VALLS veut-il notre MORT ?

VALLS veut-il notre MORT ?

VALLS veut-il notre MORT ?

Moi qui suis du Sud de la France et qui ai la joie de pouvoir profiter pleinement des calanques de Cassis assez fréquemment et presque toute l’année, j’ai fait une sale découverte ces jours ci en apprenant le scandale des boues rouges hyper toxiques de l’usine de production d’alumine de Gardanne.

Pourtant, ce n’est pas faute de suivre l’actualité et plus particulièrement celle bien puante et moisie de nos CHERS corrompus et malfrats associés.

Et je découvre, avec stuppeur et horreur, que ce fléau créé par l’homme, aux conséquences potentiellement dramatiques sur les êtres vivants y compris les hommes, dure depuis 50 ans.

En cette fin d’année 2015, Séogèle ROYAL a accusé Her Manuel VON VALLS d’avoir donné l’ordre d’autoriser la poursuite du droit de déverser les boues rouges hyper toxiques au large des calanques ! Et, malgré les communications contradictoires des moisis, à ce niveau de l’Etat, je ne pense pas que la ministre de l’écologie se serait permise de telles paroles sans certitude…

Pour signer les pétitions contre cette saloperie immonde, c’est par ici, ici et ici

(Pas VALLS, les boues, même si les deux peuvent être qualifiés avec ces termes)

.

Au passage, pensons à remercier notre SaintSauveurDuMonde François HOLLANDE et son célèbre Sot, alias sleeping FABIUS ! Vive la COP21 à 187 millions d’€ !

A force de soulever et brasser la merde de nos moisis de la Ripouxblique, je finis par avoir une vision assez fine (le mot n’est pas très approprié, je vous l’accorde) de ce personnage perfide, au comportement autoritaire qu’on pourrait apparenter à celui d’un dictateur, qui donne l’impression de prendre plaisir à massacrer le peuple, à l’inquisitionner

Alors, tout naturellement, j’en viens à me demander si le monsieur, ou tout autre personnage qui aurait donné cette décision à sa place puisqu’il semble s’en défendre (enfumage de communication invérifiable par le commun des mortels), souhaite la mort et de l’éco-système marin local et des nombreux baigneurs, plongeurs, vacanciers qui viennent dans nos magnifiques calanques entre Cassis et Marseille. Question logique et censée, NON ?

D’autant plus que la France a oeuvré ces dernières années pour faire venir un tourisme de masse (y compris de plus en plus d’étrangers) dans les calanques en les transformant en parc national. Etait-ce pour mieux massacrer massivement ? Car on peut s’interroger sur la totale contradiction entre faire d’un lieu un parc national et en même temps y déverser des tonnes de produits hautement toxiques, NON ?

Je signale au passage que, depuis que la zone est devenue parc national, aux beaux jours ça devient presque un enfer pour y accéder avec des tarifs de parkings qui ont flambé de plus de 100 % et une fréquentation accrue qui entraîne une usure accentuée des rochers sur les sentiers au point qu’on en devient de plus en plus parqué, conditionné, drivé pour pouvoir y randonner. On y retrouve la sérénité en dehors des vacances scolaires.

Mais, finalement, cette sérénité, ce havre de paix visuel cache un lourd danger, pas forcément visible mais bien présent…

.

Moi qui croyais aux bonnes paroles de François HOLLANDE le SaintSauveurDuMonde lors des festoyades de la COP21… Ben oui il nous a presque sorti les 10 commandements écologistes non ? ou écoloSchistes peut-être, je ne sais plus, il faudrait demander à la LaideRépublicaine Maud FONTENOY….

Tu ne tueras point ni les animaux ni les hommes,

Tu ne pollueras pas les mers et les océans,

Ce n’était pas cela la COP21 ? Je me suis planté ?

C’est quoi cette histoire de boue au niveau politique ?

