Un smicard survit avec 800 Euros

Classé dans : Emploi Retraites... | 0

Un smicard survit avec moins de 600 Euros

Un smicard survit avec 800 Euros

Le saviez-vous ? En aviez-vous conscience ? Fort probablement non parce que la majorité des gens regardent juste le chiffre qui tombe sur leur compte en fin de mois et ne prennent pas la peine de mettre bout à bout toutes les taxes auxquelles ils sont soumis en France.

Le raisonnement est le même quel que soit le salaire et il est important car, sans cela, on a vite fait de se faire enfumer, avec des fausses annonces que sur la partie visible de l’iceberg.

Vous êtes sceptique ? Ok c’est parti pour une explication détaillée.

Déjà pourquoi cet article ?

Bon déjà un peu de musique dans le contexte pour ceux qui veulent agrémenter la lecture… 🙂

Parce que je me sers souvent du Smic comme référence dans la plupart de mes articles, notamment en ce qui concerne les gaspillages, cumuls de mandats et scandales autour de nos Chers Elus pour bien prendre en compte la mesure de ces gaspillages qu’on tente de nous faire passer pour des microscopiques gouttes d’eau, en comparaison de la dette abyssale de la France qui flirte maintenant avec les 2.000 milliards d’€, alors qu’en comparaison du Smic ce sont plutôt des sauts d’eau !

Parceque l’INSEE, forcément à la botte de l’Etat qui la sponosrise royalement sur nos deniers, passe son temps à nous vendre de la poudre aux yeux (avec en prime 2 ans de retard à chaque fois) : par exemple, en 2014, l’INSEE a décidé statistiquement (selon quels critères…?) que, pour 2012, le salaire net mensuel médian s’élevait à 1.730 € et le salaire net moyen s’élevait à 2.154 €. Je pourrais expliquer la différence entre l’un et l’autre mais je m’en fous royal. Moi, ce que je regarde à la fin du mois, ce n’est pas la médiane ou la moyenne, c’est ce que je gagne moi personnellement, c’est avec cela que je vais devoir aller jusqu’au bout du mois !

Ces statistiques ne servent que les gouvernements pour nous endormir. Je suis convaincu que la majorité des « Laborieux » ont un revenu très proche du Smic, voir même en-dessous pour certains. C’est toujours une histoire de ratios pauvres / riches. Si pour 1.000 smicards, de l’autre côté j’ai 2 énarques incompétents pistonnés avec des parachutes dorés et des salaires en millions d’€ annuels, le salaire médian et le salaire moyen vont vite grimper en flèche !

Je vous présente un cas concret issu de mon expérience de salarié / délégué dans la dernière section de cet article sur les évolutions de salaires.

Prise en compte de la réalité des taxes, que reste-t-il ? 26 € par jour

Les taxes, le coût de la vie…

Des taxes de plus en plus nombreuses et de plus en plus chères pour tenter de colmater les brèches béantes faites par nos chers élus :

impôts sur le revenu,

TVA sur tout ce qu’on consomme,

89% de taxes sur le gazole, 122% sur l’essence, et ça c’était avant le cadeau de Noël empoisonné du HOLLANDE sodomoite,

taxation outrancière sur l’électricité (merci les lobbyisés du nucléaire), sur le gaz (merci l’Etat Mafieux),

taxe d’habitation, taxe foncière (nos politicards pourraient dire qu’heureusement le Smicard pauvre, ne pouvant pas accéder à la propriété, a la chance de ne pas payer la taxe foncière),

journée de solidarité pour les personnes âgées et les handicapés (ne l’oublions pas c’est bien une taxe et en plus elle est détournée par l’Etat!),

taxes sur les salaires,

CSG, RDS,

taxes déguisées indirectes par le biais des contraventions,

taxes indirectes par les médicaments de moins en moins remboursés et les retenues forfaitaires sur chaque consultation médicale et chaque boite de médicaments…

La liste est longue, la taxation totale fleurte avec les 46 % ! et est degressive au fur et à mesure qu’on monte dans les revenus, surtout pour les revenus issus du capital / de la finance… la moitié de nos revenus en taxes pour finalement juste faire vivre l’Elite…

Rappel : la France est le 2nd pays le plus taxeur au monde !

.

