Volkswagen l’égérie des lobbyisés de l’environnement

Classé dans : Complot | 0

Volkswagen l'égérie des lobbyisés de l'environnement

Volkswagen l’égérie des lobbyisés de l’environnement

Le 18 Septembre 2015, l’EPA (Agence fédérale américaine de l’environnement) démasque une supercherie d’envergure mondiale sur les véhicules de moyenne gamme du groupe VOLKSWAGEN : les véhicules équipés des moteurs diesel de type EA 189 1.2 litres, 1.6 litres ou 2.0 litres TDI sont dotés d’un logiciel pour gruger les contrôles anti pollution sur les émissions de gaz polluants, notamment les émissions de NOx (dioxyde d’azote), responsable de maladies respiratoires graves comme l’asthme.

C’est intéressant de faire un parallèle avec les festoyades de la COP21, qui n’a, comme chaque COP non contraignante, absolument rien réglé, bien au contraire puisque ce sont les lobbies des énergies fossiles qui ont oeuvré pour polluer encore plus.

Ce fiasco VOLKSWAGEN et l’implication de la Commission européenne véreuse permettent d’éclairer voir de réveiller, je l’espère, les MoutonsDePanurge sur le fait que HOLLANDE le héros de la COP21 qui s’est fait passer pour le Saint SauveurDuMonde n’a rien réglé et n’est surtout pas un Saint, surtout pas sauveur de quoi que ce soit !

.

Complément puant du 19 Novembre 2016

VOLKSWAGEN, après avoir triché avec la CONplicité de la Commission Européenne et autres mafieux aux US, décide de réformer et va mettre sur la paille 30.000 LABORIEUX !

L’autre puanteur dévoilée concerne la voiture électrique faussement écolo. VOLKSWAGEN annonce miser tout sur la voiture électrique désormais.

Cette fois, on ne nous met plus l’écologie comme motif mais les vrais motifs : moteurs beaucoup moins chers à fabriquer que ce soit en terme de pièces, matière et main d’oeuvre ! Paradoxalement, les prix sont rédibitoires… gros profits ?

On CONprend mieux pourquoi tous nos véreux nous SURvendent la voiture électrique ECOLO, ce qui est archi faux quant à certaines matières, ce qui est plus qu’archi faux sur le plan de la consommation électrique.

Hé oui, face à cette potentielle explosion de la voiture électrique, les mêmes véreux lobbyisés nous SURvendent le + de nucléaire (avec une note très salée au passage) cette énergie soit-disant propre aux déchets radioactifs pour des millions d’années dont on matrîse mal voir très mal l’enfouissement quand enfouissement il y a ! Je ne parle même pas des dangers  pour les populations sur une madame Terre qui respire à coups de mouvements de plaques tectoniques… Fukushima déjà oublié…?

N’oublions pas que tous nos tocards de politicards sont SURlobbyisés (et donc CONrrompus au passage mais c’est un pléonasme), encore plus vrai au niveau européen avec Bruxelles seconde ville au monde en nombre de lobbies… Et les lobbies de l’automobile et ceux du nucléaire sont TRES PUISSANTS…

Je referme ma parenthèse puante de ce jour. Je vous laisse déguster l’autre puanteur…

Ce logiciel sophistiqué, installé d’usine bien évidemment à l’insu de leurs propriétaires, détecte automatiquement le moment ou le moteur est soumis à un test de mesure anti-pollution, enclenche à ce moment là un mécanisme interne de « limitation » des gaz polluants permettant au véhicule de passer le test sans encombres puis le désactive après.

Cette  supercherie permet de prendre conscience que les consommations officiellement annoncées sont totalement erronées à la BAISsE.

Le but est de pouvoir officiellement respecter les normes environnementales américaines pour pouvoir pénétrer le marché américain sans se prendre la tête à arriver réellement à les respecter.

.

Le journal allemand Bild am Sonntag affirme que la décision a été prise en 2007 : les ingénieurs travaillaient sur un prototype de moteur diesel « propre », intégrant une technologie dite SCR, déjà utilisée sur d’autres moteurs, qui neutralise 80 % des émissions de NOx, mais l’installation de ce dispositif entraînait un surcout de 300 € par véhicule.

