicats

Sarkozy "crache" sa haine envers les syndicats

Sarkozy «crache» sa haine envers les syndicats

« Le problème des syndicats français, c’est que ce sont plus des partis politiques »

Devant des entrepreneurs allemands, lors du congrès de la fédération des entreprises familiales allemandes à Berlin, le fou du roi a critiqué de façon virulente les syndicats français, affirmant qu’ils font de la politique et qu’ils ont tous appelé à voter François HOLLANDE, ce qui serait à l’origine de sa non-réélection.

A l’époque, il avait déjà interpellé les syndicats en leur intimant notamment, le 1er mai 2012 : «Posez vos drapeaux rouges et servez la France.»

Et le fou du roi de poursuivre :

«Dans les réformes que nous aurons à conduire dans deux ans, il faudra réformer la démocratie sociale, pour avoir des syndicats qui soient des vrais syndicats et non pas des partis politiques, avec un engagement au service des salariés dans l’entreprise ou des fonctionnaires dans l’administration, mais pas un engagement politique»

On peut déjà remarquer la lâcheté de cet imposteur qui a tellement peur de se prendre un retour de manivelle sur de telles annonces qu’il préfère les balancer quand il est à l’étranger. Moi qui trace ses bouffonneries twittesques, je n’ai encore rien vu passer sur ce sujet, lâcheté doublement confirmée donc par cette absence sur son compte Twitter car il sait très bien qu’il risque d’enflammer la toile… pour ma part, je viens de lui faire part de mon avis puisqu’il nous donne la possibilité de lui faire part de nos doléances…:-) je vous invite à en faire autant, peut-être que de nombreuses réactions le feront « murir », revoir sa copie, non ? je sais je rêve ! 🙂

Mon avis sur ces phrases assassines de l’IMPOSTEUR en chef :

Avant cette élection, je ne votais plus, écoeuré par le fait qu’il y a une grande majorité d’élus véreux qui ne sont là que pour magouiller, cumuler des mandats, faire des brèches gigantesques dans notre République, élus vivant dans l’opulence, totalement déconnectés de la réalité, mais se permettant de parler au nom du peuple en mettant en place des lois massacrant le peuple.

Le fou du roi nous a tellement massacré, les « laborieux » (travailleurs, retraités…), que ça m’a fait un électrochoc, c’est ce qui m’a incité à aller voter car c’est un des seuls droits qu’il nous reste.

En 2012, j’ai donc voté, et je n’ai pas eu besoin qu’on me guide pour LE DEGAGER, il ne pouvait pas en aller autrement. J’étais délégué sous son mandat de Président de la République à la sauce berlusconienne, j’ai pu assister en direct au démentèlement du code du travaildéjà à l’époque ! Et faites bien gaffe, ç’est encore cela son nouveau programme, ayez confiance comme il twitte ! 🙂

Mais il n’y a a pas que cela qui m’a fait voter pour LE DEGAGER, toutes les affaires sales de lui en particulier et sa bande, son comportement infecte et inacceptable envers le peuple et les « laborieux », c’est tout cela cumulé qui a entraîné un ras le bol général, rien à voir avec des appels à voter contre lui par les syndicats. J’en profite pour rajouter que j’approuve (attention je ne dis pas que j’encourage hein ! 🙂 )tous les citoyens aux agissements anarchozytoyens !

On peut remarquer qu’à l’époque il avait tenté l’initmidation des syndicats, ce fameux 1er Mai 2012, sans succès apparemment.

Ce grand « malade » psychologique (ce n’est que mon point de vue), tellement narcissique (ça c’est prouvé 🙂 ) qu’il est incapable d’accepter la réalité, le pourquoi du « Casse-toi pauv’ con » généralisé contre lui en 2012, annonce la couleur : « réformer la démocratie sociale ». Moi je comprends cela comme « supprimer éradiquer la démocratie sociale » venant de sa bouche.

« …avoir des syndicats qui soient des vrais syndicats et non pas des partis politiques… » :

de mon point de vue et de mon expérience « galéresque », les syndicats se comportent déjà depuis longtemps comme des partis politiques, je parle des faux « délégués » qui sont en haut, pas des délégués d’en bas impliqués qui se battent réellement pour les salariés, Thierry LEPAON en a été le parfait exemple.

De mes 3 années de galère, je mets juste une phrase qui résume tout ( j’aurai l’occasion de faire un article détaillé dessus prochainement), dès mon premier jour de combat pour préserver les droits des salariés (je parle bien de « préserver », même pas de « gagner des avancées »), mon DRH de l’époque m’avait dit « vous savez, en bas, vous pouvez vous battre autant que vous voulez, en haut, syndicats patronaux et salariés, on mange dans la même gamelle ! » , vrai ou faux ? chacun son avis, moi il m’a fallu 3 ans de galère en tant que délégué d’en bas pour me faire ma propre opinion.

Mais ce n’est pas le sujet ici (un peu plus d’infos dans ma page Emploi Retraites) et on a quand-même besoin des syndicats pour un rapport de force, sauf si le peuple cesse d’être un immense troupeau de moutons de panurge et s’unit solidairement comme en Espagne ou en Grèce pour commencer la révolte.

Ce que je veux rajouter sur le fou du roi et les syndicats, c’est ceci :

pourquoi ne veut-il pas que les syndicats soient des partis politiques ? par peur qu’ils soient autant pervertis / pervers  et mafieux que les partis politiques ? C’est peut-être cela, quand on a une très très longue expérience en la matière

Mon slogan pour 2017 est et restera : « Sarko 2017 à l’ombre ! »

Attention, je ne l’accuse de rien, je ne fais qu’exprimer un rêve voir presque un fantasme ! 🙂