Au passage, un petit rappel utile sur la « Journée de SOLIDARITE »

Nous, les salariés du privé, nous nous faisons triplement enfumer sur la journée de solidarité :

1) on travaille 1 journée de plus officiellement par solidarité pour les personnes âgées et les personnes handicapées, mais l’Etat détourne cet argent;

2) et 3) pendant ce temps, les fonctionnaires, eux, ne travaillent pas donc leurs employeurs (Etat – collectivités territoriales ou locales) prennent forcément à leur charge cette journée de solidarité, et ils la paient avec quel argent cette journée ? Ben avec le notre, L’Etat avec nos impôts sur le revenu et les collectivités locales avec nos impôts locaux ! Triple enfumage pour une taxe indirecte déguisée !

.

Calcul mathématique simple (simpliste?)

En 2016,

le Smic chargé (net + les charges patronales + les charges salariales) vaut 1.574 €,

le Smic brut mensuel vaut 1.467 €,

le Smic net mensuel vaut 1.128 €,

le Smic hors taxe vaut 792 € (1.467 x 0.54 % – taxation à 46 % !)

Ramenez ce chiffre mensuel en journalier et on arrive à 35 € (base de 4,5 semaines x 5 jours = 22,5 jours travaillés) ! Ramené à 30 jours de survie mensuelle, on tombe à 26 € par jour.

Je suis sympa sur le calcul car les articles évoquant 46 % de taxation ne précisent pas si cela se base sur le salaire net ou sur le salaire brut, je suis donc parti sur le salaire brut. Sinon on serait à 609 € par mois et 27 € par jour travaillé (peut-être la réalité). Je suis mauvaise langue, nos FauxSocialos viennent de mettre en place la prime d’activité, oui mais cela ne concerne que les personnes qui ont des personnes à charge, résultat un smicard solo gagne moins qu’un smicard qui a des enfants ou une femme au foyer (je parle en connaissance de cause par rapport à des amis) alors que les deux font le même travail, donc système débile, pourquoi ne pas directement augmenter le Smic ?!

Et ce n’est pas de l’argent de poche pour faire mumuse, contrairement à nos Chers Pourris !

La-dessus, il faut déduire les factures d’eau, d’électricité, de chauffage (électrique, bois, fuel…), de téléphone fixe, de téléphone portable, d’assurance habitation, d’assurance véhicules, de loyer, de provision pour entretien et renouvellement du véhicule, de mutuelle, de carburant (dont parfois 1 somme importante rien que pour aller au travail), de courses alimentaires.

Parfois, il faut aussi déduire les 3 jours de carence en cas de maladie, il faut aussi déduire les frais pour les lunettes ou appareils dentaires…

Une fois tout cela mis bout à bout, il ne reste pas grand chose du tout, pas de quoi pavoiser, s’offrir des vacances & loisirs à gogo !

Concernant le Smic chargé, cela me semble loin de la réalité. Je me base sur ma fiche de paie, je n’ai pas une paie de ministre, je ne suis pas non plus au smic mais l’écart entre mon net (1.852 €) et le coût total pour mon employeur (3.724 €) est de 100 %.

Donc nous avons un Smic mensuel hors taxes = à 792 €
quand le conseil de l’Europe indique que le seuil de pauvreté se situe à 935 € !
Petit rappel : 62 super-riches possèdent autant que 3,6 milliards de personnes !
Ca c’est au niveau mondial mais le ratio reste similaire au niveau France. Cherchez l’erreur…

La théorie de la relativité anarchozyque

Quand un smicard survit avec 26 € par jour, Sepp BLATTER, président crapuleux de la FIFA, survit avec 22.000 € par jour, son acolyte Michel PLATINI, à la tête de l’UEFA, survit avec 6.000 € par jour.

Quant à Martin WINTERKORN, PDg crapuleux démissionnaire de VOLKSWAGEN, il survivait avec 44.000 € par jour ! Mais rassurez-vous pour lui, le gentil véreux amnésique risque de partir avec 60 millions d’€ dont 28 millions d’€ de retraite provisionnée…

Je pourrais faire un parallèle également avec notre GATTAZEUX boutonneux véreux fraudeur fiscal ou avec le PDg véreux d’ALCATEL ou celui de SANOFI, avec tous les saboteurs de l’ENA, tous percevant des millions d’€ par an !