La Direction, cherchant à gratter toujours plus pour plus de profit, aurait donc décidé d’opter pour un équipement plus simple couplé au logiciel tricheur. Ce logiciel, baptisé AECD (Auxiliary Emissions Control Device), aurait été fourni par BOSCH mais pour un usage uniquement interne : l’équipementier aurait prévenu VOLKSWAGEN de l’illégalité de ce système. Selon un autre journal allemand, un technicien du groupe aurait  lui aussi averti dès 2011 sa hiérarchie sur ces procédures illégales.

Je m’interroge. BOSH n’a pas sa part de responsabilités ? Le logiciel a été fourni dans quel but officiel contractuellement ? BOSH l’a-t-il conçu spécialement pour VOLKSWAGEN ou était-ce un logiciel déjà développé dont ils se servaient en interne et à quelles fins ? L’a-t-il vendu à d’autres constructeurs… ? Je me demande si ces questions pertinentes ont été évoquées dans les enquêtes…

.

VOLKSWAGEN doit rappeler à ses propres frais l’ensemble de ses véhicules vendus depuis 2008, incluant des Golf, des Passat, des Beetle, des véhicules utilitaires mais aussi des voitures des marques Audi, Seat et Skoda. Dès le mois de janvier 2016, ce sont 11 millions de voitures dans le monde, dont 3 millions en Europe et 1 million en France, qui devront repasser  au garage !

Une enquête interne a été menée par VOLKSWAGEN – on imagine la probité de l’enquête ! Aux Etats-Unis, une enquête pénale a été ouverte, en parallèle de l’enquête de l’EPA. Et une série de tests ont été réclamés au niveau européen, notamment par les gouvernements français et allemand.

En Octobre 2015, Michael HORN, le patron de VOLKSWAGEN aux États-Unis, a révélé devant le Congrès américain l’existence d’un second programme lié aux rejets polluants de ses véhicules.

Les experts de l’EPA testent le logiciel AECD pour comprendre son fonctionnement  afin de savoir s’il permet de contrôler ou, au contraire, de dissimuler les émissions de gaz des voitures.

Après tout ce fiasco, VOLKSWAGEN a choisi de retirer la procédure d’homologation de ses modèles dotés d’un moteur diesel 2.0 litres dont la mise sur le marché américain était prévue pour 2016.

.

Pour avoir violé la loi anti-pollution aux Etats-Unis, le groupeVOLKSWAGEN risque de se voir infliger de très lourdes pénalités financières, jusqu’à 18 milliards de $, soit environ 1,5 fois son bénéfice de 2014. Le groupe a provisionné 6,5 milliards d’€ pour les coûts associés (rappel des véhicules, mises aux normes, désinstallation du logiciel…).

En conséquences, officiellement, le groupe cherche à réduire encore plus, au maximum, ses dépenses en prévision des amendes record qu’il va devoir payer et des coûts liés aux rappels des véhicules équipés du logiciel tricheur. Tous les investissements qui ne sont pas absolument nécessaires sont annulés ou retardés. Le contrat de sponsoring de la Coupe d’Allemagne de football pour les 3 prochaines années risque de ne pas être renouvelé, de même que le sponsoring de la dizaine de clubs de football de première division.

Mais, pendant ce temps, le journal allemand Bild a révélé que les principaux managers de VOLKSWAGEN continuent d’utiliser les 10 avions privés de la compagnie pour rejoindre leur maison le week-end !

La baltringue Martin WINTERKORN

Le patron de VOLKSWAGEN, Martin WINTERKORN, un jeunot de 68 ans en place depuis 2007, n’a pas eu d’autre choix que de faire une déclaration hypocrite et non sincère : « Je suis infiniment désolé que nous ayons déçu la confiance de millions de personnes à travers le monde. Je m’excuse profondément auprès de nos clients, des autorités et de l’opinion publique dans son ensemble pour cette faute. »

Ah là là ! Où est passé ce bon temps où les pourritures étaient jetées en pature au peuple ? Parfois un bon lynchage public guérirait beaucoup des MAUX de notre société devenue aussi décadente qu’au temps des romains ! Bien évidemment, là je m’égare en pensant à toutes les autres pourritures qui ont choisi d’agir de la même manière moisie en politique !