Dans le sud de la France, l’usine Alteo Gardanne produit depuis 1893 de l’alumine à partir de la bauxite, selon le procédé Bayer de dissolution de l’alumine par de la soude. Depuis 1966, elle bénéficie d’un droit de rejeter les résidus (solides) du traitement de la bauxite dans la fosse de Cassidaigne, profonde de 2.000 m, via un pipeline enterré puis sous-marin, de 55 km de long, qui débouche à 7 km du trait de côte et par 320 mètres de fond.

20 millions de tonnes de résidus solides se sont ainsi accumulés au fond de l’eau.

L’autorisation de déverser ses saloperies venait à expiration fin 2015. Mais, en Septembre 2015, le Conseil d’Administration du parc national des Calanques a renouvelé cette autorisation moisie pour 30 ans (vote à bulletin secret chez ces sans couilles probablement corrompus) !

Le président du parc, qui doit probablement fuir les calanques et juste y venir pour empocher son gros salaire, se veut rassurant, comme tout politicard digne de ce nom : « Ces rejets s’accompagneront de meilleurs contrôles et d’un meilleur suivi des eaux rejetées. »

Ah bon ? Donc jusque là, c’était la fête du slip ?

« L’exploitant de l’usine Altéo s’est engagé à réduire les volumes déversés de l’équivalent de 2.000 camions par an à 2 camions par an. »

Nous prend-on pour des cons ? Cela signiifie-t-il que l’activité a totalement chuté proche de zéro ? Alors autant arrêter l’activité, non ?

Ah oui mais le p’tit gars moisi oublie de préciser qu’on va passer de rejets de boues (déchets solides) à des rejets purements liquides (probablement pour que cela se mélange mieux à l’eau de mer pour bien remonter à la surface pour mieux « irradier » plus de monde…). En effet, contraint par les engagements internationaux de la France, Alteo s’est engagé à stopper tout rejet solide dans la Méditerranée à fin 2015 mais a demandé à poursuivre les rejets liquides par la même conduite.

« Tous les ans, l’industriel devra rendre compte dans le détail de ses efforts pour réduire la quantité et la toxicité de ses rejets. De plus, l’Etat et le conseil scientifique du parc évalueront tous les cinq ans les progrès réalisés. »

Donc la toxicité de ces déchets est avérée et reconnue publiquement. Le monsieur fournit des infos tous les ans mais on lui laisse 5 ans de marge pour éventuellement tricher avant de le stopper ? Mais alors à quoi bon fournir des informations annuelles ? Pour remplir des classeurs de papiers ?

La ministre de l’écologie Ségolène ROYAL a réagi de façon négative : « Le Conseil d’Administration du parc des Calanques a émis un avis positif aux boues rouges. Je ne donne pas de feu vert, contrôles complémentaires indispensables. L’avis du Conseil d’Administration n’est qu’un avis, en aucun cas une autorisation que je ne donnerai pas en l’état. »

Depuis l’annonce de la décision du Conseil de prolonger de 30 ans la dérogation, Ségolène ROYAL et Alteo se livrent une bataille d’expertises et de communication sur la nocivité des boues rouges.

Mais, le 29 Décembre 2015, malgré les bonnes paroles de Ségolène ROYAL, le préfet de PACA a annoncé qu’il était favorable à la poursuite d’activité de l’usine, affirmant : « c’est la position du gouvernement et je l’applique. »

Ségolène ROYAL a réagi en déclarant à l’AFP : «  L’ordre est venu du premier ministre au préfet. Je n’ai pas du tout changé d’avis, je pense que c’est une mauvaise décision qui est essentiellement suscitée par le chantage à l’emploi. »

Le service de communication du moisi VALLS a répondu rapidement en niant son implication, assurant que le préfet n’avait fait que suivre l’avis indépendant du CSPRT (Conseil Supérieur de la Prévention des Risques Technologiques) rendu le 22 décembre 2015, organisme dont on imagine grandement le niveau d’intégrité, si c’est vérolé comme le Conseil d’Administration du parc national des calanques…
.