Je pourrais faire le parallèle avec le saoudien Manuel VALLS qui crame 25 smics mensuels en un week-end sur notre dos !

Hé oui, pour tous ces nababs, du haut de leur tour d’ivoire, de leur perchoir doré à l’or fin, la misère n’a pas de relief, pas de saveur. Quand on est tout en bas, on perçoit beaucoup mieux tous les reliefs et contours de la misère, son goût âpre !

Certes, il y a encore bien plus miséreux qu’un smicard, mais mener une vie de LABEUR pour des clopinettes, ça fait tout de même mal au cul !

.

Un article du Huffigton Post rappelle que 11 millions de Français n’ont plus que 10 € par mois pour leur épargne et loisirs donc autant dire 0 ! une fois qu’ils ont payé leurs dépenses courantes (impôts, loyer, gaz/électricité, téléphone, nourriture…). Cela représente environ 1/4 des ménages français, soit 5,8 millions.

4% des ménages annoncent disposer de plus de 1.000 € à la fin du mois une fois gérées leurs dépenses courantes. Pour 18% des ménages, cette somme est comprise entre 100 et 200 €.

Par ailleurs, l’étude menée par Genworth révèle d’autres chiffres significatifs:

• Près de la moitié des sondés ont du mal à tenir jusqu’à la paie du mois suivant,
• Plus de la moitié épargne moins de 50 € par mois,
Près de 4 Français sur 10 ne tiendraient même pas 1 mois sur leurs réserves en cas de chute de revenu.

Relativisons des chiffres « abstraits » en nombre de Smic hors taxe

La dette de la France et ses intérêts

La dette  par mois = 13 milliards d’€, ça représente 16,23 millions de mois de dur labeur au Smic après déduction de toutes taxes !

Les intérêts de la dette par mois = 3,9 milliards d’€, ça représente 4,87 millions de mois de dur labeur au Smic après déduction de toutes taxes !

.

Le fiasco du projet Ecomouv à 1 Milliard d’€

ça représente 1,25 millions de mois de dur labeur au Smic après déduction de toutes taxes !

.

La virée de Von!?VALLS à 20.000 € aux frais du contribuable

C’est sûr que du point de vue des « laborieux », ça représente quand-même 25 mois de dur labeur au Smic après déduction de toutes taxes !

Rappel sur l’€uro et son impact sur le coût de la vie

Quand on vit dans le monde réel, on sait très bien que les prix sont bien au-dessus de la soit-disant inflation annoncée ! Tout augmente !

Des exemples basiques, et sur des chiffres pas trop récents mais qui sont significatifs :

1 litre de gasoil : 2002 => 5,05 Fr – 2012 => 1,34 € soit 7,79 Fr => 54 % de hausse !

1 baguette de pain : 2002 => 2,80 Fr – 2012 => 0,95 € soit 6,23 Fr => 122 % de hausse !

5 kgs de pommes de terre : 2002 => 1,50 Fr – 2012 => 4,92 € soit 32,27 Fr => 2051 % de hausse !

SMIC : 2002 => 1.036 € (ramené sur 35 heures) – 2012 => 1.398 € => 35 % de hausse

Les taxes, elles, n’ont cessé de grimper dans le même laps de temps avec des hausses de taux et également de nouvelles taxes à profusion…A titre d’exemple, les taxes sur la ville de Paris ont progressé de 66 % entre 2004 et 2013 !

Rappel de la réalité sur les évolutions de salaires

Dans le privé, des augmentations il y en a très très peu, avec une répartition totalement inégale en partant du haut vers le bas, pour ceux d’en bas il ne reste que des miettes et quand il y en a !

Dans la société pour laquelle je travaille depuis maintenant 13 ans, les augmentations se font à la carte, chaque chef de service se voit attribuer une enveloppe et il la répartit comme bon lui semble avec les effets pervers que cela induit (certains chefs « humains » vont « récompenser » ceux qui s’impliquent, d’autres chefs feront plutôt bénéficier les copains, qui ne sont pas pour autant les plus méritants…). Enfin, depuis 4 ans, c’est encore plus simple, c’est ZERO augmentation, pourtant on n’a pas eu 4 ans de non-inflation !

Mon salaire, pour le faire progresser dans le temps, à la hauteur de ce que je pensais valoir, je n’ai trouvé qu’une seule solution, c’est retourner sur le marché du travail et changer de société, le salaire se négocie à l’embauche, pas après !