Concernant sa phrase, je remarque que la pourriture ne sait meme pas qu’il faut PRESENTER ses excuses, demander qu’on veuille bien accepter ses excuses ! Ben il préfère hypocritement s’excuser que de demander l’ « indemandable », qui pourrait accepter ses excuses ? Madame Terre ? Les victimes de maladies cardio-vasculaires ?

On ne sait même pas si ce pourri et ses véreux complices risquent une condamnation pénale. Je doute, dans ce genre de mafieuseries, les Etats qui se font passer pour des victimes cherchent juste à obtenir un gros bakchich sous forme d’amende, bref cautionnent à condition d’y mettre le prix !

Il était aussi responsable de la branche passagers de VOLKSWAGEN qui vendait une bonne partie des véhicules trafiqués. Et il était aussi directement responsable des opérations de recherche et développement du groupe ! Bref sa responsabilité et sa culpabilité semblent avérées, mais on connait la justice… Par exemple, en France on préfère condamner des conducteurs pour petits voir faux excès de vitesse et laisser les dealers, terroristes ou politicards corrompus impunis et en liberté, pourquoi cela serait-il différent dans cette Nième mafieuserie découverte ?!

Le moisi Martin WINTERKORN a été poussé à la démission le 23 Septembre 2015 pour etre remplacé par un autre moisi, Matthias MULLER, le patron de Porsche, quand je dis moisi, c’est par rapport à la suite de l’article, à vous de faire le lien en lisant la suite mais c’est super fastoche ! 🙂

Martin WINTERKORN a assumé la responsabilité des irrégularités mises à jour concernant les moteurs diésel mais sa responsabilité directe n’est pas mise en cause pour le moment. C’est un peu comme le jet-setteur de la COP21, Mister sleeping FABIUS => Responsable mais pas COUPABLE !

Ces nominations, jeux de chaises musicales et copinages me rappellent notre France moisie par les saboteurs de l’ENA

Pourriture dans la pourriture

Suite à sa démission, on apprend que Martin WINTERKORN était l’un des PDg des groupes constituant le DAX30 (l’indice boursier allemand, équivalent du CAC40) le mieux payé avec 16 millions d’€ pour l’année 2014 (68 millions d’€ de bonus entre 2009 et 2014) ! Dont 1,6 million d’€ de salaire fixe, le reste étant des primes et bonus. Plus de 2 fois la rémunération du grand moisi du foot Sepp BLATTER ! 16 millions d’€ annuel, cela représente environ 44.000 € par jour ! Quand on sait qu’un smicard français survit avec 26 € par jour

.

Et le monsieur véreux est susceptible de partir avec un gros bas de laine

Selon le rapport annuel 2014, il touchera une retraite représentant 70 % de sa rémunération fixe, elle est provisionnée pour 28 millions d’€.

Chaque membre du conseil de surveillance peut toucher une indemnité exceptionnelle, équivalente à 2 ans de rémunération, en cas de rupture prématurée de son contrat, ce qui est le cas pour Martin WINTERKORN puisque sa démission forcée est intervenue avant la fin de son mandat (une seule restriction : il n’y a pas droit s’il est jugé responsable, ce qui n’est malheureusement pas le cas pour le moment).

Il pourrait donc empocher, au final : 28 + 16 x 2 => 60 millions d’€ ! C’est trop dur la vie pour les chômeurs d’en haut !

.

A y être, notons que le rapport annuel 2014 évoque un montant total de 138 millions d’€ provisionnés pour les retraites des 8 membres du directoire, sans compter les éventuelles primes pour rupture anticipée de contrat.

Ca va les LABORIEUX, vous n’avez pas trop la nausée ? L’histoire ne nous dit pas, pour le moment, combien de LABORIEUX seront virés à coups de plans non sociaux pour éponger la tornade…

.