Petite parenthèse puante

Là on est en train de jouer dans la cour des puants d’en haut… alors qui dit vrai qui dit faux ? Ségolène ROYAL a dégainé la première, mais, en attendant, à part « gueuler » sur VON VALLS, elle n’a rien bloqué, rien empêché, elle est pourtant ministre, elle a pourtant clairement fait comprendre qu’elle avait le mot en dernière instance, non ? Rappelez-vous, elle nous a déjà joué la comédie, avec les lobbies des autoroutes, en évoquant une gratuité le week-end alors que les accords moisis avec l’Etat empêchent cela, elle ne va pas me la faire à moi la fausse naïve ! Rappelez-vous, elle et son faux SauveurDuMonde d’ex mari ne cessent de dire qu’ils veulent la BAISsE du nucléaire, ils avaient promis notamment la fermeture de fessenheim… alors que ROYAL est la VRP des voitures électriques, faussement écolos hyper polluantes, alors que ces lobbyisés du nucléaire nous ont fait exploser la note d’électricité et fait fusionner E(R)DF fortement bénéficiaire (ben oui vu la note qu’ils nous font payer + la spéculation boursière de 2015 grâce à SuperMario Garcimore…) avec Areva pour payer le fiasco de la cuve du réacteur nucléaire EPR totalement foireuse dès sa conception à coups de milliards, qui ont donc été payés par le contribuable…

Concernant Her Manuel VON VALLS, j’ai déjà loué toutes ses qualités perfides en début d’article, l’homme qui se dit aimer son prochain mais qui ne veut que des blancos dans sa ville…

.

Dans ce dossier boule de pue, mettons à l’honneur les autres moisis discrets

Le député écologiste local , François-Michel LAMBERT (inconnu au bataillon, ah un malin discret…) a approuvé la décision du Conseil, indiquant : « Le dossier fait l’objet de beaucoup d’approximations, je suis pour la recherche de solutions efficaces et disponibles afin de réduire au plus vite les pollutions générées par Altéo. »

Super l’écolo, ça pollue mais il est pour  avec une recherche de solution hypothétique. S’ils n’ont rien réglé depuis 1966, pourquoi cela changerait ? CONNARD !

.

Il est intéressant de noter l’avis des scientifiques faisant partie du Conseil

Yves LANCELOT, océanographe et ancien directeur de recherche au CNRS, est lui aussi membre du Conseil et a voté contre la fumisterie en argumentant : « C’est dramatique, on ne connaît pas les risques, c’est bien le problème. Pour le moment, il y a des inconnues énormes. L’usine va continuer à faire le minimum syndical, comme elle l’a toujours fait. »

Et il laisse clairement entendre que les contrôles ont toujours été boiteux et le resteront.

Il a rappelé que le Conseil d’Administration du parc compte moins de 12 scientifiques et associatifs sur 51 membres !

Certes le combat est inégal, 39 véreux contre 12 défenseurs de Madame Terre

Maintenant sur le plan écologique, environnemental et sanitaire

La fosse de Cassidaigne , une vraie bombe à retardement

Selon le plan séisme, pour la région PACA, le BRGM (Bureau de Recherche Géologique Minière) a identifié 17 secteurs susceptibles de subir des instabilités de versant avec mobilisation brutale de terrain, c’est à dire susceptibles  de produire un bouleversement du fond marin, et une onde de type tsunami. Parmi  ces secteurs figure la zone qui va du Cap Canaille au Revestel (proche de Cassis), pile la zone de la fosse de Cassidaigne !

Le risque principal identifié est celui d’une remise en suspension brutale et importante des sédiments toxiques accumulés depuis 1966 dans les grands fonds. Le risque est lié à de très épisodiques tsunamis, plus ou moins importants, mais surtout à des événements plus modestes mais beaucoup plus fréquents qui sont des glissements de terrain sous-marins, dont sur les flancs de la fosse et du canyon sous-marin.

Des boues rouges radioactives et hautement toxiques

Plusieurs associations de défense de l’environnement et de riverains dénoncent la toxicité et la radioactivité de ces boues rouges.