Et n’oubliez pas les mensonges de certains (grands) groupes sur les soit-disant augmentations

GENERALITE ou exception ?

Quand j’étais délégué, j’ai réussi à apporter de la lumière aux salariés sur les mensonges des bilans sociaux. En fin d’année, on avait un beau bilan social relié sur papier glacé avec tout un tas d’infos globalisées donc déconnectées de la réalité. On avait notamment un bilan social indiquant que les rémunérations avaient progressé de 15 % sur 3 ans ! Pas mal non ? Donc une moyenne de 5 % par an. Sauf, que dans la réalité, je savais que mon salaire n’avait pas du tout progressé ainsi, et en échangeant avec les salariés d’en bas, le constat était le même => augmentations de l’ordre du foutage de gueule (1 % et 1 % d’un salaire de merde ça ne fera jamais qu’une petite merde qui sera absorbée par les hausses de taxes qui elles sont souvent bien au-dessus de l’inflation !) ou pas d’augmentations…

J’essaie de faire bref sur comment j’ai réussi à obliger la Direction à me donner les informations détaillées (par le biais des NAO – Négociations Annuelles Obligatoires), ce qui compte pour le sujet traité ici, c’est que j’ai pu mettre en lumière que, entre 2005 et 2008, les cadres dirigeants avaient vu leur rémunération progresser de 115 % en moyenne, bien plus pour certains, puis ça descendait très vite au fur et à mesure qu’on se rapprochait vers les travailleurs d’en bas – ceux qui produisent ! la moyenne pour les non-cadres était de 5 % mais la moyenne cachait bien évidemment tous ceux qui avaient eu bien en-dessous des 5 % voir 0 tout court ! VOILA LA REALITE !

.

Et les retraites, le Smic, les allocations…? Allez soyons beau joueur, disons qu’ils sont indexés sur l’inflation…

Sauf que sur des montants de misère, une inflation de 1 % par exemple entraînerait une hausse de rémunération brute de 1 % ? Allez prenons un chiffre rond, 1.000 € donnerait donc 10 € brut par mois, soyons même magnanime disons que ça donne 10 € net par mois donc 120 € net par an. En sachant que, lorsqu’on met bout à bout toutes les taxes, la taxation réelle en France avoisine 50 %, il reste sur l’année seulement 60 €, de quoi faire un plein d’essence ou un petit panier de courses et basta !

Ah que je suis mauvaise langue ! J’oubliais la prime exceptionnelle de 40 € pour les retraités en Septembre 2014 => une hausse de 3,33 € mensuelle ! Comparé aux 1 milliard d’€ partis en fumée avec Ecomouv…ou aux 552.000 $ annuels net d’impôt de Christine LAGARDE…ou…j’arrête la comparaison ça pourrait être sans fin…

Comment un employeur peut faire croire qu’il respecte les grilles de salaires

Une fois de plus, cas concret de mon expérience.

Dans la société pour laquelle je travaille, j’ai observé d’autres « sarkozeries » et pas des moindres !

Je suis rentré dans cette société en 2002. A l’époque, la rémunération annuelle était faite sur 14 mois, pourquoi je ne sais pas, je ne me suis pas posé la question, je pense que la société, côtée en bourse, avait connu une phase euphorique avec la bulle spéculative de 2000…

Pour moi, ça ne changeait rien puisque la négociation s’est faite sur une base annuelle, donc qu’elle me soit versée en 12 ou 13 ou 14 mois revient au même à la fin de l’année.

Par la suite, vers 2007, j’ai été délégué  du personnel (pour l’histoire détaillée, vous trouverez tout dans mon article Les solutions pour s’affranchir du « Burn-Out » cas concret), j’ai constaté que beaucoup de salariés d’en bas se retrouvaient payés en-dessous des grilles de la convention collective. A l’époque, on était déjà passé d’une rémunération annuelle sur 14 mois à 13 mois, je n’avais pas capté pourquoi. Cette fois-ci, après avoir dénoncé ces sous-rémunérations, j’ai compris car mon employeur a refait le coup : passage de la rémunération annuelle de 13 mois à 12 mois. Au final, vous touchez bien le même salaire annuel mais avec un salaire mensuel visuellement bien plus élevé, donc largement au-dessus des grilles de la convention sans avoir augmenté pesonne ! Inspection corrompue + salariés passifs = c’est passé comme une lettre à la poste !