Le véreux Martin WINTERKORN fait l’objet d’une information judiciaire lancée par la justice allemande pour fraude.

.

News à gerber du 18 Décembre 2015

Selon le journal économique Handelsblatt et l’émission d’investigation Frontal21 de la chaîne ZDF, la bordille WINTERKORN, officiellement démissionnaire en Septembre 2015, est toujours en contrat avec VOLKSWAGEN. Ainsi cette bordille devrait percevoir plus de 10 millions d’€ au titre de 2015 !

Avez-vous entendu la Commission européenne mafieuse s’emparer de ce nouveau scandale dans le scandale ? Non, bien sûr, puisqu’elle a préféré réhausser les seuils de pollution pour rendre les véhicules VOLKSWAGEN légalement non polluants !

OK je cherchais la réponse à ma question sur la FIFA mafieuse concernant l’autre bordille, Sepp BLATTER président démissionnaire ! J’ai la réponse, merci bordille WINTERKORN !

Les manipulateurs de la bourse s’en donnent à cœur joie

Dans les jours qui ont suivi les premières révélations, bien sur l’action VOLKSWAGEN s’est effondrée, chute de 40 % en quelques jours à la bourse de Francfort. Et c’est un séisme boursier mondial, ben oui les manipulateurs des cours ont juste enfoncé le clou avec ce 2nd bouc émissaire juste après la Chine. Rassurez-vous, c’était juste un dégonflement de la bulle spéculative générée par Super MARIO Garcimore, mais celui-ci a ressorti sa fausse baguette magique juste après pour faire remonter les bourses.

En tout cas, ceux qui avaient la news dans leurs cartons ont du empocher un super pactole… soit en vente à découvert (VAD), soit en ayant acheté massivement tout au long de la bulle avant de balancer la super news pour revendre au plus haut la veille de l’effondrement des cours…

Aucun média ne s’est intéressé à ce point de l’histoire… peut-on parler de délit d’initié comme pour la BNS début 2015 ? Ce serait intéressant de connaitre les volumes de transactions avant et après le séisme…

Avant la bulle spéculative, le cours de l’action oscillait entre 150 et 180 €, elle est montée au-dessus de 250 € fin Avril 2015 au pic de la bulle, depuis le scandale à rebondissements, son cours évolue autour de 100 €.

Novembre 2015, on croyait tout savoir de cette vérolerie planétaire, que neni !

Nouvelle fraude

Après s’etre fait choppés, les véreux de VOLKSWAGEN affirmaient vouloir jouer le jeu, être transparents mais, pas de bol pour les pourritures, l’EPA révèle début Novembre 2015 que les véhicules haut de gamme équipés des moteurs V6 3.0 litres TDI seraient eux aussi équipés d’un dispositif permettant de gruger les contrôles sur les émissions de NOx. Ces moteurs équipent les voitures Volkswagen Touareg, Porsche Cayenne, Audi Q5, Audi A6 quattro, Audi A7 quattro, Audi A8 et Audi A8 Limousine.

Les émissions de NOx à l’échappement sont jusqu’à 9 fois supérieures aux niveaux des normes américaines !

VOLKSWAGEN et sa filiale AUDI ont annoncé la suspension de la vente de certains modèles diesels neufs et d’occasion aux Etats-Unis.

.

Nouvelle nouvelle fraude, ça semble sans fin…

Mais la pourriture ne s’arrête pas là ! VOLKSWAGEN est à nouveau épinglé également pour avoir systématiquement menti sur les niveaux d’émission de CO2 de ses moteurs, cela concerne 800.000 voitures supplémentaires de marque Volkswagen (Polo, Golf et Passat) Skoda, Audi (A1, A3) et Seat (Ibiza, Leon) dont 98.000 moteurs à essence (moteur sans plomb 1.4 litres). Le groupe a évalué le risque financier lié à 2 milliards d’€ !