En comparaison des sédiments naturels non contaminés, les boues rouges sont caractérisées par des teneurs en fer et en métaux lourds supérieures ou très supérieures à la moyenne, pour le titane, le chrome, le vanadium et le plomb, et par un important déficit en manganèse.

D’autre part, la concentration importante de radionucléides naturels dans les boues (uranium 238, thorium 232 et leurs éléments descendants) entraîne un niveau de radioactivité local 4 à 8 fois supérieur à la normale dans les zones où elles sont entreposées,

.

Et maintenant, les connards d’Altéo ne vont plus déverser de solide mais que du liquide, donc une substance qui se mélangera encore plus facilement à l’eau de mer et qui, potentiellement, remuera les sédiments radioactifs, qui à leur tour se mélangeront à l’eau de mer… Et que contiendra ce liquide ? Les mêmes produits ou d’autres encore plus nocifs ? Dans des proportions plus élevées ?

Altéo affirme avoir amélioré son procédé de production et ne plus avoir besoin de déverser des boues rouges, uniquement des effluents liquides. Mais, pour les associations de défense de l’environnement et de riverains, le problème reste le même !

Alain MATESI, président de l’association CoLLecT-IF environnement :

« Il s’agit de rejets d’effluents liquides, chimiques, toxiques et radioactifs, c’est toujours le dossier des boues rouges, même si les rejets n’en n’ont plus la couleur. »

Oui les boues rouges se dispersent de partout et jusqu’à la surface

Des témoignages sans équivoque…

Gérard CARRODANO, premier prud’homme des pêcheurs de La Ciotat : « Personne n’analyse les tonnes de poissons qui ont déjà disparu de la zone. Les traces indiscutables de ces résidus s’étendent du sud du tombant, dans l’est de Toulon, jusqu’à Sète, très à l’ouest, avec même des échantillons de boues prélevés en Espagne. Les dernières analyses de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire sont sans équivoque. »

Un pêcheur du Grau-du-Roi, ne connaissant pas le secteur, a pêché dans la zone du rejet et remonté un chien de mer rouge vif, couvert de boues.

.

Mon témoignage

J’ai 43 ans et suis fréquemment (tout est relatif, je dirais une vingtaine de fois dans l’année) dans les calanques, essentiellement celle de Port-Pin (côté Cassis), depuis l’âge de 16 ans. Il m’est arrivé une fois de voir la mer complètement démontée (pourtant sans vent) et complètement marron rougeatre. Je me rappelle de cela parce que le phénomène m’avait marqué à l’époque car « surnaturel » ou irréel, inexpliquable… je pense que c’était il y a environ 10 ans. Donc ce phénomène de remontée des boues, je l’ai vécu de mes propres yeux. Peut-être n’était-ce pas lié à cela ? mystère…

Ce dont je suis sûr, c’est ce que m’a raconté un ami plongeur confirmé très expérimenté qui plonge très régulièrement entre Cassis et Marseille : l’eau des calanques, même en plein été, peut parfois perdre quelques degrés très rapidement, et cela pour une raison simple : quand le mistral (fort vent de tendance nord soufflant en rafales) se lève et s’installe pour quelques jours, il pousse toute l’eau de surface au large, qui est forcément, naturellement remplacée par l’eau venant des fonds….

On peut aisément craindre que cette eau remontant des fonds n’est pas sans risques et dangers pour la santé !

Le phénomène que je décris ici est parfaitement connu, je suis tombé sur un article qui l’explique clairement et simplement mais impossible de remettre la main dessus ! 🙁 mais, si vous avez des doutes sur mespropos, je vous invite à regarder la section images en fin d’article, vous n’en aurez plus !

Adieu les boues rouges, bonjour la Bauxaline

Je pourrais vous mettre tout un tas de liens panurgistes sur la Bauxaline, concoctés par Altéo et des « scientifiques » lobbyisés mais je ne veux pas leur faire de la pub à ces pourritures !