Des LABORIEUX actifs ou retraités devenus SDF dans l’indifférence de l’Etat

Le 20 Janvier 2016, Télé Matin nous informe que le froid est bien arrivé dans le Nord-Est mais que le plan Grand-Froid n’est toujours pas activé.

Le reportage montre une association qui, comme beaucoup d’autres, palie aux défaillances de certaines collectivités et de l’Etat, comme toujours (comme pour les migrants qui vivent dans la boue et ne peuvent se doucher qu’une fois par mois)…

Le témoignage de la Directrice de la Croix Rouge a de quoi choquer à notre époque : une nouvelle génération de SDF a vu le jour depuis quelques mois, ce sont des retraités qui n’ont plus assez d’argent pour pouvoir se loger, ainsi que des travailleurs précaires en CDD – temps partiel etc… obligés de loger dans leur voiture…

Vous savez, ces LABORIEUX que le gouvernement massacre en permanence ! Ceux à qui VON VALLS veut enlever le code du travail, certes son maquereau bien GATTAZé a déjà bien commencé la tâche ! Non François HOLLANDE n’est pas le SaintSauveur du monde, à fortiori encore moins de madame France, bien au contraire le Sodomite est en train de l’assécher alors que sa situation n’est déjà pas brillante

Pour ceux qui ont un logement, le mal logement touche de plus en plus de personnes d’après la fondation Abbé Pierre, le mal logement touche 3,8 millions de personnes en 2016 !

C’est cela la réalité de Madame FRANCE en 2016 et sous un gouvernement soit-disant Socialo ! Mais cela ne veut pas dire que c’était mieux sous LaidsRépublicains avec leur Ripouxblicard en chef Nicolas SARKOZY qui a ruiné la France à coups de 622 milliards d’€.

Alors, à quand un mouvement politique à la sauce PODEMOS pour dégager cette caste de ripoux corrompus opulents gras comme des cochons qui affament le peuple ?

Ca vous a fichu le moral à ZERO ?

Alors soyez rassurés, notre HOLLANDE célèbre empreinteur d’histoire & notre Von!?VALLS franc-maçon et Bilderbergé, dopé par la réussite de ses passages en force anti-démocratiques de la Loi MACRON AUSTERITE, tous ces GATTAZés ont annoncé le massacre des LABORIEUX, ils projettent même l’éradication des chômeurs, à défaut de traiter les causes du chômage ! Ils nous ont même rajouté encore 1 an de retraite dans le cul (mais sans protestation des LABORIEUX) !

Vous voulez vous rabattre sur le FouDuRoi Corrompu qui prônait le « travailler plus pour gagner plus » pour payer plus de taxes & co ? Alors prenez le temps de lire les propositions du délavé bettencourtien Eric WOERTH BEURK, le seul homme au monde à être atteint du syndrome de « smicophobe smicovore ».

Hé oui, pour 2017, on est très mal barré si on garde les mêmes et on recommence… on risque le 3ème trou au cul et sans vaseline cette fois !

Pour ma part, j’espère que d’ici là on aura des candidats du peuple pour le peuple et qui tiennent la route, qui arrêtent de faire croire qu’on va relancer la croissance en faisant travailler plus en nombre d’heures et nombre d’années ceux qui ont encore la chance de travailler.

Il y a des solutions, simples et concrètes, je pourrais les réécrire / redévelopper ici mais je préfère vous proposer mes articles relatifs à ce sujet :

L’argent coule à flots, les Chiffres Clés,

Semaine de 4 jours 32 h c’est possible,

Retraites… la solution à portée de main, qu’attend-on ?

Bon, ben j’espère que vous n’êtes pas trop dégoûté d’aller bosser après cet article NOIR, pourtant en phase avec la réalité de la vie de « Laborieux » français… Déconnez pas, ne finissez pas en BurnOut à cause de cet article 🙂 sinon vous serez obligé en plus de lire mon article sur le sujet pour vous en sortir !

.

A quand un PODEMOS à la française

pour dégager tous les morpions qui s’accrochent aux couilles de la République et remettre la tuyauterie dans le bon sens ? Surtout quand on voit où part l’argent

.

Les LABORIEUX combatifs

Les LABORIEUX blasés