Les rejets de CO2 servent de base au calcul de la réglementation européenne,qui fixe le seuil à 95 g/km de CO2 pour 2021 et  aux règles du bonus-malus en France. La Golf blue motion est annoncée officiellement pour 90 g/km mais rejette en réalité + de 100 g/km ! On voit bien avec cet exemple tout l’enjeu…

Compte tenu de la triche impactant tout cela, le gouvernement français ou les concurrents de VOLKSWAGEN peuvent-ils exiger des dédommagements ou des pénalités ?

Des salariés de VOLKSWAGEN auraient reconnu avoir augmenté la pression des pneus et mélangé du diesel à de l’huile de moteur pour réduire la consommation de carburant lors des tests de 2013 jusqu’au printemps 2015.

Nouveau mensonge qui cache une toute autre vérité ? Qui peut encore croire que ce ne serait pas une décision de la Direction ?

Je parie que le nombre de véhicules concerné est bien plus élevé. Vu qu’ils mentent depuis le début, comment croire leurs chiffres vérifiables que par eux ?

VOLKSWAGEN, la culture de la peur et du mensonge

Martin WINTERKORN le tyranique

En parallèle des multiples rebondissements, les médias allemands révèlent que ce seraient des ingénieurs qui auraient mis en place ce logiciel à l’insu de la Direction, par peur de leur patron.

Martin WINTERKORN aimait faire régner le culte de la peur. Selon des ingénieurs, les objectifs étaient beaucoup trop ambitieux (réduire de 30 % les émissions de CO2), inatteignables par des moyens légaux. Ils n’auraient pas osé donner les véritables chiffres des émissions de CO2 tant ils avaient peur d’être sanctionnés par la direction du groupe !

Et la Direction naïve aurait gobbé sans se douter ? Des chiffres inatteignables le seraient devenus subitement ?

.

Les informations se contredisent / s’entrecroisent dans les médias

Un article indique que le logiciel aurait été conçu et fourni par l’équipementier BOSH, qui aurait prévenu, dès 2007, VOLKSWAGEN du risque couru s’il utilisait le système à mauvais escient.

Un autre indique qu’au moins 30 managers du groupe sont impliqués.

Le patron des opérations du groupe aux Etats-Unis, Michael HORN, a, quant à lui,  accusé quelques ingénieurs informatiques d’avoir mis au point ce logiciel alors qu’il ne s’agissait pas d’une décision de l’entreprise.

.

Le groupe tente de faire croire que ce ne serait pas tout en haut mais quelques gars qui auraient fait cela dans leur coin. A d’autres, la panurgie ne passera pas par moi !

Pour ma part, je travaille dans le développement informatique depuis plusieurs années, je mesure donc la complexité d’un tel logiciel, je pense donc qu’il a nécessité de nombreux mois de mise au point avec pas juste une simple personne à la tâche mais une équipe complète, surtout que ce logiciel se devait d’etre infaillible, indétectable donc avec 0 bug, 0 défaut sous peine d’etre découvert… donc je ne peux imaginer que cela ait pu se faire sans l’aval de la Direction, qu’il ait été développé en interne ou en externe !

Je suis réconforté dans mon opinion quand j’apprends dans les médias que VOLKSWAGEN est particulièrement connu pour une culture d’entreprise où les manipulations et la tromperie font partie du quotidien !

Le lobby automobile est fort puissant, j’imagine que VOLKSWAGEN est déjà un lobby à lui tout seul.

A mes yeux, ce complot n’a donc pu être orchestré qu’au plus haut niveau. Une fois de plus, tout est fait pour embrouiller les pistes pour qu’il n’y ait aucun coupable jugé, condamné… Et, forcément, le silence de ceux qui savaient à dû être acheté à prix d’or, ou à prix de menaces de morts ou de morts peut-être, allez savoir à ce niveau de mafieuserie planétaire !

VOLKSWAGEN et les véreux de l’Union européenne mafieuse

Les véreux de l’Union européenne complices

Le Financial Times affirme, preuves à l’appui, que les dirigeants de l’Union européenne mafieuse connaissaient le problème des moteurs truqués depuis 2013 mais n’ont rien fait pour l’empêcher.