En bref, vu qu’Altéo a obligation de ne déverser plus que du transparent, qui ne se voit pas, qui rassure ou n’inquiète pas les moutons…

Altéo a trouvé la solution : écouler ses boues rouges toxiques sous forme de produits commercialisables non contrôlés !

Résultat, ils ont créé un packaging, la Bauxaline, vous allez la retrouver dans le béton pour les constructions, dans les petites billes que l’on met dans les bacs pour fausses plantes et fleurs…

Si vous avez un doute sur mes propos, je vous invite à regarder la toute première vidéo du chapitre suivant « La pourriture en images », moi je n’affirme rien, je ne fais que relayer l’information…

Apparemment, aucun contrôle de radioactivité ne semble effectué sur la Bauxaline, pourtant elle est refourguée à grande échelle…

Un tel produit, moi je l’aurais appelé la VALLSaline, ça se rapproche un peu de vaseline, vous savez,ce dont on aura encore besoin en 2017 si on ne veut pas que ça fasse trop mal… à moins que

La pourriture en images

Boues rouges au Grand Soir3

Boues rouges Port-Miou

Scandale des boues rouges

Boues roues Le Bestouan

L’incohérence politique

.

J’aurais pu mettre des photos des poissons péchés complètement englués de ces boues rouges mais à quoi bon ?
  • 1 – Vous avez les liens vers les articles qui vous les montrent, je ne veux pas piquer le travail de ceux qui ont fait ces articles mais au contraire vous inciter à aller les lire, mon but est de mobiliser les gens concernant ce sujet pourri pour qu’on se mobilise.
  • 2 – Dorénavant, il n’y aura plus les boues rouges pour mettre en lumière le problème de façon percutante visuellement mais les liquides rejetés seront toujours autant toxiques, nocifs et mortels à long terme, pour la faune marine comme pour les êtres humains.

Je découvre avec rage et haine que, peut-être un jour futur, je créverai d’un cancer (et « je » c’est « on » c’est « nous ») à cause de pourritures de politicards véreux corrompus moisis, fort probablement graissés.

VON VALLS le pantin bilderbergué incarne parfaitement l’image de ce genre de personnages à mes yeux.

On en revient toujours au même problème, encore parfaitement imagé ici de façon très sale : nous ne sommes plus en démocratie, les politicards sont totalement manipulés et SURengraissés par les lobbies, ce sont eux les maîtres du jeu, eux qui font les lois, dirigent toutes les instances qui nous oppressent et / ou nous font crever…

Vivement un changement radical, vivement l’émergeance d’un mouvement des indignés et d’un parti ou courant politiique issu réellement du peuple comme PODEMOS a réussi à le faire en Espagne pour dégager tous ces morpions moisis des couilles de la Ripouxblique France !

Dorénavant, à chaque fois que j’irai dans les calanques, je n’aurai de cesse de mobiliser fortement les gens , français comme étrangers, pour apporter ma contribution à faire éclater médiatiquement ce scandale et tenter de faire tomber les têtes de toutes les pourritures, politicardes ou non, qui contribuent à faire durer ce danger ! Car il faut stopper cette saloperie mais aussi dépolluer toute la zone et faire payer les coupables !

De plus en plus de personnes meurent de cancers et tout le monde impute cela sur la fatalité. Il n’ya pas de fatalité, en fouinant bien, tout a une cause ! Les ondes des antennes relais pour téléphones portables et les téléphones portables eux mêmes (article à venir), les OGM dans lesquels il a été reconnu que les industriels de l’agriculture injectent directement des saloperies sur demande des lobbies pharmaceutiques pour être sûrs que par la suite on sera contraint d’être de grands consommateurs de leurs médocs hyper chers pour maladies graves (article à venir), les pesticides… la liste peut être sans fin ! Posez-vous la question…faire crever le peuple plus tôt, ça arrange nos politicards et GATTAZEUX, moins de retraites à verser… si, si, ils sont perfides à ce point !