Dans un courrier de Février 2013, Janez POTOCNIK ,commissaire à l’Environnement indique à Antonio TAJANI, commissaire en charge de la Politique industrielle : « Il y a des préoccupations répandues selon lesquelles la performance des moteurs a été ajustée pour se conformer au cycle de tests, en dépit d’une spectaculaire augmentation des émissions en dehors de ce contexte. »

Questions légitimes : jusqu’à quel point le groupe VOLKSWAGEN a-t-il bénéficié du silence complice des autorités européennes mafieuses ? Si cela est bien vrai pour VOLKSWAGEN, qu’en est-il pour les autres constructeurs européens ?

Plusieurs études ont prouvé un décalage important entre les valeurs affichées par les tests d’homologation effectués en laboratoire et celles effectivement constatées en conduite réelle. Selon l’association écologique belge T&E (Transport &Environment), en matière d’émission de CO2, l’écart est de plus de 40 % en 2014 contre 7 % en 2001, et cela concerne aussi bien Peugeot que Mercedes ou BMW.

Et la réglementation européenne sur les émissions polluantes des véhicules est bien plus légère que la réglementation américaine en la matière, on se demande pourquoi…

Au début du fiasco, les véreux de l’Union européenne se sont insurgés, indignés, révoltés…presque aussi fort que les planqués à 30.000 $ de l’ONU face à une guerre. Mais, une fois que la merde a commencé à remonter à la figure des véreux, ils ont vite fait changer le vent de sens !

En effet, fin Octobre 2015, l’Union européenne a relevé les seuils d’émission de gaz polluant pour les moteurs diesel dans les nouvelles procédures de tests en condition de conduite réelle qui seront mises en place à partir de 2019 : le comité technique en charge du dossier à Bruxelles a donné une marge de tolérance de 110% pendant 2 ans puis de 50% de façon permanente au-dessus du seuil de 80 mg/km qui régit actuellement les tests d’homologation de mise en service réalisés en laboratoire ! On imagine la gueule du comité technique, totalement neutre et non influencé !

D’après Delphine BAHTHO, ex-ministre de l’Ecologie et rapporteure de la mission d’information sur le diesel à l’Assemblée nationale, 9 véhicules diesel sur 10 ne respecteraient pas les nouvelles normes anti-pollution ! Elle estime que l’affaire VOLKSWAGEN est un crime contre la santé publique avec préméditation et une tromperie.

.

Petite parenthèse au passage : bien évidemment, après le fiasco VOLKSWAGEN & co, la zorro ou zéro des lobbyisés du nucléaire et des autoroutes, est arrivée avec ses grands sabots et sans son cheval pour sauver la planète et ses être vivants : après la voiture électrique faussement propre, Ségolène ROYAL, en tant que ministre de l’Écologie, lance l’égalisation des taxes sur l’essence et le diesel, en diminuant celles de l’essence (oui on te croit) et en augmentant celles du gasoil dans le but de protéger les consommateurs ! L’argument de la cruche (ou potiche ou gourde faites votre choix) est le suivant : « le diesel est reconnu comme une substance cancérigène, au minimum, pour protéger les consommateurs, il faut que la fiscalité soit neutre. »

Donc, les possesseurs de véhicules diésel comme moi qui n’ont pas les moyens de changer de voiture, seront protégés par une bulle invisible grâce aux surtaxes sur le gasoil ? C’est marrant, au lieu de faire des mesures à la baisse par exemple sur l’achat de véhicules essence, à chaque fois, nos CHERS pourris prennent des mesures à la hausse qui n’inciteront personne à changer quoi que ce soit, ce sera juste un racket supplémentaire pour renflouer les brêches de la République qu’ils ne cessent de faire. Parce qu’il ne faut pas se leurer, cet argent ira se joindre au budget général de l’Etat, pas pour la santé des victimes des micro-particules, encore moins pour colmater le trou de la couche d’ozone…

Pour mieux faire passer la pilule, les véreux profitent de la baisse du pétrole pour glisser leurs taxes, la pilule passe mieux. En fait, la baisse du pétrole arrange l’Etat pour faire de grosses économies mais, en même temps, ça l’emmerde parce que cela génère mathématiquement également moins de recettes fiscales, et hop voilà le nouvel argument.

.

Le parti politique EELV dénonce la pourriture européenne sur l’affaire VOLKSWAGEN

En Novembre 2015, le Président du Parlement européen Martin SCHULTZ est venu en renfort , a rejeté la demande du groupe Verts-ALE d’instaurer une Commission d’enquête pour évaluer les responsabilités du groupe VOLKSWAGEN, des États et de la Commission européenne (à la tête de laquelle on trouve JUNCKER l’assécheur des LuxLeaks). Ce rejet va dans le sens de ce que souhait le PPE, parti européen vérolé dont font partie LaidsRépublicains ! le même qui vous fait la démonstration de que ce sont des eurodéputés moisis lobbyisés à outrance !

Le Parti EELV dénonce les agissements de l’Union européenne qui consistent à cautionner les paris commerciaux inconsidérés d’entreprises dont la soif de conquête de parts de marché les amènent à violer les règles au détriment de la santé des citoyens :

« Il est profondément choquant de constater que les autorités nationales et la Commission européenne semblent par-dessus tout intéressées à couvrir les agissements frauduleux de leurs constructeurs. Où en sont par exemple les tests aléatoires promis par Madame Royal le 24 septembre ? Cette inaction confirme malheureusement nos soupçons de collusion. »

Pour le parti EELV, les pouvoirs publics ont légalisé la fraude et récompensé les industriels automobiles autorisés à vendre des voitures dépassant les limites en vigueur de 110% dans un premier temps jusqu’en 2019, puis de 50% sans date limite.

.

Les mensonges de façade

Déclaration du 4 Novembre 2015 de Steffen SEIBERT, porte-parole de la chancelière Angela MERKEL :

« Le gouvernement allemand attend du géant automobile qu’il fasse la lumière de manière transparente et complète sur l’affaire des moteurs truqués et les fausses informations sur les émissions de CO2. »

La Commission européenne véreuse a déclaré :

« On doit clarifier sans délai quels types d’irrégularités au CO2 ont été découverts, la cause, les véhicules concernés, où ils ont été enregistrés, quelles mesures le groupe va prendre pour remédier à la situation. »

La Commission affirme vouloir d’abord établir les faits avant de déterminer si des pénalités seront imposées au constructeur, pouvoir dont elle dispose contre les constructeurs automobiles qui ne respectent pas les objectifs de réduction d’émission de CO2 qui leur ont été appliqués.

Il n’y a pas les violons avec, désolé… 🙂

La vermine VOLKSWAGEN tente d’amadouer la clientèle !

En Novembre 2015, Michael HORN, le PDG de VOLKSWAGEN en Amérique du Nord, a annoncé que les propriétaires de voitures concernées par le scandale se verront offrir une carte de paiement prépayée de 500 $ et un bon d’achat de 500 $ qui pourra être dépensé chez les concessionnaires VOLKSWAGEN aux Etats-Unis et une assistance panne gratuite de 3 ans. Il en sera fait de même pour les véhicules Audi. 1.000 $ par véhicule pour tenter d’éviter des procès en action collective !

Les autres, Seat, Skoda, ils puent ? Véhicules trop bas de gamme, on se fout des petits clients ?

Mon avis sur cette fumisterie

Pour ma part, je pense qu’on ne saura jamais le fin mot de l’histoire. L’enquête semble piétiner, on n’entend plus trop d’avancées significatives, aucune tête réellement dénoncée, les informations dans les médias semblent se contredire sur les responsables, ceux à l’origine de la conception et de l’installation du logiciel.

Tout cela parce qu’il y a une réelle culture du mensonge encrée au sein du groupe VOLSKWAGEN !

Je suis sûr que le dossier se soldera par une grosse amende bakchich versée aux Etats-Unis et roule ma poule, aucune condamnation. Je pense même qu’il doit y avoir plus de moyens déployés pour lobbyiser, négocier l’amende entre les 2 parties adverses (Etats-Unis contre VOLKSWAGEN) que pour faire avancer l’enquête, aucune tete ne tombera.