L’Etat mafieux collectionneur de scandales écologiques

Dans le même genre de pourriture, nous avons aussi le scandale de la pollution des Cévennes :

Des sols et rivières contaminés aux métaux lourds depuis 45 ans, un nombre de cancers et de pathologies anormalement élevé. Une pollution qui concerne 6.000 habitants de 3 villages et de la ville d’Anduze.

Merci la multinationale Umicore qui a exploité le zinc et le plomb pendant plus d’un siècle et qui a abandonné ses déchets très toxiques dans la nature ! Et cette pollution connue de l’Etat mafieux a été cachée à la population jusqu’en 2011 !

.

Certes, cela ne date pas juste du quinquennat de François HOLLANDE. Mais rien n’a été fait ni sous les précédents gouvernements ni sous celui-ci !

Qu’en pense Ségolène ROYAL ? Silence sur les ondes…

Saloperies de VON VALLS & co au cul sale pourri !

Tiens ça me fait penser à Bolloré le sanguinaire aux mains sales !

.

N’oubliez pas avant de quitter la page, svp signez les pétitions => ici, ici et ici

.

Complément du 1er Février 2016

La manifestation du 30 Janvier devant la Préfecture de Marseille a rassemblé environ un millier de personnes et, apparemment, Ségolène ROYAL semble déterminée pour tenir tête au perfide VON VALLS :

« Le combat continue contre le rejet des boues rouges. C’est une très mauvaise décision mais ce n’est pas terminé car les associations, les riverains, des élus, ont déposé un référé en suspension. Je suis saisie d’un recours hiérarchique et j’ai deux mois pour statuer sur ce recours. »

Par rapport à tous les points évoqués dans cet article, je reste très méfiant et pessimiste. Affaire à suivre de très près donc. Bizarre, je ne vois personne s’inquiéter des potentiels dangers de la bauxaline…

.

Liens internet sur cette pourriture infâme

20 minutes : Marseille: Le combat contre les «boues rouges» (et Manuel Valls) continue, affirme Ségolène Royal

2012 un nouveau paradigme : Scandale – les rejets de boues rouges autorisés dans les Calanques !

Actu Environnement : Boues rouges de Gardanne – le parc des Calanques autorise pour 30 ans le rejet…

AVA : Scandale des boues rouges de Gardanne – Signez la pétition !

BoulesTeix : Boues rouges de Cassis – un cocktail sulfureux…

Challenges : Polémique gouvernementale autour des boues rouges dans le Parc national des Calanques

Change.org : Pétition pour Interdire le rejet dans la mer en plein cœur du Parc national des Calanques…

Coeur Naturiste : Enquête publique sur les boues rouges de Cassis

Collectifs Littoral : Rejets en mer, 50 ans de trop mais pas 6 ans de plus !

Facebook : Stop scandale boues rouges

France Bleu : Un millier de manifestants contre les rejets de l’usine Altéo à Marseille

Fréquence Terre : Les boues rouges du Parc des Calanques – une incohérence politique !

Good Planet : Boues rouges dans les calanques – nouvel avis favorable sous conditions

L’Express : Boues rouges dans les Calanques: micmac au sein du gouvernement

La Provence : BOUES ROUGES

Le Marin : Controverse sur les rejets de bauxite dans le parc des Calanques

Le Monde : La Méditerranée est proche du « burn-out »

Le Monde : Le rejet de produits toxiques autorisé dans le Parc national des Calanques

Le Monde : Ségolène Royal accuse Manuel Valls d’avoir donné l’ordre d’autoriser les boues rouges

Le Parisien : Boues rouges dans les calanques à Marseille – le dossier sème la discorde au gouvernement

Le Point : Calanques – le préfet autorise le rejet des boues rouges, Royal « désapprouve »

Le Point : Reeves – Des boues rouges dans les Calanques ?

Monde Diplomatique : La Méditerranée empoisonnée

Sciences & Avenir : Rejet de boues rouges dans les Calanques – début de l’enquête publique

Var Matin : Polémique après l’autorisation de prolonger les rejets de « boues rouges » dans les Calanques

WikipédiA : Fosse de Cassidaigne