Ce n’est quand-même pas compliqué de remonter une hiérarchie pour savoir à quel niveau le plus fin la décision a réellement été prise et ensuite d’établir la part de responsabilité et de CULPABILITE des uns et des autres. Surtout qu’une fois les coupables démasqués, les langues se délient toujours pour sauver sa peau en enfonçant l’autre.

C’est dingue, et insupportable, cette pourriture stagnante sans personnes inquiétées, sanctionnées, j’ai l’impression de retrouver la même saloperie que Bygmalion avec ses 60 millions d’€ de campagne présidentielle et ses millions d’€ de fausses factures et de détournement d’argent public, affaire dans laquelle tous les protagonistes véreux se renvoient les fautes mais  aucun n’est inquiété ! A un moment donné, quand c’est comme ça, il faut une condamnation collective quand on sait que X personnes sont coupables mais qu’elles font tout pour empécher la justice de déterminer la part de responsabilité des uns et des autres ! La menace du Tous au CACHOT ferait vite délier les langues !

Bref, comme d’hab, tout se soldera par un backchich sans condamnations et roule ma poule. Par contre, tous les frais d’enquêtes & co, la note, elle, sera bien pour le contribuable (américain dans cette affaire) ! Quant à l’environnement, sa dégradation accentuée liée à ce fiasco ne sera jamais réparée… et dire que ce sont ce genre de crapules associées qui oeuvrent réellement en coulisses de la COP21 pendant que les 196 nababs festoient en façade !

Liens internet sur ce secret de polichinelle

Actu Environnement : Fraude de Volkswagen : les Etats membres ne jouent pas le jeu

Actu Environnement : Scandale Volkswagen – le fabricant du logiciel avait prévenu la Commission européenne

AutoPlus : Affaire VW – un 3.0 TDI désormais incriminé!

Bfm Business : L’incroyable fraude qui pourrait coûter 18 milliards de dollars à Volkswagen

Challenges : Martin Winterkorn, le patron de Volkswagen, « infiniment désolé »

Courrier International : Dieselgate. Scandale Volkswagen – les ingénieurs ont triché par peur du PDG

Eric Verhaeghe : La Commission Européenne a-t-elle protégé Volkswagen ?

Europe 1 : « 9 véhicules diesel sur 10 ne respectent pas les nouvelles normes anti-pollution », afirme Batho

Europe 1 : Malgré le scandale Volkswagen, L’UE assouplit les seuils d’émission de diesel

Europe 1 : Ségolène Royal veut « égaliser » les taxes sur l’essence et le diesel

Europe Ecologie : SCANDALE VOLKSWAGEN : UNE COMMISSION D’ENQUÊTE CONTRE L’IMPUNITÉ

L’argus : Bruxelles donne plus de temps à Volkswagen

L’Expansion l’Express : Volkswagen s’enfonce dans la crise avec une nouvelle fraude au CO2

L’indépendant : Après le scandale Volkswagen – l’UE établit un seuil d’émissions de gaz polluant automobile…

Le Figaro : L’ex-patron de Volkswagen pourrait toucher 60 millions d’euros

Le Figaro : Scandale Volkswagen – la Commission européenne savait depuis 2013

Le Monde : Diesel, essence et freins : Volkswagen affaibli sur tous les fronts

Le Monde : La Commission européenne dément avoir ignoré le « scandale Volkswagen »

Le Monde : L’ex-patron de Volkswagen perçoit encore un important salaire

Le Monde : Pour s’y retrouver dans les différents scandales qui secouent Volkswagen

Le Point : Un deuxième logiciel « tricheur » chez Volkswagen ?

Les Echos : Comment une économie de 300 euros a provoqué l’affaire Volkswagen

Les Echos : Le CO2, le nouveau front qui peut faire déraper l’affaire Volkswagen

Les Echos : Scandale des moteurs diesel truqués – les eurocrates sur la sellette

Les Echos : Scandale du diesel – Volkswagen offre 1.000 dollars aux propriétaires concernés aux Etats-Unis

Les Echos : Scandale Volkswagen – une trentaine de cadres seraient impliqués